Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Georg Muffat (1653-1704)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Georg Muffat (1653-1704)   Mar 7 Nov - 12:24

Georg Muffat est un compositeur allemand d'origine savoyarde et d'ascendance écossaise par son père, il est né le 1er juin 1653 à Megève et mort le 23 février 1704 à Passau.

Il étudie à Paris avec Lully entre 1663 et 1669, est nommé organiste à Molsheim et Sélestat puis fait des études de droit à Ingolstadt. Il s'installe plus tard à Vienne en Autriche, y côtoie probablement Kerll mais ne peut y obtenir d'engagement officiel ; on le trouve à Prague en 1677 puis à Salzbourg au service de l'archevêque pendant plus d'une dizaine d'années. Dans les années 1680, il voyage en Italie, y étudie l'orgue avec Bernardo Pasquini qui lui transmet la tradition de Frescobaldi, y travaille avec Arcangelo Corelli. À partir de 1690 et jusqu'à sa mort, il est maître de chapelle de l'évêque de Passau, aujourd'hui en Bavière. Il a eu neuf fils musiciens, le plus célèbre est Gottlieb Muffat.

Son œuvre, influencée par la France et l'Italie comprend :

des sonates pour instruments (armonico tributo 1682) ;

des suites orchestrales (florilegium primum & secundum 1695) ;

douze concertos grossos (auserlesene... instrumental Musik 1701), forme qu'il introduit dans les pays germaniques - certains réutilisent le matériel thématique de l'armonico tributo;

un recueil de pièces pour orgue, l'un des plus marquants avant ceux de Jean-Sébastien Bach (apparatus musico-organisticus) incluant 12 toccatas, une passacaille, une chaconne, un cycle de variations (Nova Cyclopeias Harmonica);

quelques partitas d'inspiration française pour le clavecin, en manuscrit
des œuvres religieuses (trois messes, un offertoire et un Salve Regina, la seule ayant subsisté de nos jours étant la Missa in labore requies pour 24 voix.

Français d'ascendance écossaise devenu allemand, Muffat est, comme avant lui Froberger et comme plus tard Haendel et d'autres, un musicien cosmopolite qui par ses voyages et ses contacts joue un rôle important dans les échanges des traditions musicales italienne, française et germanique. Il est le seul artiste à avoir personnellement côtoyé Lully et Corelli, les deux symboles personnifiés de la musique française et de l'italienne. L'œuvre de Jean-Sébastien Bach (qui n'a pas beaucoup voyagé, mais qui connaît les œuvres de ses prédécesseurs et contemporains par la lecture et l'étude) se nourrit de cette synthèse. Les préfaces de ses ouvrages contiennent des indications précieuses pour la connaissance de la pratique musicale de son époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16295
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   Mar 12 Juin - 17:30

Catalogue des oeuvres

Orchestre

1682 Armonico Tributo, collection de cinq sonates pour cordes (2 violons, 2 altos, violoncelle et basse)
Sonate n° 1 en ré majeur
Sonate n° 2 en sol mineur
Sonate n° 3 en la majeur
Sonate n° 4 en mi mineur
Sonate n° 5 en sol majeur


Suavoris Harmoniae instrumentalis hyporchematicae, 15 suites en 2 parties :

1695 Florilegium primum, sept suites pour de multiples instruments (flûtes à bec, cordes et basse continue) (dédié à Johann Philipp prince-évêque)
Fascicule I en ré majeur - Eusebia
Fascicule II en sol mineur - Sperantis gaudia
Faisceau III en ré mineur - Gratitudo
Faisceau IV en si b majeur - Impatientia
Fascicule V en la mineur. - Sollicitudo
Fascicule VI en mi mineur - Blanditiae
Fascicule VII en sol majeur - Constantia

1698 Florilegium secondum, huit suites pour cordes et basse continue
Fascicule I en ré majeur - Nobilis Juventus
Fascicule II en sol majeur - Poesis laeta (
Faisceau III en la mineur - Illustres Primitiae
Faisceau IV en ré majeur - Splendidae nuptiae
Fascicule V en sol mineur - Colligati Montes
Fascicule VI en la majeur - Grati hospites
Fascicule VII en mi mineur - Numae Ancile
Faisceau VIII en mi majeur - Indissolubilis Amicitia

1701 12 Concerti Grossi - Auserlesener mit Ernst und Lust gemengter Instrumental Musik-Erste Versamblung, pour cordes et basse continue-
Concerto grosso I en si mineur - Bona Nova
Concerto grosso II en la majeur - Cor Vigilans
Concerto grosso III en si b majeur - Convalescentia
Concerto grosso IV en sol mineur - Dulce Somnium
Concerto grosso V en ré majeur - Saeculum
Concerto grosso VI en la mineur - Quis hic ?
Concerto grosso VII en mi majeur - Deliciae Regum
Concerto grosso VIII en fa majeur - Coronatio Augusta
Concerto grosso IX en ut mineur - Victoria mestra
Concerto grosso X en sol majeur - Perseverantia
Concerto grosso XI en mi mineur - Delirium Amoris
Concerto grosso XII en sol majeur - Propitia Sydera


messes et autres musiques d'église

3 messes, y compris la Missa in labore requies pour 24 voix
Salve Regina


Opéras
1679? Marina Armena Salzbourg, Académie de Théâtre
1680 Königin Marianne oder que verleumdete Unschuld, Salzbourg, Académie de Théâtre
1687 Le Fatali Felicita di Plutone, Salzbourg, Théâtre de la Cour, à l'arrivée de J. E. Le comte von partisans Thuns que l'archevêque)


Œuvres pour orgue

1690 Apparatus musico-organisticus
Toccata prima
Toccata secunda
Toccata tertia
Toccata quarta
Toccata quinta
Toccata sexta
Toccata septima
Toccata octava
Toccata nona
Toccata decima
Toccata undecima
Toccata duodecima, ultima
Ciacona
Passacaglia
Nova Cyclopeias Harmonica, aria et variations
Präludium en si bémol majeur


Musique de chambre

1677 Sonata a violon solo e basse en ré majeur

Clavecin
6 Partiten

Luth
Passagaglia
Revenir en haut Aller en bas
ysov

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 55
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   Mer 13 Juin - 2:31

Un compositeur baroque que j'aime beaucoup.

Les disques que je possède et recommande fortement:

Pour son Armonico Tributo, Il y a la version de référence avec The Parley of instruments, avec Roy Goodman:

Pour écouter --- ICI

Pour ses quatre premiers fascicules de son Florilegium primum, il y a la belle version The Academy of Ancient Music, avec Hogwood:

Pour écouter --- ICI

Pour ses douze concertis grossis, la superbe version avec la Holland Baroque Society, direction, Matthew Halls:
Pour écouter --- ICI

Enfin, pour son fameux Apparatus Musico-Organisticus de1690, série la plus enregistrée, la version sublime d'Elizabeth Ullman au non moins superbe orgue
de Zwetl en Autriche. Tout est superbe!:


A se procurer pour ceux qui aiment l'orgue de qualité à tout point de vue. Wink

Je viens de trouver sur YouTube une des pièces de ce superbe disque!:



A Jean: Un autre bel exemple d'un orgue comme il se doit, avec une harmonisation parfaite! Écoutes les fonds sans amplifications ni rudesse, les mutations, lumineuses, perlées de lumière, comme le soleil pénétrant un vitrail aux verres les plus purs! Enfin, les anches courtes, comme la régale, aux harmoniques bien dosées sans prédominer trop sur la fondamentale.

Edit: Je viens de trouver un autre lien YouTube contenant cette soif les Toccatas Prima et Tertia, par Elisabeth Ullman à Zwetl:

drunken
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6510
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   Mer 13 Juin - 11:17

Wink
ysov a écrit:

A Jean: Un autre bel exemple d'un orgue comme il se doit, avec une harmonisation parfaite! Écoutes les fonds sans amplifications ni rudesse, les mutations, lumineuses, perlées de lumière, comme le soleil pénétrant un vitrail aux verres les plus purs! Enfin, les anches courtes, comme la régale, aux harmoniques bien dosées sans prédominer trop sur la fondamentale.


Merci, c'est en effet très beau coté "sonorité"...coté oeuvre aussi, même si j'aime un peu moins Muffat que d' autres compositeurs et organistes baroques.
Celà n'a rien à voir avec un quelconque jugement de ma part sur la qualité des oeuvres; je suis simplement plus "sensible" au coté "musique de chambre" de l'orgue qu'a son coté "musique symphonique; ainsi j'écoute moins les grands préludes de Bach que ses autres oeuvres moins..."grandioses". J'aime énormément , les baroqueux français dans l'orgue: Couperin, Marchand, Grigny, Nivers etc...mais dans les nombreuses "suites" et messes...ce ne sont pas les "pleins jeux" que je préfère....
Or, je trouve (mais détrompe moi si je me trompe, car je ne le connais sans doute pas assez?) que les oeuvres pour orgue de Muffat sollicite souvent les pleins jeux...sont en générale, plutôt "touffues"...???

Pour en revenir plus précisément sur notre débat concernant la qualité des orgues, et surtout des enregistrements,...que tu en trouves quand même quelques uns qui t'enchantent me réjouit Wink ....Parmi les enregistrements que j'ai..il y en a forcément que j'aime un peu moins que d'autres...mais , à part quand c'est évidemment les oeuvres qui me touchent moins, difficile pour moi de l'attribuer précisément à la qualité de l'orgue, aux registrations choisies par l'organiste, ou à la prise de son (je n'ai pas l'oreille d'un organiste, et ou d'un facteur d'orgue Wink )
Mais j'ai toujours du mal à admettre que, s'il y a 80% (mais comme tu as tendance à exagérer plus ou moins Wink ce n'est peut être que 70%...) des orgues qui sont ...médiocres ou mauvais) on retrouve un pourcentage similaire (tu ne le dis pas aussi clairement...mais le laisse entendre!) de mauvais enregistrements de musique d'orgues Wink

Si tu connais, que penses tu des enregistrements proposés par Naxos (à un tarif très sensiblement plus abordable que le MDG D'Elisabeth Ullmann Crying or Very sad ): on peut écouter 30 secondes de plages (c'est bien peu sans doute pour se faire une idée exacte ) sur amazone?

Merci d'avance Wink
Revenir en haut Aller en bas
ysov

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 55
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   Mer 13 Juin - 23:31

Merci pour la confiance que tu m'accordes, ça me va droit au coeur. Very Happy

La version Martin Haselbock fait partie des meilleures versions, d'ailleurs c'est un organiste de grand talent que j'aime beaucoup (son Mozart pour le label Novalis est la quasi perfection avec la version d'Helmut Deutsch du label Gallo) et l'orgue du Klosterneuburg, un instrument historique bien conservé de 3 claviers, contenant une fameuse régale du début du XVIIe siècle qui en fait le plus vieux jeu d'anches authentique du monde, suscite l'intérêt. Seul petit bémol de cette version, est son emploi de la registration, qui parfois est pas toujours judicieux, alors qu'Elisabeth Ullman y est plus judicieuse et l'orgue de Zwetl, contenant beaucoup d'éléments historiques du facteur Egedacher est plus doux dans sa conception sonore. Une autre version parmi les meilleures
que je recommande sans hésitation, est celle de l'organiste Joseph Kelemen, qui utilise le même orgue que Haselbock, mais avec le disque 1 alors que pour le 2 il utilise le superbe Silbermann d'Ebermunster. Bien-sûr, avec le label Hoems, le prix monte à nouveau car étant pas un label économique comme Naxos.

Mon ordre de classement:

Ullman: 10 sur 10

Kelemen: 9 sur 10

Haselbock: 8 sur 10

PS
Si j'exagère dans mon pourcentage d'orgues insuffisantes de qualité pour mériter de figurer au disque, elle est peu. Enfin, pour ce qui est du pourcentage d'orgues peu intéressantes s'étant faufilées au disque, il est moins élevé, mais le résultat discographique ''global'', renfermant la qualité de l'instrument, et surtout la technique et la manière de l'appliquer par l'organiste, sa conception de la registration, la prise de son, 80% sont peu intéressants!
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6510
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   Jeu 14 Juin - 0:08

Merci Wink ...çà confirme la bonne impression que j'ai eu dans ma brève écoute
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16295
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   Jeu 17 Déc - 14:32

Muffat a relativement peu composé d'oeuvres vocales (3 opéras, 3 messes, un Salve Regina et un Offertorium) dont une partie est perdue (les opéras, 2 des trois messes). La Missa in labores requies est la seule conservée ; stylistiquement, elle se rapproche un peu de Biber. C'est d'ailleurs avec les Litaniae de Sancto Josepho de Biber qu'elle est enregistrée sur ce CD :






https://www.youtube.com/watch?v=JG1yGXyTssE

Je ne sais trop pour quelle raison on a choisi d'intégrer une Sonata a 13 de Bertali entre le Gloria et le Credo, la Sonata XI du Fidecium de Biber entre Credo et Sanctus, la Sonata Sancti Placidi entre le Sanctus et l'Agnus Dei
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3286
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   Sam 1 Juil - 20:50

Je tombe par hasard - en faisant une recherche sur un orchestre de musique baroque (Les Muffatti)- sur un compositeur que je ne connaissais que vaguement de nom. J'ai donc fait une recherche à son sujet, ici notamment et j'ai ainsi trouvé cette maxime qui lui appartient et que je trouve très actuelle et joliment formulée :


Certes j'ay bien d'autres soins, que ceux d'exciter le trouble des armes, ou d'animer le Dieu Mars au combat. Ma profession est bien éloignée du tumulte des armes, & des raisons d'Estat qui les font prendre.
Je m'occupe aux notes, aux chordes, & aux sons. Je m'exerce a l'Etude d'une douce Symphonie : & lorsque je mêle des airs François, a ceux des Allemans, & des Italiens, ce n'est pas emouvoir une Guerre; mais plustot preluder peut-être a l'harmonie de tant de nations, a l'aymable Paix.



Georg MUFFAT,
Florilegium Primum,
Passau, 1695


Voici ce que j'ai trouvé comme musique de lui qui illustre à merveille cette phrase en exergue, j'adore cette musique dont J.S. Bach a su s'inspirer :


https://youtu.be/tJfifGLtE-Q

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Georg Muffat (1653-1704)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Georg Muffat (1653-1704)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: