Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Jacques LEDUC (1932-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Jacques LEDUC (1932-2016)   Lun 11 Juil - 21:48

Le chevalier Jacques Leduc est né à Jette (Bruxelles) le 1 mars 1932. L'entre-deux-guerre en Belgique,dominé pêle-mêle par le post-franckisme finissant d'un Joseph Jongen et le synthétisme au souffle un peu court mais parfois charmant d'un  Marcel Poot ou d'un René Bernier,possédait quelques personnalités baignées, apparemment sans arrière-pensée,dans la modernité aux côtés d'André Souris,Albert Huybrechts,Fernand Quinet, figurait Jean Absil (1893- 1974),compositeur réputé,dynamique, influent,marqué par Stravinsky,Bartok,Ravel,Roussel - Absil fut un moderne un peu "voulu", cachant sous un langage agréablement contemporain un classicisme fondamental. Ceci s'exprima au travers d'une belle carrière d'enseignant et d'une pléiade d'élèves qui reçurent ,dans le contexte particulier et dogmatique des années 50/70,une étiquette aux relents critiques "élèves d'Asbil".

 Jacques Leduc est à la fois l'un de ces "élèves d'Absil" et l'un de ceux qui, avec son aîné Marcel Quinet, ont pu dégagé de ce vaste enseignement un langage personnel. Certes il apparait éloigné des tendances qui ont marqué le monde musical belge d'après-guerre - l'expérience de Leduc n'est pas celle de Karel Goeyvaerts,Pierre Froidebise,Henri Pousseur,Philippe Boesmans avec les grandeurs et les vicissitudes de leurs démarches respectives. Elle est pourtant celle d'un musicien également très engagé dans la cité,mais assimilant les diverses composantes culturelles et sociales sans parti-pris initial de les modifier. Leduc est un des compositeurs belges les plus respectés, y compris par ses pairs ; sa carrière en est un éloquent témoignage de par ses diverses actions et responsabilités.

Le langage du compositeur est dru,condensé,d'une vitalité intense, fuyant le chromatisme ; il est surtout très rythmique. Les changements de mesure quasi permanents, sont placés ici non pas pour créer de boiteuses combinaisons vaguement modernes, mais pour refléter , avec un grand naturel, la complexité et la générosité de l'élan vital. Celui-ci n'éprouve jamais de la présence de formes éprouvées, ni de l'omniprésence du contrepoint en tout point savant mais jamais rigide, qui transforme les agrégats polytonaux en matériau ductile. Il est renforcé,ci et là, d'un impressionnisme discret qui témoigne de la prédilection de  Jacques Leduc pour Claude Debussy. Tout celà forme des tableaux modernes,vivants,colorés, qui donnent au mot "composition" tout son sens musical et pictural ; tout cela forme aussi comme l'a si bien expliqué Claude Ledoux: << L'histoire d'une passion sans cesse renouvelée, d'un besoin d'idéal qui, à certains égards,peut provoquer légèrement mais provoquer tout de même.>>


Dernière édition par Icare le Jeu 10 Nov - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Mar 12 Juil - 15:24

Si l'on retrouve dans l'oeuvre de piano toute l'énergie et l'âpreté roussélienne du langage de Jacques Leduc,toute sa vigueur et son imagination rythmiques,son harmonie où les secondes,les septièmes et neuvièmes prennent des tours volontiers obsessionnels, on y surprend aussi de charmants versants tendres,ouverts au monde de l'enfance et d'une simplicité perdue. C'est entre autre chose ce qui fait la séduction de cet ensemble de compositions pour la première fois rassemblées intégralement au disque.

__Fantaisie sur un thème de Mozart op. 73 - 1990
__Hommage à Debussy op. 46 - 1975
__Exercices en forme de sonates pour célèbrer Scarlatti op.69
__Quelques danses anciennes op. 36 - 1971
__Quatre miniatures op. 67 - 1981
__Six pièces faciles op. 53 - 1975

__Impressions pour deux pianos op. 51 - 1975
__Scherzino op. 72 - 1986
__Contrastes op. 24 - 1967
__Fileuse op. - 55 - 1971
__Trois impromptus pour harpe diatonique op.16 - 1964
__Apostrophes pour piano op. 35 - 1971
__Prélude,variations et fugato op.19 - 1965
__Quatre pièces brèves op. 18 - 1965
__Pochades op. 58 - 1967

J'ai passé un très bon moment avec ce double-cd de Jacques Leduc,c'est certes un univers sonore plus détendu et moins spécial que celui que propose Per Norgard,c'est presque un éternel mouvement porteur des époques et vestiges passés mais dans un contexte tout sauf rétrograde ni passéiste. Pas d'imitations ici,juste des hommages sous forme d'emprunts transcendés par un style personnel et attachant. Les Trois impromptus pour harpe diatonique sont superbes et offrent une alternative bienvenue au piano.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum


Nombre de messages : 1997
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Mar 12 Juil - 17:20

Merci Icare pour nous avoir fait découvrir un nouveau compositeur,

Je vais écouter les oeuvres. En plus il y a de la harpe, I love you
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Mer 13 Juil - 11:20

J'ai écouté une dizaine de ses oeuvres, parmi lesquelles la symphonie op 29, la fantaisie pour clarinette sur la Follia op 7, la fantaisie sur un thème de Mozart op 73, la rhapsodie pour violon et piano op 33, la ballade pour clarinette et piano op 26, les impromptus pour harpe diatonique op 16...

Si aucune de ces oeuvres ne m'a déplu, aucune ne m'a laissé un souvenir impérissable. Un peu pareil pour son compère Marcel Quinet...

Pianoline, pour la harpe vois plutôt du côté de Krumpholz, Dussek ou Spohr Wink
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin


Nombre de messages : 4183
Age : 46
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Mer 13 Juil - 11:25

joachim a écrit:
Pianoline, pour la harpe vois plutôt du côté de Krumpholz, Dussek ou Spohr Wink

Sans oublier le magnifique Concerto pour flûte, harpe et orchestre KV 299 de Mozart I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Mer 13 Juil - 12:10

joachim a écrit:
J'ai écouté une dizaine de ses oeuvres, parmi lesquelles la symphonie op 29, la fantaisie pour clarinette sur la Follia op 7, la fantaisie sur un thème de Mozart op 73, la rhapsodie pour violon et piano op 33, la ballade pour clarinette et piano op 26, les impromptus pour harpe diatonique op 16...

Si aucune de ces oeuvres ne m'a déplu, aucune ne m'a laissé un souvenir impérissable. Un peu pareil pour son compère Marcel Quinet...

Et pourtant,il y a de sacrées subtilités dans cette musique (Leduc) et quel rythmicien! Wink C'est surtout une musique qui gagne à être réécoutée car elle ne livre pas tout d'un premier jet. La première écoute ne fut pas pour moi du tonnerre non plus,mais les suivantes m'ont finalement fait prendre conscience d'une musique peu grandiose mais très attachante. Alors que je croyais m'ennuyer un peu - il s'agit quand même d'un double-cd - et bien pas du tout. L'air de ne pas y toucher,cette musique de caractère intime et malin m'a touché...pas à la folie...mais touché . Entre tradition et modernité,les impromptus pour harpe diatonique sont des petites perles. Bien sûr,ce n'est pas non plus le compositeur du siècle mais les compositeurs que tu as cités,Joachim,non plus...enfin du leur... Hehe

Maintenant,pour la découverte de la harpe,il y a bien sûr des pièces plus capitales,outre le "Mozart" cité par Stadler (superbe),il y a notamment les magnifiques concertos de GINASTERA et VILLA-LOBOS...surtout le "Ginastera". Voilà une excellente introduction en la matière. J'aime aussi celui de LEMELAND et sûrement d'autres pièces encore...classiques et contemporaines...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Mer 13 Juil - 13:36

Pianoline a écrit:
Merci Icare pour nous avoir fait découvrir un nouveau compositeur,

Je vais écouter les oeuvres. En plus il y a de la harpe, I love you

Ecoute quand même si tu en as l'opportunité,ça ne coûte rien et c'est toujours mieux de se faire une idée par soi-même. C'est Guillaume Connesson,un jeune et talentueux compositeur français qui m'avait mis sur la voie de Jacques Leduc dont il ne tarissait pas d'éloges à son égard.

Sur Youtube,j'ai réussi à trouvé certaines pièces comme sa Sonate pour violon et piano mais le son est tellement horrible que ça casse tout. autant ne pas écouter du tout.

Enfin,je te conseille malgré un son passable sa très belle "Elégie pour violoncelle et piano" qui sans valoir celle de Fauré est quand même captivante ainsi que sa très poétique "Sonate pour flûte et piano". Je viens de les découvrir sur Youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Dim 8 Avr - 18:52

<< L'Ouverture d'été, opus 28 (1968) se veut une vraie ouverture de concert, un apéritif savoureux à des plats plus corsés. La fantaisie de cette oeuvre, articulée en rondo, réside dans le rythme de danse de son refrain, proche du tango, dont la vigueur, digne de Roussel, contraste avec les couplets lyriques. Rigueur et souplesse se conjuguent dans cette page concise et charmante.>>

J'aime beaucoup le motif mélodique qui parcours l'oeuvre dans cette Ouverture où le mouvement est maître, où le geste musical me semble en osmose parfaite avec la nature dans chacune de ses renaissances. Certes, l'oeuvre, dans son titre, cite l'été, mais ce n'est pas l'été de la sècheresse, de l'aridité, de la chaleur qui pèse ni d'un soleil cruel qui jaunit les prairies, non un été où la verdure n'a pas été anéantie, où les fleurs sont encore butinées par les abeilles. La musique respire la vie et étale les couleurs et les arômes d'un été que le printemps n'a pas encore complètement abandonné.

<< La Symphonie (fa - si b - mi b) opus 29 date de 1969. Elle fut immédiatement créée à Bruxelles par l'Orchestre Symphonique de la RTB-BRT dans le cadre de la Biennale de musique belge, et à Liège en 1992 par l'Orchestre Philharmonique de Liège, à l'occasion du soixantième anniversaire de Jacques Leduc. Pour cette oeuvre ambitieuse, s'imposent les contraintes que titre et sous-tire expriment: forme classique et cellule génératrice issue du cycle des quintes. Cette cellule est déclinée aussi bien en quartes qu'en quintes, et l'affection indifférenciée du compositeur pour ces deux intervalles parfaits fait plus d'une fois penser à un polyphoniste du XIVème siècle. (...)>>

Cette symphonie bénéficie d'une superbe orchestration, toujours inscrite dans le mouvement, le rythme, et d'une nature jaillissante à chaque endroit. Comme avec l'Ouverture d'été et celle qui suit; Le Printemps, mon appréciation première fut moyenne, mais les écoutes suivantes furent de plus en plus positives avec cette sournoise envie d'y revenir tôt ou tard. L'oeuvre est mouvementée, jamais dépourvue d'intensité même dans ses passages plus lents, produisant dans ses élans de beaux effets timbraux.

<<Le Printemps op 25, esquisse symphonique, fut écrit pour les Amitiés artistiques de Bruxelles à l'occasion de leur vingtième anniversaire (1967). La commande, portant sur les Saisons du XXème siècle, se partageait entre Gaston Brenta,, Pierre Moulaert et Jean-Marie Simonis. Dans ce tableau à la fois symboliste et fauve, hommage implicite à Ravel et à Stravinsky, la cellule thématique de départ ressemble à une feuille qui, de l'état de bourgeon au déploiement définitif, se déplie sous nos yeux: seconde et tierces mineures nourriront les diverses présentations du thème, mais aussi ce qui l'encoure, à savoir un tissu orchestral chatoyant, jamais opaque, la lumière et la tonicité printanières éclairent une partie centrale marquée par une mesure doublement composée (5/8 alternativement décomposé en 28 + 38 et 38 + 28) ensuite, malgré la fugitive apparition d'un thème souple et sensuel au hautbois, c'est la force vitale du changement de saison qui s'empare de la partition, en un contrepoint toujours plus serré jusqu'à l'éclatement final.>>

Cette oeuvre est un bel épilogue même si elle fut composée avant l'Ouverture d'été et la Symphonie Opus 29.

Edit: Les commentaires entre guillemets sont de Michel Stockhem.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Jeu 10 Nov - 18:59

Jacques Leduc est mort à Uccles le 31 août 2016, à l'âge de 84 ans...

http://www.crescendo-magazine.be/2016/09/jacques-leduc-nous-a-quittes/

Je vois qu'il n'y avait pas de catalogue. C'est réparé !


Œuvres pour orchestre

1960 Antigone, pour orchestre, op. 5
1962 Concertino, pour hautbois et orchestre, op. 10 - réduction pour hautbois et piano
1962 Divertissement, pour flûte et orchestre à cordes, op. 12 - réduction pour flûte et piano
1964 Fantaisie sur le thème de la Folia, pour clarinette et orchestre, op. 7/bis
1967 Le printemps, esquisses symphoniques pour grand orchestre, op. 25
1968 Ouverture d'été, pour orchestre, op. 28
1969 Symphonie, pour orchestre, op. 29
1970 Concerto, pour piano et orchestre, op. 31 - version pour 2 pianos
1971 Cinq croquis, pour orchestre, op. 34
1971 Instantanés, pour ensemble de cordes/-orchestre, op. 37
1972 Dialogue, pour clarinette et orchestre de chambre, op. 39 - réduction pour clarinette et piano
1978 Trois esquisses concertantes, pour orchestre, op. 62
1996 Intrada et danseriez - in memoriam Orlando di Lasso (1594-1994), pour orchestre à cordes, op. 75B


Œuvres pour orchestre d'harmonie

1973 Ouverture d'été, op. 28bis
1976 Sonnerie pour un anniversaire royal, op. 56


Musique de chambre

1960 Allegro ritmico, pour trompette et piano, op. 2
1960 Arioso et danse, pour trombone et piano, op. 3
1960 Blaaskwintet, op. 4
1961 Fantaisie, pour clarinette et piano, op. 7
1962 Trois petites pièces en quatuor pour 4 clarinettes ou flûtes, op. 9
1962 Accompagnement pour l'étude n°12 de Théo Coutelier, pour 3 timbales et piano, op. 11
1963 Trio per archi, pour violon, alto et violoncelle, op 13
1964 Suite en quatuor, pour quatuor de saxophones, op. 15 - prix au Concorso Internationale Gian Battista Viotti di Vercelli
1966 Sonate pour flûte et piano, op. 21
1967 Ballade, pour clarinette et piano, op. 26
1967 Sonate pour violon et piano, op. 27
1969 Capriccio, pour quatuor de bois (flûte, hautbois, clarinette et basson), op. 30 - version pour quatuor de clarinettes (op. 30/bis (1974))
1970 Trois mouvements pour 2 violons, alto et violoncelle, op. 32
1970 Rhapsodie pour violon et piano, op. 33
1973 Madrigalismes en duo, pour flûte et guitare, op. 41
1973 Trois pièces pour violoncelle, op. 42
1974 Comptines, pour trompette et piano, op. 44
1974 Aubade, pour trompette, cor et trombone, op. 45
1975 Trois caractère pour alto et piano, op 52
1977 Sérénade pour flûte, hautbois, clarinette, cor et basson, op 59
1978 Rhapsodie, pour saxophone alto et piano, op. 60
1978 Trois Bagatelles pour basson, op. 61
1983 Trois Pièces, pour quintette de cuivres (cor, 2 trompettes, 2 trombones), op. 65
1984 Pièces en trio pour 2 violons et piano, op. 68
1970 Lamento pour alto, op. 70
1987 Elégie, pour violoncelle et piano, op. 72
1992 Avignon, pour clarinette et piano, op. 74
1994 Intrada et dancerie - in memoriam Orlando di Lasso (1594-1994), pour quatuor à cordes, op. 75A
1999 Badinerie, pour vents (nonet) (2 hautbois, 2 clarinettes, 2 cors, 2 bassons, 1 contrebasson) op. 76
2003 Divertissement écossais pour cornemuse, op. 79
2008 Pour l'arpeggione, op. 82
2008 Sonnerie gauloise, pour trompette, cor et trombone, op. 83
2009 Aubade, pour saxophone soprano et quatuor de clarinettes (version pour ensemble de clarinettes), op. 84
2012 Echanges, pour guitare, cinq cordes (2 violons, alto, violoncelle, contrebasse) et cinq vents (flûte, hautbois, clarinette, cor et basson), op. 87
2012 Pastourelle et Rigaudon pour flûte à bec soprano, op. 89


Œuvres pour orgue

1978 Passacaille, op. 63


Œuvres pour piano

1965 Quatre pièces brèves, op. 18
1965 Prélude, variations et fugato, op. 19
1967 Contrastes, op. 24
1971 Apostrophes, op. 35
1971 Quelques danses anciennes, op. 36
1975 Hommage à Debussy, op. 46
1975 Impressions, pour deux pianos, op. 51
1975 Six pièces faciles, op. 53
1975 Fileuse, op. 55
1977 Pochades, op. 58
1981 Quatre miniatures, op. 67
1986 Scherzino, op. 71
1986 Scherzino, op. 72
1990 Fantaisie sur un thème de Mozart, op. 73
2004 Espièglerie, op. 77
2006 Aubade, op. 78
2008 Propositions, op. 81
2009 Burlesque et autres bizarreries, pour piano à 4 mains, op. 85


Œuvres pour clavecin

1985 Exercices au clavecin pour célébrer Scarlatti, op. 69


Œuvres pour harpe

1964 Trois impromptus pour harpe diatonique, op. 16


Œuvres pour guitare

1972 Petite suite, op. 40
1974 De tout un peu, op. 43
1975 Triade, op. 48
1975 Intrada - ballata - toccata, op. 49
2007 Tango, pour quatuor de guitares, op. 80


Opéra TV

1972 Nous attendons Sémiramis, opéra en 1 acte op. 38, créé le 6 février 1973, Bruxelles, Studio de RTBF


Musique Vocale

Cantates

1961 L'Aventure, cantate pour solistes, chœur mixte et orchestre, op. 8


Œuvres pour chœur

1959 Le retour du prisonnier, pour solistes, chœur mixte et orchestre, op. 1
1966 Sortilèges africains, séquence pour voix moyenne, saxophone alto, percussion et piano, op. 20 : Abandon (Sénégal) - texte: Biarago Diop - Cet instant-là (Ghana) - texte: Dei Anang, traduction française: Christiane Reygnault - Accords (Sénégal) - texte: Biarago Diop - La servante (Ghana) - texte: Aquah Lalouah, traduction française: Christiane Reygnault - Au plus profond des terres (Sierra Leone) - texte: Abiosch Nicol, traduction française: Christiane Reygnault
1966 La flûte au verger, six pièces pour chœur mixte a cappella, op. 22 - texte: Maurice Carême : Ariette - Mon cœur d'enfant - Mes belles heures - L'archange - O! temps passé est bien passé - Je joue moins bien qu'on l'imagine
1974 Les jeunes années, pour chœur mixte et orchestre de chambre, op. 47 - texte: Maurice Carême : La bouteille d'encre - Pour ma mère - Les oiseaux perdus - La marjolaine
1975 Poèmes de mon Isba, pour chœur d'enfants et piano, op. 54
1981 Soleil d'orties - six impressions fugaces, pour chœur mixte a capella, op. 66 - texte: Yvon Givert
2012 L'Amour crucifié, pour 2 récitants, flûte, violoncelle, orgue, deux voix et chœur mixte, op. 88 - texte: Gaston Lecleir


Lieder

1961 La boule de jardin, pour voix médiane et orchestre de chambre, op. 6
1964 Six ballades de Paul Fort, pour trio vocal (soprano, mezzo soprano, baryton), op. 14
Il était une fois - Le marchand de sable a passé - Mort! le vent pleure autour du monde
1964 Aquarelles, six lieder pour voix médiane et piano, op. 17 - texte: Maurice Beerblock : Le visiteur - Anvers - Joli mai - Le pays à l'envers -
A Verviers - Crépuscule en province
1966 La valise de verre, pour voix médiane et piano, op. 23
1975 Les regrets, pour voix médiane et guitare, op. 50 - texte: 2 sonnets de Joachim du Bellay
1979 Les fêtes galantes, pour soprano, baryton et piano, op. 64
2010 L'Offrande lyrique, pour baryton, flûte et violoncelle, op. 86
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Jeu 10 Nov - 19:44


Voilà une bien triste nouvelle! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques LEDUC (1932-2016)   Aujourd'hui à 9:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques LEDUC (1932-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: