Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-21%
Le deal à ne pas rater :
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en promo
49.99 € 62.99 €
Voir le deal

 

 Nikos KYPOURGOS

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15412
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Nikos KYPOURGOS Empty
MessageSujet: Nikos KYPOURGOS   Nikos KYPOURGOS Empty2011-06-24, 20:53

Nikos Kypourgos est né à Athènes en 1952. Il a étudié le droit et les sciences politiques à l'Université d'Athènes,et,parallèlement l'écriture musicale et les techniques contemporaines de composition avec Yannis A. Papaïoannou. Il a poursuivi ses études musicales grâce à une bourse de la fondation Onassis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Guy Reibel ainsi qu'aux côtés de Max Deutsch,Iannis Xenakis. Il a étudié également l'éthnomusicologie et la pédagogie musicale.

Nikos Kypourgos a composé diverses pièces de musique de chambre,musique vocale (il a obtenu pour Knots -- jeu musical sur des textes de R.D. Laing -- le Prix de la Tribune Internationale des Compositeurs de l'Unesco en 1979),musique de ballet,chansons...

Ces dernières années,il écrit plus particulièrement pour le théâtre:

ELECTRE sur une mise en scène de Spyros Evangelatos. 1991.
HAMLET sur une mise en scène de Georges Michailidis. 1991.
LE PETIT EYOLF sur une mise en scène de Tassos Bandis.1991.
YERMA sur une mise en scène de Mimis Kouyioumtzis. 1992.

Le cinéma:

LA LIQUEUR MORTE qui obtint le Prix d'Etat de musique de film 1993 et le Prix de la meilleure musique de film du Festival de cinéma de Salonique.1992.
DONUSA,film de Angeliki Antoniou,Prix d'or des jeunes festival de film de Locarno 1992.

Pour la télévision et le court-métrage:

LES GARDES DE ACHAÏA,un feuilleton réalisé par Yannis Diamantopoulos.
FENÊTRE SUR LA MER ,C.M. réalisé par Maria Iliou (Prix d'Etat pour les meilleurs court-métrages 1991)
COULEURS INDELEBILES (Prix d'Etat 1990) C.M. réalisé par Nikos Sekeris.

Toutes ces musiques donnèrent sous forme de suites un excellent album intitulé "Music on Stage".

D'autres de ses musiques de films,toutes de très bonnes facture,bénéficièrent également d'éditions discographiques,comme PRESUME SUSPECT,BORDERLINE,le très touchant ROM qui obtint également le Prix d'ETAT en 1990,puis PASSEURS DE RÊVES,un film de Hiner Saleem.

Nikos Kypourgos privilégie souvent les petites formations,genre quatuor à cordes,flûte,piano et contrebasse -- La liqueur morte, Donusa ou encore Les Gardes d'Achaïa,pour une musique toujours juste,authentique et touchante,sans fioritures ni emphases inutiles. Elle est limpide,saisissante,mélodique et parfois très épurée.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15412
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Nikos KYPOURGOS Empty
MessageSujet: Re: Nikos KYPOURGOS   Nikos KYPOURGOS Empty2015-12-05, 19:23


J'aime beaucoup la "Danse des rêves" qui ouvre la partition que Nikos Kypourgos composa pour le film de Hiner Saleem, Passeurs de rêves. Globalement, la musique est très typée orientale, alternant extraits traditionnels et compositions originales. Les chants peuvent être très purs et vifs comme sur des extraits comme "Badaoué" où le thème langoureux et mélancolique de Kypourgos est entrecoupé par deux chansons traditionnelles d'amour kurdes recomposées. Le film raconte l'histoire de Dolovan et Zara: en Mesopotamie, dans le Kurdistan, Dolovan et Zara doivent choisir entre la valise et le cercueil. ils choisissent l'exil et après avoir traversé les montagnes enneigées du Caucase, ils se retrouvent dans un village arménien occupé par des exilés en attente d'un départ improbable vers l'Europe. Arménie, Ukraine, Italie, France: ils sont déterminés à se rendre à Paris, quel que soit le prix à payer. La partition fait aussi la part belle aux doudouks, invitant le quatuor de doudouks constitué de Alexandre Haroutounian, Khatchatour Danielian, Karen Mkrtchian, Vatchagan Araguian ainsi que deux autres joueurs de doudouk, Hamlet Kalachian et Tital Mahmoudian. La B.O. convoque également d'autres instruments: des percussions, le tar, le saz, la clarinette, la contrebasse, l'alto, le luth, la guitare et le violon. Grâce à la musique de Nikos Kypourgos, j'ai fait un petit peu de ce voyage vers la vie avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15412
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Nikos KYPOURGOS Empty
MessageSujet: Re: Nikos KYPOURGOS   Nikos KYPOURGOS Empty2020-04-10, 09:47

Il y a longtemps que je n'étais pas revenu sur une oeuvre de Nikos Kypourgos, même si j'ai beaucoup de mal à croire que je n'ai rien réécouté depuis cinq ans. Il est vrai qu'il m'arrive souvent d'écouter une musique de tel ou tel compositeur et de ne pas en parler sur le forum. Il n'est pas toujours évident de mettre des mots sur un ressenti ou simplement parce que le besoin d'en dire quelque-chose ne s'est pas fait sentir. Par exemple, hier, je me suis remis la très belle et romantique partition qu'Ennio Morricone composa pour le film d'Aldo Lado, Sepolta viva/L'enterrée vivante, film historique dont l'action se situe en France, en 1780, mais n'en ai pas parlé. De toute façon, Nikos Kypourgos va bientôt repeindre mon actualité de sa prose musicale car je vais prochainement réécouter deux compilations de sa musique de film. J'ai acquis, avec le temps, une assez bonne connaissance de la musique et des compositeurs grecs. En fait, on pourrait même évoquer un coup de foudre pour la musique grecque; la voix, la mélodie, la dimension dramatique, la mélancolie, les liens entre la "populaire", le Rebetiko essentiellement, et la "savante" par le biais de compositeurs tels que Nikos Skalkottas et surtout Mikis Theodorakis qui, toute sa vie, a gravité entre les deux. Je ne saurais dire comment ce coup de foudre pour la musique grecque s'est révélé ou plutôt par quoi et par qui. Peut-être Eleni Karaindrou ou le film Z de Costa-Gavras qui me conduisit à Mikis Theodorakis. Je n'arrive pas à me rappeler quel fut le point de départ, l'élément déclencheur. C'est ainsi que j'ai découvert d'autres sensibilités musicales telles que le grand Manos Hadjidakis, Iannis Markopoulos, Nikos Mamangakis, Stavros Xarhakos, Stamatis Spanoudakis, Konstantia Gourzi, Calliope Tsoupaki et quelques autres. Et, sur ce chemin fleuri de mille émotions, il y eut ce jeune artiste Nikos Kypourgos avec une musique, jusque là de film, qui m'a enchanté. Il y a une grande grécité dans son oeuvre que j'ai retrouvée ce matin dans ROM, bande originale du film éponyme de Menelaos Karamaghioli (1990). J'ai toujours manifesté une attirance naturelle pour les petites et moyennes formations instrumentales et vocales. Pour ROM, Nikos Kypourgos convoqua le violon, la clarinette, la guitare, le luth avec archet, la contrebasse, les percussions, cymbales..., la flûte de pan, le saz et l'oud, auxquels s'ajoutent les voix notamment de Dora Masklavanou et Kostas Pavlidès.

Une musique d'une tendresse infinie (ROM):

https://www.youtube.com/watch?v=F-lPfdvK-ZI
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15412
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Nikos KYPOURGOS Empty
MessageSujet: Re: Nikos KYPOURGOS   Nikos KYPOURGOS Empty2021-02-12, 14:16

Music on Stage: Nikos Kypourgos:

<<Ce disque rassemble les extraits principaux de mes compositions pour le théâtre, le cinéma et la télévision de ces deux dernières années. Les musiques des films La Liqueur morte et Donusa, ainsi que celle de la série de télévision Les Gardes d'Achaia ont été écrites, orchestrées et enregistrées au cours de l'été 1992 avec la même formation (quatuor à cordes, flûte, piano et contrebasse). Mais ce n'est pas seulement cette apparente cohésion de temps et de couleurs qui m'a conduit à les présenter ensemble... Au contraire, pour le théâtre: l'histoire, l'origine et la personnalité de chacune des quatre pièces m'ont obligé à envisager chaque musique de manière différente. Pour Electre j'ai recherché une sonorité brute à travers l'utilisation du son de l'embouchure des cuivres, séparée du corps de l'instrument. J'ai aussi pensé à la structure rythmique et mélodique en fonction de la métrique du texte ancien. Pour Hamlet, malgré la plus grande variété de couleurs, j'ai donné la priorité expressive à la rythmique avec le caractère souvent agressif de la percussion et l'usage insistant des quintolets. Pour le Petit Eyolf ce sont les voix enfantines qui dominent, juste soulignées par une harpe et une flûte. Enfin, pour les chansons de Yerma, comme aux cours des représentations, j'ai préférés aux musiciens professionnels les acteurs eux-mêmes afin de conserver le caractère de la musique vivante. Pour la version CD, en dehors de deux morceaux supplémentaires pour Electre et Donusa, j'ai eu la possibilité d'ajouter la musique de deux courts-métrages: Fenêtre sur la mer et Couleurs indélébiles.>>

Nikos KYPOURGOS Music-on-stage-A-selection-of-musical-compositions

__Electre de Sophocles - pièce de théâtre mise en scène par Spyros Evangelatos - 1991 - 2 extraits
__Hamlet de Shakespeare - pièce de théâtre mise en scène par Georges Michailidis - 1991 - 5 extraits
__Le Petit Eyolf d'Ibsen - pièce de théâtre mise en scène par Tassos Bandis, assisté de Petros Zivanos - 1991 - 1 extrait
__Yerma de Lorca - pièce de théâtre mise en scène par Mimis Kouyioumtzis - 1992 - 4 extraits - versets de Jenny Mastoraki
__La liqueur morte - film de Georges Karypidis - 1992 - 4 extraits
__Donusa - film d'Angeliki Antoniou - 1992 - 4 extraits
__Les Gardes de Achaïa - feuilleton télévisé réalisé par Yiannis Diamantopoulos - 5 extraits
__Fenêtres sur la mer - court-métrage réalisé par Malia Iliou - 1991 - 2 extraits
__Couleurs indélébiles - court-métrage réalisé par Nikos Sekeris - 1990 - 2 extraits.

J'aime beaucoup cette compilation qui est l'album par lequel j'ai découvert ce talentueux compositeur grec Nikos Kypourgos, appartenant à une des générations d'après Manos Hadjidakis et Yannis Markopoulos. J'aime la qualité des thèmes instrumentaux et vocaux (Yerma) qui la constituent. Tous confectionnés pour une petite formation chambriste, il y a cette verve grecque qui les caractérise, sauf qu'il ne faut pas non plus s'imaginer qu'il s'agit là de petits folklores "cliché" avec l'incontournable bouzouki que l'on entend notamment dans tous les lieux touristiques. Non, la "grécité" que j'évoque ici est plus subtilement disséminée, davantage encrée dans l'essence même de cette musique. La beauté, parfois, mélancolique, de ces thèmes m'a incité dans les années 1990 à approfondir l'oeuvre de Nikos Kypourgos et, parmi ce que j'ai pu trouver, je n'ai jamais été déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15412
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Nikos KYPOURGOS Empty
MessageSujet: Re: Nikos KYPOURGOS   Nikos KYPOURGOS Empty2021-02-19, 14:05

Ayant levé le rideau avec Nikos Kypourgos et une part de ses musiques écrites pour des pièces de théâtre, je me suis dit que ce serait une bonne idée de le baisser avec lui aussi, mais, cette fois, essentiellement des musiques composées pour le cinéma, à l'exception d'une seule pour le petit écran.

__Ariadne Lives in Leros - 1993 - un film de Thanassis Rakitzis - 1 extrait.
Le fardeau qu'Ariane porte avec elle à cause du péché de ses parents, la conduit à l'institution psychiatrique de Leros afin de rechercher son père.

__Borderline - 1993 - un film de Panos Karkanevatos - 6 extraits.
Un jeune policier à la recherche de son frère disparu, trouve son chemin vers la liberté.

__From the snow - 1993 - un film de Sotiris Goritsas - Prix du meilleur film "Golden Alexander" du festival international du film de Thessalonique - 1 extrait.
Le voyage de trois jeunes réfugiés, membres de la minorité grecque d'Albanie, et leur connaissance de la société grecque contemporaine.

__Athènes, à la recherche de la cité perdue - 1993 - un film de Marc Gastine et Sala Drakopoulou - 1 extrait.
Un documentaire sur la transformation du visage d'Athènes à travers des images du cinéma grec.

__Présumé suspect - 1994 - un film de Stelios Pavlides - 6 extraits.
Avant de se faire révolutionnaire il était pickpocket. Lui prétendait être capitaine. En prison, il est devenu poète. Certains disent qu'il ne fut jamais qu'un mouchard.

__The American - 1993 - un film de Vassilis Loules - 1 extrait.
Un étrange homme d'âge moyen revient d'Amérique et s'isole dans un village abandonné de la montagne accompagné uniquement de ses souvenirs.

__The Holy Quartet - 1994 - 1 extrait.
Série télévisée humoristique sur une famille de quatre membres qui se rend compte que l'écologie appliquée est synonyme de graves problèmes lorsque l'on vit dans une ville moderne.

Nikos KYPOURGOS 4335

Il y a longtemps que je n'avais pas réécouté cet album, un album surtout marqué par la profonde tristesse typiquement grecque qui en ressort sur la plupart des extraits. Par moments, je pense même à Eleni Karaindrou et ses lignes mélodiques profondément mélancoliques qui, il est vrai, savent me faire fondre. Il y a évidemment des morceaux différents, comme par exemple le tout premier, issu de Ariadne Lives in Leros, non pas qu'il soit très gai en soi, mais plus enlevé, avec des voix qui répètent la même note et des cordes qui expriment sans aucun doute le mal-être du personnage d'Ariadne. Puis il y a le tout dernier extrait, plein d'humour et de fantaisie, puisqu'il s'adapte à une comédie télévisée. Dans Présumé suspect, il y a une superbe chanson qui me file le bourdon à chaque fois que je l'écoute. Elle a le don de faire germer dans mon esprit des pensées qui m'attristent, je ne sais pas pourquoi. Mais c'est aussi l'occasion pour moi de retrouver la magnifique voix de Nana Venetsanou que j'avais découverte en duo avec celle, non moins magnifique, d'Angélique Ionatos sur l'album Sappho de Mytilène.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nikos KYPOURGOS Empty
MessageSujet: Re: Nikos KYPOURGOS   Nikos KYPOURGOS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nikos KYPOURGOS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: