Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Lorenzo FERRERO, né en 1951

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Sam 24 Déc 2011 - 12:26

Lorenzo Ferrero est un compositeur italien né à Turin. D'abord autodidacte, il a ensuite étudié la composition et notamment l'écriture avec Massimo Bruni, puis la musique électronique avec Enore Zaffiri, tout en s'intéressant parallèlement à John Cage auquel il consacra sa thèse. Il a également travaillé avec le Groupe de Musique électronique de Bourges entre 1972 et 1973 et participa à partir de 1974 aux activités du groupe Musik- Dia-LichtFilm-galerie de Josef Anton Riedl à Munich. Il dirige depuis 1980 avec  Sylvano Bussotti le Festival Puccini de Torre del Lago en Toscane. Il ne s'est jamais senti concerné par les systèmes sériels qu'il estime dépourvus de fondement psycho-acoustique, mais se solidarise à l'opposé aux harmoniques et aux spectres sonores, par exemple dans Siglied pour orchestre de chambre (1975), ou dans Romanza senza parole pour 10 exécutants (1976).

Lorenzo Ferrero se distingue par une écriture plutôt tournée vers la tonalité et ne s'interdisant d'ailleurs pas un certain lyrisme.
Son emploi de la virtuosité vocale repose presque exclusivement sur les principes du Bel canto italien du XVIIIème siècle, mais pas sur la virtuosité expressionniste ou vériste. Ses principes d'instrumentation, issus de l'électroacoustique, tendent à éluder la distinction entre les familles instrumentales traditionnelles à l'avantage de groupe de timbres similaires émis par différents instruments en fonction de leurs registres spécifiques.

Il est l'auteur de douze opéras:

___Rimbaud ou le Fils du Soleil - 1978
___Marilyn - 1979
___La figlia del Mago - 1981
___Mare Nostro - 1985    
___Nuit - 1985
___Salvatore Giuliano - 1985
___Charlotte Corday - 1989
___Le Bleu-Blanc-Rouge et le Noir - 1989 (opéra de marionnettes)
___La di Orfeo Nascita - 1996
___La Conquista - 2005
___Le Piccole storie - All Magini delle guerre - 2007
___Risorgimento! - 2010


Dernière édition par Icare le Mer 6 Mai 2015 - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Dim 25 Déc 2011 - 18:59


Oeuvres orchestrales:

___ELLIPSE IV pour ensemble folklorique ad libitum - 1974
___ROMANZA SECONDA pour basson et cordes - 1977
___ARIOSO pour orchestre et électronique - 1977
___ARIOSO II pour grand orchestre - 1981
___BALLETTO pour orchestre - 1981
___MES BLUES pour orchestre à cordes - 1982
___THEMA 44 pour petit orchestre - 1982
___OMBRES pour orchestre et électronique en direct - 1984
___LE MIRACLE, suite de ballet - 1985
___INTERMEZZO NOTTURNO DE MARE NOSTRO pour petit orchestre - 1985
___INTERMEZZO "Portella della ginestra" de SALVATORE GIULIANO pour orchestre - 1986
___QUATRE DANSES MODERNES pour petit orchestre - 1990
___ZAUBERMARSCH pour petit orchestre - 1990
___CONCERTO POUR PIANO ET ORCHESTRE - 1991 I love you
___PAESSAGIO CON FIGURA pour petit orchestre - 1994
___CONCERTO POUR VIOLON, VIOLONCELLE, PIANO ET ORCHESTRE - 1994/95
___PALM BEACH OVERTURE pour orchestre - 1995
___CAPRICCIO pour piano et orchestre - 1996
___TROIS BÂTIMENTS DE STYLE BAROQUE pour basson, trompette et cordes - 1997
___CHAMPIONNAT SUITE pour grand orchestre - 1997
___LA NUEVA ESPANA pour grand orchestre - 1992/99
___RASTRELLI A ST PETERSBOURG pour hautbois et orchestre à cordes - 2000
___DEUX CATHEDRALES DANS LE SUD pour trompette et orchestre à cordes - 2001
___FIVE EASY PIECES, version pour orchestre - 2002
___GUARINI, le Maître pour violon et cordes - 2004
___DESCH pour hautbois, basson, piano et cordes - 2006
___CONCERTO POUR PIANO ET ORCHESTRE N°2 - 2007
___QUATRE VARIATIONS SUR UN THEME DE BANCHIERI pour orgue et orchestre - 2008
___FANTASY SUITE N°2 pour violon et orchestre - 2009
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

avatar

Nombre de messages : 799
Age : 49
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Dim 25 Déc 2011 - 19:03

Merci pour cette liste d'oeuvre

Quand s'est il associé avec Rocher Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Dim 25 Déc 2011 - 19:07

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Dim 25 Déc 2011 - 19:15

Olivier a écrit:
Merci pour cette liste d'oeuvre

Quand s'est il associé avec Rocher Ptdr


Laughing ...et la liste n'est pas terminée, c'est qu'il est prolifique le bougre. Toutefois, contrairement à Christoph Delz, c'est un "néo-tonal" qui compose une musique souvent lyrique et mélodique, même agréablement lancinante comme son PARODIA. I love you I love you

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Ven 26 Juil 2013 - 17:42

Je viens de découvrir son Tempi di Quartetto, comme un grand quatuor à cordes d'une durée de 58 minutes et divisé en deux parties qui, elles-mêmes sont divisées en six mouvements chacune. Ce grand quatuor a été composé par Lorenzo Ferrero entre 1996 et 1998 et est de facture néo-classique, une musique tonale et de caractère romantique qui alterne, le plus souvent, Andantes et Allegri. Certains mouvements portent un titre à part; le quatrième de la Prima Serie s'intitule Beethovenfest, le troisième de la Seconda Serie, To David Huntley in memoriam et le tout dernier mouvement du quatuor qui est aussi le plus long s'appelle, quant à lui, My piece of Africa. L'oeuvre est superbement interprétée par le Quartetto di Cremona.

C'est mon coup de coeur du moment, un magnifique quatuor qui m'a autant captivé par ses mouvements rapides que par ses mouvements plus lents: le troisième, Andante mosso et le sixième Allegro vivo de la première partie sont peut-être mes préférés, et le second Allegro non troppo (excellent celui-là) et le sixième My Piece of Africa, probablement mes préférés de la deuxième partie. J'y ai ressenti ci et là l'emprise plus ou moins lointaine d'un Beethoven, bien que l'on pourrait éventuellement y déceler d'autres influences classiques et sans doute certaines plus proches des "modernes", toujours est-il que l'oeuvre est forte, lyrique, profonde, a une mémoire, une histoire qui ne se raconte pas avec des mots mais des notes plus habitées et inspirées les unes que les autres.   

J'ai déjà hâte de réécouter ce grand quatuor à cordes.Very Happy


Dernière édition par Icare le Dim 22 Jan 2017 - 17:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Jeu 19 Sep 2013 - 13:36

___Concerto pour piano et orchestre - Riccardo Caramella: piano/Prague Chamber Orchestra:  I love you 
Le premier mouvement m'a paru fade et l'oeuvre m'est alors devenue intéressante à partir du second mouvement. Je m'apercevrai dans ce cas précis, que c'est l'interprétation qui est la cause d'une appréciation mitigée car, dans une autre interprétation, cette même oeuvre m'apparaîtra comme une réussite totale.

___Parodia - Prague Chamber Orchestra:    
Parodia est l'oeuvre par laquelle j'ai découvert et aimé ce compositeur. Cette musique a un charme fou et je pourrais volontiers l'écouter en boucle.

___Ostinato pour cordes:  
Des ostinatos, j'en ai écouté de plus fascinants.

___Canzoni D'Amore - Laura Cherici: soprano:  I love you 
Une certaine singularité et légèreté...poétique mais un peu mou du genou pour me captiver complètement. J'aurais aimé plus d'intensité.

___La Nueva Espana (Six Symphonic Poems) (2000) - National Symphony Orchestra of Ukraine/Takuo Yuasa:    
Un très beau voyage musical quasi-cinématographique, celui d'un film imaginaire retraçant par le genre symphonique la conquête sanglante de Cortès. Le fantôme de PARODIA hante certains passages de ce drame itinérant.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Jeu 19 Sep 2013 - 13:52


___Capriccio pour piano et orchestre à cordes (1997) - Riccardo Caramella: piano/Slovenian RTV Symphony Orchestra/Anton Nanut:    
Envoûtant pour ne pas dire hypnotique, autant par le jeu du piano que par celui voluptueux des cordes qui ramène un peu à Parodia.


___Triple Concerto pour violon, violoncelle, piano et orchestre (1995)    
-Vaclav Remes: violon
-Michal Kanka: violoncelle
-Riccardo Caramella: piano
Slovenian RTV Symphony Orchestra/Anton Nanut
Une oeuvre formidable en lyrisme et de thèmes mélodiques accrocheurs, ce qui n'empêche pas l'élégance ni une certaine profondeur du langage expressif.

___Concerto pour piano et orchestre (1991) - Riccardo Caramella: piano/Slovenia RTV Symphony Orchestra/Anton Nanut:    
Cette version est nettement meilleure que celle par le "Prague Chamber Orchestra" sous la direction du compositeur et avec pourtant le même soliste. Si je n'avais pas découvert ce Concerto pour piano dans cette version, j'en aurais alors une impression plus mitigée, genre d'expérience qui me permet d'avoir conscience de l'importance de l'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Ven 20 Sep 2013 - 10:09

__Mare Nostro (1991)- opéra-bouffe en deux actes sur un texte de Marco Ravasini - Felle/Jankovic/Rigosa/Di Segni/Antoniozzi/Serraiocco/Visentin.
Orchestra e Coro del Conservatorio di Musica "F. Venezze" di Rovigo/Gianfranco    
Un opéra qui me donne envie de chanter, de bouger, dont les thèmes mélodiques et la qualité des chants me rendent heureux! Encore une musique de Ferrero qui possède un charme fou! C'est un opéra hors du temps et comme je viens de le dire, beaucoup de ses thèmes mélodiques me donnent envie de chanter avec la soprano ou le ténor, quelque chose de très communicatif, de très musical mais surtout de très vivant, une qualité verdienne peut-être...ou simplement italienne...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Mer 6 Mai 2015 - 22:20

<<___La Nueva Espana (Six Symphonic Poems) (2000) - National Symphony Orchestra of Ukraine/Takuo Yuasa: Un très beau voyage musical quasi-cinématographique, celui d'un film imaginaire retraçant par le genre symphonique la conquête sanglante de Cortès. Le fantôme de PARODIA hante certains passages de ce drame itinérant.>>

Très belle musique, très beau voyage musical quasi-cinématographique°°°, comme je l'avais mentionné, la fois précédente.

°°° pas dans le sens d'une bande sonore accompagnant des scènes imaginaires, mais plutôt selon la perspective d'une caméra capable d'exprimer différentes intensités d'implication émotionnelles: un plan d'ensemble, un gros plan ou un plan subjectif...selon le compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Jeu 7 Mai 2015 - 14:06

Histoire d'en connaître un peu plus sur l'oeuvre que je mentionne dans mon précédent message:

La Nueva Espana est une suite de six morceaux; Presagios, Memoria del Fuego, La Ruta de Cortés, El Encuentro, La Matanza del Templo Mayor et La Noche Triste[/color][/i], écrits entre 1991 et 1999 dédiée à la mémoire de cette antique tragédie humaine que fut la conquête du Mexique. On peut si on le souhaite les qualifier de poèmes symphoniques. Leur idiome musical se réclament très peu d'influences ethniques qui de toute manière seraient entièrement vénielles, tant de temps ayant passé. Si on devrait vraiment définir un angle d'approche, on pourrait le qualifier de cinématographique; pas dans le sens d'une bande sonore accompagnant des scènes imaginaires, mais plutôt selon la perspective d'une caméra capable d'exprimer différentes intensités d'implication émotionnelle: un plan d'ensemble, un gros plan ou un plan subjectif. Cette subjectivité peut être celle du personnage qui réalise avec tristesse que son voyage se révélera être un voyage sans retour dans "Memoria del Fuego", lorsque Hernàn Cortés, le capitaine des Espagnols - qui selon Lope de Vega "donna à Dieu une infinité d'âmes" ou, selon Heine, "n'était rien d'autre qu'un meneur de canailles" - décida de partir en conquête, faisant plus de mille kilomètres de la côte à la capitale, Tenochtitlan, et mit le feu à ses vaisseaux de peur que ses hommes n'aient envie de faire marche arrière. On trouve un semblant de tristesse désabusée dans le finale de "Noche Triste", lorsque les Espagnols sont forcés d'abandonner la capitale qu'ils viennent à peine de conquérir, bon nombre d'entre eux se noyant sous le poids de l'or qu'ils tentent d'emporter. Mais nous savons que le soulèvement des Aztèques sera de courte durée et que leur civilisation touche à sa fin...Lorenzo Ferrero.

Ce matin, je viens de réécouter avec plaisir son grand quatuor à cordes Tempi di Quartetto par le "Quartetto di Cremona". Pour ceux qui se méfient encore du contemporain, ils peuvent y aller sans crainte, ils y trouveront aisément leurs repères. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5787
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Mar 23 Fév 2016 - 13:23



https://www.youtube.com/watch?v=TJ1F6NIpna0&ebc=ANyPxKrQcbwFMSS2NdsbDB4ccA9rhzv2yFoiNsSSfWUn0ZObW9srEdIDRQTuRGC4BOze2Xu-myIojg0qEU-fusxtwKNx5mSesA

Très étonnant : cet opéra est parsemé d'extraits de l'opéra Nabucco de Verdi !

Le travail entremêle l'histoire de l'une des œuvres les plus connues de Giuseppe Verdi, Nabucco, avec des aspects sociaux et culturels du Risorgimento, à travers un sujet où l'une est le reflet de l'autre. Les personnages de l’opéra - dit le compositeur – sont engagés à discuter non seulement du Risorgimento, mais aussi de l'opéra lui-même et ses chances de succès. Ils sont, au moins en partie, les mêmes que les interprètes de ce premier Nabucco (ou Nabuchodonosor comme on l’appelait à l’époque) mis en scène à La Scala le 9 Mars 1842.
source : wikipedia

Etonnant mais pas dérangeant ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   Dim 22 Jan 2017 - 17:56

Je viens de réécouter le Tempi di Quartetto de Lorenzo Ferrero par le "Quartetto di Cremona" qui est un grand quatuor à cordes d'une durée de 58 minutes et divisé en deux parties qui, elles-mêmes sont divisées en six mouvements chacune. Ce grand quatuor a été composé entre 1996 et 1998 et est de facture néo-classique, troublé malgré tout par de chouettes élans de modernité. Il fait déjà partie des oeuvres pour quatuor à cordes du vingtième siècle qui me tiennent le plus à-coeur avec les 7 opus du compositeur canadien R. Murray Schafer, ce qui n'est pas un moindre compliment de ma part. Celui de Ferrero alterne surtout des allegri et des andantes. Certains mouvements portent un titre à part; le quatrième de la Prima Serie s'intitule Beethovenfest, le troisième de la Seconda Serie, To David Huntley in memoriam et le tout dernier mouvement du quatuor qui est aussi le plus long s'appelle, quant à lui, My piece of Africa. La première partie m'est captivante par ses constructions, ses développements alambiqués, alors que la seconde partie m'apporte l'Emotion avec un grand "E", et je dirais que le point culminant de cette oeuvre imposante se propage sur quatre mouvements; "Allegro non troppo/To David Huntley in memoriam/Allegro/slow rock, le premier des quatre étant un coup de fouet, une "course-poursuite" qui ne démarre pas de suite et devient très excitante, le second étant celui du recueillement, le troisième obsessionnel et terriblement envoûtant, le quatrième porteur d'une belle mélancolie. My Piece of Africa, dernier mouvement de Tempi di Quartetto, s'articule autour d'un rythme de danse africaine, comme si s'achevait un voyage à la fois géographique et temporel. J'ignore pourquoi l'écoute de ce quatuor appelle chez moi l'écoute de ceux que je possède de Beethoven. Je ne pense pas que ce soit uniquement dû à l'Allegro intitulé "Beethovenfest", c'est l'esprit plus global de l'oeuvre qui m'inspire mystérieusement cette réécoute de certains quatuors à cordes du grand Ludwig, une belle occasion de quitter le présent pour le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorenzo FERRERO, né en 1951   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorenzo FERRERO, né en 1951
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: