Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Manfred KELKEL (1929-1999)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Manfred KELKEL (1929-1999)   Jeu 7 Juil - 12:45

Manfred Kelkel est un musicologue et compositeur français, né le 15 janvier 1929 à Siersburg (en Sarre, alors sous occupation française) et mort le 18 avril 1999 à Paris.

Elève de Darius Milhaud et Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris, il y obtient le premier prix de composition, puis celui du concours international de Liège en 1956.
A partir de 1969 il mène des études de musicologie à la Sorbonne et commence à y enseigner en 1974. En 1985 il est nommé professeur d'histoire de la musique à l'université de Lyon puis en 1991 à l'université de Paris-Sorbonne. En 1992 il devient directeur de l'Atelier de recherches sur la musique et l'esthétique contemporaine, toujours à la Sorbonne.

Ses premières oeuvres révèlent une sensibilité typiquement française. Après un séjour en Asie (Népal et Inde), il développe un système personnel de "rythmique générative" qui permet de retirer toute la matière musicale d'un même schéma rythmique. Son style se tourne alors vers un art méditatif apparenté à la nouvelle simplicité.

Admirateur de Scriabine - sur lequel il a rédigé plusieurs livres - son influence se révèle dans son oeuvre.


Oeuvres :

Orchestre

Musique funèbre pour hautbois et orchestre, op 5 (1954/61), pour orchestre (1961)
Concertino pour violoncelle et orchestre de chambre op 4 (1955)
Hommage à Mozart, paraphrases sur un motif de la Flûte Enchantée, pour orchestre à cordes , op 7 (1956)
Ostinato et Mazel Tov, ouverture sur un thème de Darius Milhaud op 11 (1960)
Rhapsodie pour saxophone et orchestre op 12 (1962)
Concerto pour basson, op 13 (1962/63)
Suite de Danses hongroises, op 18 (1967)
Concerto de Zagreb pour guitare et orchestre op 19 (1968/69)
Ouverture sur un thème de Darius Milhaud, (d'après l'op 11) op 21 (1971)
Tombeau de Scriabine d'après les esquisses del'Acte préalable (aussi pour piano), op 22 (1972/73)
Tabula Smaragdina, mandalas sonores pour piano, percussions, choeur et petit orchestre, op 24 (1975/78)
Symphonie n° 1 "Per aspera ad astra", op 34 (1984)
Symphonie n° 2 "Architectura Celestis" op 40 (1986/87)
Ming Tang, poème symphonique pour orchestre de chambre op 39 (1990)


Musique de chambre et instrumentale

Toccata pour piano, op 2/1 (1952), pour hautbois et piano, op 2/2 (1969)
Divertimento pour hautbois, clarinette et basson , op 3 (1952)
Quatuor à cordes n° 1, op 6 n°1 (1955)
Quatuor à cordes n° 2, op 6 n°2 (1956)
Sonatine pour hautbois (ou flûte à bec) et piano, op 9 (1959)
Suite pour hautbois (ou flûte à bec), célesta et gong,  op 10 (1959)
Prière pour un vagabond, pour flûte (ou ondes Martenot) et piano, op 14 (1963)
Laterna magica pour clarinette, basson, trompette, violon,piano et percussion, op 16 (1964)
Miniatures pour le petit Alexandre, 7 chansons enfantines pour piano, sans op (1964)
Danses aux miroirs, pour harpe, piano, célesta et quatuor à cordes op 20 (1969/70)
Deux pièces pour harpe seule (Melanconia et Mirabilis), op 23 (1970)
Castalia pour flûte et bande sonore, op 25 (1979)
Talisman, mandala sonore pour 3 trombones et echo analogique, op 28 (1981)
Crachat de lune, pour célesta ou piano et percussions, op 29 (1981)
Saturnalia, pour 3 altos ou bande magnétique, op 30 (1982)
Tan Matra, mandala sonore pour 5 ondes Martenot ou quintette à vent, op 31 (1981/82)
Athanor, pour ensemble variable, op 32 (1983)
Irigangi pour cor et écho analogique, op 35 (1984)
Malinconia pour guitare solo, op 26 (1985)
Rongorongo pour cor des Alpes et cor de basset, op 36 (1985)
Quatuor à cordes n° 3, op 38 (1992)
Enigma, figures géométriques pour orgue op 41 (1997)


Musique vocale

Deux Mélodies d'automne, pour voix et piano, poèmes de Ludwig Hehl, op 1 (1950)
Chanson à boire (Trinklied), pour choeur d'hommes, op 15 (1961)
Les Voix de l'au-delà, mystère (d'après Victor Hugo) pour récitant, solistes, choeur, bande magnétique et orchestre, op 27 (1980/81)


Musique scénique

Le Coeur froid (Das Kalte Herz), ballet en 4 tableaux avec choeur, d'après un poème de Marcel Le Bourhis, op 8  (1956/58)
La Mandragore, psychodrame en un acte, livret de Marcel Le Bourhis, op 17 (1964/65)
V.I.T.R.I.O.L. spectacle audiovisuel d'après les Noces chymiques de J. Andreae, pour récitant, bande magnétique et petit ensemble, op 33 (1983)
"Aux armes, citoyens", action populaire pour récitant, 2 choeurs mixtes et bande magnétique, op 37 (1989)
Lady L, émission radiophonique d'après Romain Gary, op 42 (1997)

Orchestrations et adaptations

Petite Suite en ré mineur de Robert de Visée pour cordes (1960)
Petite Suite en sol mineur de François Campion (1964)
Etudes latines de Reynaldo Hahn pour solo, chœur et orchestre (1960)
Pavane d'après Gaspar Sanz pour petit orchestre
Trois chansons de ménestrels d'André Jolivet, orchestré pour petit orchestre (1964)



Ecrits

À la découverte de la musique polynésienne traditionnelle . Paris: POF 1981.
Naturalisme, vérisme et réalisme dans l'opéra (en français). Paris: Vrin 1984.
Alexandre Scriabine (en français). Paris: Fayard 1988
Musique des mondes: essai sur la métamusique . Paris: Vrin 1988
La musique de ballet en France de la Belle époque aux Années folles . Paris: Vrin. 1992




https://www.youtube.com/watch?v=LoUCKVkj7S0
Revenir en haut Aller en bas
 
Manfred KELKEL (1929-1999)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: