Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Claude Le Jeune (v 1530-1600)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5901
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Ven 3 Juin - 12:46



Le compositeur franco-flamand Claude Le Jeune est né à Valenciennes vers 1530 et mort à Paris en 1600.

Biographie

Bien que protestant, Le Jeune fut rapidement un habitué des cénacles intellectuels parisiens. Protégé par Guillaume d'Orange et le duc d'Anjou, Le Jeune devint Compositeur principal puis Maître de la musique du roi Henri IV. Il utilisa différents procédés tels la polyphonie, le plain-chant — chant liturgique monodique —, le mélisme — groupes de notes ornementales chantées sur une seule syllabe —, le canon — fugue à plusieurs voix —, les madrigaux — chansons profanes à deux voix. Son Magnificat et ses motets ont réussi la synthèse des modèles italiens et franco-flamands. Il prit part à une réforme de la musique, dite « musique mesurée à l'antique ». Celle-ci — qui utilisait les textes poétiques selon des rythmes basés sur les syllabes des mots — fut illustrée par certains des motets, psaumes et chansons polyphoniques de Le Jeune.

Les temps difficiles réservés aux protestants ont empêché Le Jeune d'accéder à la notoriété qu'il aurait méritée et son modèle élaboré n'a pas survécu longtemps après sa mort. Nonobstant, les psaumes de Le Jeune, plus particulièrement ceux à quatre et cinq voix, eurent connu une certaine popularité aux Pays-Bas, puisque non seulement on y retrouve ses ouvrages dans bon nombre d’inventaires et catalogues, mais ses psaumes sont également connus par des éditions (de 1629 et 1633 à Amsterdam et de 1665 à Schiedam) dans lesquelles les paroles sont remplacées par la version néerlandaise de Petrus Dathenus du psautier calviniste.

Son œuvre

Beaucoup de ses œuvres sont parvenues jusqu'à nous : de nombreuses chansons, plus de trois cents psaumes protestants, des arrangements latins, une douzaine de motets, un magnificat, une grande messe, et trois fantaisies instrumentales. Sa 'Missa ad placitum', son magnificat et ses motets sont ses travaux les plus aboutis.

source : wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Lun 3 Aoû - 21:14


Content d'avoir déniché à un prix très attrayant la Messe en Ut Mineur de Mozart dans une interprétation qui me semble excellente, je suis tombé par hasard sur un cd qui contient plusieurs oeuvres du compositeur français Claude Le Jeune; Missa Ad Placitum "Comme il plaira", Motet - Benedicte Dominum, Motet - Tristitia obsedit me, Magnificat , par l'Ensemble Clément Janequin sous la direction de Dominique Visse. Ma curiosité ainsi sollicitée, je l'ai embarqué! Pas cher non plus. Ce sera une occasion pour moi de mieux connaître la musique française de cette lointaine période.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Mar 4 Aoû - 12:37

Tu nous diras tes impressions ? Je ne connais pas sa musique religieuse, seulement ses chansons, dont celle-ci qui est la plus connue :

https://www.youtube.com/watch?v=D8hzcpkoh24



J'aime assez car ces chansons sont accompagnées d'instruments.

Mais sa messe est probablement a cappella ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6535
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Mar 4 Aoû - 14:35

je ne connais pas sa messe...mais si elle est dans la veine musicale de ses "chansons" elle doit être très belle!!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Mar 4 Aoû - 22:48

Si on aime la musique religieuse telle qu'elle fut traitée à cette époque, il n'y a selon moi aucune raison d'être déçu par ces oeuvres de Claude Le Jeune. Les réfractaires auront toujours tendance à y trouver une certaine monotonie. Pour ma part, c'est un peu le même pouvoir d'envoûtement qu'avec certaines compositions de Claudio Monteverdi - d'ailleurs, je vais devoir réécouter les deux Messes que je possède de lui dans un futur imminent - ou encore de Marc-Antoine Charpentier. L'oeuvre du disque la plus imposante est la Missa Ad Placitum "comme il plaira", constituée de cinq parties; un Kyrie, un Gloria, un Credo, un Sanctus et un Agnus, le tout avoisinant les 28 minutes. Je rassurerai sans doute Joachim en précisant qu'il ne s'agit pas d'une messe pour choeur a cappella. Toutefois, les instruments qui accompagnent le déroulement de la Messe sont assez discrets. Catherine Greuillet (soprano), Dominique Visse, Robin Blaze (contre-ténors), Bruno Boterf, Stephan van Dyck (ténors), Vincent Bouchot, Philippe Cantor, François Fauché (Barytons) et Renaud Delaigue, sont accompagnés d'un orgue, d'un luth, 5 violes de gambe et un violone. C'est à mon sens superbement interprété par ce groupe vocal et instrumental. Seul le Magnificat m'a semblé a cappella. De temps en temps, j'aime volontiers me laisser prendre par ce genre de musique vocale. Elle m'inspire du recueillement et cultive chez moi un goût prononcé pour la voix et le chant. C'est même très apaisant et réconfortant. Cette musique a effectivement le don de me rapprocher des cieux même si je ne l'écouterais pas tous les jours. Quelque-part, elle préconise un certain état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Dim 6 Sep - 20:33

Voici un recueil de 3 CD concernant les musiques sacrées à Versailles entre Henri IV et Louis XIV. Il reprend des oeuvres depuis Claude le Jeune jusqu'à Lully et ses contemporains.





Malgré les différents compositeurs, j'ai préféré le classer à Claude le Jeune, car il occupe à lui seul les deux tiers du 1er CD, et en outre c'est lui qui m'a fait la meilleure impression avec des morceaux comme Omnes ventes, Louë tous ce Dieu qui est dous ou Quand pour Egipte éloigner...

Je suppose que Jean a ce coffret depuis longtemps Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Ven 25 Sep - 11:31

Catalogue des oeuvres

Editions: C. Le Jeune: Airs of 1608, ed. D.P. Walker, AIM Miscellanea, i–iv (1951–9) [W]Anthologie de la chanson Parisienne au XVIe siècle, ed. F. Lesure (Monaco, 1953) [L]
published in Paris unless otherwise stated


Vocal secular:

Livre de meslanges (26 chansons, 36 canzonettas, Lat. echo composition) (Ronsard, Desportes, Marot, La Boétie, La Péruse), 4–8, 10vv (Antwerp, 1585) [incl. 5 from 1572, 1583, 1583]; all ed. in His;
13 chansons ed. in MMRF, xvi (1903/R);
12 ed. in SCC, xvi–xvii (1989–90);
canzonettas ed. F. Dobbins, The Madrigals of Claude Le Jeune (Oxford, 1999)
[33] Airs mis en musique, 4, 5vv (1594) [incl. 20 from 1585, 1585];
2 in L
Le printemps (33 airs mesurés, 6 chansons) (Baïf, Desportes), 2–8vv (1603) [incl. 6 airs from 1594 edn]; ed. in MMRF, xii–xiv (1900–01/R)
[68] Airs, 3–6vv (1608) [incl. works from 1594 and 1603 vols.]; [W], i–ii
Second livre des [59] airs, 3–6vv (1608) [incl. works from 1594 and 1603 vols.]; [W], iii–iv
Second livre des meslanges (31 chansons, 3 airs, 2 airs mesurés, 7 canzonettas), 4–8vv (1612) [also incl. pss, other sacred and instrumental works, and 12 chansons from 1572, 1575, 1577, 1583, 1584]; 2 in L; 15 ed. in SCC, xvi–xvii (1989–90); 7 ed. F. Dobbins, The Madrigals of Claude Le Jeune (Oxford, 1999)
60 chansons, airs, canzonettas, motets, 4, 5vv, 1552, 1552, 1572, 1575, 1577, 1583, 1583, 1583, 1585, 1585, 1597, 1597, 1605; 3 in L; 18 ed. in SCC, xvi–xvii (1989–90)


Vocal religiosa:

Psalms:
Dix pseaumes de David, 4vv, en forme de motets avec un dialogue, 7vv (T. de Bèze) (1564); dialogue ed. in MMFTR, viii (1928), psalms ed. in Labelle, iii
Dodecacorde (12 psalms) (C. Marot, De Bèze), 2–7vv (La Rochelle, 1598); ed. in RRMR, lxxiv–lxxvi (1989)
Les 150 pseaumes, 4, 5vv (1601;
La Rochelle, 2/1608; Paris, 3/1613;
Amsterdam, 4/1629;
Leiden, 5/1635;
Paris, 6/1650;
Schiedam, 7/1664;
edn entitled The First 12 Psalms … adapted to the English Version, London, ?1775);
ed. in RRMR, xcviii (1995)
Premier livre, contenant 50 pseaumes de David mis en musique, 3vv (1602); ed. in Lamothe, ii
Pseaumes en vers mesurez (26 pss, TeD) (J.A. de Baïf, A. d’Aubigné), 2–8vv (1606); ed. in MMRF, xx–xxii (1905–6/R)
Second livre contenant 50 pseaumes de David, 3vv (1608); ed. in Lamothe, ii
Troisième livre des pseaumes de David, 3vv (1610); ed. in Lamothe, ii
2 psalms 5, 6vv, in Second livre des meslanges (1612) [also incl. other sacred and secular works, see below]; ed. in MMFTR, viii (1928)


Other sacred vocal:
Octonaires de la vanité et inconstance du monde (36 works) (A. de la Roche Chandieu, S. Goulart, J. du Chesne), 3, 4vv (1606); ed. in MMFTR, i (1924), viii (1928); ed. and trans. A. Seay, as Reflections on the Vanity and Inconstancy of the World (New York, 1967–9)
Missa ad placitum, 4–7vv (1607); ed. M. Sanvoisin, Le pupitre, ii (Paris, 1967)
Second livre des meslanges (Mag, 3 motets, sacred chanson), 3–7, 10vv (1612) [also incl. pss and secular works]; sacred chanson ed. in MMFTR, viii (1928)
5 motets S, bvv, in Livre de meslanges (1585) [see below]; 1, 3vv, 1565
Chanson spirituelle, 7vv, 1572; 2, 4–5vv, Livre de meslanges (1585)
Mass, 5vv, I-Td Succio A 2 (c1570–95), doubtful


Instrumental:

3 fantasias in Second livre des meslanges (1612)
Psalm, chanson spirituelle, lute, N. Vallet: Secretum musarum (Amsterdam, 1615/R in Complete Works of Nicolaes Vallet, iii, Utrecht, 1992)
Canzonetta, chanson spirituelle, lute, 1592 (Geneva, 1977)
7 other works, lute, 1601
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Ven 25 Sep - 13:13

Je ne connaissais pas ce compositeur mais c'est tout ce que j'aime, cela n'étonnera personne ici, je pense Wink
J'ai trouvé des psaumes de la Réforme (que je trouve magnifiques) que je dédie à Jean



https://youtu.be/ilt6yxMj9CE
Revenir en haut Aller en bas
lohengrin

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 80
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Claude Lejeune   Ven 25 Sep - 15:37

Si cela peut interrèsser , je possède un CD de 1991 de motets de  Claude Lejeune, interprété par l'ensemble Jacques Moderne dirigé par Jean Pierre Ouvrard (hélas décédé en 1992 ) ensemble dans lequel d'ailleurs chantait une soprano maintenant très connue " Patricia Petitbon "
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2590
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Mer 20 Avr - 17:47

Cf discussion sur l'autre fil, je commencerai par ce compositeur tout à l'heure, puisque je chante ses psaumes. Je ne le connaissais pas du tout, la découverte est belle.
Je vous parlerai de ces fameux psaumes -je chante le XXXIIIème entre autres-. Extrait du "Premier Livre de Pseaulmes à 10 parties..."


Dernière édition par Anouchka le Mer 20 Avr - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6535
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Mer 20 Avr - 22:38

laudec a écrit:
Je ne connaissais pas ce compositeur mais c'est tout ce que j'aime, cela n'étonnera personne ici, je pense Wink
J'ai trouvé des psaumes de la Réforme (que je trouve magnifiques) que je dédie à Jean



https://youtu.be/ilt6yxMj9CE

Cà m'avait échappé... Crying or Very sad merci Laudec, c'est très beau
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2590
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Mer 20 Avr - 23:43

C'est plus que beau, c'est génial !
J'ai préparé un fil que j'espère ne pas être trop barbant, et qui peut-être Jean te "parlera", car je vais un peu expliquer le chant : Pourquoi cela semble "facile", mais comme cela est ô combien, très difficile.... : D'une part parce que les sopranos chantent très haut, que les quatre pupitres sont en respons parfait, sinon tout est horrible... Que nous n'avons pas de viole, ni de luth, ni de trompette..., sauf un petit orgue, un alto et une flûte, une contrebasse, et il faut se débrouiller avec ça. Et donner de l'expression vocale un peu mystique.... et ne pas avoir l'air trop endormi ou pas motivé....
Et quand je pense qu'on est sur des traductions de Clément Marot, nom d'Apollon !! Very Happy

P.S. :
Icare a écrit:
l'Ensemble Clément Janequin
... Ils se sont spécialisés dans la musique, entre autres, de Claude Le Jeune, et ils sont vraiment "la référence"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Jeu 21 Avr - 9:12

C'est fabuleux de pouvoir chanter comme cela ces voix s'harmonisent et s'enrichissent l'une l'autre avec une telle générosité, il y a là comme quelque chose de surnaturel
Les voix d'hommes et de femmes se marient avec grande subtilité, je me demande à partir de quand les voix de femmes ont été intégrées à ce genre de chants polyphoniques, je suppose qu'au départ c'étaient les hommes seuls qui chantaient ?
Quel travail cela doit être pour arriver à ce résultat .
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Jeu 21 Avr - 10:27

Il n'y a rien de commun dans la musique de Le Jeune. Depuis les psaumes sur des traductions de Marot (qui sont toujours utilisés chez les Réformés, me semble-t-il) jusqu'à la musique profane sur des textes des grands poètes du temps (cf "Le Printemps", qui me l'a fait découvrir, sur des poèmes mesurés à l'antique de Baïf et de Desportes), en passant par des oeuvres à mi-chemin, tels les "Octonaires"...
On trouve beaucoup de morceaux sur Youtube, dont "Reveci venir du Printemps" est au sommet du hit-parade. Dont une interprétation inattendue par un ensemble choral japonais :

https://youtu.be/3dHpjt7oDHA
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6535
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Jeu 21 Avr - 10:43

Certes, je dirais même que c'est IMPOSSIBLE d'arriver à une telle qualité vocale si le choeur est formé d'amateurs de tout âges (et dans ce cas la moyenne d'âge est très souvent plus proche de 60 ans que de 30! Wink )....et cela pour n'importe quelle musique ou compositeur : la difficulté tient bien plus à la qualité vocale des choristes qu'à la musique elle même...qui dans le cas des compositeurs de la renaissance n'est pas plus difficile , voire moins, que le baroque , le classique , ... etc. je parle en général, et dans chaque période il y a des compositions plus complexes, plus difficiles à interpréter que d'autres ...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Jeu 21 Avr - 22:35


Anouchka, j'ai déplacé ici ton message avec une réplique du propos de Jean afin que ce topic reste concentré sur le compositeur Claude Le Jeune. Vous pourrez ainsi débattre librement. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2590
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   Jeu 21 Avr - 23:39

Merci Icare, excellente idée car les problèmes et bonheurs des chorales méritent le fil que Joachim avait créé.. pour ton humble servante...
Et que Claude Le Jeune mérite le sien à part entière.
Complexe, ce Le Jeune, qui malgré tout, a réussi grâce aux "psautiers" (les répertoires, Lyon et Paris de mémoire), à laisser une trace durable dans une oeuvre très importante et superbe, malgré un désamour lié à plusieurs facteurs -la religion, entre autres etc..-.
Son oeuvre profane (que je ne chante pas encore), me semble superbe Wink
Les traducteurs de Le Jeune n'ont pas été que Clément Marot, évidemment, et pas mal de compositeurs ont fait des arrangements sur ses musiques, j'y reviendrai aussi.
Mon intérêt pour lui, est que sa polyphonie, qui SEMBLE SIMPLE, mais ne l'est pas, permet une vraie vie de choeur, une introduction de la voix de femme, effectivement, et un changement d'instruments très novateur. A suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claude Le Jeune (v 1530-1600)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Le Jeune (v 1530-1600)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: