Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Lun 19 Nov - 23:58

Un CD magnifique et pas épuisé j'espère (2002) réunit "Styx" pour alto, choeur et orchestre, de Kancheli; et le concerto pour
alto et orchestre de Sofia Gubaïdulina.
Yuri Bashmet, St. Petersburg Chamber Choir, orchestre du Théâtre Mariinsky, dir. Valery Gergiev (DGG).

Une heure intense!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Guia Kantcheli (Giya Kancheli)   Jeu 1 Déc - 19:25

Guia Kantcheli (en géorgien : გია ყანჩელი; en russe : Гия Александрович Канчели) est un compositeur né à Tbilisi en Géorgie le 10 août 1935.

Kantcheli fait ses études entre 1959 et 1963 au conservatoire national de Géorgie, à Tbilisi. Il compose la première de ses sept symphonies en 1967. En Géorgie, il se fait connaître par ses musiques destinées au théâtre - il devient d'ailleurs en 1971 directeur musical du Théâtre Rustaveli de la capitale. En 1976, il reçoit un prix national pour sa quatrième symphonie, qui est créée en janvier 1978 aux États-Unis par Iouri Temirkanov et l'Orchestre de Philadelphie. Depuis, ses œuvres sont jouées par de grands interprètes tels que Dennis Russell Davies, Jansug Kakhidze, Gidon Kremer, Iouri Bachmet, Kim Kashkashian, Mstislav Rostropovitch ou encore le Kronos Quartet.

Depuis 1991, Kantcheli a quitté la Géorgie pour l'Europe de l'Ouest : d'abord Berlin, puis Anvers depuis 1995.

Son œuvre souvent très tonale, simple, parfois même minimaliste, emprunte aussi à des compositeurs modernistes tel que Béla Bartók. Connu essentiellement pour ses sept symphonies, il a également composé plusieurs pièces pour orchestre, un opéra et de la musique de chambre.

En plus d'un répertoire classique, il est l'auteur de plusieurs musiques de films.


Œuvres principales

1961 - Concerto pour orchestre
1967 - Symphonie n° 1
1970 - Symphonie n° 2 Songs
1973 - Symphonie n° 3
1974 - Symphonie n° 4 À la mémoire de Michelangelo
1977 - Symphonie n° 5 À la mémoire de mes parents
1978-1980 - Symphonie n° 6
1982-1984 - Music for the Living, opéra en deux actes
1986 - Symphonie n° 7 Épilogue
1989 - Wom Winde beweint (Pleure par le vent), liturgie pour grand orchestre et alto solo
1990 - Morning prayers, pour orchestre de chambre, voix et flûte alto
1990 - Midday prayers, pour clarinette solo et 19 instruments
1991 - Evening prayers, pour orchestre de chambre, voix et flûte alto
1992 - Night prayers, pour quatuor à cordes
1993 - Psaume 23, pour soprano et orchestre de chambre
1994 - Caris Mere, pour soprano et alto
1994 - Lament, pour violon, soprano et orchestre
1994 - Trauerfarbenes Land (Paysage en couleur de deuil), pour orchestre symphonique
1995 - Exil, pour soprano, instruments et bande magnétique, (d'après le psaume 23, Celan et Sahl)
1995 - V & V, pour violon, voix enregistrée et orchestre à cordes
1995 - A la Duduki, pour orchestre symphonique
1995 - Simi, "Pensées sans joie" pour violoncelle et orchestre
1996 - Valse Boston, pour piano et cordes
1997 - Time... and again, pour violon et piano
1997 - Diplipito, pour violoncelle, contreténor et orchestre
1997 - In l'istresso tempo, quatuor avec piano
1997 - Magnum Ignotum, pour flûte, 2 hautbois, 2 bassons, 2 cors, contrebasse et bande magnétique
1998 - Music of mourning à la mémoire de Luigi Nono, pour violon, soprano et orchestre
1999 - Rokwa, pour grand orchestre symphonique
1999 - Styx, pour alto, chœur mixte et orchestre
2000 - A little Daneliade, pour orchestre
2003 - Little Imber, pour petit ensemble, voix soliste et chœur d'hommes et d'enfants
2005 - Amao Omi (Guerre insensée), pour chœur mixte et quatuor de saxophones
2011 - Chiaroscuro, pour quatuor à cordes


Musiques de film, dans le nombre :

Don't grive (ne t'en fais pas (1969)
Day of wrath (jour de colère, 1985)
Kin-Sza-Sza (1986)
Passport (Passeport, 1990)


Dernière édition par joachim le Mar 2 Sep - 16:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Jeu 1 Déc - 19:45


J'ai plusieurs oeuvres de ce compositeur ainsi que des suites des musiques de film que tu as citées. C'est une musique assez intense et un compositeur qu'il va me falloir approfondir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Jeu 1 Déc - 19:50

J'ai deux symphonies, pas encore écoutées Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Jeu 1 Déc - 20:18


Je ne connais pas encore ses symphonies car ce n'est pas l'aspect de sa musique qui m'a attiré en premier, toutefois, c'est un style que tu devrais logiquement apprécier, le tout est de savoir à quel point... Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 9:55

Je suis en train d'écouter ce CD :



Effectivement, ce sont des oeuvres tonales, mais - comme on dit - "sans queue ni tête" , c'est, une suite de musiques où on ne sait pas où l'on va, ce que le compositeur cherche à exprimer. Dans la symphonie intervient de temps en temps une voix d'homme on ne sait pourquoi... Je préfère nettement le Light Sorrow, pour orchestre avec un soprano enfant soliste et un petit choeur d'enfants, une musique plutôt triste qui s'accélère, et qui correspond bien à l'intitulé (quelque chose comme "lueur dans la tristesse, ou le chagrin"). Il nous faudrait une traduction du texte...

J'ai un autre CD à écouter avec les symphonies 6 et 7, ensuite je crois que j'abandonnerai ce compositeur. Décidément rien ne vaut les Classiques et les Romantiques Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 11:29


Je citais en gros les oeuvres que je possédais du compositeur, qu'elles ne correspondent pas, dans mon souvenir, à ce que tu as décrit de la troisième symphonie....cette impression de "ni queue ni tête".... Je disais aussi que je ne connais aucune de ses symphonies et que j'ai découvert ce compositeur par sa musique de film qui était sortie sous la forme de suite chez "Olympia". Je disais également que j'adore les modernes et les contemporains, dont Edison Denisov que je trouve vraiment formidable, mais ce n'est pas utile que je le réécrive ici, je crois que ce n'est plus un secret pour personne dans ce forum. N'est-pas Joachim?


Dernière édition par Icare le Ven 2 Déc - 12:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 11:45

joachim a écrit:
Dans la symphonie intervient de temps en temps une voix d'homme on ne sait pourquoi...

Est-ce si important? Dans le Concerto pour violoncelle de Denisov, intervient une guitare électrique - c'est assez insolite - j'en ignore la raison et pourtant j'ai adoré cette sonorité métallique associée à celle, boisée, du violoncelle. J'aime l'insolite en musique et le pourquoi du comment n'est pas indispensable à ma compréhension d'une oeuvre et surtout pas au plaisir qu'elle est en mesure de me procurer! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 12:10

Bon, je termine l'écoute du 2ème CD, avec les symphonies 6 et 7 : même constat. Je ne peux pas dire que la musique est moche, au contraire, il y a de beaux passages en particulier les lents. Et justement, on passe sans cesse du rapide au lent, du lent au rapide, et on ne sait toujours pas où cela mène, si toutefois ça doit mener quelque part... Evidemment, ce n'est pas la forme sonate...



Pour m'en remettre, je me suis mis un CD avec des quatuors et trios de Carl Stamitz...c'est quand même autre chose



Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 12:28

Ce n'est pas grave, Joachim, car je vais revenir sur les oeuvres que j'avais mentionnées plus haut et que tu as effacées par inadvertance au fil des écoutes, écoutes que je n'avais pas spécialement prévues et dont tu es l'unique responsable, en quelque sorte. Hehe Stamitz, j'ai dû déjà écouté un truc mais je crois m'être endormi dessus. c'était une pièce de chambre mais je ne sais plus quoi exactement. J'essaierai de retrouver. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 19:33

J'ai réécouté Light Sorrow, c'est vraiment ce que je trouve de mieux parmi ce que j'ai écouté jusqu'à présent. Tu n'aurais pas le texte quelque part ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 19:36

joachim a écrit:
J'ai réécouté Light Sorrow, c'est vraiment ce que je trouve de mieux parmi ce que j'ai écouté jusqu'à présent. Tu n'aurais pas le texte quelque part ? Wink

Je vais essayer de trouver. Même en Anglais?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Ven 2 Déc - 19:48

Même en anglais. Je comprends + ou - . Et on a toujours Google pour traduire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Sam 3 Déc - 20:23

Hier soir, j'ai réécouté, pour ne pas dire redécouvert, Vom Winde beweint ,la version pour grand orchestre et alto, par
Kim Kashkashian et le ""Orchester der Beethovenhall Bonn" sous la direction de Dennis Russell Davies. L'oeuvre est couplée avec le Concerto pour alto de Alfred Schnittke, pour un cd magnifique estampillé d'un "Choc de la Musique"
parfaitement justifié.

Le premier mouvement, le "Largo molto" de l'oeuvre de Giya Kancheli est d'une beauté incroyable et évolue en toute cohérence, suivant une voie élégiaque portée par l'alto qui m'a carrément mis la larme à l'oeil. Il m'en faut pour qu'une musique arrive à produire chez moi ce type d'émotion suprême, en général! l'"Allegro moderato" qui suit s'articule autour d'un motif percutant et solennel et reste très cohérent dans sa construction bien que celle-ci paraisse plus alambiquée que dans le premier mouvement. Si le "Larghetto" ré-expose un alto profond et intense, le dernier mouvement "Andante maestoso" semble développer un "concept" qui m'apparaît assez caractéristique de l'approche du compositeur géorgien: cette façon très particulière d'exposer, là encore, un magnifique Andante et de le traverser de "scherzos cuivrés, brutaux et furtifs, des bourrasques violentes et concises qui explosent la placidité du thème lent et imperturbable, où l'immense délicatesse qui en émane peut même friser la berceuse avec l'appui d'un carillon. Cet art du contraste peut éventuellement dérouter dans un premier temps, seulement, dans le cas de cette oeuvre, la forme concertante fait que l'alto est notre guide, il porte l'andante à bout de cordes vers le firmament. Les roches agressives de l'orchestre peuvent ébrécher sa trajectoire, rien n'y fait, notre oreille reste accrochée aux ailes de l'instrument comme à un rêve auquel nous voulons croire absolument.


Dernière édition par Icare le Jeu 19 Jan - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Dim 4 Déc - 21:12

Ha! La clarinette, la clarinette, la clarinette! Je la retrouve exquise et même caressante dans Midday Prayers pour clarinette solo, soprano et 19 instrumentistes. On est toujours dans la même perspective musicale que les oeuvres que j'ai réécoutées
précédemment, c'est-à-dire Light Sorrow et Mourned by the wind. Je pourrais produire le même genre d'impression poétique pour cette musique céleste et profondément mélancolique avec cette voix éthérée d'une soprano qui semble provenir de nulle-part, comme si elle "jaillissait" de l'intérieur de la musique, naissait du propre récit méditatif de la clarinette, en était le double de même sexe . Cette oeuvre, elle aussi,légèrement lacrymale, est propice au recueillement. Caris Mere pour soprano et alto et Night Prayers pour saxophone soprano, voix d'homme et orchestre à cordes poursuivent la même quête d'un éden absolu. C'est simplement meilleur - à mon goût - avec Midday Prayers et avec Mourned by the wind dans la version alto.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Dim 18 Déc - 19:24


Complément biographique:

Giya Kancheli réussit à obtenir ce que plusieurs compositeurs partout au monde ont recherché en vain: un style musical qui, comme son collègue Alfred Schnittke l'exprima, n'était ni expérimental ni traditionnel mais qui, pour ainsi dire, planait dans un espace intemporel. L'avant-gardiste italien Luigi Nono parla en termes appréciatifs d'un "grand talent qui occupait une place totalement originale sur un niveau international". Giya Kancheli étudia d'abord la géologie avant de se tourner vers la musique; en fait, il s'intéressa spécialement au jazz. En 1963, il passa l'examen de la classe de composition du conservatoire de Tbilisi et il gagna immédiatement le Prix soviétique pour jeunes compositeurs. Pendant plus de vingt ans, il se dédia principalement à la musique de théâtre et de film (ce qui ne l'empêcha pourtant pas d'écrire aussi des symphonies (sept au total - la quatrième gagna le Prix d'Etat soviétique en 1976); de plus il enseigna au conservatoire et il fut le secrétaire de l'Union des Compositeurs géorgiens. Il émigra finalement en Allemagne; il s'installa à Berlin en 1991 et, aujourd'hui, il compose de la musique dans une grande variété des genres. On peut s'étonner qu'un compositeur possédant une impulsion symphonique aussi forte puisse passer tant de temps à écrire de la musique de scène - il a composé un total de 25 partitions pour le théâtre et de 43 pour des films! L'explication se trouve dans l'attitude soviétique semi-officielle que même les meilleurs compositeurs devaient consacrer du temps à la musique de ce genre. La preuve de cette politique se trouve dans la liste d'oeuvres de Chostakovitch: il écrivit 45 partitions pour le théâtre et le film. Il existe toutefois une autre raison: en Union Soviétique, les films (surtout) servirent souvent de camouflage à une critique sociale subtile à laquelle maints compositeurs étaient plus qu'heureux d'apporter leur contribution. Plusieurs des films soviétiques, les meilleurs et les plus critiques, furent tournés par des Géorgiens et Georgi Daneliya est un des réalisateurs les plus exceptionnellement satiriques. PER SKANS 1995.

Kancheli a composé deux superbes partitions pour les films; Day of Wrath de 1985, réalisé par Sulambek Mamilov et Kin-Dza-Dza de 1986, réalisé par Georgi Daneliya.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Mar 2 Sep - 16:08

Autre CD de Kancheli, que je n'ai pas plus aimé que les précédents. C'est donc la dernière fois que je me prends un de ses CD.

Je n'ai en effet aimé ni Simi, ni Mourned by the Wind, je ne suis même pas allé jusqu'au bout Embarassed  Pour m'en remettre, je me suis mis du Haydn Laughing  Je reconnais pourtant qu'il y a bien pire, mais rien à faire, je n'accroche pas...






Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Lun 4 Avr - 9:59

Un catalogue plus complet :

Orchestre

Concerto pour orchestre (1961)
Largo et Allegro pour orchestre à cordes, piano et timbales (1963)
Symphonie n° 1 (1967)
Symphonie n° 2 "Songs" (1970)
Symphonie n° 3 (1973)
Symphonie n° 4 "A la mémoire de Michel - Ange" (1974)
Symphonie n° 5 "à la mémoire de mes parents" (1977)
Symphonie n° 6 (1978-1980)
Symphonie n° 7 "Epilogue" (1986)
Pleurée par le vent (Vom Winde beweint), liturgie pour alto (ou violoncelle) et grand orchestre (1989)
Prières du soir (Abendgebete) à partir de "Une Vie sans Noël" (1991)
Abii ne viderem ("je me suis détourné pour ne pas voir") pour flûte alto/alto, piano et orchestre à cordes (1992-1994)
Une autre étape ... (Noch Einen Schritt ...) pour orchestre et Tonband (1992)
Wingless (Flügellos - Aptère) pour 5 percussions, guitare basse, piano et cordes (1993)
Magnum ignotum pour ensemble de chambre et bande (1994)
Trauerfarbenes Land (Paysage en couleur de deuil) pour grand orchestre (1994)
Lament, Musique de deuil à la mémoire de Luigi Nono pour violon, soprano et orchestre (1994)
A la Duduki, pour quintette à vents et orchestre (1995)
Simi, "Pensées sans joie", pour violoncelle et orchestre (1995)
V & V (Violin & voice) pour violon, orchestre à cordes et Tonband (1995)
Valse Boston pour piano et cordes (1996) ou pour piano, violon obligato et cordes (2000)
Diplipito, pour violoncelle, contreténor et orchestre (1997)
Enfance Revisitée (Besuch in der Kindheit) pour hautbois, piano, guitare basse et cordes (1998)
Sio, pour cordes, piano et percussion (1998)
Rokwa pour grand orchestre (1999)
And Farewell Goes Out Sighing ... pour violon, contreténor et orchestre (1999)
A Little Daneliade, pour violon, piano et cordes (2000)
... al Niente pour orchestre (2000)
Ergo, pour orchestre (2000)
Don't Grieve (ne vous affligez pas) pour baryton et orchestre (texte Dylan Thomas) (2001)
Fingerprints (Empreintes) pour orchestre (2002)
Lonesome - 2 great Slava from 2 GKs, pour violon et orchestre (2002)
Warzone pour orchestre (2002)
Twilight (Crépuscule) pour 2 violons et orchestre à cordes, avec synthétiseur (2004)
Ex Contrario, pour 2 violons, orchestre à cordes, clavecin et guitare basse (2006)
Kàpote pour accordéon, percussion, guitare basse et orchestre à cordes (2006)
Silent Prayer (La prière silencieuse) pour violon, violoncelle, vibraphone, guitare basse, cordes et bande (2007)
Broken Chant (Chant brisé), double concerto pour hautbois, violon et orchestre (2007)
Ilori pour quatuor de saxophones et orchestre (2010)
Brücken zu Bach pour violon, flûte, hautbois, vibraphone, piano et orchestre à cordes (2010)
Chiaroscuro, pour violon ou alto et orchestre de chambre (2011)
Lingering, pour orchestre (2012)
Tranquillo, pour ensemble (2013)
Nu.Mu.Zu (Je ne sais pas), pour orchestre (2015)


Musique de chambre

Quintette à vent (1961)
Prières du Matin pour orchestre de chambre et bande (1990, 1ère oeuvre du cycle 1990-1995 en quatre parties A vie sans Noël)
Prières de Midi pour soprano, clarinette et orchestre de chambre (1990, 2e travail du cycle Une vie sans Noël)
Prières de Nuit pour quatuor à cordes (1992-1995; 4e travail du cycle Une vie sans Noël)
Caris Mere (Après le vent) pour soprano et alto, sur des textes liturgiques latins (1994)
Magnum Ignotum pour ensemble à vent et contrebasse (1994)
Nach dem Weinen (Après avoir pleuré), pour violoncelle solo (1994)
Rag-Gidon-Time pour violon et piano ou trio à cordes ou violon et cordes (dédié à Gigon Kremer) (1995)
Valse Boston pour piano et cordes (1996)
Au lieu d'un Tango pour violon, bandonéon, piano et contrebasse (1996)
Time ... and Again pour violon et piano (1996)
In L'Istesso Tempo pour quatuor avec piano (1997)
With a smille for Slava (avec un sourire pour Slava) pour violoncelle et piano, pour les 70 ans de M. Rostropovitch (1998)
Sio pour cordes, piano et percussions (1998)
Ninna Nanna pour flûte et quatuor à cordes (2008), commandé par l'Association nationale Flute
Chiaroscuro pour quatuor à cordes (2011)
Quintette à vent pour flûte, hautbois, clarinette, basson et cor (2014)


Musique chorale et opéras

Le Chapeau de paille d'Italie, comédie en 2 actes d'Eugène Labiche (1967)
Khanumas Streiche, comédie musicale en 3 actes de Avksenty Tsagareli (1968)
Der kaukasische Kreidekreis, comédie musicale en 3 actes d'après Bertold Brecht (1975)
Musik für die Lebenden (Musique pour les vivants), opéra en deux actes, texte multi langages de Robert Sturua (1982-1984)
Bright Sorrow (Lumineux Chagrin) Requiem (pour le 40e anniversaire de la victoire sur le fascisme) (1984)
Prières du soir, pour huit voix alto et orchestre de chambre (1991, 3e travail du cycle 1990-1995 en quatre parties Une vie sans Noël)
Lament, concerto pour violon, soprano et orchestre (1994)
Exil (Psaume 23) pour soprano et ensemble de chambre, sur des textes de Paul Celan, Hans Sachs et Ancien Testament (1994)
Diplipito, pour violoncelle, contre-ténor et orchestre de chambre (1997)
And Farewell Goes Out Sighing ... pour violon, countretenor et orchestre (1999)
Styx, pour alto, chœur mixte et orchestre (1999)
Little Imber (Kancheli), pour voix solo, chœurs d'hommes et d'enfants et petit ensemble (2003)
Amao Omi, pour choeur mixte et quatuor de saxophones (2005)
Lulling the Sun, pour choeur mixte à 6 voix et percussions (2008)
"Dixi", pour chœur mixte et orchestre (2009)
Angels of Sorrow, pour violon, violoncelle, choeur d'enfants et orchestre de chambre (2013)


Musiques de film

1964 — Children of the sea
1965 — Gold (Animated film)
1967 — Melancholy romance
1968 — Extraordinary Exhibition
1968 — Don't Grieve
1970 — Competition
1970 — Feola (Short)
1970 — The Jug (Short)
1971 — Neighbour
1972 — When almonds blossomed
1972 — White stones (Short)
1972 — Gladiator (Short)
1973 — Record
1974 — The Eccentrics (with Jansug Kakhidze)
1974 — Captains
1974 — Night visit (with Revaz Lagidze )
1974 — Magic egg (Animated film)
1975 — Caucasian prisoner
1975 — Caucasian romance
1977 — Stepmother of Samanishvili (with Jansug Kakhidze)
1977 — Mimino
1977 — Cinema
1978 — Some interviews on personal matters
1978 — Khanuma
1978 — Caucasian story
1979 — Dumas in Caucasia
1979 — Ground of ancestors
1980 — Earth, This Is Your Son
1983 — Blue Mountains
1984 — Day Is Longer Than Night
1986 — Kin-dza-dza!
1987 — King Lear
1988 — Life of Don Quixote and Sancho Panza
1990 — Oh, this horrible TV
1990 — Passport
2004 — National Bomb
2009 — Happiness
2010 — Felicita
2010 — After the mountains
2012 — Ku! Kin-dza-dza (Animated film)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15967
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Lun 4 Avr - 11:56

Un autre CD où je reste plus que mitigé : même commentaires que précédemment : je ne sais pas où le compositeur veut en venir...

Il y a deux compositions de 23 à 25 minutes : Chiaroscuro et Twilight. J'ai une préférence pour le second mais ne saurais trop dire pour quelle raison




J'ai trouvé Twilight :



https://www.youtube.com/watch?v=zRlOuhVsvgA

En fait je préfère Diplipito (trouvé par hasard), qui rappelle un peu la symphonie des Lamentations de Gorecki :

https://www.youtube.com/watch?v=JV6VwfdkKvk
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Sam 13 Aoû - 23:37

Je sais que tout le monde n'aime pas la musique de Giya Kancheli, Joachim étant de ceux-là: musique sans queue ni tête, creuse, chiante, etc...J'appartiens, quant à moi, au clan de ceux qui aiment et plutôt beaucoup que peu.  Midday Prayers, pour clarinette solo, soprano et 19 instrumentistes, me bouleverse. C'est une bouffée de mélancolie qui me traverse à chaque nouvelle écoute, mais c'est aussi une musique qui joue merveilleusement sur l'espace et la distance: une voix de soprano qui émerge de nulle-part et semble provenir d'un lointain tout juste perceptible. De toute évidence, l'oeuvre a subi les influences d'un environnement géographique particulier, fait de monts lointains inaccessibles et de plaines inhabitées s'étalant à l'infini. Il y a comme une longue rupture de rythme, des notes suspendues qui voudraient se perdre dans les méandres du néant, subitement ébranlées  par une déflagration sonore d'une grande intensité ou, au contraire, ébranlée par la fragilité inopinée d'une piano mélodique d'une douce mélancolie. Je pense qu'il y a un sens dans la musique de Giya Kancheli, un sens très personnel et profondément poétique qui échappe à la forme romantique et classique que vénère Joachim et auquel je suis finalement très sensible. J'aime bien aussi son Caris Mere pour soprano et alto (viola) et aussi Night Prayers pour saxophone, voix et orchestre à cordes qui me traverse d'une même bouffée mélancolique mais m'émeut déjà un peu moins que Midday Prayers. Là, je touche à ce que j'aime le mieux chez Kancheli: cette façon de jouer avec l'espace et la distance, de jouer sur la répétition et ce piano magique qui transcende à lui-seul la dimension mélancolique...J'adhère!
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Dim 14 Aoû - 18:27

Je n'ai pas trouvé les Midday Prayers mais bien les Night Prayers.  Pour le moment j'écoute Angels of Sorrow. Je pense que je n'étonnerai pas Icare en disant que j'aime cette musique, surtout le deuxième titre, mais il faudra que je revienne sur cette découverte inédite pour moi. Ce dosage précis et précieux d'instruments solistes qui apportent chacun leur témoignage propre, le tout unifié par les voix, un chant mélancolique émouvant et profond, de toute beauté.  Il y en a d'autres encore à écouter sur YT, belle opportunité que je saisirai.  Je mets le lien vers  "Angels of sorrow" https://youtu.be/I6cI9hRtqXo

Est ce que toute sa musique est aussi mélancolique ? d'après les titres que je trouve, il me semble que ce soit assez général ?

Les Angels of sorrow m'ont mis en demande de plus et j'écoute maintenant Styx     Je pense que Jean pourrait aimer lui aussi cette musique  ? https://youtu.be/EUfp_5fTq2A

J'aimerais encore écouter "Le Roi Lear", la "Symphonie à la mémoire de mes parents", l'Interlude qui a été écouté par plus de 300 000 personnes ! et "A little Danieliade", peut-être moins triste ?

Styx, jeviens de l'écouter, une merveille, quelle émotion avec ce final où le violon n'émet plus de son mais une respiration, je suis très impressionnée par cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   Dim 14 Aoû - 21:08


Laudec, je ne suis pas étonné que tu apprécies ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guia Kantcheli (Giya Kancheli), né en 1935
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: