Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -21%
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en ...
Voir le deal
49.99 €

 

  De quelle humeur musicale êtes-vous le plus sensible?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

 De quelle humeur musicale êtes-vous le plus sensible? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De quelle humeur musicale êtes-vous le plus sensible?    De quelle humeur musicale êtes-vous le plus sensible? - Page 2 Empty2021-01-19, 18:48

Je la publie alors, si d'aventure quelqu'un souhaite l'écouter afin de la (re)découvrir Wink


https://www.youtube.com/watch?v=AlGPWeEzrwI
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 De quelle humeur musicale êtes-vous le plus sensible? - Page 2 Empty
MessageSujet: Valen    De quelle humeur musicale êtes-vous le plus sensible? - Page 2 Empty2021-06-14, 19:15

Lorsque j'écoute la musique du compositeur norvégien Fartein Valen, qu'il s'agisse de The Churchyard by the Sea, la Pastorale , Ode to Solitude, toutes les trois interprétées par le "Oslo Philharmonic Orchestra" sous la direction de Miltiades Caridis, Nachtstück et Lied ohne worte pour piano, par Torleif Torgersen, puis Violin Concerto par Arve Tellefsen et le "Trondheim Symphony Orchestra" sous la direction de Ole Kristian, et enfin Symphony n°1 interprété par le "Bergen Philharmonic Orchestra" sous la direction de Aldo Ceccato, je suis complètement fasciné par son style d'une intensité constante, très modulant, rampant, torsadé en quelque sorte. Outre une intensité constante comme je viens de l'écrire, il y a beaucoup de sinuosité, ce qui en fait une musique à la fois sévère et cérébrale, mais dans un mouvement permanent, en continuelle évolution, en continuelle mutation. C'est une musique que je qualifierais de sombre, mélancolique et tourmentée, qui m'évoque sous certains aspects celle d'Arnold Schoenberg - je pense, par exemple, à La Nuit Transfigurée qui représente un point de référence à mes oreilles. J'y ressens un romantisme désespéré dans lequel je me reconnais. C'est principalement cette dimension-là qui me captive, me fascine, une humeur musicale dans laquelle je me vautre allègrement, en suis pratiquement addict. Son concerto pour violon est peut-être l'oeuvre qui m'envoûte le plus, pas seulement par un violon qui persiste dans l'aigu, mais aussi par un développement tout en ondulations qui finit par me le rendre onirique. J'avais déjà évoqué avec enthousiasme sa première symphonie dans le fil "Le règne de la symphonie" et il est vrai que son style très tourmenté et sinueux prend dans cette oeuvre plus d'ampleur encore dans ses mouvements incessants. Nous avons, lui en tant que compositeur, moi en tant qu'auditeur, ce goût immodéré pour des oeuvres généralement concises et de forte intensité dramatique. Son Concerto pour pour piano et orchestre, opus 44, en trois mouvements, dépasse à peine les huit minutes. La Isla de Las Calmas - Op.21, Ode Til Ensomheten - Op.35 sont également des pièces orchestrales très courtes, seule la Symphonie n°4, opus 43 s'approche des 18 minutes. Dans ces oeuvres aussi, j'ai l'impression d'une obstination, d'un entêtement et d'une dextérité sans faille, offrant souvent un espace d'expression en soliste à certains instruments comme, par exemple, la flûte ou la trompette. Je trouve la flûte particulièrement magnétique: elle m'offre une proximité avec la mélancolie tourmentée qui transpire de sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
 
De quelle humeur musicale êtes-vous le plus sensible?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: