Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Antoine Blanchard (1696-1770)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Antoine Blanchard (1696-1770)   Ven 17 Juin - 20:01

Esprit Antoine Blanchard est un musicien français né en 1696 à Pernes-les-Fontaines dans le Vaucluse et décédé le 10 avril 1770 à Versailles dans les Yvelines.


Né à Pernes-les-Fontaines dans une maison située vers le Planet de Guidan, proche de l’ancien quartier juif, il est le 8e enfants d'une fratrie de 10.

Il est très tôt remarqué pour sa voix splendide qui fait l'admiration de tous. Il est placé comme enfant de chœur au chapitre de l'église de Saint-Sauveur à Aix, où il a comme professeur Georges Poitevin. En plus de la musique, il apprend le latin, la théologie et les mathématiques. Il y fait la connaissance de André Campra (1660-1744), maître et compositeur de musique.

En 1717, âgé de 21 ans il devient maître de musique à l'Abbaye Saint-Victor de Marseille, il sera ensuite nommé à la Cathédrale de Toulon,poste qu'avait aussi occupé Campra, puis à l'église métropole de Besançon 1735 et enfin à la Cathédrale d'Amiens. Dès 1732 certaines de ses œuvres sont exécutées au Concert Spirituel. L'audition devant Louis XV, en 1737, de son motet Laudate Dominum semble avoir décidé de sa promotion à la Chapelle Royale l'année suivante. C'est en 1738 qu'il succède en effet comme sous Maître à Nicolas Bernier et ce jusqu'à l'année de sa mort en 1770. En 1748 il devient également directeur des pages de la musique de la Cour, charge qu'il conserve jusqu'en 1757. La réorganisation-fusion de 1761 des différents départements musicaux lui vaut également le titre de maître de la chapelle du Roi et un anoblissement en 1764.

Bien qu'il reçoive le surnom d'Abbé qu'il n'est pas, il va se marier sur le tard en 1754, alors qu'il a 58 ans ; il aura de cette union trois enfants.

En 1763, il compte dans son auditoire de la Chapelle Royale de Versailles un jeune garçon de sept ans, attentif à ses motets et dont il est loin d'imaginer le destin : Wolfgang Amadeus Mozart.

Il a rencontré Jean-Jacques Rousseau qui fut musicien à la Cathédrale d'Annecy et à qui il donna quelques conseils avisés. Il s'éteindra à Versailles le 10 avril 1770 âgé de 74 ans.


Œuvres

Il est l'auteur de 46 MOTETS pour solistes, chœurs et orchestres, conservés à la Bibliothèque Nationale ( BNF)


TE DEUM Il composa un Te Deum qui servit en 1745 à la célébration de la victoire de Fontenoy.

Conservé par un manuscrit autographe de la Bibliothèque nationale et intitulé 'Cantique d'action de grâces pour les conquêtes de Louis XV' est connu pour avoir retenti à Versailles le 12 mai 1745, le lendemain de la victoire de Fontenoy, dernier vrai triomphe guerrier de la monarchie française. Son surnom de 'Te Deum de Fontenoy' ne doit pas masquer pour autant le fait que l'œuvre a été composée l'année précédente (le manuscrit porte la date d'achèvement du 20 mai 1744) pour célébrer les victoires remportées au cours de la guerre de succession d'Autriche, ouverte en 1741. La première audition eut lieu le 26 octobre 1744 à Paris, à l'initiative des receveurs généraux des Finances, en action de grâces précisément pour la guérison du Roi tombé gravement malade en se rendant à la campagne d'Alsace.

IN EXITU ISRAËL Composé pour le quartier d'avril 1749 de la Chapelle Royale, le motet 'In Exitu Israël' a encore été applaudi au Concert Spirituel en 1763. Le Psaume CXIII est un des rares psaumes qui, tout en louant Dieu, détaille les motifs de cette louange et prend à témoin la nature (le fleuve et la Mer rouge), des prodiges accomplis par le Seigneur dans l'histoire de son peuple. Ce motet dont le style, les couleurs et les procédés descriptifs ne sont pas sans évoquer le style de Rameau, est particulièrement remarquable par son caractère pictural. Dans le passage intitulé : Les eaux de la Mer rouge se séparent pour faire passage au peuple de Dieu le musicien donne à voir comme le peintre historiographe; la musique évoque ici la tempête, et le récit de basse-taille halète sous les sifflements du vent (Mare vidit et fugit ... Jordanis conversus est retrorsum) ; un peu plus loin c'est la terre qui tremble sur un grondement de basson qui donne lieu à un extraordinaire travail des cordes. Motet tout à fait remarquable par son caractère religieux et assez proche de certaines compositions opératiques, il donne à découvrir un compositeur peu connu, probablement, en raison du caractère exclusivement religieux de son œuvre.
L'œuvre a été restituée en 2003 par Michel Lefèvre et donnée et enregistrée en 2004 en première audition mondiale par l'Ensemble Jubilate de Versailles - Dir Michel Lefèvre. (Ms autographe, Paris, BNF,H516)-(CD Rejoyce (4 diapasons))

.
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6301
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Antoine Blanchard (1696-1770)   Ven 17 Juin - 21:27

tiens un cd que je viens de réécouter aujourd'hui Wink ...inutile de préciser que je trouve celà fort beau!!....et que j'enrage de constater que ce sont les seuls grands motets enregistrés de ce compositeur ...et Bravo à cet ensemble amateur de Versailles qui nous en donne une excellente interprétation...
J'ai entendu du même Blanchard, il y a quelques années au Festival d'Ambronay, son grand motet "De Profundis" de la même veine, par William Christie et ses troupes...J'espérais qu'un enregistrement allait suivre...mais j'attends toujours! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Antoine Blanchard (1696-1770)   Ven 17 Juin - 23:20

Il y a encore un CD double avec le Te Deum, le Jubilate et le Misericordias :

Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6301
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Antoine Blanchard (1696-1770)   Sam 18 Juin - 9:46

joachim a écrit:
Il y a encore un CD double avec le Te Deum, le Jubilate et le Misericordias :


Joachim tu es génial!!...je n'en espérais pas tant en exprimant ma déception devant une discographie aussi mince!...mais je n'ai jamais vu ce cd en vente?
ou as tu trouvé l'image?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Antoine Blanchard (1696-1770)   Sam 18 Juin - 10:13

Jean a écrit:

Joachim tu es génial!!...je n'en espérais pas tant en exprimant ma déception devant une discographie aussi mince!...mais je n'ai jamais vu ce cd en vente?
ou as tu trouvé l'image?

On le trouve sur Amazon.fr

http://www.amazon.fr/Antoine-Blanchard-jubilate-misericordias-orchestre/dp/B003BWEO06/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1308384665&sr=8-2

mais certainement ailleurs aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6301
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Antoine Blanchard (1696-1770)   Sam 18 Juin - 10:45

merci!!...
décidément , moi quand je cherche Blanchard je n'ai toujours eu que le cd de l'ensemble Versaillais!!

...mais si je comprends bien, il n'est disponible qu'en téléchargement format MP3?
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6301
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Antoine Blanchard (1696-1770)   Ven 28 Oct - 23:01

Je réclamais (je suis toujours en demande de ce coté!! Wink ) de nouveaux enregistrement de "grands motets" français de l'époque baroque...Entre autre un "De profundis" de Blanchard , entendu (il y a bien 15 ou 20 ans!) au festival d' Ambronay par les "Arts flo" et Williams Christie! Eh bien c'est Jean Marc Andrieu et son Ensemble "Les Passions" de Montauban qui viennent de nous le proposer...
Ne pas trop se fier au recto du boitier du cd qui n'indique que le Magnificat!..Ce cd comporte un Magnificat , le De profundis en question et In exitu Israel (que l'on trouve aussi sur le seul cd disponible de Blanchard, avec le Te Deum, présenté plus haut)...
Cet ensemble avec le choeur Les Eléments, m'avait déjà largement convaincu dans leurs enregistrement de Gds Motets de Jean Gilles; ...la qualité est toujours là!!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antoine Blanchard (1696-1770)   Aujourd'hui à 8:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine Blanchard (1696-1770)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: