Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Michel Legrand, né en 1932

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Michel Legrand, né en 1932   Ven 23 Sep - 11:01

Michel Legrand, né le 24 février 1932 à Bécon-les-Bruyères, est un musicien, compositeur et arrangeur français et d'origine arménienne par sa mère.

Fils du compositeur Raymond Legrand (1908-1974) et de Marcelle Der Mikaëlian (sœur du chef d'orchestre Jacques Hélian), Michel Legrand est le frère de la chanteuse de jazz Christiane Legrand (membre des Swingle Singers). Il est père de quatre enfants : Dominique Rageys (fondatrice avec son mari du rallye « Maroc Classic »), Eugénie Angot (cavalière de niveau international), Hervé Legrand (compositeur), et Benjamin Legrand (chanteur). Enfin, il est l'oncle de Victoria Legrand (chanteuse du groupe Beach House).

Michel Legrand étudie le piano au Conservatoire de Paris de 1942 à 1949, dans la classe de Nadia Boulanger. Il se passionne pour le jazz après avoir assisté en 1947 à un concert de Dizzy Gillespie, avec qui il va collaborer ultérieurement (par exemple, en 1952 il écrit les arrangements pour l'orchestre à cordes qui accompagne le trompettiste dans ses concerts européens).

En 1957, il est invité au Festival Mondial de la Jeunesse de Moscou.


L'arrangeur et le jazzman

En 1951, alors qu'il n'a que 19 ans, il écrit des arrangements pour l'orchestre de son père, qui l'introduit dans l’univers de la chanson de variété, et débute là une carrière d’accompagnateur et d'arrangeur pour Jacqueline François, Henri Salvador, Catherine Sauvage et Zizi Jeanmaire. Maurice Chevalier l'engage comme son directeur musical.

En 1954, à la demande de la firme américaine Columbia, il offre des relectures jazzy de rengaines françaises. L'album I Love Paris est un énorme succès (8 millions d'exemplaires écoulés) ; la reconnaissance de Legrand se fait internationale. Influencé par Stan Kenton, Legrand va alors mener une brève carrière de jazzman comme leader : Holiday in Rome en 1955, Michel Legrand Plays Cole Porter2 en 1957, Legrand in Rio en 1958. Pour Legrand Jazz, il enregistre à New York en 1958 avec Miles Davis, John Coltrane et Bill Evans, devenant l'un des premiers Européens à travailler avec les maîtres du jazz moderne.


Compositeur pour le cinéma

Le tournant des années 1950 et l'émergence de la Nouvelle Vague vont l'ancrer définitivement dans le monde de la musique de film. Il travaille pour Agnès Varda (Cléo de 5 à 7, 1962), Jean-Luc Godard (Une femme est une femme en 1961, Vivre sa vie en 1962 et Bande à part en 1964) et surtout Jacques Demy (Lola en 1961, Les Parapluies de Cherbourg en 1964, Les Demoiselles de Rochefort en 1967, Peau d'âne en 1970), avec qui il invente la comédie musicale à la française. Ainsi Les Parapluies de Cherbourg est un film chanté en continu où tous les dialogues sont inspirés par la musique, ce qui était novateur à l'époque.

En 1966, après avoir été nommé aux Oscars pour son travail sur Les Parapluies de Cherbourg, Legrand décide d'aller tenter sa chance à Hollywood et part s'installer à Los Angeles. Son amitié avec Quincy Jones et Hank Mancini l'aide grandement à se faire une place dans ce milieu hautement concurrentiel et lui permet de rencontrer les paroliers Alan et Marilyn Bergman. En 1968 il compose la bande originale de L'Affaire Thomas Crown, de Norman Jewison. Legrand obtient en 1969 l'Oscar de la meilleure chanson originale pour la chanson The Windmills of Your Mind (Les Moulins de mon cœur), écrite pour ce film.

Il obtient, deux ans plus tard l'Oscar de la meilleure musique de film avec L’Été 42 de Robert Mulligan (1971), dont la chanson-thème The Summer Knows, interprétée par Barbara Streisand, est un succès. Entre 1971 et 1975, il est en nomination vingt-sept fois aux Grammy Awards et en remporte cinq. Legrand obtient ultérieurement un troisième Oscar pour Yentl de Barbara Streisand, en 1983. Il a composé plus de deux cents musiques pour le cinéma et la télévision.


Le pianiste accompagnateur ou solo

Michel Legrand a enregistré avec différentes vedettes en leur temps, dans des genres variés : Catherine Sauvage, Henri Salvador, Zizi Jeanmaire, Frank Sinatra, Sarah Vaughan, Jack Jones, Tereza Kesovija, Regine Velasquez, Ella Fitzgerald, Jessye Norman, Perry Como, Lena Horne, Dame Kiri Te Kanawa, James Ingram, Johnny Mathis, Barbra Streisand, Frankie Laine, Nana Mouskouri, Mireille Mathieu, Claude Nougaro ou Laura Fygi.

En tant que pianiste soliste il s'est produit avec de nombreux orchestres à travers le monde, notamment ceux de Saint-Pétersbourg, Vancouver, Montréal, Atlanta et Denver.


Hommages

Le 5 décembre 2007, la faculté de musique de L'université de Montréal, au Québec, lui a décerné un doctorat honorifique visant à souligner le caractère exceptionnel de sa carrière.

À l'occasion de ses cinquante ans de carrière, début 2009, un hommage lui a été rendu à la Cinémathèque française à Paris, avec la projection de la plupart des films dont il a écrit la partition. Il a également donné pour l'occasion trois concerts salle Pleyel et accordé de multiples interviews à la radio et la télévision.
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6391
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 23 Sep - 11:34

Pour la petite histoire...
Il a enregistré , en 1994 ....le requiem de Fauré avec celui de Duruflé (comme chef , bien sûr...je le vois mal dans le role du bariton )

je me souviens d'une "tribune de critique de disques" qui comparait , en aveugle, différente versions du réquiem de Fauré...la version la plus appréciée, a la stupéfaction générale des critiques, a été celle de Michel Legrand Wink

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 23 Sep - 13:32


pourquoi ne pas l'avoir mis parmi les compositeurs? Il n'est pas seulement un musicien de jazz, il a aussi composé pour le cinéma et des pièces concertantes pour le concert qui sont parfois basées sur certaines de ses musiques de film.

Je conseille en tout cas le double cd Musicales comédies par la harpiste Catherine Michel et le Grand Orchestre Symphonique sous la direction de Michel Legrand lui-même. S'y trouvent sous la forme inédite de suite pour harpe et orchestre;

LES PARAPLUIES DE CHERBOURG
UN ETE 42
LE MESSAGER
YENTL
PEAU D'ÂNE
LE PASSE MURAILLE

--Voilà pour ce qui est des propres compositions de Michel Legrand auxquelles se rajoutent:

PORGY AND BESS de GEORGE GERSHWIN
WEST SIDE STORY de LEONARD BERNSTEIN
L'OPERA DE QUATRE SOUS de KURT WEILL.



Merci Joachim car tu évoques un compositeur que j'aime beaucoup. Mains
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 23 Sep - 15:41

Icare a écrit:

pourquoi ne pas l'avoir mis parmi les compositeurs? Il n'est pas seulement un musicien de jazz, il a aussi composé pour le cinéma et des pièces concertantes pour le concert qui sont parfois basées sur certaines de ses musiques de film.



Je me suis posé la question, mais je n'ai pas trouvé chez lui d'oeuvres "sérieuses" genre concertos, symphonies, etc... comme c'est le cas avec Nino Rota, Morricone, Jarre...

J'aurais pu aussi l'ajouter dans les musiques de films... d'autant plus que j'aime beaucoup les Parapluies de Cherbourg. Mais j'ai trouvé qu'il était peut-être plus approprié de le mettre avec la musique de jazz.

ça peut se discuter, évidemment Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Jeu 20 Sep - 10:44

Comme l'a suggéré, Icare, j'ai basculé ce sujet vers les compositeurs. Je viens de revoir ce film-opéra Les Parapluies de Cherbourg, je pense que cette oeuvre peut se mettre dans le classique.

J'avais oublié à quel point cette histoire est, sinon triste, du moins très mélancolique. Uns histoire d'amour contrarié, où chacun a fait sa vie de son côté...

Le film date de 1964. Trois ans plus tard, Michel Legrand a renouvelé ce sujet de comédie chantée avec les Demoiselles de Rochefort, mais celui ci ne m'a pas emballé comme les Parapluies.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Jeu 20 Sep - 10:46


C'est d'autant plus logique que tu avais mis la biographie de Hans Zimmer parmi les compositeurs classiques alors que ce dernier n'a, me semble-t-il, jamais composé dans ce domaine. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Dim 9 Déc - 19:22

J'ai enfin ces suites pour harpe et orchestre Very Happy De belles musiques...



Mais d'après ton post ci dessus, il y aurait un deuxième CD avec Peau d'âne et le Passe muraille ?

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Dim 9 Déc - 19:41


Tout-à-fait et avec, en bonus, des versions sous forme de suites pour harpe et orchestre de Porgy and Bess de Gershwin, L'opéra de Quat'sous de Kurt Weill et West Side Story de L. Bernstein. C'est vraiment très bien!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Dim 22 Sep - 19:55

Michel Legrand, A propos de Catherine Michel et de la harpe:

<<Personnellement, je connais mal le patrimoine de la harpe. La bibliothèque dédiée à cet instrument est très mince, très ténue. Il existe quelques morceaux traditionnels d'un intérêt relatif..et surtout le CONCERTO POUR FLÛTE ET HARPE de MOZART dont le second mouvement est l'une des plus belles pièces de l'histoire de la musique. A vrai dire, j'ai vraiment découvert l'écriture pour harpe avec et grâce à CATHERINE MICHEL. Jusqu'à notre rencontre, la harpe était à mes yeux un instrument fondu dans la masse de l'orchestre, brillant mais anonyme, avec des parties faciles à déchiffrer.

En Catherine, j'ai apprivoisé une soliste d'exception, une véritable acrobate, brillante et sensible, qui parle à la tête et au coeur. Et j'ai voulu la mettre en lumière en lui arrangeant plusieurs suites concertantes, de petits écrins qui fassent sortir la harpe de son emploi d'accompagnement, qui en fasse faire un instrument soliste à part entière. D'un seul coup, elle n'accompagne plus, elle décide, elle mène le jeu. Bien sûr, de mon répertoire, il fallait des oeuvres connues mais qui allaient être redécouvertes à la faveur de ce nouveau traitement orchestral. Sur le premier disque, j'ai d'abord écrit des parties solistes, en demandant à Catherine d'y jeter un coup d'oeil. Même si je connais bien la technique instrumentale de la harpe, je ne suis pas harpiste moi-même; je voulais être certain de ne pas être allé trop loin.

Sa réaction a conforté mon impression: il n'y avait rien d'injouable, rien d'impossible. Car il existe des spécificités quand on écrit pour harpe: ce n'est pas un instrument chromatique mais diatonique, avec sept pédales, une pédale par note, pour monter la note ou la descendre. Manipulation qui exige un laps de temps donné...Catherine, elle, possède une virtuosité, une vélocité époustouflantes, elle descend les pédales comme Jean-Claude Killy aux Jeux Olympiques!
>>

Michel Legrand.

Je me fais un cycle Legrand actuellement où j'écoute toutes les musiques que je possède de lui. Inutile de préciser que je passe un merveilleux moment avec sa musique.Very Happy


Dernière édition par Icare le Dim 22 Sep - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Dim 22 Sep - 19:58

Jean a écrit:
Pour la petite histoire...
Il a enregistré , en 1994 ....le requiem de Fauré avec celui de Duruflé (comme chef , bien sûr...je le vois mal dans le role du bariton )

je me souviens d'une "tribune de critique de disques" qui comparait , en aveugle, différente versions du réquiem de Fauré...la version la plus appréciée, a la stupéfaction générale des critiques, a été celle de Michel Legrand Wink
Je me demande s"il en aurait été de même si cette comparaison ne s'était pas faite en aveugle...Ah un simple compositeur de cinéma dirigeant de la musique sérieuse..Shocked  Pfff!!!

Bon, allez, Icare, tu es bien mauvaise langue, ce soir! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6391
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Dim 22 Sep - 20:29

Icare a écrit:

Bon, allez, Icare, tu es bien mauvaise langue, ce soir! Hehe
peut être pas tant que çà!!  
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Dim 22 Sep - 22:53


Découverte ce soir d'un très bel album de Michel Legrand: Suites Cinématographiques/Cinéma suites (versions concert):

--Moscou-Paris
--The Legend of Simon Conjurer - harpe solo: Catherine Michel
--Sean and Audrey - suite tirée de sa b.o. inutilisée "La Rose et la Flèche".
--Hovland Concertino
--The Don Quixote suite - violon solo: Ivry Gitlis
--Ice Station Zebra suite

   
J'ai été agréablement surpris par la plupart de ces musiques, plus précisément par ses suites sur "Don Quixote" et "Ice Station Zebra" qui révèlent deux partitions très réussies.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Dim 15 Déc - 18:56

Icare a écrit:

Découverte ce soir d'un très bel album de Michel Legrand: Suites Cinématographiques/Cinéma suites (versions concert):

--Moscou-Paris
--The Legend of Simon Conjurer - harpe solo: Catherine Michel
--Sean and Audrey - suite tirée de sa b.o. inutilisée "La Rose et la Flèche".
--Hovland Concertino
--The Don Quixote suite - violon solo: Ivry Gitlis
--Ice Station Zebra suite

   
J'ai été agréablement surpris par la plupart de ces musiques, plus précisément par ses suites sur "Don Quixote" et "Ice Station Zebra" qui révèlent deux partitions très réussies.

Réécoute de ce bien bel album aujourd'hui et toujours en accord avec ce que j'ai écrit ci-dessus. Il y a juste un point sur lequel je souhaite m'arrêter. Je connais la partition "intégrale" qu'il composa pour La Rose et la Flèche, disons que je l'ai découverte assez récemment et que je n'avais pas été convaincu lors de cette première écoute. En revanche, la suite de onze minutes environs proposée ici sous le titre Sean (Connery) and Audrey (Hepburn) m'a davantage séduit. C'est une musique virtuose et poignante, avec un élan de romantisme habilement distillé, essentiellement dédiée aux cordes. J'ai vraiment accroché à cette alchimie des cordes. La magie a opéré alors que le souvenir que j'en avais était très mitigé. Cette meilleure appréciation de la suite lors de cette seconde écoute m'oblige de remettre entre mes oreilles la B.O. plus complète. Ceci étant dit, mon intérêt pour la musique de Michel Legrand est en continuelle progression.  
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 10:07


On appréciera la radicalité du propos revanchard de Michel Legrand:

<<Il n'y a de vraie liberté que dans la contrainte. Quand on est complètement libre et qu'on refuse toute restriction, on fait n'importe quoi. Et c'est ce qu'on a vu pendant 35/40 ans, de la musique dite "contemporaine". La musique contemporaine, ce n'est pas de la musique, c'est rien.
Curieusement, ça n'existe plus, c'est fini. Plus personne n'y va, plus personne n'écrit de la musique comme ça. Parce que nous, les musiciens de cinéma, pendant l'époque de la "nouvelle" musique, on n'existait pas. Je regardais sur tous les livres qui parlent des compositeurs, on n'est même pas cités. Rien !
Et puis tout à coup, depuis 3 ou 4 ans, comme la musique "contemporaine" a disparu, puisque les radios n'en jouent plus, qu'on enregistre plus rien, qu'il n'y a plus de concert de ça... tout à coup, nous musiciens de cinéma, ignorés pendant tout ce temps, nous voilà comme un iceberg qui refait surface. On n'entend plus que nous maintenant. Tous les musiciens de cinéma, ce sont les stars de la musique symphonique d'aujourd'hui. C'est fou, j'ai plein de disques qui sortent, j'ai plein de concerts...>>


J'adore!!! Ptdr

Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 10:23

Citation :
Il n'y a de vraie liberté que dans la contrainte. Quand on est complètement libre et qu'on refuse toute restriction, on fait n'importe quoi.

Absolument pas d'accord, et je pense que nous sommes nombreux a refuter cette idée.

Pour le reste, le Môssieur est égal à lui même...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 10:44

Snoopy a écrit:
Citation :
Il n'y a de vraie liberté que dans la contrainte. Quand on est complètement libre et qu'on refuse toute restriction, on fait n'importe quoi.

Absolument pas d'accord, et je pense que nous sommes nombreux a refuter cette idée.

Evidemment, le propos de Legrand est trop radical car c'est aussi une question d'individu et d'expérience personnelle. On ne peut généraliser comme il le fait. Lalo Schifrin estime qu'il compose mieux lorsqu'il est sous pression que lorsqu'il a une liberté totale, que les idées lui viennent plus rapidement et concrètement, alors que d'autres disent composer mieux lorsqu'ils jouissent d'une liberté totale, que sous contraintes, leur inspiration se trouve souvent asphyxiée...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 10:59

Je me demande s'il a si tort que ça Faut lire aussi le reste de son interview -

Quand on voit les horreurs qui ont été composées par les "libres", je me demande si une certaine contrainte n'est pas souhaitable. Et les snobs de s'extasier sur ces horreurs, comme en peinture avec Rothko par exemple
Je vais faire bondir, mais je trouve les oeuvres de Chostakovitch et Prokofiev dirigées ou imposées par les Soviétiques sont plus belles que celles composées dans leur jeunesse, lorsque qu'ils étaient libres.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 11:20

Citation :
On ne peut généraliser comme il le fait.

Entièrement d'accord. Cela dépend aussi beaucoup du caractère des gens. Certains ont besoin d'avoir de la pression pour avancer, d'autres au contraire de se sentir libre. Autour de moi c'est plutôt la deuxième catégorie.

En fait, le vrai risque dans la liberté totale, c'est surtout l'oisiveté.

Citation :
Quand on voit les horreurs qui ont été composées par les "libres", je me demande si une certaine contrainte n'est pas souhaitable

Je ne pense pas que cela soit un problème de liberté. Même avec des contraintes on peut pondre des trucs nuls si on est pas inspiré ou si on est tout simplement mauvais. La contrainte "dirige" vers un style, une durée, etc...Mais cela ne donne ni n'enlève plus de talent au compositeur. Tchaïkovsky avait des contraintes énormes pour ses ballets (et techniques et artistiques). Il n'empêche que c'est des bijoux à chaque fois.

Citation :
Je vais faire bondir, mais je trouve les oeuvres de Chostakovitch et Prokofiev dirigées ou imposées par les Soviétiques sont plus belles que celles composées dans leur jeunesse, lorsque qu'ils étaient libres

Le problème étant de savoir si c'est du à la contrainte ou simplement à l'évolution de l'individu? Je n'aime pas trop le Chocho du début ni de la fin. Je le préfère pendant sa période d'influence jazz et la période "soviétique". Mais entre les deux extrêmes du début et la fin de sa vie, il y a eu aussi l'expérience, les influences, la maturité, etc... Tout cela est à prendre en compte aussi. Un autre exemple typique: Le Saint Preux d'hier et le Saint Preux d'aujourd'hui c'est la nuit et le jour. Pourtant c'est le même bonhomme.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean



Nombre de messages : 6391
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 12:03

joachim a écrit:
 
Je vais faire bondir, mais je trouve les oeuvres de Chostakovitch et Prokofiev dirigées ou imposées par les Soviétiques sont plus belles que celles composées dans leur jeunesse, lorsque qu'ils étaient libres.

En dirais tu autant de Penderecki...???
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 12:30

Jean a écrit:
joachim a écrit:
   
Je vais faire bondir, mais je trouve les oeuvres de Chostakovitch et Prokofiev dirigées ou imposées par les Soviétiques sont plus belles que celles composées dans leur jeunesse, lorsque qu'ils étaient libres.

En dirais tu autant de Penderecki...???

Surtout que là on est dans une affaire de goût de la part de Joachim qui n'a pas grand chose à voir avec les contraintes qui peuvent, par exemple, s'imposer à des compositeurs de ballets ou de cinéma. Ce n'est pas parce qu'un musicien est libre de toutes contraintes qu'il va forcément aligner des bruits de gamelles. Joachim, ceux qui ont réalisé des choses que nous pouvons trouver horribles à l'écoute, ne l'ont pas fait juste parce qu'ils étaient libres de toutes contraintes. Pouvaient-ils être d'ailleurs sous l'emprise d'une contrainte plus perverse comme celle d'être, à tout prix, à la page de ce qui ce fait ou faisait...?...Certes, le cinéma exige souvent l'écriture d'une musique tonale bien qu'il existe un certain nombre de contre-exemples, mais cela ne garantit pas la qualité pour autant, juste l'assurance d'une musique bien tonale et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum


Nombre de messages : 2011
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 14:54

Beaucoup trop radical. Il a dit son avis mais de là à l'affirmer... Le peu que j'ai lu, je ne suis pas d'accord. Ni sur la liberté, ni sur la musique contemporaine.
Comme l'a dit Snoopy sur un autre sujet, il y a pas mal de personnes qui composent des oeuvres inspirées du style contemporain pour se donner un genre mais qui ne ressemblent à rien, qui n'ont aucun sens (objectivement).
On peut pas mettre toutes les musiques contemporaines dans le même sac. Quant à la musique de film, ce n'est qu'une branche parmi tant d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6391
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 15:41

S'il fallait répertorier toutes les "conneries" prononcées un jour où l'autre par de grands compositeurs ou de grands musiciens, çà ferait un topic surement ...conséquent! Etre un grand ...artiste ou autre chose ne vaccine pas efficacement de dire ou de penser un jour ou l'autre de grosses bétises... Wink

Pour en revenir à Prokofiev et Schostakovitch, je ne suis pas très sûr, (et même convaincu du contraire !) que leur musique ait été écrite sous la contrainte des autorités soviétiques...même si ces dernières n'ont pas cessé de les brimer de toute sorte de manière ! pale
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 16:57

Ce qu'il faut comprendre avant tout dans le propos de Michel Legrand, c'est un retour de bâton contre l'intelligentsia de la musique contemporaine qui a toujours plus ou moins descendu les compositeurs de cinéma plus bas que terre, les a copieusement snobés, les faisant passer pour des sous-compositeurs alors qu'une bonne partie d'entre eux sortaient des mêmes écoles et suivirent les mêmes formations. Il me semble que l'attitude de Pierre Boulez envers Maurice Jarre fut toujours à la limite du mépris alors qu'ils avaient réalisé leurs débuts musicaux dans un même lieu. Et franchement, même si j'aime certaines oeuvres de Boulez, en quoi sa musique serait-elle plus noble et respectable que celle de Maurice Jarre? Ce qu'à semblé oublier cette "intelligentsia" bien pensante, c'est que certains compositeurs comme, par exemple, Antoine Duhamel et Pierre Jansen ont pu opter pour le Septième Art, non pas nécessairement pour s'enrichir - si ça arrive tant mieux! - mais par passion pour le cinéma et parce qu'ils en avaient marre du dogme sériel qui leur sortait par le nez alors que le cinéma leur permit de composer une musique plus "humaine" qui pouvait être jouée et écoutée. Donc, à la question éventuelle: "Pourquoi la musique de film gagne de plus en plus de place dans les salles de concert?, Michel Legrand se lâche par une réponse radicale et donc extrême qu'il ne faut surtout pas prendre au pied de la lettre, d'autant plus qu'elle a été extraite de son contexte. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 17:51

Jean a écrit:
Pour en revenir  à Prokofiev et Schostakovitch, je ne suis pas très sûr, (et même convaincu du contraire !) que leur musique ait été écrite sous la contrainte des autorités soviétiques...même si ces dernières n'ont pas cessé de les brimer de toute sorte de manière ! pale

Je ne rêve pas d'une autorité qui imposerait aux compositeurs d'écrire dans une esthétique précise sous la peine de les censurer en cas de désobéissance. Ce qui compte ce n'est pas qu'un compositeur compose de la musique tonale ou atonale, néo-classique ou minimaliste, mais qu'il soit sincère dans sa démarche artistique et qu'il puisse composer la musique qu'il a envie de composer, qu'il a au fond de lui. Peu importe si le résultat plait à Icare et effraie Joachim, émeut Pianoline et endort Snoopy. Hehe , personne n'est obligé d'écouter la musique qu'il n'aime pas surtout lorsque l'on est conscient que le monde musical est tellement vaste et varié qu'il y en a pour tous les goûts. Snoopy n'aime pas la musique atonale à 99% et je ne pense pas qu'il s'ennuie pour autant. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   Ven 30 Oct - 19:53

Jean a écrit:
joachim a écrit:
   
Je vais faire bondir, mais je trouve les oeuvres de Chostakovitch et Prokofiev dirigées ou imposées par les Soviétiques sont plus belles que celles composées dans leur jeunesse, lorsque qu'ils étaient libres.

En dirais tu autant de Penderecki...???

Je ne sais pas si Penderecki a subi des pressions (faudrait relire sa biographie), mais lui aussi a d'abord composé une musique horriblement dissonante, puis a changé pour une musique néo-romantique. Gorecki également d'ailleurs...


Mais à cause de moi, on tombe dans le HS Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Legrand, né en 1932   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Legrand, né en 1932
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: