Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Roger SMALLEY, né en 1943

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Roger SMALLEY, né en 1943   Dim 24 Juil - 21:01

Roger Smalley,pianiste et compositeur, est né à Swinton, près de Manchester,en Angleterre,en 1943, et a émigré en Australie dans le milieu des années 70. Mais tout d'abord, il entra au Royal College of Music en 1961, où il étudia la composition avec Peter Racine Fricker et John White, dont les intérêts très étendus eurent un impact particulièrement fructueux sur lui. Il étudia également avec Alexandre Goehr au Morley College en 1967, avec Karleinz Stockhausen à Cologne de 1965 à 1966, et avec Pierre Boulez pendant un cours d'été à Darmstadt. Ce fut néanmoins Maxwell Davies qui influença le plus Smalley en ce qui concerne ses premières publications musicales. Ceci est surtout apparent dans un groupe d'oeuvres basées sur de la musique écrite par le compositeur de la fin de la période Tudor, William Blitherman. Ces oeuvres, qui suivent l'exemple de Davies, par leur utilisation du "Cantus Firmus" et de techniques de parodie, incluent le "Missa Brevis" pour 16 voix solo (1966-67), et le "Missa Parodia I pour piano et II pour piano et ensemble (toutes deux datant de 1967). Les oeuvres datant de la fin des années 60 et du début des années 70, pourtant, s'inspirent indubitablement des pratiques de Stockhausen, tout en conservant un très grand sens d'individualité. Ses compositions, commandées par des groupes et organisations prestigieux comme la BBC,le London Sinfonietta, l'Australian chamber Orchestra, ont été jouées dans le monde entier. Ses compositions et ses performances sont diffusées sur de nombreux cd et il a remporté des prix à la fois comme compositeur et pianiste. Sa propre performance de son Concerto pour piano a été l'oeuvre récompensée par La Tribune des compositeurs de l'UNESCO en 1987.

Sa carrière d'universitaire a été étroitement liée à son activité de compositeur et d'interprète: Son passage de la Grande-Bretagne à l'Australie a été le résultat d'une invitation à résidence à l'Université d'Australie occidentale. Roger Smalley vit et travaille à Sydney.

___ECHO II pour violoncelle - 1978
___IMPULSIONS
___SYMPHONIE - 1979/81
___CONCERTO POUR PIANO ET ORCHESTRE N°1 - 1984/85
___VARIATIONS SUR UN THEME DE CHOPIN pour piano - 1988/89
___TRIO AVEC PIANO -1990/91
___POLES APART - 1992
___TRIO pour clarinette,alto et piano - 1992/99
___CONCERTO POUR HAUBOIS ET ORCHESTRE - 1995/96
___CREPUSCULES pour quatuor à cordes et piano - 1998-1999
___QUATUOR A CORDES N°2 - 1999/2000
___CORNE TRIO - 2000/02
___QUINTETTE pour piano et quatuor à cordes - 2003
___CONCERTO POUR PIANO ET ORCHESTRE N°2 - 2004
___CONCERTO POUR CONTREBASSON ET ORCHESTRE -
___SUITE pour deux violon - 2007
___PULSES for brass,percussion,ring modulation and orchestra - 1994  


Dernière édition par Icare le Lun 29 Juin - 11:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Roger SMALLEY, né en 1943   Sam 19 Avr - 22:26

Décidément, je pratique l'art du grand écart en ce moment, parce que passer de la musique de Malcolm Arnold à une oeuvre aussi particulière que Pulses pour cuivres, percussion,modulateur à anneaux et orchestre de Roger Smalley (en six moments), c'est vraiment passer d'un monde sonore à un autre, comme si vous sortiez d'un bain d'eau chaude pour plonger dans un bain d'eau froide. Je ne suis pas en train de dire que je n'ai pas aimé l'oeuvre que je viens de réécouter après presque trois ans d'abstinence. Non! Disons que ce changement de température aurait pu me figer dans la perplexité. Là, on touche une ambiance plus froide, plus sinistre d'une certaine manière même si je n'aime pas trop ce terme. Pulses n'est pas une oeuvre qui démarre au quart de tour, qui foudroie ou glace l'auditeur par une fougue immédiate. Au contraire, la machine infernale met du temps à se mettre en place, au point où je me suis demandé à un moment donné si la musique allait vraiment décoller ou se cantonner dans un statisme plus ou moins évolutif. En fait, je ne gardais jusque là qu'un vague souvenir de la composition de Smalley. La progression est lente et c'est à partir du second et troisième mouvements que la machine s'emballe dans une construction rythmique et harmonique singulière et obsédante. C'est à ce moment-là, alors que les cuivres frisent l'excellence, que je sus pourquoi j'avais conservé ce disque. La machine infernale finit par s'essouffler et place à nouveau l'auditeur dans une situation d'attente. La progression est lente, subtile, la musique enfle et gagne en intensité avant l'apothéose du dernier moment.   


Dernière édition par Icare le Dim 28 Juin - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Roger SMALLEY, né en 1943   Dim 28 Juin - 20:58

Plutôt que de réitérer un ressenti quasi-identique qui date d'un peu plus d'un an, et ne pouvant parler d'une autre oeuvre de Roger Smalley puisque je ne connais que ces Pulsations, autant amener quelques précisions sur la conception de celle-ci par le compositeur lui-même:

<<Pulsations pour 4 x 5 musiciens fut composé en 1969, et reflète beaucoup des préoccupations de ce temps - forme du moment variable, électroniques en temps réel, improvisation et utilisation de l'espace...Comme le titre l'indique, il y a cinq groupes de quatre musiciens: 3 trompettes + 1 percussion (x2); 3 cors + 1 percussion (x2); 3 trombones + 1 percussion (x2). Les percussionnistes ne jouent que du tambour, dont la taille va du petit bongo à la plus grande des grosses caisses. Ces cinq groupes peuvent être situés n'importe où dans la salle de concert, de préférence autour du public. Les cuivres sont captés par des micros et peuvent donc par conséquent être amplifiés et/ou modulés (avec les sons instrumentaux avec des tons synthétiques dans un modulateur à anneau). L'équipement électronique est opéré par deux musiciens dont les rôles sont notés avec précision dans la partition. On entend les sons amplifiés par cinq haut-parleurs, dont chacun est situé diagonalement en face du groupe approprié, de façon à ce qu'il semble que les sons bougent dans l'espace. Pulses fut commanditée et interprétée pour la première fois par le "London Sinfonietta", et dirigée par David Atherton, en juin 1969. L'oeuvre est dédiée à Karlheinz Stockhausen et Mary Bauermeister.>> Roger Smalley.

Voilà pour la cuisine! Sinon, j'aime beaucoup la notion d'attente dans cette musique, puis ces moments de délivrance, d'éruption cuivrée, de montée en intensité et épaisseur, son caractère obsessionnel, l'instrumentarium; cuivres + percussions. Je l'ai écoutée deux fois de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Roger SMALLEY, né en 1943   Lun 29 Juin - 11:32


J'ai complété la biographie qui était jusque là un peu succincte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roger SMALLEY, né en 1943   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roger SMALLEY, né en 1943
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: