Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Daniël de Lange (1841-1918)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16379
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Daniël de Lange (1841-1918)   Dim 30 Oct - 12:35

Daniël de Langel est un compositeur néerlandais, né à Rotterdam le 11 Juillet 1841 et mort à Point Loma (Californie) le 31 Janvier 1918. Il a été au cours de sa vie musicale diversifiée un musicien très influent, compositeur, critique, chef de choeur, organisateur, professeur de musique.




Durant le début de sa carrière, il était principalement classé comme excellent violoncelliste. Il a étudié à Rotterdam à l'Université Simon Ganz, et plus tard à Bruxelles avec Adrien François Servais. Il a effectué plusieurs tournées de concerts en Europe de l'Est, avec son frère aîné, Samuel de Lange jr, un pianiste doué et organiste. Sur recommandation de Karol Mikuli les deux frères suivent l'enseignement du Conservatoire de Lemberg. Daniël n'avait alors encore que 19 ans.

Après un court séjour à Rotterdam, il se rend à Paris, où il a principalement travaillé comme professeur, organiste, compositeur et pianiste. Il se lia d'amitié de nombreux artistes célèbres tels que Stephen Heller et Édouard Lalo. Parmi ses élèves privés, Ernest Chausson. Dans cette période parisienne, mentionnons que Daniel a écrit des symphonies, des chansons et des œuvres chorales, dont le Requiem pour double choeur (1868).

Dans les années soixante il est retourné aux Pays-Bas et est devenu un critique influent (le premier critique musical officiel dans les Pays-Bas), maître de chapelle, organisateur industrieux. En collaboration avec John Messchaert, Frans Coenen et Julius Röntgen en 1884, il fonde le Conservatoire d'Amsterdam, dont il a été directeur pendant de nombreuses années.

Il a formé un choeur et voyagé à travers l'Europe. Dans de nombreux autres aspects, Daniël s'est montré un véritable pionnier. Il a mené des recherches approfondies sur la musique orientale gamelan, et il a publié de nombreux travaux éducatifs et pédagogiques. Dans les dernières années de sa vie, il tomba sous l'influence de Madame Blavatsky qui lui a communiqué ses idées de Théosophie. Il a déménagé en 1914 au siège de la Société Théosophique aux Etats-Unis: Californie Point Loma (Point Loma Société Théosophique - Blavatskyhuis). Il y a été impliqué dans des projets d'enseignement musical. Il a écrit un livre intéressant dans lequel il expliquait ses idées nouvelles: «Pensées sur la musique».

Daniël de Lange est décédé en 1918 à Point Loma. Son travail de composition n'est pas très grand, surtout comparé à son frère Samuel Jr, mais très enrichissant. Il comprend. plusieurs chansons, des œuvres chorales, un opéra La Chute de Kuilenburg (perdu), deux symphonies (y compris celle en ré majeur, qui n'a pas été retrouvée) et un concerto pour violoncelle. Un CD est sorti sur sa première symphonie (en ut mineur Op. 4) et le Requiem, qui a reçu un prix Edison.


Oeuvres principales

Orchestre

Ouverture et entr'actes pour Hernani de Victor Hugo
Ouverture Willem van Holland
Symphonie n° 1 en ut mineur, opus 4 (1875)
Symphonie n° 2 en ré majeur (perdue ?)
Concerto pour violoncelle et orchestre


Musique de chambre et musique de piano

Variations et allegro fugué pour piano, op 1
Quatre pièces pour piano, op 2
3 Clavierstücke
Sonate pour piano
Marche pour piano à quatre mains, op 6 (1876)
Adagio pour violoncelle et quatuor à cordes (ou piano), op 7 (1879)


Musique vocale avec orchestre

Lioba, scène dramatique pour soprano, ténor, baryton, choeur et orchestre (1905)
De val van Kuilenburg, opéra, livret de H. de Veer (non daté)
Cantate festive pour choeur et orchestre (1884)


Musique vocale a cappella

Psaume 138 (1852)
Requiem (1868)
Kerkelijke Cantate, op 8 (1880)


Dernière édition par joachim le Dim 1 Nov - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16379
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Daniël de Lange (1841-1918)   Ven 21 Sep - 12:39

Sa symphonie en ut mineur, op 4 est purement romantique, elle fait penser aux symphonies de Schumann, plus tourmentée encore. Je dirais même que personnellement je la préfère à celles de Schumann. Une orchestration moins "lourdingue" comme dirait Icare Wink



Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Daniël de Lange (1841-1918)   Jeu 11 Avr - 14:14

La symphonie est dédiée "A mon ami Edouard Lalo". Il y a en effet des influences de la symphonie de Lalo dans le 1er thème du 1er mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16379
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Daniël de Lange (1841-1918)   Jeu 20 Aoû - 20:16

Un autre enregistrement de cette très belle symphonie, dirigée cette fois par Jac van Steen. Apparemment, il n'y a pas de CD.



https://www.youtube.com/watch?v=P3pU4q9iIq4

Tu as raison, jdperdrix, il y a du Lalo au début du premier mouvement, et aussi, il me semble, du début de la 2ème symphonie de Borodine...
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Daniël de Lange (1841-1918)   Jeu 20 Aoû - 22:50

Le seul problème est que la symphonie de de Lange date de 1865 et celle de Lalo de... 1886 ! Ce à quoi je n'avais pas été attentif ! Donc, de Lange est plutôt un précurseur de Lalo qui, en 1865, n'avait composé aucune de ses "grandes" oeuvres. A moins qu'on ne retienne la notion de "plagiat par anticipation" chère à l'Oulipo !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16379
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Daniël de Lange (1841-1918)   Dim 1 Nov - 12:29

J'avoue ne pas trop apprécier son Requiem pour choeur mixte a cappella (2 choeurs à quatre voix et deux ensembles de solistes à quatre voix). Il date de 1868 et a été composé à Paris. Stylistiquement on dirait celui du 16ème siècle, en particulier dans l'introït, le Kyrie et l'Agnus Dei. Le Dies Irae, qui me semble le plus intéressant des mouvements, est peut-être un peu plus d'essence romantique, en tout cas c'est lui qui semble le plus empreint d'émotion.

Mais comme je l'ai déjà dit, je n'aime pas trop la musique a cappella dans l'ensemble... Comme le Requiem de Daniël de Lange a une durée de 33 minutes, le CD est complété par le Coelestis Urbs Jerusalem d'Alphonse Diepenbrock et 3 motets de Julius Röntgen, et j'ai une préférence pour ces morceaux : plus variés, moins monotones...



Introit et Kyrie

https://www.youtube.com/watch?v=sZO-YbPvOm0


Dies Irae

https://www.youtube.com/watch?v=3qlIVlCZy5s
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daniël de Lange (1841-1918)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daniël de Lange (1841-1918)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: