Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -67%
Carte Fnac+ à 4,99€ la première ...
Voir le deal
4.99 €

 

 Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2006-12-24, 20:10

Anton Stepanovitch Arenski est un compositeur russe, né le 12 juillet 1861 à Novgorod et mort le 25 février 1906 à Perkijarvi (Finlande).

Dès l'âge de neuf ans, Arenski compose des pièces pour piano et des lieders. Ses parents déménagent à Saint-Pétersbourg en 1879 afin qu'il étudie la composition au Conservatoire, avec notamment Yuli Johanssen et Nikolaï Rimski-Korsakov comme professeurs. Diplômé en 1882, il est nommé professeur au Conservatoire de Moscou où il enseigne à de futurs compositeurs comme Alexandre Scriabine, Serge Rachmaninov ou Alexandre Gretchaninov. Sous la recommandation de Mili Balakirev, Arenski retourne à Saint-Pétersbourg afin de diriger le chœur impérial de 1895 à 1901. Il se consacre ensuite à ses activités de pianiste, de chef d'orchestre et de compositeur ainsi que professeur au Conservatoire.

En 1906, Arenski meurt de la tuberculose alors qu'il est soigné dans un sanatorium de Terijoki (Perkijarvi) en Finlande, aujourd'hui Zelenogorsk (prov. de Saint Petersbourg).

La musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski représente une influence marquante dans les compositions d'Arenski. Rimski-Korsakov aurait ainsi déclaré : "Dans sa jeunesse, Arenski n'a pas pu échapper à ma propre influence, puis ensuite à celle de Tchaikovski. Il sera rapidement oublié." L'incapacité d'Arenski à se forger un style personnel explique donc l'oubli dans lequel sa musique est tombé jusqu'à aujourd'hui. Certaines œuvres ont néanmoins eu les honneurs du disque, telles les Variations sur un thème de Tchaikovski. Le talent d'Arenski s'est sans doute davantage exprimé dans sa musique de chambre, avec la composition de deux quatuors à cordes, deux trios avec piano et un quintette avec piano.


Opéras

Son na Volge, Un rêve sur la Volga, sur un livret d'Anton Arenski d'après l'œuvre d'Alexandre Ostrovski "Voïvode", op.16 (1888)
Rafael, sur un livret d'A. Kryukov, op. 37 (1894)
Nal' i Damayanti , d'après l'épopée indienne "Mahâbhârata", sur un livret de Modest Tchaikovski tiré d'une nouvelle de Vasily Zhukovski, op.47 (1903)


Musique symphonique

Concerto pour piano en fa mineur, op. 2 (1882)
Symphonie n° 1 en si mineur, op. 4 (1883)
Suite n° 1 en sol majeur, op. 7 (1885)
Symphonie n° 2 en la majeur, op. 22 (1889)
Suite n° 2 Silhouettes, pour deux piano, op. 23 (1892)
Suite n° 3 Variations, pour deux piano en ut majeur, op. 33 (1894)
Variations sur un thème de Tchaikovski, op. 35a
Fantaisie pour piano et orchestre sur des thèmes de Ryabinin, op. 48
Concerto pour violon en la mineur, op. 54 (1901)
Suite n° 4 pour deux piano, op. 62


Musique de chambre

Quatuor à cordes n° 1 en sol majeur, op. 11 (1888)
Quatuor à cordes n° 2 en la mineur, pour violon, alto et deux violoncelles, op. 35 (1894)
Trio avec piano n° 1 en ré mineur, op. 32 (1894)
Trio avec piano n° 2 en fa mineur, op. 73 (1905)
Quintette avec piano en ré majeur, op. 51 (1900)


Pièces pour piano

Suite pour deux pianos n° 1, op. 15 (1884)
Suite pour deux pianos n° 2 Silhouettes, op. 23 (1892)
Suite pour deux pianos n° 3 Variations, en ut majeur, op. 33 (1894)
Suite pour deux pianos n° 4, op. 62
Suite pour deux pianos n° 5 Suite pour enfants, op. 65
Douze préludes pour piano, op. 63

Autres œuvres

Cantate pour le dixième anniversaire du Couronnement, op. 25
Cantate La fontaine de Bakhchisarai, op. 46 (1899)
Ballet Les nuits égyptienne, op. 50 (1900)
Cantate Le nageur, op. 61
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22502
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2006-12-26, 19:56

Je possède un CD double de musique symphonique dirigée par Evguény Svetlanov, dans la collection Melodya de l'ancienne URSS (au fait qu'est devenue cette marque qui était sensass et peu chère ?)

Il comporte les deux symphonies op 4 et 22, l'intermezzo op 13, les trois Suites op 7, 23 et 33 et les ouvertures d'opéras Son na Volga op 16 et Nal i Damajanti op 47. Sans être exceptionnelle, c'est néanmoins une musique attachante.
Son Trio n° 1 op 32 en ré mineur est sans doute son chef d'oeuvre en musique de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2006-12-26, 20:22

joachim a écrit:
Je possède un CD double de musique symphonique dirigée par Evguény Svetlanov, dans la collection Melodya de l'ancienne URSS (au fait qu'est devenue cette marque qui était sensass et peu chère ?)

Elle existe toujours. Je possède d'ailleurs de nombreux CD de cet éditeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22502
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2010-06-08, 15:59

Catalogue complet :



Opéras

Son na Volge , Un rêve sur la Volga, sur un livret d'Anton Arenski d'après l'œuvre d'Alexandre Ostrovski "Voïvode", op.16 (1888)
Rafael , sur un livret d'A. Kryukov, op. 37 (1894)
Nal' i Damayanti , d'après l'épopée indienne "Mahâbhârata", sur un livret de Modest Tchaikovski tiré d'une nouvelle de Vasily Zhukovski, op.47 (1903)

Musique symphonique

Concerto pour piano en fa mineur, op. 2 (1882)
Symphonie n° 1 en si mineur, op. 4 (1883)
Suite n° 1 en sol majeur, op. 7 (1885)
Marguerite Gautier, fantaisie, op. 9 (1886)
Intermezzo en sol mineur pour orchestre à cordes, op. 13 (1889)
Marche solennelle pour le jubilé d'Anton Rubinstein, op. 18 (1889)
Symphonie n° 2 en la majeur, op. 22 (1889)
Suite n° 2 Silhouettes, pour deux pianos ou orchestre, op. 23 (1892)
Suite n° 3 Variations, pour deux pianos ou orchestre en ut majeur, op. 33 (1894)
Variations sur un thème de Tchaikovski, op. 35a (1894)
Fantaisie pour piano et orchestre sur des thèmes de Ryabinin, op. 48 (1899)
Suite du ballet les Nuits Egyptiennes op. 50a (1900)
Concerto pour violon en la mineur, op. 54 (1901)
Marche à la mémoire de Suvorov (1900)

Musique de chambre

Quatuor à cordes n° 1 en sol majeur, op. 11 (1888)
2 Pièces pour violoncelle et piano : petit ballet, danse capricieuse, op. 12 (1889)
4 Pièces pour violon et piano : Prélude, Sérénade, Berceuse, Scherzo, op 30 (1890)
Quatuor à cordes n° 2 en la mineur, pour violon, alto et deux violoncelles, op. 35 (1894)
Trio avec piano n° 1 en ré mineur, op. 32 (1894)
Trio avec piano n° 2 en fa mineur, op. 73 (1905)
Quintette avec piano en ré majeur, op. 51 (1900)
4 Pièces pour violoncelle et piano : mélodie orientale, romance, chant triste, humoresque, op. 56 (v 1895)
4 Pièces pour violon et piano, op 72 (v 1902)

Pièces pour piano

Suite pour deux pianos n° 1, op. 15 (1884)
Suite pour deux pianos n° 2 Silhouettes, op. 23 (1892)
Suite pour deux pianos n° 3 Variations, en ut majeur, op. 33 (1894)
Suite pour deux pianos n° 4, op. 62
Suite pour deux pianos n° 5 Suite pour enfants, op. 65

6 Morceaux en forme de canon, op. 1 (1882)
6 Pièces, op. 5 (1884)
Scherzo en la majeur, op. 8 (v 1888)
3 Morceaux, op 19 (v 1889)
3 pièces "bigarrures", op 20 (v 1889)
3 Esquisses, op. 24 (1893)
4 Morceaux, op. 25 (v 1892)
6 Essais sur des thèmes oubliés, op. 28 (1893)
6 Pièces à quatre mains pour les enfants, op 34
24 morceaux caractéristiques, op. 36 (1894)
4 Etudes, op. 41 (1896)
3 Morceaux, op. 42 (v 1896)
6 Caprices, op 43 (1898)
6 Esquisses "Près de la mer", op. 52 (1901)
6 Pièces, op 53 (1901)
12 Préludes, op. 63 (1903)
12 Pièces à quatre mains, op. 66
6 Arabesques, op. 67 (v 1903)
12 Etudes, op. 74 (1905)
Barcarolle
Improvisation (1896)
Fughette en ré mineur
Valse en la bémol majeur



Choeurs et quatuors vocaux

Antchar, choeur mixte, op 14 (1891)
2 choeurs d'hommes, op. 31 (1893)
3 Choeurs mixtes, op. 39 (1895)
2 Quatuors vocaux, op. 55
3 Quatuors vocaux, op. 57


Mélodies et duos

4 mélodies, op 5
6 Mélodies, op. 10
4 Romances, op 17
2 Romances, op. 21
6 Romances, op 27
3 Duos, op 29
6 Romances, op 38
6 Romances, op 44 (1899)
2 Duos, op 45 (1899)
5 Romances, op. 49
6 Chants pour enfants, op. 59
8 Romances, op 60
5 Romances, op 64
3 Monologues, op 68 (1903)
5 Mélodies, op 70
Souvenirs, 5 mélodies, op 71 (1905)
5 Romances (sans op)


Autres œuvres

Le Roi des Aulnes, cantate, op. 3 (1882)
Cantate pour le dixième anniversaire du Couronnement, op. 25 (1891)
Quatre Chants de la liturgie de St jean Chrisostome, op 40 (1897)
Cantate La fontaine de Bakhchisarai, op. 46 (1899)
Ballet Les nuits égyptienne, op. 50 (1900)
Ballade Les Loups (Volki), op. 58 (1902)
Cantate Le nageur (Kubok), op. 61 (1902)
Le Jardin des Fleurs,cantate op 69 (1904)
L'Orage de Shakespeare, musique de scène op. 75 (1905)
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2010-08-07, 21:27

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) P7240411
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2010-08-07, 23:20


Mortelle,cette tombe! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2010-08-08, 09:07

Oui, c'est grand, ça fait bien 2 mètres de hauteur
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6450
Age : 65
Date d'inscription : 10/07/2007

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2010-08-08, 10:21

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Chan1010 Paru le 1 juin 2003 chez Chandos Records

Orchestre de l'Etat russe - Valeri Polyansky, direction
Tatiana Charova, soprano - Andrei Baturkin, baryton
Tatiana Polyanskaia, piano
Dimitri Miller, violoncelle
Chœur a cappella symphonique de l'Etat russe - Valeri Polyansky, direction

Symphonie en si mineur, n° 1, op. 4
1 I. Adagio
2 II. Andante pastorale con moto
3 III. Scherzo. Allegro con spirito
4 IV. Finale. Allegro giocoso

Cantate pour le 10ème anniversaire du couronnement, op. 26
5 Cantate pour le 10ème anniversaire du couronnement, op. 26

Fantaisie sur des thèmes de Ryabinine pour piano et orchestre, op. 48
6 Fantaisie sur des thèmes de Ryabinine pour piano et orchestre, op. 48

Variations sur un thème de Tchaïkovski, op. 35a
7 Thème. Moderato
8 Variation I. Un poco piu mosso
9 Variation II. Allegro non troppo
10 Variation III. Andantino tranquillo
11 Variation IV. Vivace
12 Variation V. Andante
13 Variation VI. Allegro con spirito
14 Variation VII. Andante con moto
15 Coda. Moderato

Trois quatuors vocaux, op. 57
16 I. Sérénade. Andantino
17 II. Aux étoiles mourantes. Moderato
18 III. La source chaude. Allegro

Je viens d'écouter des extraits de ce CD et c'est vraiment très beau.
La Cantate pour le 10ème anniversaire du couronnement est majestueuse !

Par contre, j'ai écouté des extraits d'un CD avec des oeuvres pour piano ... mais décidément, des compositions pour instruments seuls, cela ne passe pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
santorino

santorino

Nombre de messages : 99
Age : 58
Date d'inscription : 26/05/2011

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: ARENSKY Anton Stepanovitch   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-11, 09:40

L'écoute du magnifique trio opus 32 de ce compositeur russe m'a incité à faire une recherche sur internet et je vous présente ce que j'ai trouvé sur l'Universalis en ligne:

ARENSKI ANTON STEPANOVITCH
(1861-1906)

Le compositeur russe Anton Stepanovitch Arenski naît le 12 juillet (nouveau style ; 30 juin, ancien style) 1861 à Novgorod, dans une famille musicienne qui l'encourage à développer ses dons précoces : son père, médecin, joue du violoncelle ; sa mère, excellente pianiste, lui donnera ses premières leçons de musique. En 1879, il entre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, où il suit notamment les cours de composition et d'orchestration de Rimski-Korsakov. Nommé en 1882 professeur au Conservatoire de Moscou, il formera à l'harmonie Alexandre Scriabine, Reinhold Glière et Sergueï Rachmaninov. Menant une triple carrière de pianiste, de chef d'orchestre et de pédagogue, il se fait connaître comme compositeur avec son premier opéra, Un songe sur la Volga, d'après la pièce d'Alexandre Ostrovski, créé au Bolchoï de Moscou le 2 janvier 1891. En 1895, il succède à Mili Balakirev à la tête de la Chapelle impériale de Saint-Pétersbourg, poste qu'il occupera jusqu'en 1901. On lui doit un traité d'harmonie (1891), qui sera traduit en allemand par son élève Paul Juon (Leitfaden zum praktischen Erlernen der Harmonie, 1901), et un ouvrage en deux volumes sur les formes musicales (1893-1894).
Ce compositeur hypersensible, au style expressif, à la nature sombre – il montre une prédilection pour les tonalités mineures –, à l'invention généreuse et à l'esthétique romantique a produit une musique de très grande qualité dont le langage, des plus attachants, est caractérisé par la synthèse réussie entre un sens mélodique prenant ses racines chez les musiciens du groupe des Cinq – Balakirev, Rimski-Korsakov, César Cui, Alexandre Borodine, Modest Moussorgski – et une attirance marquée pour Piotr Ilitch Tchaïkovski et la musique européenne.
À son catalogue figurent trois opéras (Un songe sur la Volga ; Raphaël, créé au Conservatoire de Moscou le 18 mai 1894 ; Nal et Damaïanti, sur un livret de Modest Tchaïkovski – frère de Piotr Ilitch Tchaïkovski –, créé au Bolchoï le 22 janvier 1904), une cantate (La Fontaine de Bakhtchisaraï, d'après Pouchkine, 1899), deux symphonies (en si mineur, 1883, et en la majeur, 1889), un Concerto pour piano en fa mineur (1882), qui reflète l'influence de Chopin, une centaine de pages pour piano (dont six Essais sur des rythmes oubliés, 1893, et quatre suites pour deux pianos), un ballet (Nuits d'Égypte, 1900, créé à Saint-Pétersbourg en 1908 dans une chorégraphie de Michel Fokine), des mélodies et des œuvres chorales. Mais c'est dans sa musique de chambre qu'Arenski se dévoile le plus. Son lyrique et sensuel Premier Trio avec piano, en ré mineur op. 32 (1894) et ses deux quatuors à cordes reflètent les influences de Mendelssohn, de Robert Schumann et de Tchaïkovski ; le premier quatuor, dédié à Tchaïkovski, en sol majeur, est daté de 1888 ; le mouvement lent du second, pour violon, alto et deux violoncelles, op. 35, en la mineur (1894), sera développé dans ses Variations sur un thème de Tchaïkovski, pour orchestre à cordes. Ses Quatre Pièces pour violon et piano op. 30 (1893), ses Quatre Pièces pour violoncelle et piano op. 56 (1894-1901) et ses Quatre Pièces pour violon et piano op. 72 (1904) sont des miniatures, art dans lequel il excelle. Dans l'une de ses dernières pages, son Deuxième Trio avec piano en fa mineur op. 73 (1905), sa veine mélodique rejoint, en son chant du cygne (rongé par la tuberculose, il se sait condamné), celle du divin Schubert. Arenski meurt le 25 février (12 février, ancien style) 1906, dans un sanatorium de Terijoki, en Finlande (alors dans l'Empire russe) ; son œuvre ultime est une musique de scène pour La Tempête de Shakespeare.
(Alain FERON Encyclopedia universalis)
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

felyrops

Nombre de messages : 1419
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2007

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-11, 10:09

Je ne m'étais pas encore donné la peine d'aller lire sa biographie, pourtant, c'est interessant de connaître le parcours d'une personne "pas comme les autres". Merci, Santorino, de nous présenter cette biographie.
L'article fait bien de souligner l'importance de sa musique de chambre. Mais "Universalis", hautain comme il est, ne parle pas de l'Arenski-waltz, la valse qu'on n'entendra jamais à Vienne le Jour de l'An, mais qui est plus prenante que tous les Straussss réunis.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

Olivier

Nombre de messages : 790
Age : 54
Date d'inscription : 14/05/2011

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-11, 21:55

Merci pour cette biographie, j'apprécie son premier trio pour piano que j'ai sur un CD Naxos couplé avec le trio Élégiaque de Tchaikosky. Ce sont deux trios que j'aime bien.
Cependant la lecture de ton introduction notamment le lien avec Schubert me donne l'envie d'écouter le trio n°2, Op 76 qui semble moins connu.
Revenir en haut Aller en bas
santorino

santorino

Nombre de messages : 99
Age : 58
Date d'inscription : 26/05/2011

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Arenski   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-11, 22:59

L'écoute du 2è trio m'intéresserait également, mais une recherche rapide sur internet me laisse penser qu'il est difficile à trouver...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22502
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-11, 23:04

Santorino, il y avait déjà un fil Arenski (avec un "i")

http://musiqueclassique.forumpro.fr/t1395-anton-stepanovitch-arenski?highlight=arenski

Si tu veux bien, je réunirai les deux topics, demain Wink
Revenir en haut Aller en bas
santorino

santorino

Nombre de messages : 99
Age : 58
Date d'inscription : 26/05/2011

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Arenski/y   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-12, 12:23

Pas de problème, j'avais fait une recherche pour savoir si un topic existait déjà mais c'est en effet sans doute l'orthographe qui m'a joué un tour!
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

Olivier

Nombre de messages : 790
Age : 54
Date d'inscription : 14/05/2011

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-12, 23:06

joachim a écrit:
Santorino, il y avait déjà un fil Arenski
Pour ma part, je suis toujours un peu perdu dans l'écriture des noms Russes : y ou i, of ou ov, Shos ou Chost.... Evil or Very Mad
Je pense que cela résulte des deux alphabets mais au total, je ne sais jamais comment nommer Rchamaninov ou Shostakovitch... Mai peu importe tant que j'apprécie leurs œuvres confused
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-12, 23:52

En fait bien qu'on utilise l'alphabet latin, l'un est "à l'anglaise " et l'autre "à la française". Par exemple à l'anglaise, ça donne "Shostakovich" alors qu'à la française ça donne "Chostakovitch".

Sans faire de chauvisinisme, je trouve la littération anglaise mauvaise par rapport au son réel du mot en russe. Par exemple les stations du métro de Moscou sont en double "orthographe" ( russe et anglais ) mais en anglais je ne retrouve pas du tout ( dans certains cas ) le son correct et équivalent du russe.

Donc par exemple le " Ш " ( Шостако́вич ) c'est le son "Che" de Chostakovitch alors qu'en anglais c'est " Sh " ce qui correspondrait en français à " S " prolongé. Or, en russe " Chostakovitch " se dit bien comme avec le son français "Cho...".

Je pourrai te citer des dizaines d'exemples encore.

Et encore, on a abandonné aussi le double "ff" . Par exemple "Berkof" s'écrivait "Berkoff" avant. C'est tout un bordel en effet.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
felyrops

felyrops

Nombre de messages : 1419
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2007

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-07-13, 00:00

parenthèse: Prokofieff signait en effet avec ff. Mais il était très francophile.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22502
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2011-12-22, 17:49

Si l'on connaît (un peu) sa première symphonie et son premier trio, on ignore complètement ses trois Suites pour orchestre, qui sont un peu l'équivalent des Suites orchestrales de Tchaïkovski.

On les trouve chez Melodya, mais aussi chez Naxos :

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) 114

La première ne se démarque pas de celles de Tchaïkovsky, et pourrait être signée par lui.
La deuxième est l'orchestration de sa petite suite pour 2 pianos "Silhouettes", avec des petites pièces descriptives, comme Polichinelle, le Rêveur, la Danseuse...
La troisième est peut-être la plus intéressante, avec un thème et 9 variations très caractéristiques de ce même thème transformé en valse, marche triomphale, marche funèbre, menuet, gavotte, etc, et se termine par une polonaise, toujours sur le même thème.
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2012-02-20, 17:34

Les suites pour 2 pianos:

Il est indubitable qu’Arensky fut l’une des figures les plus influentes dans la promotion de la musique à deux pianos. Il composa non seulement ses quatre Suites pour deux pianos, mais aussi deux séries de compositions pour duos de pianos. Il arrangea par la suite sa Suite Enfantine à huit canons, Op 65, pour deux pianos.
Les Suites pour deux pianos d’Arensky sont des modèles d’écriture romantique pour deux pianos, et suscitèrent de toute évidence beaucoup d’intérêt à l’époque. Ce n’est pas une coïncidence si la première œuvre de Rachmaninov pour deux pianos, sa Rhapsodie Russe, fut écrite alors que Rachmaninov était encore un étudiant d’Arensky à Moscou ou que sa Fantaisie, Op 5 pour deux pianos, fut complétée un an seulement après la Suite No 2 d’Arensky.
Comme tous les meilleurs exemples de musique à deux pianos, les Suites d’Arensky exigent beaucoup des capacités techniques des pianistes, et l’exécution de leurs fioritures et ornements en dentelle semble parfois une tâche impossible à elle seule.

Stephen Coombs © 1994 Français: Luisella Simpson
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2012-02-20, 21:18

joachim a écrit:
Si l'on connaît (un peu) sa première symphonie et son premier trio, on ignore complètement ses trois Suites pour orchestre, qui sont un peu l'équivalent des Suites orchestrales de Tchaïkovski.

On les trouve chez Melodya, mais aussi chez Naxos :

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) 114

La première ne se démarque pas de celles de Tchaïkovsky, et pourrait être signée par lui.
La deuxième est l'orchestration de sa petite suite pour 2 pianos "Silhouettes", avec des petites pièces descriptives, comme Polichinelle, le Rêveur, la Danseuse...
La troisième est peut-être la plus intéressante, avec un thème et 9 variations très caractéristiques de ce même thème transformé en valse, marche triomphale, marche funèbre, menuet, gavotte, etc, et se termine par une polonaise, toujours sur le même thème.

J'ignore pourquoi mais ce disque m'a plutôt ennuyé. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2012-02-21, 10:14

On trouve les 4 suites chez Hypérion



Suite du commentaire concernant ces 4 suites :

Guy Maier et Lee Pattison, les partenaires américains de ce duo qui firent tant pour la promotion des concerts à deux pianos à travers le monde, se heurtèrent eux-mêmes à ce problème. Guy Maier écrit:
Mon collègue et moi-même répétions un passage de ce cheval de bataille favori, la Valse d’Arensky dont il jouait l’air alors que je l’accompagnais de mon piano dans des passages de gammes en sourdine. Nous le répétâmes plusieurs fois, mon partenaire me demandant vivement à chaque fois de jouer les passages à broderies moins fort. Je n’y arrivai pas, de toute évidence, car l’air dans la salle de répétition devint lourd! Son exaspération céda finalement à la triste constatation qu’il était impossible pour moi de jouer aussi pianissimo que voulu. Mais, puisque l’espoir renaît sans cesse, il dit patiemment: ‹Eh bien, essayons encore une fois›. Le succès fut si complet qu’il s’exclama: ‹Voilà! C’était parfait! Pourquoi ne joues-tu pas toujours ainsi?› Humblement (mais victorieusement) je répondis: ‹Mais je n’ai pas joué ce passage du tout, j’ai simplement ‘fait semblant’ en jouant les notes supérieurs des accords!› De quoi vous pourrez déduire que quand on joue à deux pianos, c’est toujours l’autre qui joue trop fort; souvent, c’est gênant de l’entendre du tout.

Je n'arrive toujours pas à mettre une photo. Je les mets sur word je clique là où il faut, "héberger une image" je mets la référence et ça ne marche pas car le format ne va pas: On me met "format de fichier non autorisé"
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2012-02-21, 12:52

Le Piano Concerto in F minor Op 2 d’Arenski doit indubitablement beaucoup à Chopin et Tchaikovski, et l’on y trouve aussi pour bonne mesure la grâce mélodique de Mendelssohn et les traits les plus brillants de Liszt. (Le dernier mouvement menace d’entonner le début du Concerto pour piano de Grieg!) On a d’ailleurs l’impression, après avoir entendu l’œuvre pour la première fois, de la connaître intimement, comme une vieille amie … peu exigeante, et pour laquelle on n’a pas à faire d’effort spécial.

C’est une pièce confortable, pleine de banalités et de mélodies faciles. Comme il se doit de l’œuvre d’un élève de composition de Rimski-Korsakov, elle est habilement ouvrée et la partie de piano est distinctive et admirablement construite. La déviation des conventions la plus audacieuse est l’emploi d’un 5/4 dans le finale. Cette prédilection pour les mesures insolites était une bizarrerie de caractère d’Arenski (que Tchaikovski lui reprocha d’ailleurs.)
De nombreux pianistes de l’époque s’enthousiasmèrent pour ce Concerto - ce fut une des œuvres favorites du jeune Vladimir Horowitz - que plus d’un cabotin utilisa pour l’effet avant que sa préciosité ne soit jugée superficielle et médiocre.

Le Concerto, publié en 1883, eut un succès immédiat tant à Saint-Pétersbourg qu’à Moscou. Le compositeur remporta la médaille d’or de composition avec sa Symphonie no1 en si mineur et fut nommé professeur d’harmonie et de contrepoint au Conservatoire de Moscou. Ces triomphes de jeunesse semblaient présager une carrière brillante si ce n’est aventureuse. De plus, Tchaïkovski l’avait pris sous son aile et s’était fait son champion. Produit de l’école nationaliste de Saint-Pétersbourg, puis vedette du personnel enseignant de l’établissement plus international de Moscou, Arenski continua à composer abondamment et à enseigner (Rachmaninov, Scriabine et Gretchaninov furent tous de ses élèves) jusqu’en 1894. Il démissionna pour prendre la direction de la Chapelle impériale, où il succédait au grand Balakirev qui l’avait recommandé pour le poste. Il retourna ainsi à Saint-Pétersbourg, et il est significatif que l’autre composition d’Arenski présentée ici, datée de 1899, est de nouveau le produit de sa vie au siège de l’école nationaliste russe: des thèmes russes dans un emballage cosmopolite.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2020-07-17, 21:32


https://www.youtube.com/watch?v=Enndd8wDUM8
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
vincent.piot

vincent.piot

Nombre de messages : 417
Age : 45
Date d'inscription : 11/04/2007

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2020-07-27, 19:20

Passant par là (cela faisait longtemps !), je vois que personne ne parle de son ballet les Nuits Égyptiennes. Jamais enregistré en intégralité, comme beaucoup de ballets malheureusement, nous avons une suite orchestrale que j'aime bien, que je vous laisse découvrir.

Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty2020-07-27, 19:49

vincent.piot a écrit:
je vois que personne ne parle de son ballet les Nuits Égyptiennes.

Il me semble que j'en avais fait un sujet dans le sous forum "Les ballets & la danse" avec une vidéo il y a environ 1 mois, mais comme celle ci n'était plus disponible, j'ai supprimé le fil car il n'y avait pas beaucoup d'infos en plus de la vidéo
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty
MessageSujet: Re: Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)   Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anton Stepanovich ARENSKY (1861-1906)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: