Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Josef Myslivecek (1737-1781)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Mar 14 Mai - 9:40

joachim a écrit:
On les trouve sur ce CD CPO, avec les 3 Octuors bien plus connus

J'ai commandé le CD. Je te donnerai mon avis dans quelques temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16714
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Dim 12 Avr - 11:49

Stadler a écrit:
joachim a écrit:
On les trouve sur ce CD CPO, avec les 3 Octuors bien plus connus

J'ai commandé le CD.  Je te donnerai mon avis dans quelques temps Wink

Tu n'as toujours pas d'avis ? Laughing   Hehe


Retour à ce fil pour dire que je suis en train d'écouter son opéra Médonte (le dernier ou l'avant dernier : daté de 1780)

Je n'ai pas le livret, donc je ne sais pas ce qui s'y passe, mais à l'audition seule, je dois dire que je m'attendais à un peu mieux de la part de ce compositeur que j'aime beaucoup par ailleurs. C'est évidemment un style "mozartien", mais on est quand même loin des Noces ou de Don Giovanni. En plus, à part Medonte (ténor) il n'y a que des voix de femmes (plusieurs rôles sont travestis). Je n'ai rien contre évidemment, mais trop c'est trop...

Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5947
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Josef Mysliveček (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 11:11



Josef Mysliveček est un compositeur tchèque, né le 9 mars 1737 à Prague et mort le 4 février 1781 à Rome.

Biographie

Avec son frère jumeau Jáchym, il est issu d'une famille riche (leur père est meunier) grâce à laquelle il étudie au lycée jésuite Saint-Gilles, appartenant à l'ordre des dominicains. Les deux garçons apprennent la lecture, le calcul, le chant et la musique, en particulier le violon. Josef se révèle être un violoniste et musicien remarquable.

Josef et Jachym font un apprentissage de meunier d'une durée de trois ans et sont membres de la corporation des meuniers. Mais Josef sent qu'il ne va certainement pas suivre la trace de ses ancêtres. Son destin, c'est la musique. Le père des deux jumeaux contracte malheureusement la fièvre typhoïde et meurt à l'âge de cinquante-deux ans. Sa veuve se remarie deux ans après le décès de son mari. Jachym reste dans le métier et Josef étudie la musique chez Franz Johann Wenzel Habermann et plus tard chez le célèbre compositeur Josef Seger.

Il pense reprendre les affaires de son père jusqu'en 1761, puis les laisse à son jumeau et se tourne définitivement vers la musique avec l'accueil enthousiaste de ses six premières symphonies à Prague.

Il obtient une bourse du comte Vincent von Waldstein à Venise et étudie la composition avec Giovanni Battista Pescetti. Il reste en Italie où sa renommée grandit au point qu'il est surnommé Il divino Boemo ("le divin Tchèque"), notamment grâce au succès de son premier opéra 'Semiramide' en 1766.

Son opéra 'Il Bellerofonte' est un grand succès à la cour de Naples en 1767, puis à travers l'Italie. En 1770, il rencontre le jeune Wolfgang Amadeus Mozart à Bologne où Mysliveček est membre de l'Accademia Filarmonica. L'influence de Mysliveček sur Mozart semble avoir été importante à cette époque, et la ressemblance de leur style explique l'attribution erronée de l'oratorio Abramo e Isacco à Mozart par Ludwig von Köchel.

Ce succès dure pendant près de douze ans, et le Tchèque est acclamé à travers toute l'Europe (Munich, Vienne et Prague notamment) avec ses trente opéras composés.

Atteint de la syphilis (d'autres sources affirment de la gangrène contractée lors d'un accident en route vers Munich pour répondre à l'invitation du Prince-électeur comte palatin Maximilien Ier), avec une situation financière déclinante, Mysliveček termine péniblement sa vie à Rome.

Il est inhumé à la basilique San Lorenzo in Lucina à Rome.

Œuvres principales

Souvent décrit comme le père de l'opéra tchèque, il a aussi écrit des oratorios (10), des symphonies (85), des concertos (pour violon surtout) et de la musique de chambre.

Opéras
Semiramide (Livret: Pietro Metastasio, 1766, Bergame)
Il Bellerofonte (Livret: Giovanni Bonecchi, 20 janvier 1767, Naples, Teatro San Carlo)
Farnace (Livret: Antonio Maria Lucchini, 4 novembre 1767, Naples, Teatro San Carlo)
Il trionfo di Clelia (Livret: Pietro Metastasio, 26 décembre 1767, Turin, Teatro Regio)
Il Demofoonte (Livret: Pietro Metastasio, 1769, Venise, Teatro San Benedetto)
L'Ipermestra (Livret: Pietro Metastasio, 1769, Florence)
La Nitteti (Livret; Pietro Metastasio, 1770, Bologne)
Motezuma (Livret: Vittorio Amedeo Cigna-Santi, 23 janvier 1771, Florence, Teatro della Pergola)
Il gran Tamerlano (Livret: Agostino Piovene, 26 décembre 1771, Milan, Teatro Regio Duc)
II Demetrio (Livret: Pietro Metastasio, 1773, Pavie, Teatro Nuovo)
Romolo ed Ersilia (Livret: Pietro Metastasio, 13 août 1773, Naples, Teatro San Carlo)
Antigona (Livret: Gaetano Roccaforte, 26 décembre 1773, Turin, Teatro Regio)
La clemenza di Tito (Livret: Pietro Metastasio, 26 décembre 1773, Venise, Teatro San Benedetto)
Atide (Livret: Tomasso Stanzani, 1774, Padoue)
Artaserse (Livret: Pietro Metastasio, 13 août 1774, Naples, Teatro San Carlo)
Il Demofoonte (Livret: Pietro Metastasio, 20 janvier 1775, Naples, Teatro San Carlo)
Ezio (Livret: Pietro Metastasio, 5 juin 1775, Naples, Teatro San Carlo)
Adriano in Siria (Livret: Pietro Metastasio, 1776, Florence, Teatro Cocomero)
Ezio (Livret: Pietro Metastasio, 1777, Munich)
La Calliroe (Livret: Matteo Verazi, 30 mai 1778, Naples, Teatro San Carlo)
L'Olimpiade (Livret: Pietro Metastasio, 4 novembre 1778, Naples, Teatro San Carlo)
La Circe (Livret: Domenico Perrelli, 1779, Venise, Teatro San Benedetto)
Il Demetrio (Livret: Pietro Metastasio, 13 août 1779, Naples, Teatro San Carlo)
Armida (Livret: Giovanni Ambrogio Migliavacca, 26 décembre 1779, Milan, Teatro della Scala)
Medonte (Livret: Giovanni de Gamerra, carnaval 1780, Rome, Teatro Argentina)
Antigono (Livret: Pietro Metastasio, printemps 1780, Rome, Teatro delle Dame)

Oratorios
La passione di Gesù Cristo (24 mars 1773, Florence)

Discographie

Certaines de ses symphonies ont notamment été redécouvertes par deux ensembles spécialistes des contemporains de Mozart et Haydn, les London Mozart Players et le Concerto Köln.

Le label Tchécoslovaque Supraphon avait publié un double album (33 tours) de ses concertos pour violon interprétés par Shizuka Ischikawa, accompagnée par le Dvorak Chamber Orchestra dirigé par Libor Pesek. (Stéréo 1110 4031-32 G: Collection "Musica Antiqua Bohemica")

L'opéra Medonte est enregistré et publié en 2013 en CD par DHM, sous la direction de Werner Erhardt avec l'ensemble L'arte del Mondo.

Bibliographie[modifier | modifier le code]
Freeman, Daniel E. Josef Mysliveček, "Il Boemo": the Man and His Music. Sterling Heights, Mich.: Harmonie Park Press, 2009.

source : wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5947
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 11:19


https://www.youtube.com/watch?v=dlAQTh4JEpU

Le public français va avoir l’occasion de découvrir – ou redécouvrir – un compositeur tchèque longtemps tombé dans l’oubli, alors même qu’au XVIIIe siècle, Josef Mysliveček, surnommé « Il Divino Boemo » (Le divin Tchèque), fut adulé dans toute l’Europe et admiré par Mozart lui-même. Le Théâtre de Caen propose ce mardi et ce mercredi la première française de L’Olympiade, opéra créé à Prague au Théâtre national et qui partira ensuite pour Dijon et le Luxembourg. Patrick Foll est le directeur du Théâtre de Caen, il a rappelé au micro de RP l’origine de cette collaboration franco-tchèque. La suite de l'article sur le site de Radio Prague

https://www.youtube.com/watch?v=mvUDyAZdivI >>> très beau duo !!!

https://www.youtube.com/watch?v=tC2vlEeQep4

J'aime beaucoup cette musique ... belle découverte !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5947
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 11:27

 
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5947
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 11:37

Une partie de sa nombreuse discographie ...







Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 3464
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 12:06

Belle découverte pour moi aussi, en particulier le concerto pour violoncelle en do majeur, superbe ! merci Bel Canto !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 16:21

Hummm...Il y avait déjà un topic "Myslivecek":

http://musiqueclassique.forumpro.fr/t647-josef-myslivecek?highlight=myslivecek

la différence?....le genre de petit "v" ou accent circonflexe à l'envers?(j'ignore comment ce signe s'appelle) situé sur le "c", qui signifie peut être la prononciation "tch" ? ..que Bel Canto a pu mettre (je ne crois pas que c'est possible sur mon clavier??) ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 16:24

Hummm...Il y avait déjà un topic "Myslivecek":

http://musiqueclassique.forumpro.fr/t647-josef-myslivecek?highlight=myslivecek

la différence?....le genre de petit "v" ou accent circonflexe à l'envers?(j'ignore comment ce signe s'appelle) situé sur le "c", qui signifie peut être la prononciation "tch" ? ..que Bel Canto a pu mettre (je ne crois pas que c'est possible sur mon clavier??) ...

J'ai 3 airs d'opéra superbes sur ce récital de Magdalena Kozena , en compagnie de Mozart et Gluck:

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11537
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   Jeu 4 Fév - 17:12

Voilà, j'ai fusionné. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Josef Myslivecek (1737-1781)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Josef Myslivecek (1737-1781)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: