Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Etienne PERRUCHON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Etienne PERRUCHON   Jeu 11 Aoû - 17:26

Eclectique et imaginatif, Etienne Perruchon a composé un grand nombre d'oeuvres appartenant à des genres aussi différents que la musique de film,la musique de scène,la musique symphonique ou la chanson. Depuis 1981, date de sa première commande, il signe la musique de nombreuses pièces de théâtre, dont "La Grande Parade de l'Ange Bleu", prix du <off> à Avignon en 1995, et "Eléments moins performants" de Peter Turini pour la compagnie Brozzoni. Dans les mises en scène d'André Engel, deux pièces de Georg Büchner, "Woyzeck" en 1998, puis "Léonce et Léna" en 2001 pour laquelle Etienne Perruchon reçoit le Prix du meilleur compositeur de musique de scène du Grand Prix de la critique; et, en 2003, une pièce d'Odon Von Horvath, "Le Jugement Dernier", avec entre autres Jérôme Kircher,Eric Elmosnino et Julie-Marie Parmentier. Il compose en 2004 la musique du "Menteur" de Corneille avec Denis Podalydès à la Comédie-Française dans une mise en scène de Jean-Louis Benoît. La même année, il compose et crée un opéra, "Le Géant de Kallass" (d'après un livret de Peter Turini). Etienne Perruchon vient de terminer l'écriture d'un nouvel opéra, "Pinocchio", pour voix d'enfants et d'adultes, sur un livret de son épouse Jeanne Perruchon d'après la célèbre histoire de Carlo Collodi. La première version de "Dogora" enthousiasme Patrice Leconte qui décide d'en faire un film musical et impressionniste sorti en 2004. Perruchon se voit alors décerner le "Mozart" du 7ème Art au Festival d'Auxerre pour la musique de ce film. En 2005, il écrit "La Petite Suite de Dogora" et une version complète de "Dogora" pour le Brass Band des Savoie. Les différentes versions de "Dogora" sont jouées par de nombreux orchestres et chorales partout en France et en Europe. Aujourd'hui, "Tchikidan", pour choeur d'enfants, voix d'enfants solistes et orchestre, avec la participation du public, oeuvres dédiées aux voix d'enfants, vient compléter l'épopée dogorienne.


Dernière édition par Icare le Ven 30 Jan - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Etienne PERRUCHON   Jeu 11 Aoû - 19:28


Aujourd'hui, j'ai beaucoup apprécié le caractère enlevé et émouvant de TCHIKIDAN pour voix d'enfants solistes,voix blanches et orchestre. Des thèmes aux mélodies solides et accrocheuses et superbement interprétés par les Choeurs d'enfants de la Radio nationale bulgare et orchestre dirigé par Metodi Matakiev, le chefs de choeur d'enfants étant Hristo Nedyalkov.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Etienne PERRUCHON   Ven 30 Jan - 13:55

A propos de la musique du film d'animation Le magasin des suicides:

<<Il n'était pas question que je travaille avec un compositeur autre qu'Etienne Perruchon, que je connais si bien. D'autant que Le Magasin des Suicides est un film musical. Ca chante, ça swingue, ça se lamente, ça danse même un peu. C'est dire si c'était un film pour lui. Une grande partie de la musique a été composée avant toute chose (les chansons bien sûr), le reste a été composé sur le film terminé. Le résultat m'enchante. Ca tombe bien puisque ça chante. Patrice Leconte.

L'instant musical:

https://www.youtube.com/watch?v=Syw8q4vgc3A



Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Etienne PERRUCHON   Ven 30 Jan - 15:02

La musique qu'Etienne Perruchon a écrit pour le film animé de Patrice Leconte, Le Magasin des Suicides est un symphonique très exaltant et extraverti avec plusieurs parties chantées qui n'est pas sans rappeler par moments le Danny Elfman de l'Etrange Noël de Monsieur Jack. La B.O. est très divertissante, trimbalant son humour noir avec beaucoup de verve. Ca chante, ça swingue, ça s'enflamme et ça danse, comme le souhaitait Leconte. On peut supposer que cette partition reflète à merveille l'ambiance morbide et sarcastique du film. Vers la fin, la musique s'éclaire, positive ouvertement, ne serait-ce déjà par une sorte de danse bretonne exaltante portant le titre "La Crêperie <Au bon vivant>", la chanson finale qui répète que "La vie vaut mieux que la mort", la reprise purement orchestrale de la chanson principale "La Chanson des Tuvaches" et la reprise d'autres extraits en guise de générique-fin, (très bon moment de musique symphonique de cinéma qui pourrait être en même temps un brillant clin d'oeil au genre) puis enfin une valse optimiste, très bien écrite et orchestrée, intitulée "La Valse des Sorcières".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etienne PERRUCHON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etienne PERRUCHON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: