Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Porgy and Bess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Porgy and Bess   Mer 8 Nov - 2:08

Porgy and Bess est un opéra composé par George Gershwin sur un livret de Ira Gershwin et de DuBose Heyward, basé sur la nouvelle Porgy (1925), écrite par DuBose Heyward et sur la pièce de théâtre éponyme qu'il avait co-écrit avec son épouse Dorothy (1927).

Ces trois œuvres traitent de la vie des Afro-Américains de la ville fictive de Catfish Row à Charleston, en Caroline du Sud. Toutes se déroulent au début des années 30. La première représentation de Porgy and Bess a eu lieu le 10 octobre 1935 au Alvin Theatre de New York. Mais il a fallu attendre les années 80 pour que Porgy and Bess soit reconnu aux États-Unis comme un véritable opéra : c'est aujourd'hui un classique du répertoire lyrique américain.

"Summertime" est de loin la chanson la plus connue de cet opéra. Considérée comme un standard de jazz, cette chanson a été reprise par de nombreux artistes. Porgy and Bess réussit une synthèse innovante entre les techniques orchestrales européennes, le jazz américain et la musique populaire.

Porgy and Bess raconte l'histoire de Porgy, un noir estropié vivant dans les taudis de Charleston, en Caroline du Sud, qui tente de sauver Bess des griffes de Crown, son mari, et de Sportin’Life, un dealer.

Acte 1

Scène 1 - Catfish Row, un soir d'été.

L'opéra commence par une petite introduction, un soir d'été à Catfish Row. Jabso Brown joue du piano et Clara chante une berceuse pour son enfant ("Summertime") pendant que les hommes se préparent à jouer au craps. Le mari de Clara, Jake, tente lui aussi de chanter une berceuse ("A woman is a sometime thing"), qui n'apaise guère le bébé. Porgy, un mendiant estropié, arrive pour organiser le jeu. Crown, un voyou, et sa femme Bess entrent, et le jeu commence. Sportin' Life, fournisseur de cocaïne et d'alcool de contrebande, prend lui aussi part au jeu. Petit à petit les joueurs se dégonflent, et il ne reste plus que Robbins et Crown, qui est maintenant complètement saoûl. Lorsque Robbins gagne, Crown commence à se battre, et fini par tuer Robbins. Crown court, demandant à Bess de se débrouiller toute seule. Tout le monde la laisse tomber, sauf Porgy, qui la protège.

Scène 2 - Chambre de Serena, la nuit suivante.

La famille et les amis de Robbins chantent un spiritual("Where is brudder Robbins?"). Une soucoupe est posée sur sa poitrine pour récolter de l'argent pour son enterrement. Un détective blanc entre, et dit à Serena (la femme de Robbins) qu'elle doit enterrer son mari rapidement, sinon le corps sera donné à des étudiants de médecine. Il arrête Peter (un badaud) qu'il oblige à témoigner contre Crown. Serena pleure la perte de son mari ("My man's gone now."). L'ordonateur des pompes funèbres entre et accepte d'enterrer Robbins si Serena promet de le payer plus tard. Bess et le chœur terminent l'acte avec "Leavin' for the Promise' Land.'"

Acte II

Scène 1 - Catfish Row, un mois plus tard, le matin.

Jake et les autres pêcheurs s'apprêtent à travailler ("It take a long pull to get there"). Clara demande à Jake de ne pas y aller, et de venir à un piquenique à la place. Mais il lui répond qu'ils ont terriblement besoin de cet argent. Cela pousse Porgy à chanter son point de vue sur la vie depuis sa fenêtre ("I got plenty o' nuttin'"). Sportin' Life traîne dans le coin, à vendre de la cocaïne, mais rapidement, la colère de Maria se déchaîne ("I hates yo' struttin' style"). Un avocat verreux, Frazier, arrive et prononce le divorce de Bess et de Crown. Archdale, un policier blanc, entre et informe Porgy que Peter va bientôt être relâché. Un faucon de mauvais augure traverse Catfish Row, et Porgy chante "Buzzard keep on flyin' over."

Alors que les autres habitants de Catfish Row se preparent pour le piquenique, Sportin' Life demande à Bess de commencer une nouvelle vie avec lui, à New York; elle refuse. Bess et Porgy sont maintenant seuls, et s'avouent leur amour("Bess, you is my woman now"). Le chœur entre de nouveau, avec entrain car ils s'apprêtent à partir piqueniquer("Oh, I can't sit down"). Porgy reste à la traîne alors qu'ils partent au piquenique. Porgy chante de nouveau "I got plenty o' nuttin'".

Scène 2 - Kittiwah Island, l'après-midi.

Le chœur s'amuse au piquenique ("I ain't got no shame doin' what I like to do!"). Sportin' Life explique aux participants sa conception cynique de la Bible ("It ain't necessarily so"), ce qui amène Serena à le réprimander ("Shame on all you sinners!"). Crown arrive pour parler à Bess, et lui rapelle que Porgy est "temporaire". Bess veut définitivement quitter Crown ("Oh, what you want wid Bess?") mais Crown s'arrange pour qu'elle le suive en se cachant dans les bois.

Scène 3 - Catfish Row, une semaine plus tard, à la tombée de la nuit.
Jake part pêcher et Peter est sorti de prison. Bess est couchée dans la chambre de Porgy, elle délire. Serena prie pour guérir Bess ("Oh, doctor Jesus"). La vendeuse de fraises et le vendeur de crabe appellent les gens dans la rue, et Bess guéri rapidement de sa fièvre. Bess parle de ses péchés à Porgy ("I wants to stay here") avant de s'écrier "Je t'aime Porgy" ("I loves you, Porgy"). Porgy promet de la protèger de Crown. La scène se termine avec le son d'une cloche signalant l'arrivée d'une tempête.

Scène 4 - Chambre de Serena, fin de la journée suivante.

Les habitants de Catfish Row prolongent le son de la tempête par leurs prières. Un coup est frappé à la porte et le chœur pense que c'est la Mort qui arrive ("Oh there's somebody knocking at the door"). Crown entre à la recherche de Bess. Le chœur essaye de prier pour faire partir Crown, ce qui lui fait chanter "A red-headed woman make a choo-choo jump its track." Clara voit le bateau de Jake chavirer et elle court à sa rescousse. Crown affirme que Porgy n'est pas vraiment un homme puisqu'il ne peut pas sortir pour la secourir. Crown part et le chœur fini sa prière.

Acte III

Scène 1 - Catfish Row, la nuit suivante.

Le chœur console Clara ("Clara, don't you be downhearted"). Crown arrive et réclame Bess. Une bagarre s'ensuit, elle se termine par la victoire de Porgy qui s'exclame alors "You've got a man now. You've got Porgy!" (Tu as un homme maintenant. Tu as Porgy !).

Scène 2 - Catfish Row, l'après-midi suivant.

Un détective entre et s'entretient avec Serena et Maria à propos des meutres de Crown et de Robbins. Elle affirme ne rien savoir et le détective se rend compte qu'il n'arrivera pas à la faire parler. Il demande à Porgy de venir identifier le corps de Crown, mais Porgy est inquiet. Sportin' Life raconte à Porgy que les corps se mettent à saigner en présence de leur meurtrier et que le détective va se servir de cela pour mettre Porgy en prison. Porgy refuse d'aller reconnaître le corps et est arrêté pour entrave à la justice. Sportin' Life oblige Bess à prendre de la cocaïne et lui raconte que Porgy va rester en prison pour très longtemps. Il lui dit qu'elle devrait commencer une nouvelle vie avec lui à New York ("There's a boat dat's leavin' soon for New York"). Elle s'en va, mais il sait qu'elle va le suivre, puisqu'elle ne sait pas quand Porgy va revenir.

Scène 3 - Catfish Row, une semaine plus tard.

Porgy revient à Catfish Row avec beaucoup d'argent, après avaoir joué au craps dans la rue avec ses dés pipés. Il offre des cadeaux aux habitants et ne comprend pas pourquoi tous ont l'air si abattus. Il voir Serena avec le bébé de Bess et lui demande où elle est. Maria et Serena lui racontent qu'elle est partie à New York avec Sportin' Life ("Bess is gone"). Porgy jette ses béquilles et part à sa recherche ("I'm on my way").

Controverses

Salué en son temps pour la modernité de son approche de la culture afro-américaine, Porgy and Bess est aujourd'hui souvent pointé du doigt comme vecteur de stéréotypes peu flatteurs. Dans les années 1950, déjà, Dorothy Dandridge et Sidney Poitier — les deux acteurs noirs les plus célèbres de cette décennie — n'avaient accepté qu'à contre-cœur de participer à l'adaptation de Porgy and Bess au cinéma, qu'ils auraient refusé s'ils n'avaient pas été victimes d'un chantage de Samuel Goldwyn.
Avec les revendications raciales des années 1960, Porgy and Bess a été, progressivement, de plus en plus considéré comme un point de vue blanc, stéréotypé et même raciste, sur la condition des noirs américains.
Aujourd'hui, les passions se sont calmées et Porgy and Bess est avant tout considéré comme un grand classique de la culture américaine.

Selon le vœu des Gershwin et de leurs ayant-droits, Porgy and Bess ne peut être interprété que par une distribution exclusivement noire, et pour cette raison, cette œuvre a permis de lancer la carrière lyrique de nombreux chanteurs afro-américains.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Lun 19 Fév - 10:21

L'une des rares réussites qui parvienne à réunir musique afro-américaine et orchestration "classique" et qui dans le même temps soit aussi populaire.

Depuis il y a d'autres tentatives de mélange jazz-classique (par Stan Getz, Ornette Coleman, Duke Ellington et d'autres) mais ces essais restent malheureusement isolés... c'est dommage car le jazz joué par un orchestre classique sonne merveilleusement enthousiasmant et coloré.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15567
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Lun 19 Fév - 15:00

ça va peut-être t'étonner, Snoopy, mais j'adore cet opéra Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Lun 19 Fév - 15:02

Ca ne m'étonne pas car je sais que tu es un homme de ( bon ) goût Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Lun 19 Fév - 20:42

Porgy and Bess est une oeuvre magnifique. Je l'apprécie autant que les très nombreuses reprises jazz qui en ont été faites tant les mélodies originales sont nombreuses dans cet opéra. On rappellera, en particulier, l'incontournable Summertime. J'ai toujours été surpris que la voie originale ouverte par Gershwin demeure sans suite. Seul Leonard Bernstein, avec ses danses symphoniques extraites de “West Side Story”, a aussi brillamment que brièvement repris le flambeau.
Je m'étonne, comme kfigaro, que ce type de jazz orchestral “symphonique” n'inspire pas plus de compositeurs tant l'orchestre symphonique se prête bien aux harmonies jazz. Chez les jazzmen, il n'y a que Stan Kenton qui soit allé très loin avec un jazz orchestral hyper-sophistiqué pas très éloigné du répertoire classique contemporain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Mar 20 Fév - 9:28

robert45 a écrit:
Chez les jazzmen, il n'y a que Stan Kenton qui soit allé très loin avec un jazz orchestral hyper-sophistiqué pas très éloigné du répertoire classique contemporain.
punaise, ça m'intéresse fichtrement ça !!

tu peux nous en dire plus ? (inutile de te dire d'ailleurs que ce jazz là est le bienvenue chez moi ! Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Andante



Nombre de messages : 33
Age : 66
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Dim 25 Mar - 20:29

Il faut entendre l'enregistrement de Louis Armstrong et d'Ella Fitzgerald de Porgy and Bess qui doit dater de 1958 pour en mesurer toute l'intensité dramatique, émotionnelle et prendre conscience de la beauté de la musique de Gershwin. Même aujourd'hui leur interprétation n'a pas pris une ride et le plaisir est toujours intact. Je vous conseille vivement de l'écouter ne serait-ce qu'une fois pour être totalement transporté....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Ven 30 Mar - 18:48

Uniquement des Noirs jouent dans cette oeuvre ; le souhait de Gerschwin ? Sans doute mais pourquoi ? Je me demande si cette oeuvre qui ne colle plus à l'actualité politique actuelle est encore régulièrement jouée et si elle ne génèrerait pas des malaises en 2007 sur les scènes ? Vous m'avez bien compris, car l'époque de Martin Luther King et le temps de l'esclavage sont bien révolus !
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin


Nombre de messages : 4183
Age : 46
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Ven 30 Mar - 18:51

kougelhof 1er a écrit:
Uniquement des Noirs jouent dans cette oeuvre ; le souhait de Gerschwin ? Sans doute mais pourquoi ? Je me demande si cette oeuvre qui ne colle plus à l'actualité politique actuelle est encore régulièrement jouée et si elle ne génèrerait pas des malaises en 2007 sur les scènes ? Vous m'avez bien compris, car l'époque de Martin Luther King et le temps de l'esclavage sont bien révolus !

Gershwin ... l'époque de Martin Luther King

Gershwin est mort en 1939... bien avant que M L King ne soit connu.

Dans ce sens, c'est plutôt un hasard...
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Ven 30 Mar - 19:03

steph-libouton a écrit:
kougelhof 1er a écrit:
Uniquement des Noirs jouent dans cette oeuvre ; le souhait de Gerschwin ? Sans doute mais pourquoi ? Je me demande si cette oeuvre qui ne colle plus à l'actualité politique actuelle est encore régulièrement jouée et si elle ne génèrerait pas des malaises en 2007 sur les scènes ? Vous m'avez bien compris, car l'époque de Martin Luther King et le temps de l'esclavage sont bien révolus !

Gershwin est mort en 1939... bien avant que M L King ne soit connu.

Dans ce sens, c'est plutôt un hasard...

merci donc on continue à faire jouer des artistes Noirs seulement ? A moins que faire jouer des artistes blancs enlèverait toute crédibilité à cette oeuvre ? tu en penses quoi ? merci !
Revenir en haut Aller en bas
shanessean



Nombre de messages : 842
Age : 80
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Porgy and Bess   Ven 21 Aoû - 17:18

J'ai vu au cinéma en 1959 ou 1960, alors que j'étais étudiant le film "Porgy and Bess". Les acteurs étaient doublés mais j'ai été entousismé par les acteurs, Sidney Poitier et Dorothy Dandridge, Samy Davis junior, et naturellement par la musique, même si je me rapelle il y avait quelques coupures. Malheureusement ce film n'est plus en vente. Maintenant je l'ai en DVD et le regarde toujours avec le même plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Porgy and Bess   Aujourd'hui à 19:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Porgy and Bess
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: