Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Lamentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Lamentation   Mer 28 Sep - 13:03

Définitions du Larousse

1. Chant lyrique déplorant une mort, qu'il s'agisse d'un parent, d'un ami ou d'un haut personnage. Le genre est très ancien (thrénodie grecque antique, naenia romaine, etc.) et s'est conservé dans de nombreuses traditions populaires (mirologue grec moderne, vocero corse, etc.). On le retrouve sous forme écrite dans la lyrique carolingienne sous le nom de planctus, puis dans le drame liturgique et les chansons de trouveurs (planh provençal), qui y adjoignent aussi des lamentations amoureuses (plaintes d'amants délaissés) ou d'autres sur des événements douloureux (lamentation sur la perte de Constantinople). Aux XIVe et XVe siècles, la mort de grands compositeurs (par exemple, Machaut, Dufay, Ockeghem) a été saluée par des lamentations écrites par leurs disciples. Le genre, relayé au XVIIe siècle par le tombeau, ne semble pas s'être prolongé au-delà.

2. Dans la liturgie catholique, terme réservé à la lecture chantée des plaintes (threni) du prophète Jérémie sur la décadence de Jérusalem, insérées comme leçons de matines en neuf lectures échelonnées du jeudi au samedi saint. On les appelle aussi leçons de ténèbres.
Les lamentations se chantent sur un timbre de lecture particulier (6e ton), avec des formules spéciales d'intonation et de conclusion. Sauf pour le dernier chapitre, les versets sont numérotés par une lettre de l'alphabet hébreu, qui formait acrostiche dans l'original et qui est également chantée. Du XVe au XVIIIe siècle, les lamentations ont été fréquemment mises en musique par les compositeurs, d'abord a cappella, puis avec orchestre ou orgue. Parmi les plus célèbres, on cite celles de Tallis, Lassus, Victoria, Palestrina, M. A. Charpentier, F. Couperin, Zelenka, Stravinski (Threni), etc.

3. Lamento.Dans l'opéra du XVIIe et du XVIIIe siècle, morceau lyrique dans lequel un héros ou une héroïne exprime son désespoir. On le traduit parfois par lamentation. Le lamento, généralement placé peu avant le dénouement, est souvent écrit sur une basse contrainte, volontiers chromatique, et doit revêtir une grande intensité dramatique.
Parmi les lamentos les plus célèbres figurent celui d'Arianna, seul morceau subsistant de l'opéra de Monteverdi portant ce titre, celui de Didon dans Dido and Aeneas de Purcell, etc. Après le XVIIIe siècle, quand le lamento eut cessé d'être un morceau d'opéra traditionnel, le terme a été repris sans caractère technique particulier, dans le sens de « chant triste », soit vocal (Lamento de Duparc), soit même instrumental (Lamento d'orchestre servant d'ouverture aux Troyens à Carthage de Berlioz).
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 13:10

Chez Qobuz

Durant l’ère baroque, la lamentation représentait un défi prisé : dépeindre des émotions extrêmes dans une grande diversité de styles. La plupart des lamentations recouraient aux textes particulièrement intenses prescrits pour la semaine sainte. Les cinq œuvres chorales de cet enregistrement ont toutes recours à la polyphonie imitative ainsi qu’à des textures riches et complexes, exprimant la force et le caractère douloureux de leurs textes au moyen d’harmonies extrêmement chargées et des passages de puissante déclamation à l’écriture verticale. suite de l'article

Commentaires à l'occasion de la sortie de ce CD :

Paru le 19 septembre 2011 chez Virgin Classics

Les Arts Florissants
Paul Agnew, direction

1 Stabat Mater
2 Crucifixus (à 10 voix)
3 Quam Amrum est Maria
4 Crucifixus (à 16 voix)
5 Miserere (à 8 voix)
6 Crucifixus (à 8 voix)
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 13:10

J'ai bien du mal avec ce chant ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 16:05

je parie que Joachim va courrir l'acheter
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 16:20

Cela serait peut être plus approprié dans la rubrique "histoire de la musique", non? drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 16:45

Snoopy a écrit:
Cela serait peut être plus approprié dans la rubrique "histoire de la musique", non? drunken

En effet ... de nouvelles lunettes, je vous dis !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16379
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 19:43

Jean a écrit:
je parie que Joachim va courrir l'acheter

Sur que je vais me précipiter dans une Fnac
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 19:56

Bel Canto a écrit:
Snoopy a écrit:
Cela serait peut être plus approprié dans la rubrique "histoire de la musique", non? drunken

En effet ... de nouvelles lunettes, je vous dis !

...ou moins lever le coude... Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Kool



Nombre de messages : 226
Age : 62
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: Lamentation   Mer 28 Sep - 22:35

Personnellement je préfère "Ludus Verbalis "Que j'ai connu Grace à Bel Canto et je me suis fait un plaisir d'acheter. C'est magnifique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 58
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Lamentation   Jeu 29 Sep - 12:48

Bel Canto a écrit:
Définitions du Larousse

2. Dans la liturgie catholique, terme réservé à la lecture chantée des plaintes (threni) du prophète Jérémie sur la décadence de Jérusalem, insérées comme leçons de matines en neuf lectures échelonnées du jeudi au samedi saint. On les appelle aussi leçons de ténèbres.
Les lamentations se chantent sur un timbre de lecture particulier (6e ton), avec des formules spéciales d'intonation et de conclusion. Sauf pour le dernier chapitre, les versets sont numérotés par une lettre de l'alphabet hébreu, qui formait acrostiche dans l'original et qui est également chantée. Du XVe au XVIIIe siècle, les lamentations ont été fréquemment mises en musique par les compositeurs, d'abord a cappella, puis avec orchestre ou orgue. Parmi les plus célèbres, on cite celles de Tallis, Lassus, Victoria, Palestrina, M. A. Charpentier, F. Couperin, Zelenka, Stravinski (Threni), etc.

Il me semblait plutôt que les Leçons de Ténèbres étaient conçues pour les jours saints précédant Pâques, et que leur nom provenait les lumières qui s'éteignaient durant l'office, illustrant l'abandon, un après l'autre des disciples envers Jésus. Qu'en dites-vous ?

Pour en revenir aux Lamentations en tant que madrigal, je vous recommande l'écoute des Lamentatio della Ninfa qui font partie des Madrigaux guerriers et amoureux (8e livre) de Monteverdi : un régal !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Lamentation   Jeu 29 Sep - 17:35

Opus100 a écrit:
Bel Canto a écrit:
Définitions du Larousse

2. Dans la liturgie catholique, terme réservé à la lecture chantée des plaintes (threni) du prophète Jérémie sur la décadence de Jérusalem, insérées comme leçons de matines en neuf lectures échelonnées du jeudi au samedi saint. On les appelle aussi leçons de ténèbres.
Les lamentations se chantent sur un timbre de lecture particulier (6e ton), avec des formules spéciales d'intonation et de conclusion. Sauf pour le dernier chapitre, les versets sont numérotés par une lettre de l'alphabet hébreu, qui formait acrostiche dans l'original et qui est également chantée. Du XVe au XVIIIe siècle, les lamentations ont été fréquemment mises en musique par les compositeurs, d'abord a cappella, puis avec orchestre ou orgue. Parmi les plus célèbres, on cite celles de Tallis, Lassus, Victoria, Palestrina, M. A. Charpentier, F. Couperin, Zelenka, Stravinski (Threni), etc.

Il me semblait plutôt que les Leçons de Ténèbres étaient conçues pour les jours saints précédant Pâques, et que leur nom provenait les lumières qui s'éteignaient durant l'office, illustrant l'abandon, un après l'autre des disciples envers Jésus. Qu'en dites-vous ?

Pour en revenir aux Lamentations en tant que madrigal, je vous recommande l'écoute des Lamentatio della Ninfa qui font partie des Madrigaux guerriers et amoureux (8e livre) de Monteverdi : un régal !

ta proposition...ne contredit pas l'explication du Larousse qui parle des "leçons de ténèbres" chantées du jeudi au samedi saints....qui sont bien les jours précédents la fête de Pâques Wink
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 58
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Lamentation   Jeu 29 Sep - 18:04

Jean a écrit:
Opus100 a écrit:
Bel Canto a écrit:
Définitions du Larousse

2. Dans la liturgie catholique, terme réservé à la lecture chantée des plaintes (threni) du prophète Jérémie sur la décadence de Jérusalem, insérées comme leçons de matines en neuf lectures échelonnées du jeudi au samedi saint. On les appelle aussi leçons de ténèbres.
Les lamentations se chantent sur un timbre de lecture particulier (6e ton), avec des formules spéciales d'intonation et de conclusion. Sauf pour le dernier chapitre, les versets sont numérotés par une lettre de l'alphabet hébreu, qui formait acrostiche dans l'original et qui est également chantée. Du XVe au XVIIIe siècle, les lamentations ont été fréquemment mises en musique par les compositeurs, d'abord a cappella, puis avec orchestre ou orgue. Parmi les plus célèbres, on cite celles de Tallis, Lassus, Victoria, Palestrina, M. A. Charpentier, F. Couperin, Zelenka, Stravinski (Threni), etc.

Il me semblait plutôt que les Leçons de Ténèbres étaient conçues pour les jours saints précédant Pâques, et que leur nom provenait les lumières qui s'éteignaient durant l'office, illustrant l'abandon, un après l'autre des disciples envers Jésus. Qu'en dites-vous ?

Pour en revenir aux Lamentations en tant que madrigal, je vous recommande l'écoute des Lamentatio della Ninfa qui font partie des Madrigaux guerriers et amoureux (8e livre) de Monteverdi : un régal !

ta proposition...ne contredit pas l'explication du Larousse qui parle des "leçons de ténèbres" chantées du jeudi au samedi saints....qui sont bien les jours précédents la fête de Pâques Wink
Tu oublies juste de mentionner la différence (mise en gras dans la citation du Larousse) qui ne parle pas de Jésus ni de l'abandon de ses disciples, mais de Jérémie qui 5 siècles avant Jésus se lamentait sur la décadence de Jerusalem.
Ça ressemble bien à un amalgame anachronique, non ?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16379
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Lamentation   Jeu 29 Sep - 20:18

Sur les Leçons de Ténèbres, voici ce que dit Jean Duron dans le guide de la musique sacrée chez Fayard.


Citation de l'Office de la Semaine Sainte, Paris, 1731

"L'office qui se chante le soir des mercredi, jeudi et vendredi de la semaine sainte est communément appelé Ténèbres, parce qu'il se faisait autrefois dans les ténèbres de la nuit. Cet office est composé de tout ce que les prophètes et les saints pères ont dit de plus touchant sur les douleurs du Fils de Dieu souffrant et expirant pour le salut des hommes.
C'est un usage de mettre devant l'autel pendant les Ténèbres un candélabre chargé de quinze cierges, que l'on éteint un par un à la fin de chaque psaume, et dont on réserve seulement le dernier , que l'on tient caché derrière l'autel, pendant les prières que l'on récite à la fin de l'office, et qui reparaît allumé quand tout est achevé."


Chaque office comprend la lecture de trois psaumes suivis de leur antienne, puis de trois leçons de Jérémie, chacune suivie de son répons. A Paris, à la fin du XVIIème siècle, l'office des Ténèbres était très suivi, et la foule se pressait pour entendre ces longues plaintes mises en musique par les grands compositeurs du royaume, comme Lambert, Charpentier, Couperin, Delalande, etc. Ces cérémonies témoignaient peut-être plus du goût pour le lugubre et le noir de la cour du Roi-soleil bien avant l'arrivée de Mme de Maintenon. Plusieurs témoignages concordent pour décrire les pleurs des fidèles à l'audition de telles oeuvres.

Jean Duron

Revenir en haut Aller en bas
Opus100

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 58
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Lamentation   Jeu 29 Sep - 20:36

Merci Joachim pour ta réponse, me voilà renseigné sur ce sujet Mains
Revenir en haut Aller en bas
Kool



Nombre de messages : 226
Age : 62
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: lamentation   Jeu 29 Sep - 20:45

Mozart m’a fortement ému,par le Réquiem;on dit que Mozart l'a commencé et que ce sont ces élèves qui ont terminé cette œuvre. Elle reste magistrale Surtout Agnus dei
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2020
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Lamentation   Mar 11 Oct - 22:20

Je vous remercie beaucoup pour ces informations, je les ai avec beaucoup d'attention, et j'ai noté la lamentation de la liturgie chrétienne en notes persos poru mes cours d'histoire de la musique ! Car nous apprenons la liturgie chrétienne et l'office, on a parlé des jous saints précédant Pâques alors... C'est génial, merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lamentation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lamentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: