Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Madame Butterfly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Madame Butterfly   Mer 8 Nov - 1:58

Madame Butterfly (Madama Butterfly) est un opéra en trois actes, représenté pour la première fois à La Scala de Milan le 17 février 1904.
La partition musicale est signée Giacomo Puccini, et le livret est l'œuvre de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica.

En 1900, Puccini est à Londres pour diriger les répétitions de Tosca au Royal Opera House. Un peu par hasard, il assiste à une pièce de théâtre de David Belasco, Madame Butterfly, tirée d’une nouvelle de l’Américain John Luther Long (1861-1927). Il est immédiatement enthousiasmé par la pièce et veut acheter les droits sur-le-champ. Après d’âpres négociations, le contrat sera finalement signé en septembre 1901 et les librettistes Giuseppe Giacosa et Luigi Illica se mettent au travail.

Après les succès de La Bohême (1896) et de Tosca (1900), Puccini s’attendait à un accueil favorable. Mais, la première représentation le 17 février 1904 est un échec monumental. L’opéra est trop long et le découpage en deux actes rompt avec les habitudes de l’art lyrique italien. Puccini en tire les leçons, il remanie l’opéra et le réorganise en trois actes mieux équilibrés. La nouvelle version présentée à Brescia le 28 mai 1904 sera un triomphe, prélude à une formidable carrière internationale :

Buenos Aires, Londres, New York, Paris… La version française présentée à l’Opéra comique le 28 décembre 1906 est de Paul Ferrier (1843-1920).
Le thème de la geisha épousant un Américain de passage rappelle bien sûr Madame Chrysanthème de Pierre Loti, qui a d’ailleurs été adaptée à l’opéra par André Messager en 1893. Mais la ressemblance est très lointaine. Alors que Madame Chrysanthème est une Japonaise cynique, et vénale, qui compte son argent au départ du marin, Butterfly tombe passionnément amoureuse de Pinkerton, au point de sacrifier les conventions sociales et de renier sa famille. Et Pinkerton éprouvera des remords à la mort de Butterfly, ce qui n’est pas commun pour les marins de passage.

Nagasaki, 1904. Un jeune officier Américain de passage, B.F. Pinkerton épouse une geisha, Madama Butterfly (en japonais italianisé Ciocio-san, soit Madame Papillon). Simple divertissement exotique pour lui, le mariage est pris très au sérieux par la jeune Japonaise. Après la cérémonie et après lui avoir fait un enfant, Pinkerton repart. Espérant son retour, elle lui reste fidèle et refuse de nombreuses propositions de mariage. Trois ans plus tard, Pinkerton revient au Japon avec sa nouvelle épouse américaine. Quand Butterfly comprend la situation, elle leur abandonne son enfant et se donne la mort par seppuku (hara-kiri).

Acte I

À Nagasaki, en 1904, Goro, entremetteur, fait visiter à B.F.Pinkerton, officier américain de passage, la maison que ce dernier vient d’acheter. Il lui présente ses serviteurs dont Suzuki, la servante de sa fiancée Madame Butterfly.

Puis le consul américain Sharpless arrive. Pinkerton lui explique que les contrats de location, ici, sont très précaires. On signe pour 999 ans mais on peut se dédire chaque mois ! C’est pareil pour les contrats de mariage (Air : « Dovunque al mundo, lo yankee vagabondo ». « Partout dans le monde, le Yankee vagabonde ».)

Sharpless le met en garde et l’avertit de la candeur et de la sincérité de Butterfly. Pinkerton prend ce mariage comme un passe-temps et lui explique qu’il se mariera plus tard avec une vraie épouse Américaine « una vera spoza americana »

Arrivée de Butterfly en tête d’un magnifique cortège avec ses amies et ses parents (Air : « Ecco ! Son giunte ».) Elle chante son bonheur. Pinkerton est sous le charme.

Les critiques fusent dans la foule, humiliant Butterfly, qui se déshonore en épousant un étranger. Pinkerton prend le mariage au second degré (« che burletta » quelle farce) malgré les avertissements répétés de Sharpless.

Ils entrent dans la maison. Elle lui montre quelques petits objets qu’elle a emportés, le poignard avec lequel son père s’est suicidé et les Ottokés, statuettes symbolisant les âmes de ses ancêtres. Elle lui avoue s’être convertie au « Dieu des Américains » par amour pour lui.

Le commissaire impérial célèbre la cérémonie de mariage. Tout le monde trinque et se réjouit quand soudain, apparition quasi-surnaturelle, l’oncle bonze surgit ! Il maudit Butterfly (Cio-Cio-San) qui a renié sa famille et ses ancêtres. Moment d’une grande intensité dramatique, Pinkerton défend Butterfly et chasse le bonze.

Restés seuls, il la réconforte. Le premier acte s’achève sur un très beau duo d’amour (« Viene la sera » « la nuit approche »). Elle se sent « seule … et reniée, reniée… et heureuse » « Sola e rinnegata ! rinnegata e felice ! » Comme le papillon (« farfalle »), elle est épinglée pour la vie !

Acte II

Trois ans se sont écoulés depuis le départ de Pinkerton et Butterfly l’attend toujours. Entre temps, la situation financière de Butterfly s’est dégradée. Suzuki prie Bouddha pour que Butterfly cesse de pleurer, mais sans grand espoir : « on n’a jamais vu un mari étranger revenir au nid », tandis que Butterfly prie le Dieu américain. Elle espère le retour de Pinkerton à la « saison où les rouge-gorges font leur nid » comme il lui avait promis. Très bel et touchant aria de Butterfly: « Un bel dì vedremo…» « un beau jour…»

Goro et Sharpless rendent visite à Butterfly. Goro lui présente des riches prétendants, dont le prince Yamadori. Mais elle les éconduit tous car elle se considère encore comme mariée.

Sharpless commence à lui lire une lettre où Pinkerton lui annonce que c’est fini, mais il n’ose terminer. Bouleversée, elle promet qu’elle se tuera s’il ne revient pas. Puis, elle lui présente son enfant, dont Pinkerton ignore l’existence (Aria triste : « Che tua madre dovrà ».) Elle préfère mourir plutôt que redevenir geisha. Sharpless se retire, promettant de prévenir Pinkerton. Pendant ce temps, Goro rôde autour de la maison, répandant le bruit que l’enfant n’a pas de père.

Acte III

Coup de canon ! Le bateau « Abraham Lincoln » de Pinkerton entre au port et Butterfly l’aperçoit avec sa longue-vue. Quel bonheur ! Butterfly et Suzuki décorent la maison avec toutes les fleurs du jardin. Butterfly s’habille comme au premier jour pour accueillir Pinkerton.

Butterfly veille toute la nuit avec son enfant et au petit matin elle s’endort épuisée.

Pinkerton et Sharpless arrivent alors à la maison avec Kate, la nouvelle épouse américaine de Pinkerton. Il demande à Suzuki de lui confier l’enfant pour assurer son avenir. Sharpless lui répète ses reproches : « Ve dissi » « je vous l’avais bien dit ». Tragique trio entre Pinkerton, Suzuki et Sharpless. Pinkerton éprouve un grand remords sincère (Air : « addio, fiorito asil » « Adieu asile fleuri ».) Puis il s’enfuit lâchement.
Kate demande l’enfant à Suzuki et promet d’en prendre soin. Butterfly se réveille, aperçoit Kate et comprend la vérité. Désespérée, elle consent à donner son fils à Pinkerton à condition qu’il vienne le chercher lui-même.
Butterfly se tue avec un poignard sur lequel sont gravés ces mots : « celui qui ne peut vivre dans l’honneur meurt avec honneur ». Dehors, on entend les appels émus de Pinkerton, saisi par le remords : « Butterfly, Butterfly, Butterfly... »

Personnages

Madame Butterfly, Cio-Cio-San, soprano
Suzuki, sa servante, mezzosoprano
Benjamin Franklin Pinkerton, ténor
Kate Pinkerton, soprano
Sharpless, le consul, bariton
Goro, l’entremetteur, ténor
Yamadori, le prétendant, ténor
Bonzo, l’oncle bonze, basse
Commissario, l’officier d’état civil, basse
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 19 Fév - 10:26

Pour moi, il s'agit d'un superbe mélo redoutablement émouvant surtout que Puccini fait souvent dans l'épure, il n'exagère pas les effets.

Avec "Peter grimes" et le "Chateau de Barbe Bleue", il figure parmi mes MUSTs opératiques...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 19 Fév - 10:30

Je n'aime pas trop cet opéra. Je ne sais pas pourquoi mais il ne me procure aucune émotion. No
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 13:57

Bonjour tout le monde. Wink

J'arrive des puces où j'ai déniché pour une piecette de 1 euro un somptueux coffret de Madame Butterfly de Puccini.



Le coffret, les disques sont neufs, encore un mélomane du dimanche qui a oublié de l'écouter
Wink

Je dois avouer que j'ai découvert la musique classique sur le tard (trente ans) et qu'à 46 ans je n'ai toujours pas trouvé les clefs de l'opera.
Je comprends pas les paroles et jusqu'à présent j'ai pas vraiment eu de déclic.
Je fonde beaucoup d'espoir sur ce coffret car il est visuellement trés beau. C'est un enregistrement DECCA de 1958, une réedition probablement vu l'aspect neuf de l'objet. Je sais que Decca avait dans les années 60 les meilleurs ingénieurs du son et qu'il est en Stereo.
Quelqu'un connait cette version ? l'orchestre de Sainte Cécile de Rome et le chef Tullio Serafin? Fayard le cite dans son guide des indispensables du disque compact 1994.

bref peut on me conseiller un acte, un passage particulier qui m'aide pour débuter ? merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 15:07

Même pour quelqu'un qui n'aime pas l'opéra comme moi, le simple fait d'entendre la TEBALDI devrait suffire à t'ensorceler Wink

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 15:39

Je ne pense pas que Puccini soit la meilleure façon d'aborder l'opéra...

Question de gout peut être?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 16:50

Bon ça doit etre psychologique, le fait d'avoir dénicher cette perle ce matin mais j'y suis rentrée dedans sans problème .
Deux fois que je me passe la face 1 et l'Air : « Ecco ! Son giunte » de Madame Butterfly.
J'aime aussi beaucoup l'orchestration.
Je vais faire bondir les spécialistes mais certaines sonorités me font penser à Malher. J'ai vu, aprés coup, qu'ils étaient contemporrains donc j'ai pas entiérement faux Wink

Encore 5 faces à découvrir et vous donner mon avis définitif
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 16:50

Etant très peu "Puccini" (autant dire pas du tout, d'ailleurs ... ), je ne connais pas cette version mais, comme dit Snoopy, Tebaldi doit être une très bonne "Butterfly" et Bergonzi doit aussi très bien défendre "Pinkerton".
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15582
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 17:40

Au risque de faire bondir Bel Canto et Snoopy, j'avoue que dans l'opéra italien, je préfère Puccini à Verdi.

De Puccini, j'aime à peu près tous ses opéras, alors que chez Verdi, ceux qui me plaisent vraiment ne sont que trois ou quatre (La Traviata, La Force du Destin et à la rigueur Aïda et Rigoletto).
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 17:55

Moi je préfére Rossini, Bellini et Donizetti à tous les autres. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 18:02

Je n'aime pas les opéras de PUCINI, trop dramatiques, vraiment trop dramatiques, comme la plupart des opéras Italiens, bien qu'en matière
d'opéras, je place VERDI en tête, et FIDELIO de BEETHOVEN en tout premier.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 18:17

joachim a écrit:
Au risque de faire bondir Bel Canto et Snoopy, j'avoue que dans l'opéra italien, je préfère Puccini à Verdi.

De Puccini, j'aime à peu près tous ses opéras, alors que chez Verdi, ceux qui me plaisent vraiment ne sont que trois ou quatre (La Traviata, La Force du Destin et à la rigueur Aïda et Rigoletto).

Bien sûr que non !!! Selon chacun, son tempérament, ses goûts, on n'aime ou pas tel ou tel compositeur mais il faut toujours respecter le choix des autres ... Wink
Je ne conteste certainement pas le talent de Puccini ; simplement, je n'éprouve pas grand chose, à l'écoute de ses opéras.
Il faut aussi dire que sa musique est déjà assez "lourde" et que nombre de maestro ou interprètes l'ont encore alourdie en y "remettant des couches" pas du tout nécessaire.
J'ai vu une fois une très belle "Butterfly" interprétée par une toute jeune soprano qui, si elle n'avait peut-être pas encore les aigus nécessaires au rôle" avait au moins la fraîcheur de Cio Cio San ! La mise en scène était très épurée et le chef, très sobre dans sa direction ... c'est une des rares fois où j'ai apprécié Puccini !!!
Mais comme Snoopy, je préfère Rossini, Bellini, Donizetti auxquels j'ajouterais Verdi ... avec un I love you pour Donizetti !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 18:44

Bel Canto a écrit:

Je ne conteste certainement pas le talent de Puccini ; simplement, je n'éprouve pas grand chose, à l'écoute de ses opéras.
Il faut aussi dire que sa musique est déjà assez "lourde"

Bon heureusement qu'un peu plus haut dans ce post Kfigaro le cite comme un must.
J'ai pas franchement remarqué de lourdeur dans l'orchestration, je manque probablement de repère n'étant pas musicien
3eme écoute de la face 1, début du I acte, j'adore... Je crois que je tiens mon déclic dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 21 Oct - 19:28

OSS 1970 a écrit:


Bon heureusement qu'un peu plus haut dans ce post Kfigaro le cite comme un must.
J'ai pas franchement remarqué de lourdeur dans l'orchestration, je manque probablement de repère n'étant pas musicien
3eme écoute de la face 1, début du I acte, j'adore... Je crois que je tiens mon déclic dans ce domaine.

Question de goût, sans doute !!! Et puis, je ne suis pas une spécialiste, j'aime l'opéra tout simplement ...
Pour ce qui est de l'orchestration, je n'ai peut-être pas utilisé le bon terme ... l'orchestre chez Puccini est nettement plus imposant que chez d'autres compositeurs.
En tout cas, je suis très heureuse que cela te plaise et je te souhaite une bonne écoute de cette oeuvre ... et de nombreuses autres, si le déclic se confirme !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 22 Oct - 18:29

Bel Canto a écrit:

Pour ce qui est de l'orchestration, je n'ai peut-être pas utilisé le bon terme ... l'orchestre chez Puccini est nettement plus imposant que chez d'autres compositeurs.

Je viens de terminer la face B (toujours l'acte I) et effectivement Bel canto y'a plus leger comme orchestration. C'était moins frappant au début du premier acte. Là j'avoue, je confirme la justesse de ton propos Wink .
Ceci dit j'aime toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Jeu 25 Oct - 16:00

OSS 1970 a écrit:
Je dois avouer que j'ai découvert la musique classique sur le tard (trente ans) et qu'à 46 ans je n'ai toujours pas trouvé les clefs de l'opera.
l'opéra en général ou "Madame Butterfly" en particulier ?

sinon je ne suis évidemment pas d'accord avec Bel Canto, même si les moyens sont énormes (sans que l'orchestre soit démesuré - nous ne sommes pas chez Messiaen ou Wagner), il y a une touche impressionniste évidente dans l'orchestre de "Madame Butterfly" (Puccini suivait attentivement les nouveautés de son temps et connaissait très bien les avancées debussystes et schoenbergiennes - ce dernier admirait "Tosca" par ailleurs).

Un peu comme dans la musique de film, Puccini "exagère" et "souligne" de temps en temps parce qu'il a des visées dramatiques (un opéra est d'abord scénique et dramaturgique - ce qui explique le rappel de l'hymne américain un peu pompier quand Pinkerton évoque son pays et certaines envolées du même tonneau) mais il y a des pages étourdissantes de beauté et de poésie dans cet opéra (je suis incapable de donner les titres de mémoire, il faudrait que je me replonge dedans), et une subtilité de touche (bois, harpe, cordes parfois en sourdine) absolument admirable.

Et personnellement je trouve que l'orchestre de cet opéra est bien moins "lourd" que certaines pages de Mahler ou Bruckner...
Revenir en haut Aller en bas
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Jeu 25 Oct - 17:14

kfigaro a écrit:


Et personnellement je trouve que l'orchestre de cet opéra est bien moins "lourd" que certaines pages de Mahler ou Bruckner...

Tu cites "deux poids lourds" de la symphonie c'est un peu normal.
Leurs symphonies sont imposantes et "l'abus" des cuivres peut donner cette impréssion. Mais bon c'est leur style, comment dire, c'est volontaire.
Schumann ( que j'aime beaucoup malgré tout) lui est un peu lourd dans ses symphonies (nombreuses doublures, batterie de cordes, fanfares trionphantes). Là on peut parler de lourdeur dans l'orchestration... me semble t-il.

Pour répondre à ta question plus haut kfigaro j'ai du mal avec l'opéra en général. Mais je suis sur la bonne voie j'ai senti une profonde émotion à l'écoute de Madame Butterfly.


kfigaro a écrit:
ce qui explique le rappel de l'hymne américain un peu pompier quand Pinkerton évoque son pays

Je me disais aussi: t'as déjà entendu cet air quelque part Wink


Dernière édition par le Ven 26 Oct - 6:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Jeu 25 Oct - 23:18

Le Coro a bocca chiusa (choeur à bouche fermée) - acte II - est une petite merveille ainsi que Une nave da guerra ... Scuoti quella fronda (duo des fleurs) - acte II.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Jeu 25 Oct - 23:31

ah oui, je m'en rappelle et je confirme !! merci Bel Canto Wink
Revenir en haut Aller en bas
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Dim 11 Nov - 18:45



J'ai trouvé une deuxieme version de Madame Butterfly aux puces ce matin avec Karajan et vienne. Il semble que c'est une grande interprétation et le coffret est une fois de plus somptueux.
J'ai trouvé deux autres coffrets: Nabucco de Verdi et Faust de Gounod.
J'ai pas écouté, juste vérifié l'état mais faust chanté en français (moi qui me plaignais de pas comprendre les paroles) c'est pas évident, évident, ça fait un peu "cucu la praline" comme on dit. C'est juste une première impréssion, je vais insister.
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 12 Nov - 9:24

Quel est le chef d'orchestre et la distribution pour ton Faust, stp?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 12 Nov - 12:17

Snoopy a écrit:
Quel est le chef d'orchestre et la distribution pour ton Faust, stp?

Choeurs et orchestre du théatre national de l'opera dirigé par André Cluytens

Victoria de los Angeles
liliane Berton
Rita Gorr
Boris Christoff
Nicolai Gedda
Ernest Blanc
Victor Autran

A l'orgue Henriette Puig- Roget

Le coffret est trés beau
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 12 Nov - 16:50

C'est ce qui me semblait ( c'est une des versions que je possède ). Merci. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 12 Nov - 21:32

J'ai aussi ce coffret de disques de "Nabucco" ; je pense même que cela doit être mon premier achat d'opéra !
J'en ai un très bon souvenir mais malheureusement je ne sais plus l'écouter n'ayant plus de tourne-disques ; malgré cela, j'ai gardé les disques ... on ne sait jamais !
Désolée pour ce petit HS Embarassed chez Puccini
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
OSS 1970



Nombre de messages : 234
Age : 55
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Lun 12 Nov - 21:52

Bel Canto a écrit:

J'en ai un très bon souvenir mais malheureusement je ne sais plus l'écouter n'ayant plus de tourne-disques ; malgré cela, j'ai gardé les disques ... on ne sait jamais !
Désolée pour ce petit HS Embarassed chez Puccini

C'est bien que tu le gardes, je n'arrive pas à comprendre (vu le nombres de coffrets dans un état splendide que je trouve aux puces) l'interet qu'ont les gens à revendre pour 1 euro ces magnifiques objets. Sinon c'est bien Nabucco ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madame Butterfly   Aujourd'hui à 6:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Madame Butterfly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: