Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Peter SCULTHORPE (1929-2014)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 8:02

Peter Sculthorpe est un compositeur australien, né à Launceston, en Tasmanie, le 29 avril 1929 et mort à Woollahra (Nouvelles Galles du Sud) le 8 août 2014.

Enfant,il fut sévèrement réprimandé par son premier professeur de piano lorsqu'il découvrit de celui-ci une poignée de compositions originales et surtout qu'il les écrivaient la nuit,sous la couverture,avec une torche. Il n'avait que 7 ans. Apprenant cela,ses parents sont alors favorables à ce qu'il suive les cours d'un enseignant qui l'encouragera dans l'écriture. En plus de son intérêt pour la musique,il a également manifesté une passion pour la littérature et le dessin.
Toutefois,en début d'adolescence,il s'est rendu compte,alors que ses poèmes et ses dessins déteignaient fortement sur ceux des artistes et poètes qu'il admirait,que ses compositions disaient davantage sur lui-même. C'est à ce stade et par cette prise de conscience qu'il décida de devenir compositeur. A 16 ans il est allé à l'Université de Melbourne. Il y obtiendra,en 1950, un baccalauréat en musique de piano.

 De retour à Launceston,il fut dans l'impossibilité de trouver un emploi dans le domaine qui l'intéressait. Il accepta de lancer un magasin de sport avec son frère. Sa première percée de compositeur attendra 1955 lorsque sa Sonatine pour piano (1954),basée sur une légende autochtone, fut le premier travail d'un résident australien  choisi pour la performance à l'International Society for Contemporary Music Festival de Baden-Baden. Puis,en 1958,il reçut la bourse Lizette Bentwich par l'Université de Melbourne,qui lui a permis d'entreprendre des études postdoctorales à Oxford. Il y étudie la composition avec Edmond Rubbra et Egon Wellesz. C'est alors qu'il entra en contact avec des "contemporains" comme Peter Maxwell Davies et John Cage. Plutôt que d'adopter un style anglais ou européen,son expérience musical souleva davantage sa conscience de compositeur australien.

Peter Sculthorpe est retourné en Australie en 1960 et,trois ans après, il accepte le premier rendez-vous en composition à l'Université du département de musique de Sydney,position dans laquelle il servit de mentor à la prochaine génération de compositeurs,dont Anne Boyd,Ross Edwards et Barry Conyngham.

Un autre moment fort eut lieu avec la première représentation de Irkanda IV,écrite en 1961 après la mort de son père. L'enthousiasme suscité par cette création l'a établi au rang international et lui donna fortement l'envie de continuer de composer. En 1965,une relation d'affaires les plus réussies fut établie lorsque l'éditeur de musique de Londres,Faber,le contacta et l'invita à faire partie de sa liste de compositeurs.

Sculthorpe continue d'être activement impliqué dans la scène musicale nationale et internationale,assiste à des festivals de spectacles et d'enseignement dans des écoles d'été,ainsi que la composition qui restera son activité première. Sa musique est largement interprétée et enregistrée et il reçoit régulièrement des commandes de l'étranger,des groupes de la scène comme Le Kronos Quartet, le Brodsky Quartet,le Trio Verdher,ainsi que de grands orchestres d'Australie et d'autres groupes de musique de chambre.

Peter Sculthorpe fut honoré par de nombreux prix et récompenses,dont un MBE (1970),OBE (1977), et L'Ordre de l'Australie (1990). Il est également possesseur du Fellow de l'Académie australienne des sciences humaines et détient quatre doctorats honorifiques.


Dernière édition par Icare le Dim 6 Sep - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 13:00


Liste de ses oeuvres (non exhaustive):

Peter Sculthorpe a composé 17 quatuors à cordes.

Les Quatuors à cordes N°8,11 & 13 existent sur cd par l'excellente interprétation du Brodsky Quartet. I love you I love you Le N°13 "Island dreaming" emploie une voix de soprano,en l'occurence celle de Anne-Sophie von Otter.

__PORT ESSINGTON (1977) pour trio à cordes soliste (2 violons,1 violoncelle) et orchestre à cordes.
__SONATE POUR CORDES N°1 (1983)
__SONATE POUR CORDES N°2 (1988)
__LAMENT FOR STRINGS (1976)
__SONATE POUR CORDES N°3 (1994)
__IRKANDA IV pour violon solo,cordes et percussion (1961)I love you
__LITTLE NOURLANGIE pour orgue et orchestre (1990)
__MUSIC FOR JAPON pour orchestre avec didjeridoo
__PIANO CONCERTO (1983) (piano: Tamara Anna Cislowska )
__THE SONG OF TAILITNAMA (1974) pour soprano et orchestre. I love you
__IRKANDA I pour violon solo
__LAMENT pour violoncelle et cordes (1991)
__CELLO DREAMING pour violoncelle et orchestre de chambre.
__DJILLILE pour orchestre. I love you
__FROM IRKANDA III (1961/99) pour violon,violoncelle et piano.
__MOUNTAINS pour piano (1981)
__FROM SAIBAI (1993) pour violon et piano
__NIGHT PIECES (1970/71) pour piano
__DJILILE (1986) version pour violoncelle et piano
__FOUR LITTLE PIECES (1979) pour deux pianos
__NIGHT SONG (1995) pour violon,violoncelle et piano
__EARTH CRY version pour didjeridoo et orchestre
__MANGROVE pour orchestre
__SONGS OF SEA AND SKY pour orchestre avec didjeridoo
__KAKADU pour orchestre
__FROM UBIR pour orchestre.I love you
__EARTH CRY version pour orchestre
__SMALL TOWN pour hautbois et orchestre.
__KAKADU pour orchestre I love you
__REQUIEM pour solistes,choeur et orchestre I love you
__MY COUNTRY CHILDHOOD pour orchestre
__EARTH CRY version courte.
__GREAT SANDY ISLAND pour orchestre
__NEW NORCIA pour orchestre
__QUAMBY pour orchestre de chambre. I love you
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 13:15

En pleine forme, Icare, aujourd'hui pour ses bios Wink

Malheureusement je ne peux rien te dire des trois compositeurs, dont je n'ai rien entendu, bien que le nom de Sculthorpe ne me soit pas inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 13:39

J'avais déjà parlé de Sculthorpe ici,il me semble. Le plus marrant c'est que je pensais avoir déjà fait une bio sur lui depuis longtemps et en voulant commenter sur ses quatuors,je me suis rendu compte que non.

Si tu veux découvrir un peu de sa musique,je conseille le REQUIEM qui est à la fois très accessible et très beau.


Dernière édition par Icare le Dim 3 Juil - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 15:29

Merci, cher Icare, de diriger nos yeux et nos oreilles vers l'autre bout du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 16:32

Oui,je me suis toujours voulu une sorte de mélomane itinérant,comme d'autres iront goûter les cuisines du monde entier même dans les coins les plus reculés de la civilisation humaine ou étudieront les langues. Mes incursions dans les différents peuples du monde et leur culture se fait essentiellement par la musique. C'en est même à un point que tout chez moi passe mieux par la musique. Par exemple,je ne supporte pas l'allemand. Cette langue me rebute. Au point que j'en fais un blocage. En fait,je dois admettre que j'ai une paresse pour les langues,n'ai jamais aimé ça. Je bafouille un anglais approximatif,me suis essayé à l'italien et bien que ma prof trouvait que je progressais vite, j'ai jeté l'éponge. Elle aurait été plus jolie,j'aurais peut-être continué. Mais l'Allemand,c'est le pire. Entendre quelqu'un parler en allemand dans la vie de tous les jours m'est désagréable. En revanche, écouter un opéra en allemand ne me gêne absolument pas,même avec un narrateur, même si je ne comprends rien à ce qui est chanté ou dit. Si l'atmosphère musical m'est attractif,j'adhère alors sans problème à l'oeuvre, arrivant à cerner le sens principal du sujet. C'est simple,avant d'aborder la musique de façon assidue,j'étais inculte et curieux de rien. Depuis,je suis curieux de tout,cependant c'est encore et toujours la musique qui monopolise le plus mon attention. Je parcours le monde sur des notes de musique et sur des notes sur la musique,trop peu physiquement malheureusement,les moyens manquent. Rolling Eyes La musique arrive même à me faire lire et relire des notes en espagnol ou en italien pour arriver à comprendre ce qui est écrit. Rolling Eyes Au fond,la musique fut et est encore mon meilleur professeur,mon meilleur mentor,mon meilleur guide. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 17:31

Icare a écrit:
Par exemple,je ne supporte pas l'allemand. Cette langue me rebute. Au point que j'en fais un blocage. En fait,je dois admettre que j'ai une paresse pour les langues,n'ai jamais aimé ça. Je bafouille un anglais approximatif,me suis essayé à l'italien et bien que ma prof trouvait que je progressais vite, j'ai jeté l'éponge. Elle aurait été plus jolie,j'aurais peut-être continué. Mais l'Allemand,c'est le pire. Entendre quelqu'un parler en allemand dans la vie de tous les jours m'est désagréable.

Encore un détail qui nous sépare Laughing

J'aime bien la langue allemande, par contre c'est l'anglais qui me hérisse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 3 Juil - 17:40

Je n'aime pas beaucoup plus l'anglais même si cette langue passe bien mieux pour moi que l'allemand. La seule langue qui me fascine...et là suis-je sans doute très chauvin Embarassed... est le français. Maintenant,ces réticences sont aussitôt balayées par la musique qui embellit tout...ah! le grec chanté,fabuleux!! Paradoxe, hors de question que j'apprenne cette langue qui me rebute aussi lorsqu'elle est parlée.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Mar 5 Juil - 7:33

Quatuor à Cordes N°13:


Dans le Quatuor à Cordes n°13 "Island dreaming" (1996),lequel fait également appel à une mezzo-soprano solo,nous retrouvons une fois encore la musique des îles du détroit de Torrès,cette fois en provenance des îles,là où les cultures aborigènes de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d'Indonésie se rencontrent. La mythologie et les textes de cette région sont - tout comme les gens - solidement reliés à la mer. La musique crée pour ce texte une toile de fond,les lignes du violoncelle imitant le roulement sonore des vagues,de même que l'on trouve dans la partition des indications comme "sonorités d'oiseaux","telle une mouette". L'oeuvre fut composée pour le Quatuor Brodsky et la mezzo-soprano Anne Sofie von Otter qui en donnèrent la première exécution à Paris,le 3 décembre 1996. A l'origine,Sculthorpe ne comptait pas "Island dreaming" au nombre de ses quatuors à cordes. Ce n'est qu'en 1988,lorsque David Harrington,du Quatuor Kronos,lui demanda d'arranger son oeuvre pour orchestre "Earth Cry" pour quatuor à cordes et didjeridoo,que Sculthorpe décida de re-numéroter ses quatuors à cordes. Et puisque,après tout,un quatuor à cordes peut ne pas seulement faire appel à quatre instruments à cordes (Schoenberg,Milhaud),il décida d'inclure "Island dreaming" sous le numéro 13,à la série de ses quatuors. La nouvelle version de "Earth Cry",désormais intitulée "From Ubirr",devint le Quatuor à cordes N°12.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 14 Aoû - 10:19

Icare a écrit:


Si tu veux découvrir un peu de sa musique,je conseille le REQUIEM qui est à la fois très accessible et très beau.

En effet, ce Requiem me plaît beaucoup. Très original, composé pour didgeridoo, choeur mixte et orchestre. Et c'est drôle car par moment il fait penser un peu à la musique religieuse sud-américaine comme par exemple la fameuse Missa Criolla d'Ariel Ramirez.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 14 Aoû - 15:56


Heureux que ça t'ait plu et je pense que Jean aimerait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 14 Aoû - 16:43

Le CD présenté ci dessus est en réalité un double, car outre le Requiem (CD 1) on y trouve plusieurs oeuvres orchestrales (CD 2) :

la Suite My Country Chidhood (4 mouvements) pour orchestre à cordes
Earth Cry, pour orchestre
la Suite Great Sandy Island (5 mouvements)
New Norcia, pour cuivres et percussions
la Suite Quamby (4 mouvements)

Je crois qu'on peut classer tous ces morceaux dans le post romantisme, bien que Earth Cry soit un peu plus "moderne".

En résumé, si toutes les oeuvres de Sculthorpe sont de cet acabit, voici un compositeur à connaître absolument Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 14 Aoû - 17:43


Si tu as aussi aimé les pièces orchestrales, alors oui! Sans doute aimeras-tu ses quatuors à cordes.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Sam 9 Aoû - 15:24

Triste nouvelle pour la musique australienne qui vient de perdre son meilleur représentant. Peter SCULTHORPE était l'un de mes compositeurs contemporains préférés, mon préféré de cette partie du monde. Il s'est éteint le 8 août 2014 à l'âge de 85 ans.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Sam 9 Aoû - 19:53

Quel malheur ! Encore un qui nous quitte...

J'ai rectifié ta biographie ci dessus.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 10 Aoû - 9:52

Auteur de quelque 380 opus dans tous les genres, il a composé jusqu'en 2012. Je vais essayer de faire un catalogue, pas complet, mais au moins des oeuvres les plus marquantes.







Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 10 Aoû - 15:50

Très bonne initiative! Voilà quelqu'un qui utilise son temps de retraite utilement!  Hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Jeu 15 Jan - 19:00

Je n'ai jamais autant apprécié la musique de chambre de Peter Sculthorpe qu'aujourd'hui, lorsque l'heureuse idée me prit de réécouter l'album ...Spirits of Place, réunissant dix compositions: From Irkanda III - 1961-99 pour violon, violoncelle et piano, Mountains - 1981 pour piano, From Saibai - 1993 pour violon et piano, Night Pieces - 1970-71 pour piano, Djilile - 1986 pour violoncelle et piano, Little Passacaglia - 2004 et Sometimes when i'm dreaming - 2002 pour piano, Irkanda I - 1955 pour violon, Four little pieces - 1979 pour deux pianos et Night song - 1995 pour violon, violoncelle et piano. Aucune de ces oeuvres ne m'a ennuyé, pas même la pièce pour violon seul Irkanda I qui frise quand même les dix minutes. From Irkanda III pour violon, violoncelle et piano et From Saibai pour violon et piano sont peut-être les deux pièces qui m'ont le plus captivé dans l'absolu, bien que j'aime beaucoup les pièces pour piano, notamment For little pieces pour deux pianos qui contient de délicieuses mélodies ainsi qu'une belle manière de les développer.

Ema Alexeena: violon
David Apellàniz: violoncelle
Ananda Sukarlan: piano
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 6 Sep - 0:26

Je place ici la suite d'une discussion débutée dans le topic "didgeridoo" où j'ai dit quelques mots à propos de Peter Sculthorpe alors que je ne me souvenais plus de son nom, ni d'ailleurs de grand chose de sa musique comme on va le voir.

La pièce de Sculthorpe où je croyais me souvenir que le didgeridoo jouait seul au début et n’intervenait plus après est Earth Cry. En fait, on l’entend à nouveau à partir de la 3ème minute jusqu’à 4’ 40 mais toujours seul, sauf une petite percussion probablement obtenue par le joueur de didgeridoo en tapant sur le tube pendant qu’il souffle dedans (à vérifier). Il intervient à nouveau à 6’ 40, maintenant accompagné par l’orchestre, et on l’entend par épisodes jusqu’à la fin du morceau. Donc faux souvenir de ma part, mais à quoi est-il dû ? Peut-être au fait que j’ai probablement entendu une version sans didgeridoo ? A vérifier également *. Je confirme en tout cas qu’à mon avis le didgeridoo n’apporte rien d’essentiel à la musique dans ce morceau et que la partition de l’orchestre seul suffit à transmettre ce “cri de la Terre”.

Le didgeridoo s’intègre mieux dans Music for Japan qui ne contient aucun thème mélodique, au contraire de Earth Cry. La musique est essentiellement harmonique et rythmique, et de ce fait s’adapte mieux aux sons non mélodiques de l’instrument australien. Pourtant, l’usage qui en est fait ici est plus réduit et plus discret que dans la pièce précédente où j’ai l’impression que le didgeridoo a été ajouté après la composition de la musique.

____________________________
* peut-être bien celle-ci :
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 6 Sep - 18:09

Earth Cry fait partie de mes pièces favorites de Peter Sculthorpe. J'en ai d'ailleurs trois versions; une première pour orchestre, une version abrégée et une version pour orchestre avec didjeridoo. Il s'agit du même interprète que pour le concerto de Sean O'Boyle, c'est-à-dire William Barton. Ce qu'il faut savoir c'est que Earth Cry n'a pas été composé à l'origine pour le didjeridoo à la manière d'un concerto et c'est vrai que dans la troisième version il fait un peu "pièce ajoutée", enfin dans le souvenir que j'en ai. C'est vrai que la version pour orchestre seul se suffit à elle-même, toutefois, quitte à l'avoir en doublon, autant que ce ne soit pas à l'identique et cette version avec didjeridoo me satisfait malgré tout.  En fait, Peter Sculthorpe semble avoir très peu composé pour le didjeridoo si ce n'est la pièce que j'ai évoquée sur le fil dédié à cet instrument et dont le titre m'échappe pour le moment. Le didjeridoo réapparaît toutefois dans son Requiem sans y jouer un rôle majeur, toujours par le même interprète, à croire que même en Australie les grands joueurs de didjeridoo ne courent pas les rues. On le retrouve effectivement dans Music for Japan sauf que cette fois l'interprète est Mark Atkins. J'essaierai de trouver l'oeuvre où Sculthorpe faisait un usage vraiment recherché de cet instrument: à priori, c'est un compositeur tout-à-fait apte à innover et à explorer des sonorités inhabituelles dans ses musiques qui sont généralement encrées dans une portée davantage poétique et très en communion avec la nature.

<<Le didgeridoo s’intègre mieux dans Music for Japan qui ne contient aucun thème mélodique, au contraire de Earth Cry. La musique est essentiellement harmonique et rythmique, et de ce fait s’adapte mieux aux sons non mélodiques de l’instrument australien.>>

Parce que l'oeuvre a été pensée et conçue avec et pour le didjeridoo.

<<Pourtant, l’usage qui en est fait ici est plus réduit et plus discret que dans la pièce précédente où j’ai l’impression que le didgeridoo a été ajouté après la composition de la musique.

Pour Earth Cry je pense que ce fut le cas suite à une demande mais je n'ai aucun détail sur ce point...peut-être pour le besoin d'un film...ou à l'occasion d'une manifestation musicale arborigène...???...Ce dont je suis sûr c'est que cette pièce a d'abord été pensée et écrite pour l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Dim 6 Sep - 19:58

Citation :
Ce qu'il faut savoir c'est que Earth Cry n'a pas été composé à l'origine pour le didjeridoo à la manière d'un concerto
C'est en effet ce que Sculthorpe dit dans le texte qui accompagne le disque.

Citation :
<>

Parce que l'oeuvre a été pensée et conçue avec et pour le didjeridoo.
ça se sent vraiment à l'écoute. La différence avec Earth Cry sur ce point est nette.
Donc j'avais raison, mais j'avais tort de généraliser à partir de cette seule pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Mer 9 Sep - 10:58

Finalement, après avoir écouté plusieurs pièces de Peter Sculthorpe pour didgeridoo et orchestre, je reste assez dubitatif sur l’intérêt de l’utilisation de cet instrument, en tout cas chez ce compositeur, dont la musique est par ailleurs tout-à-fait à mon goût. Je me demande si son introduction, qui me semble souvent artificielle, n’est pas destinée avant tout à faire plaisir à son ami William Barton (puis-je présumer qu’il est son ami ?). En tout cas, je trouve que le son de cet instrument, à mi-chemin entre l’aboiement du roquet et le cri du crapaud en mal d’amour, est souvent mal venu dans la musique plutôt pleine de délicatesse de Sculthorpe, comme notamment dans les si belles “Songs of Sea and Sky”, totalement gâchées à mon avis par les interventions intempestives de l’engin. Existe-t-il une version sans tous ces coassements ?...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   Mer 9 Sep - 17:40

La version d'origine fut écrite pour clarinette et piano mais j'ignore s"il en existe une version pour orchestre sans didjeridoo. Sinon, je n'ai pas le souvenir d'interventions intempestives de cet instrument dans Songs of Sea and Sky. Ceci peut s'expliquer de deux façons: a) Il y a trop longtemps que je n'ai pas réécouté la chose. b) Le didjeridoo est un instrument qui me fascine suffisamment pour ne pas avoir été dérangé par ses "coassements". Laughing  Lorsque je déciderai de revenir sur l'oeuvre de ce grand compositeur australien, je serai plus apte à émettre une opinion précise à ce sujet. Ce n'est toutefois pas pour maintenant. Beaucoup de choses à écouter avant, notamment des cantates de Bach qui me sont toujours inédites et la préparation d'un long cycle consacré au jazz. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peter SCULTHORPE (1929-2014)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peter SCULTHORPE (1929-2014)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: