Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  François-Bernard MÂCHE, né en 1935

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: François-Bernard MÂCHE, né en 1935   Jeu 21 Juil - 10:39

1935 __ (4 avril) naissance à Clermont-Ferrand dans une famille de musiciens.
1952 __ Elève d'Emile Passini au Conservatoire de Clermont-Ferrand.
1955 __ Elève à l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm (Lettres).
1957 __ Un duo primé et créé au Festival de Beethoven (Pays-Bas). Diplôme d'études supérieures d'archéologie grecque.
1958 __ Agrégation de Lettres classiques. Membre fondateur du groupe de recherches musicales de P. Schaeffer. Elève d'Olivier Messiaen.

1959 __ Chargé de cours d'histoire de l'art antique à la Sorbonne.
1963 __ Prix de la Biénnale de Paris pour Safous Mélè. Critique musical au Mercure de France.
1965 __ Invité d'Hermann Scherchen à son studio de Gravesano.
1968 __ Professeur de Lettres classiques au lycée Louis-le-Grand.
1969/75 __ Chroniqueur musical à la NRF
1971 __ Grand Prix du disque pour Danaé.
1972 __ Voyage d'étude dans le sud-est asiatique.
1973 __ Prix de composition Georges Enesco de la Sacem. Premier concert mongraphique au Festival de Royan.
1975 __ Publie des traductions de poésie grecque moderne (Elytis)
1976 __ Journée monographique inaugurant la série Perspectives du XXème siècle à Radio-France.
1977 __ Prix Italia pour Kassandra.
1978 __ Bourse de création du ministère de la culture.
1980 __ Doctorat d'Etat és Lettres et Sciences humaines.
1981 __ Chargé de cours à l'Université de Paris-I.
1983 __ Publie "Musique,mythe,nature". Nommé Professeur de Musicologie à l'Université de Strasbourg-II
1987 __ Fonde le Centre Primus de formation de Directeurs du son à l'Université de Strasbourg.
1988 __ Journée monographique au Blanc-Mesnil (25 oeuvres). Professeur invité à l'Université de San Diego,Californie. Grand Prix National de la musique.

1990 __ Commandeurs des Arts et Lettres.
1992 __ Professeur invité au Conservatoire central  de Pékin.
1993 __ Elu Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Science Sociales.
1999 __ Portrait à Radio-France avec deux concerts monographiques.

QUELQUES OEUVRES:

1960 __ VOLUMES,pour 12 pistes magnétiques et 11 instruments.
1964 __ Le SON D'UNE VOIX pour 15 instruments.
1962/66 __ La PEAU DU SILENCE pour grand orchestre.
1969 __ RITUEL D'OUBLI pour 20 instruments et bande sonore.
1970 __ DANAE pour 12 voix solistes et percussion
1972 __ KORWAR pour clavecin moderne et bande
1974 __ KASSANDRA pour 14 instruments et bande
1977 __ OCTUOR Op.35
1979 __ AMORGOS pour 12 instruments et bande
1979 __ ANDROMEDE pour 3 pianos,double-choeur et grand orchestre.  
1982 __ TEMBOCTOU,spectacle musical créé à Avignon.
1983 __ AULODIE pour hautbois ou saxophone soprano ou clarinette piccolo, et bande.
1984 __ STYX pour 2 pianos à 8 mains.
1985 __ ITER MEMOR pour violoncelle et échantillonneur.
1986 __ UNCAS pour 8 instruments,bande,2 échantillonneurs et processeur.
1987 __ ERIDAN pour quatuor à cordes.
1988 __ ALIUNDE pour clarinette,voix de femme,percussion et échantillonneur.
1990 __ KHNOUM pour échantillonneur et 5 percussions.
1991 __ KENGIR pour soprano et échantillonneur
1993 __ L'ESTUAIRE DU TEMPS pour échantillonneur et grand orchestre.  
1994 __ MOIRES pour quatuor à cordes et sons de synthèse.
1995 __ BRAISES pour clavecin amplifié et orchestre.      
1998 __ MANUEL DE RESURRECTION pour voix et 2 échantillonneurs
1999 __ BRÛLIS pour clarinette,violoncelle et piano.
       ___ L'ANNONCE FAITE A MARIE,musique du film d'Alain Cuny.


Dernière édition par Icare le Sam 11 Fév - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: François-Bernard MÂCHE, né en 1935   Jeu 21 Juil - 13:57

Ma réécoute de "L'Estuaire du temps" pour échantillonneur et orchestre symphonique m'a transporté dans un univers sonore magnifique et atypique. << Je me suis attaché - nous dit Mâche - comme le titre le suggère, à rêver sur ce qui est peut-être le projet essentiel de toute musique digne de ce nom,c'est-à-dire la rencontre du temps et de l'éternité.>>  De cette oeuvre qui tient par moment du concerto pour échantillonneur et orchestre,tant il peut s'instaurer à certains niveaux,entre eux,un dialogue (...) Le compositeur explique: <<L'échantillonneur ,même traité délibérément comme un instrument, a quelques particularités très peu traditionnelles. Il transmet tantôt la voix des éléments (ressac,vent) ou des langages humains (lituanien,russe,arménien ancien,batak, malais,javanais, xhosa, langues imaginaires), tantôt des sonorités instrumentales ou synthétiques. Il embrasse ainsi la presque totalité des sources sonores actuellement connues.>> Quoi qu'il en soit,le résultat est une alchimie sonore qui fonctionne à merveille, en tout cas sur moi et,là encore, comme chez COSTIN MIEREANU,bien que différent,cette musique m'est d'une grande force onirique.

L'échantillonneur est sous la manipulation avisée du compositeur de "La conférence des oiseaux",MICHAËL LEVINAS.

<< Dans "Braises" pour clavecin moderne et orchestre, c'est alors le feu qui en fournit la matière,en tant que violence qui couve avant de se déchaîner. Pour la traiter au mieux,les deux mouvements,le premier plus rhapsodique,le second plus obstiné, déclinent les traits techniques et esthétiques élaborés par François-Bernard Mâche au fil d'oeuvres antérieures - "Korwar","Solstice", "Araphores","Guntur Matu" - dans lesquelles le clavecin d'ELISABETH CHOJNACKA se taillait sa part du lion. L'amplification du clavecin s'allie avec sa somptuosité de ses sonorités traditionnelles pour transmettre à l'auditeur le fertile rougeoiement  des flammes qui se sont enfermées dans l'incandescence des braises afin de mieux se profiler au futur. Un peu avant la fin, une brève cadence méditative arrête un peu le harcèlement rythmique, qui reprend aussitôt dans une danse où semble jubiler la vie qui continue, et ce, grâce aux différentes figures rythmiques qui la cisèlent et la festoient.>>

Je ne pourrais mieux en dire que ne l'a fait Patrick Quillier. Ce qui est sûr c'est que "Braises" fait pour moi partie des meilleures oeuvres dédiées au clavecin que je connaisse avec la "Litanie n°5" de KAREL GOEYVAERTS et les "Neumi/Mordenti d'ENNIO MORRICONE.


"Andromède" fut composé en 1979 sur une commande de Radio-France. Elle met un grand orchestre,2 pianos et un double choeur au service d'un des mythes grecs les plus troublants, que MÂCHE présente ainsi: << Enchaînée nue devant la mer,une figure féminine nous y attend depuis toujours,promise aux nébuleuses. La musique ne raconte pas son histoire, elle essaie seulement de conduire chacun vers le lieu où celle-ci ne cesse de se revivre.>> ( Cette musique n'est donc pas dotée de la sorte d'un programme narratif,elle est tout simplement investie d'un pouvoir d'entraînement de l'auditeur vers "l'infini intérieur" prisé par Michaux.)

J'adore cette oeuvre poignante,expressive et profonde,ses grandes plages d'accords du début sur lesquelles déferle l'écume des pianos,parfois ponctuée du jaillissement des percussions,qui développe un univers à la fois fluide et massif,doux et violent,intense et retenu,s'encanaillant aussi de rythmes déhanchés. Les choeurs y sont exquis.
   


Dernière édition par Icare le Sam 11 Fév - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: François-Bernard MÂCHE, né en 1935   Sam 11 Fév - 10:03


Avec L'Annonce faite à Marie, un film d'Alain Cuny, on ne peut pas dire que le compositeur français François-Bernard Mâche ait piétiné des sentiers archi-battus. Maintenant, l'esprit sage me soufflera dans l'oreille qu'il ne suffit pas d'être original pour écrire de la bonne musique de film. D'ailleurs, personnellement, je ne la placerais pas parmi les meilleures B.O. de toute l'histoire du cinéma. Elle est à mes yeux une curiosité intéressante et ce n'est déjà pas si mal comme appréciation. Dans cette transposition pour l'écran de L'Annonce faite à Marie de Claudel par Alain Cluny, tous les protagonistes du film furent des non-professionnels. Le réalisateur souhaita donc la collaboration d'un compositeur n'ayant jamais abordé la musique de film. C'est dans cette optique qu'il choisit François-Bernard Mâche qu'il connaissait déjà, ce dernier lui ayant dédié en 1966, Nuit Blanche, une musique composée sur des textes d'Antonin Artaud et dont la création française fut assurée par Alain Cluny lui-même, comme récitant. La musique de L'Annonce faite à Marie est assez austère et extrêmement dépouillée, réalisée avec une technologie informatique qui était encore récente à l'époque. Si la partition invite une cloche bouddhique dans le thème d'ouverture, elle invite aussi des voix et les bruits de la nature comme l'orage et des chants d'oiseaux ainsi que des sons plus musicaux et insolites. Il en ressort globalement une poétique qui ne me laisse pas indifférent.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: François-Bernard MÂCHE, né en 1935   Sam 11 Fév - 17:35

J'ai réécouté aujourd'hui les trois autres oeuvres que je connais du compositeur; L'Estuaire du Temps par Michaël Levinas (échantillonneur), l'Orchestre Philharmonique de Radio France, sous la direction d'Elgar Howard, Braises par Elizabeth Chojnacka (clavecin), l'OPRF, sous la direction de Pascal Rophé et Andromède par Jean-François Heisser, Jean Koerner, Gérard Frémy (pianos), la Maîtrise de Radio France (chef de choeur: Henri Farge), le Choeur de Radio France (chef de choeur: Alain Boulfroy) et le Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Gilbert Amy. Depuis le temps, je n'ai rien découvert d'autre de François-Bernard Mâche, ce qui - je vous l'avoue - est assez étonnant dans la mesure où j'aime beaucoup sa musique, du moins celles que je connais, c'est-à-dire les trois oeuvres que je viens de citer, plus une mention spéciale pour sa musique de film un peu particulière pour le film d'Alain Cuny, L'Annonce faite à Marie. Mais l'oeuvre qui, selon moi, s'élève complètement du lot est Braises, son concerto pour clavecin amplifié et orchestre que je trouve carrément jubilatoire. Jubilatoire en entier avec une préférence pour le second mouvement. Le compositeur se lâche complètement et offre contre toute attente à son concerto un final festif. Dans L'Estuaire du Temps et Andromède, ce sont surtout des passages que j'adore alors qu'il y en a d'autres qui me laissent plus dubitatifs.

PS: En faisant attention à la date de mon précédent commentaire sur ces trois oeuvres, je suis étonné d'avoir attendu plus de six ans avant de les réécouter alors que j'en avais gardé un souvenir assez clair. Je pense que j'ai dû les réécouter depuis sans écrire mon impression ici, ce qui m'arrive assez souvent finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François-Bernard MÂCHE, né en 1935   

Revenir en haut Aller en bas
 
François-Bernard MÂCHE, né en 1935
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: