Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €

 

 George Frederick PINTO (1785-1806)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty2011-07-30, 09:44

George Frederick Pinto est un pianiste et compositeur anglais, né à Lambeth le 25 septembre 1785 et mort à Chelsea le 23 mars 1806.

Sa mère  Julia était la fille du violoniste anglais Thomas Pinto, d'origine napolitaine.
George lui-même a d'abord été un enfant prodige du violon, et à l'âge de huit ans
est allé sous la protection de l'impresario théâtral Johann Peter Salomon. Pinto a pris la
patronyme de sa mère et a commencé sa carrière en tant qu'interprète en 1796 à Londres. Pendant le reste de sa courte carrière, il a tenu régulièrement des concerts
dans la capitale et en province, et a fait deux courtes visites à Paris.

Pinto a commencé à jouer du violon mais le piano est rapidement devenu son instrument de prédilection. Il a écrit des pièces - dont certaines inachevées - pour les deux instruments. D'autres, dont un concerto pour violon, ont été perdues. Il est mort de causes inconnue, après avoir donné un concert pour des organismes de bienfaisance à Birmingham et avoir passé la nuit dans une pièce humide. A sa mort, Salomon a écrit que, s'il avait survécu et avait résisté aux tentations de la société, l'Angleterre aurait eu l'honneur de donner naissance à un second Mozart.

Ses sonates pour piano ont été gravées sur CD par le pianiste anglais Thomas
Wakefield.


Oeuvres :

3 Divertimentos pour piano, op 1 (1801)
Rondo sur "Cory Owen" pour piano (1801)
3 Airs favoris pour piano  op.2 (1802)
Six canzonette pour voix et piano (Birmingham, 1803)
Quatre canzonette pour voix et piano (Edimbourg, 1804)
Deux sonates pour piano en mi b mineur et la majeur, op.3 (1803)
Une grande Sonate pour piano en ut mineur (1803)
3 Sonates pour piano, en sol majeur, si b majeur, ut majeur, opus 4 (1804)
3 duos pour deux violons op.5  (1805)
Trois sonates pour violon et piano (1806)
un concerto pour violon et orchestre perdu


Dernière édition par joachim le 2019-03-15, 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: Re: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty2011-07-31, 21:22

Plusieurs de ses oeuvres ont été interprétées par le pianiste Miceal O'Rourke (qui nous a déjà donné une intégrale John Field)

George Frederick PINTO (1785-1806) Image010

George Frederick PINTO (1785-1806) Image011
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: Re: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty2020-09-20, 17:58



https://www.youtube.com/watch?v=b2GRiBGivtI

Fantaisie et sonate en ut mineur.

Pas mal du tout
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26307
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: Re: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty2020-11-24, 19:12


https://www.youtube.com/watch?v=_DZGCA0ZKBg
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: Re: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty2020-11-24, 19:18

Je m'apprêtais à placer de CD Very Happy  

Charmante musique  George Frederick PINTO (1785-1806) 185465

Voici le détail :

Grand Sonata for the Piano Forte in C Minor:
0:00:00 I. Allegro espressivo con foco é risoluto
0:08:41 II. Poco adagio, tranquillo, legato è con espressione
0:13:42 III. Rondo allegro molto agitato con fuoco è con espressione

0:20:33 Minuetto in A-Flat Major
0:24:52 Cory Owen: I. Allegro moderato
0:30:49 Rondo for the Piano Forte in E-Flat Major

Grand Sonata for the Piano Forte in A Major, Op. 3 No. 2:
0:36:48 I. Allegro moderato
0:45:18 II. Poco adagio affettuoso
0:50:13 III. Rondo molto allegro con spirit

Sonata in E-Flat Minor, Op. 3 No. 1:
0:54:42 I. Allegro moderato con espressione
1:03:44 II. Adagio con gusto
1:08:01 III. Allegro con brio

3 Favourite Airs with Variations for the Piano, Op. 2 No. 1:
1:12:28 I. Mamma Mia…
1:21:07 II. ...and a French Air from the Opera
1:31:25 III. Variations on Original Theme

1:43:27 New Waltz Composed by G. Pinto

Sonatina I for the Piano Forte in G Major, Op. 4 No. 1:
1:44:32 I. Allegro moderato
1:51:45 II. A la ecopois
1:54:05 III. Quick March

Sonatina II for the Piano Forte in B-Flat Major, Op. 4 No. 2:
1:58:10 I. Allegro moderato
2:03:43 II. Romance
2:06:59 III. Rondo. Allegro

Sonatina III for the Piano Forte in C Major, Op. 4 No. 3:
2:09:43 I. Marcia maestoso
2:13:55 II. Irish Air
2:14:46 III. Waltz

Fantasia and Sonata for the Piano Forte from 4 Canzonets and Sonata:
2:17:29 I. Adagio con espressione e poco ad libitum
2:19:42 II. Allegro con spirito – Adagio
2:21:59 III. Fugato
2:23:50 IV. Sonata Grave con espressione
2:25:05 V. Allegro

Et le commentaire du CD

Cet album contient la musique pour piano complète de Pinto, présentée par Piano Classics, un label de Brilliant Classics.

Selon l’impresario Salomon, si George Frederick Pinto n’était pas mort à l’âge de 21 ans, "l’Angleterre aurait eu l’honneur de produire un deuxième Mozart". Au début de 1806, il succomba probablement aux effets de la tuberculose, fortement exacerbés par un style de vie dissolu; "Le caractère très discutable de Pinto, ses habitudes d’intempérance et ses principes quelque peu laxistes" étaient connus de ses contemporains.

Et pourtant, malgré les éloges de Salomon et de Samuel Wesley, qui ont fait remarquer qu’ "on ne connaît pas un plus grand génie musical", la musique de Pinto est tombée dans l’oubli, pour être relancée dans les années 1960. Dans les deux ou trois ans qui ont précédé sa mort, il a produit une œuvre étonnamment mature centrée sur les instruments avec lesquels il était également un interprète célèbre, le violon et le piano. Sa musique la plus remarquable se trouve peut-être dans les sonates pour piano enregistrées ici par Marek Toporowski:, plus particulièrement les deux sonates op.3 et la grande sonate en ut mineur "Dédiée à son ami John Field" (1803).

Une Fantaisie et Sonate en ut mineur, laissées inachevées et complétées par Wesley et Wölfl; et trois ensembles de variations correspondent également aux meilleurs standards de Pinto. Ces œuvres sont dotées d'idées belles et originales; bien que les influences de Mozart, Dussek et Cramer soient clairement perceptibles, il y a de nombreuses touches originales, ainsi que des anticipations étonnantes de Beethoven, Schubert et même Chopin.

Quiconque a même un intérêt passager pour la musique pour piano de l'époque classique trouvera la musique hautement inventive de Pinto qui mérite une enquête plus approfondie.

Marek Toporowski joue sur trois pianoforte, tous des copies modernes de modèles allemands distingués de la fin du XVIIIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: Re: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty2021-01-05, 10:20

Rondo en mi bémol majeur (autre interprétation que le CD ci-dessus)



https://www.youtube.com/watch?v=qB3f9qWuUt8

Commentaire sur ce rondo avec rappel biographique

On en sait très peu sur le compositeur, violoniste et pianiste anglais George Frederick Pinto (1785-1806). La plupart des informations proviennent des récits publiés dans "The Harmonicon" (un magazine musical londonien) en 1828, probablement écrits par sa mère ou un proche parent. Le père de George, Samuel Sanders, est décédé prématurément et à part son nom, rien de plus n'est disponible sur lui. Pinto était le nom du grand-père de George, Thomas Pinto, un violoniste bien connu à Londres. George a pris son nom: sur les conseils de ses amis… et en raison de la similitude de son talent et de ses activités avec ceux de son grand-père maternel, et afin de perpétuer le nom.

Charles Burney a raconté dans ses mémoires: la précision de Thomas Pinto à jouer à vue était si extraordinaire qu’il a même étonné [J.C.] Bach et [J.K.] Abel par l’étendue de cette faculté; et pour l'embarrasser, si possible, ils composent conjointement un concerto pour violon, avec des parties solistes aussi difficiles qu'ils pourraient inventer; … .. et lui ont dit qu'ils venaient de terminer un concerto, dont, comme il était un peu hors de propos, ils voulaient en entendre les effets, s'il osait l'essayer à vue. «Laissez-moi voir», dit Pinto; et après un léger coup d'œil sur les parties solos, il a dit que s'il leur plairait, il l'essayerait à son concerto pour la nuit. Et les éminents compositeurs qui ont souhaité faire cette expérience ont déclaré qu’ils ne pensaient qu’aucun des plus grands interprètes européens du violon l’aurait mieux joué avec un mois de pratique.

Plus tard, le compositeur anglais Samuel Wesley écrivit avec admiration à propos du petit-fils de Pinto: Le jeune Pinto était l'un des plus merveilleux jeunes qui aient jamais existé; il pouvait jouer les compositions les plus difficiles à première vue, et sa précision dans l’exécution de Kreutzer ou de tout autre des solos et concertos les plus élaborés était vraiment étonnante. Un autre musicien anglais, William Gardiner, se souvient dans son «Music and Friends»: Il y avait un autre garçon dans l’orchestre qui réclamait l’avis de tous, nommé Pinto; il était un élève de Viotti, possédant des pouvoirs extraordinaires d'exécution sur le violon. À l’âge de quinze ans, il dirigea l’orchestre dans l’exécution des symphonies de Haydn, presque aussi bien que son maître; et était presque aussi grand sur le piano-forte… Pinto était un élève non seulement de Viotti, mais du violoniste Johann Peter Salomon (1745 - 1815). L’opinion de Salomon sur le garçon n’était pas différente: s’il avait vécu et résisté aux séductions de la société, l’Angleterre aurait eu l’honneur de produire un deuxième Mozart.

George jouait aussi bien du violon que du piano et malgré son jeune âge, il a laissé trois sonates pour violon, trois sonates pour piano, quelques courtes pièces pour piano (dont ce Rondo en mi bémol majeur, qui apparaît sur ce CD) et des chansons. Une Fantaisie et Sonate en ut mineur, laissée inachevée, a été complétée par Samuel Wesley et Joseph Woelfl. Le Rondo (Allegro moderato) n'avait été publié dans «The Harmonicon» qu'en 1827, et il n'est pas clair s'il était conçu comme un mouvement d'une sonate ou comme une pièce séparée.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26307
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: Re: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty2021-08-31, 13:32

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




George Frederick PINTO (1785-1806) Empty
MessageSujet: Re: George Frederick PINTO (1785-1806)   George Frederick PINTO (1785-1806) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
George Frederick PINTO (1785-1806)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: