Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10263
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963   Sam 16 Juil - 19:44

Natif de Tachkent (Ouzbékistan) où il naquit en 1963, Dimitri Yanov-Yanovsky est diplômé du conservatoire de cette ville en 1986 ; il a étudié la composition et l'orchestration avec son père. Par la suite, il suit l'enseignement à Lerchenborg de Poul Ruders et Edison Denisov (deux compositeurs que j'affectionne en particulier Very Happy ) et participe à l'Académie d'été de l'IRCAM (1993).
Ses premières oeuvres trahissent la forte influence des compositeurs emblématiques de l'Europe de l'Est et de la sphère soviétique, comme Alfred Schnittke,Arvo Pärt,Edison Denisov,Sofia Goubaidoulina,Bela Bartok et Witold Lutoslawski. Il analyse alors un grand nombre de partitions de l'avant-garde occidentale ainsi que de ceux de la première école de Vienne. Dimitri Yanov-Yanovsky a d'ailleurs traduit en russe les grands ouvrages théoriques de Schoenberg. Durant la même époque,il se penche sur la musique de son Ouzbékistan natal. S'inspirant du travail de George Crumb, il adopte les instruments traditionnels, comme le chang et le gidjak. Il subit aussi,brièvement,l'influence du minimalisme que l'on perçoit dans des oeuvres comme "Lacrymosa", "Sounding Darkness" et "Prédestination".

L'écriture de Yanov-Yanovsky intègre aujourd'hui ces diverses influences de manière dynamique,chacune de ses oeuvres synthétisant  toux ces éléments selon une alchimie qui lui est propre:

       << Je pense que chaque composition devrait être absolument individualisée, avec une idée directrice, une structure, un type de développement et même un style uniques. En ceci,ma démarche est bien différente de celles de compositeurs qui écrivent - ou plutôt réécrivent - toujours la même partition,creusant sciemment un même sillon, leur oeuvre durant. A mes yeux,les créateurs les plus importants sont Gyorgy Ligeti (son concerto pour violon,ses Etudes et son Double concerto sont des chefs-d'oeuvre) et Luciano Berio, le seul véritable compositeur "polystyliste", dont j'admire la faculté à créer de vastes espaces sonores qui se développent simultanément, comme dans "Sinfonia" ou "Rendering". La tonalité n'est plus pour moi qu'une couleur, très expressive et très importante, mais désormais sans aucune fonctionnalité. Quant au timbre, il est indissociablement  intégré au processus compositionnel proprement dit. Les idées musicales m'apparaissent toujours dans leur forme globale et définitive,timbre compris. Il ne me reste seulement qu'à les écrire.>>


Dernière édition par Icare le Mar 26 Avr - 18:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10263
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963   Sam 16 Juil - 21:21


Des oeuvres:

___LACRYMOSA pour soprano et quatuor à cordes - 1995 I love you
___LUX AETERNA pour violon et ensemble de chambre - 1997 I love you
___HAIKU pour percussion - 1992
___HOMMAGE A GUSTAV MAHLER pour mezzo-soprano et quatuor à cordes - 1996
___PRESSENTIMENT pour ensemble de chambre et bande sonore - 1992 I love you I love you
___TWILIGHT MUSIC pour flûte,hautbois,clarinette,percussion,harpe,guitare,mandoline,piano,violon,alto,violoncelle et contrebasse. I love you
___SIX VALSES PERDUES DE CHOPIN pour piano à quatre mains.
___INSOMNIA pour mezzo-soprano,flûte,clarinette,piano,violon,alto et violoncelle.
___NOTTURNO pour flûte,hautbois,clarinette,basson,cor,trompette,trombone,percussion,harpe,piano,2 violons,alto,violoncelle et contrebasse. I love you
___HEARING SOLUTION pour violoncelle solo,2 percussions,harpe,piano,2 violons,alto,violoncelle et contrebasse I love you I love you
___CONCERTO POUR ORGUE ET ORCHESTRE A CORDES I love you I love you
___CONCERTO POUR CLAVECIN ET ORCHESTRE A CORDES I love you I love you
___CONCERTO POUR PIANO ET ORCHESTRE A CORDES I love you
___MASTERS - cantate 1983
___QUATUOR A CORDES 1985
___NIGHT MUSIC: VOICE IN THE LEAVES (2000) pour le "Silk Road Ensemble"
___PATH OF PARABLES I pour le "Silk Road Ensemble"
___PATH OF PARABLES II pour le "Silk Road Ensemble"
___AL NIENTE pour orchestre à cordes
___CONCERTO POUR VIOLONCELLE ET ORCHESTRE
___HENRY PURCELL'S CATCHES pour 3 contre-ténors,ensemble vocal et instruments.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10263
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963   Dim 17 Juil - 0:10


<< En 2003, Hervé Désarbre,directeur artistique des Editions Le Chant du Monde, m'a suggéré d'écrire un concerto qui pourrait être joué sur n'importe quel clavier. Après y avoir réfléchi quelques temps, j'ai eu envie, plutôt que d'écrire un concerto unique et universel pour tout clavier, de composer trois concertos distincts dont les parties solistes seraient différentes (orgue,clavecin,piano) mais la partie orchestrale identique. Cette idée en tête, j'ai donc écrit une partition qui permettait aux solistes une flexibilité d'interprétation maximale en relation avec la partie orchestrale. Comme si trois personnages différents entraient tour à tour dans la même pièce. A l'intérieur,chacun d'entre eux se comporte tout à fait différemment et transforme l'espace entièrement selon sa propre individualité.
La version pour orgue a été écrite en 2004, celle pour piano en 2005 et celle pour clavecin en 2008.>>
Dimitri Yanov-Yanovsky.


Je pense que mon préféré,une fois n'est pas coutume, est la première version du concerto pour orgue car je trouve qu'elle emploie cet instrument sans abuser de sa puissance mais en extirpant de celui-ci des sonorités inhabituelles et terriblement attrayantes. Dans la seconde version,le clavecin est également superbe. Celle avec piano me fascine un peu moins mais reste malgré tout très attractive.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10263
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963   Mar 26 Avr - 10:22

J'ai réécouté trois oeuvres de Dimitri Yanov-Yanovski; TWILIGHT MUSIC qui emploie un effectif instrumental très intéressant; flûte, hautbois, clarinette, percussion, harpe, guitare, mandoline, piano, violon, alto, violoncelle et contrebasse, SIX VALSES PERDUES DE CHOPIN pour piano à quatre mains et INSOMNIA pour mezzo-soprano,flûte,clarinette,piano,violon,alto et violoncelle. La première oeuvre Twilight Music est impressionnante par l'atmosphère d'étrangeté et de mystère qu'elle dégage de ses combinaisons instrumentales. Yanov-Yanovski semble particulièrement doué pour créer ce genre d'atmosphère sonore lancinant et mystérieux, avec un sentiment de fraîcheur, de vent, d'espace, le tout saupoudré d'un parfum de mystère. La seconde oeuvre est un très bel hommage à Chopin. Sur les six valses, je pense que la cinquième est ma préférée; elle touche à l'exquis. Insomnia est sans doute des trois celle qui me touche le moins, ce qui ne veut pas dire que je me suis ennuyé pendant l'écoute. Son côté doux-amer et la prestation de la mezzo Anna Guzairova m'ont suffisamment accroché. Puis, là aussi, j'aime bien l'effectif instrumental, notamment la délicate association entre le hautbois et la clarinette.


Dernière édition par Icare le Mar 26 Avr - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10263
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963   Mar 26 Avr - 11:37

Dans Notturno pour flûte,hautbois,clarinette,basson,cor,trompette,trombone,percussion,harpe,piano,2 violons,alto,violoncelle et contrebasse, on retrouve un peu le climat lancinant et mystérieux de Twilight Music, sauf que l'on y entend des voix dans un registre minimaliste, certainement celles de certains des instrumentistes. Toujours est-il que le résultat est délicieusement poétique. J'aime beaucoup. Hearing Solution pour violoncelle solo,2 percussions,harpe,piano,2 violons,alto,violoncelle et contrebasse, déploie une oeuvre grave, sombre et même désespérée. Le violoncelle solo de Nicolaï Solonovitch ne quitte quasiment jamais sa tonalité grave et digne, sauf vers la treizième minute où celui-ci semble s'illuminer: c'est d'ailleurs, selon moi, le meilleur passage de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10263
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963   Mar 26 Avr - 17:19

Dimitri Yanov-Yanovski fait partie de ces compositeurs, comme, par exemple, Régis Campo, qui m'intéresse d'approfondir car il se passe toujours quelque-chose dans une de leurs oeuvres, quelque-chose qui va me redresser l'oreille. Hommage à Gustav Mahler (1996) pour mezzo-soprano et quatuor à cordes est peut-être une des compositions de Yanov-Yanovski qui me touchent le moins, cependant, le quatrième et dernier extrait arrive à m'extirper de l'ennui dans lequel je m'installais progressivement, malheureusement, pas au point de son superbe Lacrymosa (1991) pour soprano et quatuor à cordes, très chromatique, avec une très belle montée en intensité: très émouvant. En comparaison, son "Hommage à Mahler" me laisse pratiquement indifférent. L'autre oeuvre un peu faible (à mon goût) que j'ai réécoutée aujourd'hui est Haiku (1992) pour percussions. C'est dommage car elle démarre plutôt bien, sur un caractère lancinant et mystérieux, ce que j'aime justement chez ce compositeur, sauf que là j'ai l'impression d'une pièce non évolutive qui étale sur onze minutes ce qu'elle illustre déjà très bien sur quatre. Un petit rebondissement, un changement d'ambiance et de couleur aurait été le bienvenu. De toute façon, les pièces pour percussions seules qui me fascinent se comptent sur les cinq doigts d'une main. Avec Lux aeterna (1997) pour violon et ensemble de chambre, je retrouve un créateur plus inventif et captivant. Outre un violon très subtil à certains endroits avec une référence presque ironique au genre baroque, j'adore la fin du concerto, lorsqu'un basson solo entre en scène. L'oeuvre prend alors une tournure inattendue et poétique. Pressentiment (1992) pour ensemble de chambre et bande magnétique est sans doute la première composition de Dimitri Yanov-Yanovski qui m'avait impressionné à l'époque de la découverte, vers 1998, celle qui m'avait incité à chercher d'autres oeuvres de lui. On retrouve ce caractère lancinant, répétitif et mystérieux que j'ai évoqué plus haut, à propos de son Twilight Music, composé apparemment douze ans plus tard et qui me semble désormais plus élaboré que ce Pressentiment. Ca n'empêche pas qu'elle demeure malgré tout mon oeuvre fétiche du compositeur et que j'adore toujours l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963   Aujourd'hui à 20:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Dimitri YANOV-YANOVSKY (Yanovski), né en 1963
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: