Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 York Bowen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: York Bowen   Mer 25 Mai - 15:15

Biographie:

A sa mort en 1961, York Bowen incarnait une manière de dichotomie: être à la fois respecté et oublié. Sa réputation de compositeur-pianiste fut d’abord telle que ses apparitions suscitaient des articles enfiévrés, ses concerts se jouaient à guichets fermés et quantité de nombreux musiciens remarquables prisaient et interprétaient ses œuvres, notamment Lionel Tertis, Fritz Kreisler, Beatrice Harrison, Aubrey et Dennis Brain, Albert Fransella, Hans Richter et Sir Henry Wood. Sa collaboration avec ces artistes de légende, alliée à son extraordinaire intelligence des instruments pour lesquels il écrivait, se traduisit par maintes excellentes partitions, un héritage dont la valeur est désormais, le temps aidant, éclairée d’un jour plus limpide.


Benjamin du copropriétaire de Bowen et McKechnie, négociants en whisky, Edwin York Bowen naquit à Crouch Hill (Londres) le 22 février 1884. Très tôt, sa mère lui apprit la musique puis, conscients de son remarquable talent, ses parents l’inscrivirent au North Metropolitan College of Music, où il fit de rapides progrès: à seulement huit ans, il joua le Concerto pour piano de Dussek. Après avoir été l’élève d’Alfred Izard au Blackheath Conservatoire, il obtint, à l’âge de quatorze ans, la bourse Erard qui lui permit d’intégrer la Royal Academy of Music, où il étudia le piano et la composition avec Tobias Matthay et Frederick Corder. Souvent primé, il remporta le Charles Lucas Prize pour son poème symphonique The Lament of Tasso, qui fut donné lors d’un Promenade Concert, au Queen’s Hall, en 1903, sous la direction de Henry Wood. En 1905, l’Academy lui décerna son diplôme, avec la Worshipful Company of Musicians Medal, et, en 1909, elle le nomma professeur de piano, un poste qu’il occupa pendant cinquante ans.

Durant les années 1900–1910, Bowen fut singulièrement productif: il composa ses trois premiers concertos pour piano et les interpréta au Queen’s Hall sous la baguette d’éminents chefs d’orchestre comme Hans Richter et Sir Henry Wood, nombre des musiciens les plus remarquables de l’époque recherchant ses prodigieux talents de pianiste. Ses œuvres orchestrales furent, elles aussi, populaires: en 1906, au Queen’s Hall, sa Symphonic Fantasia fut exécutée par le London Symphony Orchestra placé sous la direction d’un Hans Richter qui se joignit aux applaudissements enthousiastes du public. À cette décennie appartiennent également un Concert Overture, deux symphonies ainsi qu’une bonne vingtaine de pièces pour piano solo et de musiques de chambre, notamment de substantielles partitions pour alto. Bowen n’avait alors que vingt-six ans et, connaissant sur le bout des doigts l’essentiel du répertoire standard, il était autant demandé comme pianiste que comme compositeur. Quand la guerre éclata, en 1914, il s’enrôla dans les Scots Guards, jouant du cor (c’était aussi un excellent altiste) dans la fanfare du régiment, mais il contracta une pneumonie en France et dut être rapatrié. La guerre terminée, il reprit son poste à l’Academy mais sentit que son style de composition romantique n’était plus en phase avec un monde en rapide mutation.

Sans se laisser décourager, il demeura fidèle au style auquel il croyait et produisit, dans l’entre-deux-guerres, des œuvres sublimes, notamment son Concerto pour piano no 4, son Quintette avec cor, deux quatuors à cordes et ses vingt-quatre Préludes dans tous les tons majeurs et mineurs op. 102, très applaudis. D’autres pièces instrumentales parurent dans les années 1940 (là encore dédiées aux plus remarquables musiciens de l’époque, qui les jouèrent, tels Gareth Morris, Pauline Juler et Carl Dolmetsch), suivies de son Concerto pour cor et de sa Symphonie no 3 (la quatrième est perdue), à la fin des années 1950. Sa production fut abondante—et, pour l’essentiel, inédite.

Grâce à la récente résurrection de sa musique, Bowen est un compositeur mieux considéré, mais c’est surtout du pianiste que beaucoup se souviennent. Ses interprétations appelèrent d’admirables critiques, pour ses œuvres à lui, qu’il joua souvent, mais aussi pour son exécution de nombreuses grandes pages du répertoire concertant. Il fut le compositeur britannique qui écrivit le plus pour le clavier, notamment des pièces pédagogiques, et il fut le seul à embrasser de manière si exhaustive un spectre allant des enfantines aux partitions virtuoses, des musiques pour une main à celles pour deux pianos. Les influences de Chopin, de Liszt, de Rachmaninoff, de Brahms, de Strauss et de Debussy y font un collage stylistique contribuant à un remarquable univers sonore.

Bowen apporta beaucoup à la musique britannique et l’on n’arrive pas à comprendre qu’il ait été à ce point négligé. Au fil des ans, ses œuvres remportèrent de nombreux prix et son jeu était légendaire (il utilisa ses propres cadenzas pour réaliser, en 1925, le premier enregistrement commercial du Concerto pour piano no 4 de Beethoven et, comme Rachmaninoff, il assura la partie solo lors de la création de ses quatre concertos pour piano). Sa mort soudaine, en 1961, ne fit hélas couler que peu d’encre—à peine quelques phrases, parfois inexactes, dans les rubriques nécrologiques. Sir Henry Wood déclara que Bowen n’avait jamais eu la place de compositeur qu’il méritait. Espérons que, avec le regain d’intérêt dont sa musique jouit actuellement, les choses vont changer.

Sources: Hyperion records

Oeuvres:

Piano Concerto No 3 in G minor 'Fantasia' Op 23
Piano Concerto No 4 in A minor Op 88
Piano Sonata No 1 in B minor Op 6
Piano Sonata No 2 in C sharp minor Op 9
Piano Sonata No 3 in D minor, Op 12
Short Sonata in C sharp minor Op 35 No 1
Piano Sonata No 5 in F minor Op 72
Piano Sonata No 6 in B flat minor Op 160
24 Preludes in all major and minor keys Op 102
Ballade No 2 Op 87
Berceuse Op 83
Suite Mignonne Op 39
Toccata in A minor Op 155
Romance No 1 in G flat major Op 35
Romance No 2 in F major Op 45
Viola Concerto in C minor Op 25
Miniature Suite in C major Op 14
Viola Sonata No 1 in C minor Op 18
Viola Sonata No 2 in F major Op 22
Fantasia for four violas Op 41 No 1
Romance in D flat major
Phantasy in F major Op 54
Romance in A major
Allegro de concert
Rhapsody in G minor
Melody for the G string Op 47
Melody for the C string Op 51 No 2


Voilà cette une liste non exhaustive les informations étant assez dures à trouver sur ce compositeur. Personnellement pour avoir écouté ses concertos pour piano n°3 et 4, le 4 se place comme une oeuvre majeure du romantisme à mettre à côté des concerto de Rachmaninov et Tchaïkovsky. Je souhaiterais remercier aussi Hyperion Records qui fait beaucoup pour la réintégration de ce compositeur (6 cd lui sont dédiés).

Pour les oreilles son concerto n°3:



Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5935
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: York Bowen   Mer 25 Mai - 17:44

Merci pour cette découverte Vizz ... voilà du contemporain déjà plus abordable pour moi.
Certaines parties me font penser aux grandes comédies musicales américaines.

Discographe (partie)









Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6579
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: York Bowen   Jeu 26 Mai - 8:48

En effet!! ...j'aime aussi beaucoup ces exemples
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

avatar

Nombre de messages : 799
Age : 50
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: York Bowen   Jeu 26 Mai - 20:28

Je viens d'écouter le 4eme concerto pour piano dans l'enregistrement d'Hyperion, stimulé par ce nouveau sujet ouvert par VizZ.

Je trouve que c'est une très bonne interprétation d'une oeuvre intéressante et assez originale. Le concerto est une oeuvre majistrale d'environ 40 minutes composée de 3 mouvements :
Le premier mouvement : Moderato serioso Allegro Moderato commence assez doucement mais se développe en douceur.
Le second mouvement : Poco lento Sostenuto Poco piu andante me semble le plus réussi, l'intensité est plus forte que le premier mouvement. La musique me fait penser a une sorte de Rachamanif avec un peu plus douceur.
- Le troisième mouvement : Allegro energico e Risuluto Moderato Serioso est plus intense, les contraste sont plus violent, l analogie avec Rachamanivof se confirme jusqu'au 2 dernières minutes ou le calme revient.

Je re écouterai avec plaisir cette oeuvre et souhaite explorer un peu plus ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: York Bowen   Jeu 26 Mai - 20:39

Je ne connaissais pas, mais c'est assez sympa en effet. Il y a du romantisme dans sa musique je trouve
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: York Bowen   Jeu 26 Mai - 20:41

Et par certains côtés, un petit côté Rachmaninovien aussi je trouve Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: York Bowen   Jeu 26 Mai - 20:42

D'ailleurs dans le début du premier mouvement je trouve qu'on retrouve "les cloches" chèrent à Rachmaninov que l'on retrouve aussi dans le début du 2ème concerto de ce dernier. La première fois que j'ai écouté le 4ème de Bowen j'ai immédiatement pensé à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: York Bowen   Jeu 26 Mai - 20:45

Oui et puis aussi l'utilisation de l'orchestre et du piano. Il a un peu la même "couleur musicale" que Rachmaninov je trouve dans leur utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: York Bowen   Dim 13 Nov - 22:45

Ses deux symphonies sont également de purs chez d'oeuvres. Je trouve que ce compositeur est méconnu alors qu'il est un compositeur et ces symphonies préfigurent des grandes réussites mahlériennes qui arriveront. A l'écoute j'ai reconnu du Mahler et du Tchaikovsky mais honnêtement c'est vraiment très riche. Je vous invite à les découvrir. Il en a écrit une 3ème qui n'a pas encore été enregistrée. Je crois qu'il a également écrit des concerto pour alto. Petite précision sa première symphonie fut composée quand il avait 18 ans et vu quand même la construction remarquable de celle-ci je dirais que ce compositeur était un génie.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6579
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: York Bowen   Dim 13 Nov - 23:51

Merci pour l'info!!....en tout cas c'est vrai que pour être méconnu il peut participer au concours de "qui l'est le plus", parmi les compositeurs qui valent le détour Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: York Bowen   Lun 12 Déc - 18:45

Excellent album, excellente musique, je recommande I love you

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: York Bowen   Lun 12 Déc - 19:13

Je l'ai déjà je confirme. Le quatrième concerto est un chef d'oeuvre !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16563
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: York Bowen   Jeu 24 Oct - 9:59

Un catalogue un peu plus complet :

Orchestre

Symphony No. 1 in G major, Op. 4 (1902)
The Lament of Tasso, Op. 5 (1902)
Concert Overture in G minor, Op. 15 (1903-04)
Symphonic Fantasia, A Tone Poem in F major, Op. 16 (1905)
Symphony No. 2 in E minor, Op. 31 (1909)
At the Play, Op. 50 (1913)
Suite, Op. 57 (1920)
Eventide, Orchestral Poem, Op. 69 (1922)
Festal Overture in D major, Op. 89 (1929)
Somerset Suite (1940)
Symphonic Suite (1942)
Fantasy Overture on "Tom Bowling", Op. 115 (1945)
Arabesque for harp and string orchestra (1949)
Symphony No. 3 in E minor, Op. 137 (1951); lost
Three Pieces for string orchestra with harp, Op. 140 (c. 1951); lost
Miniature Suite for school orchestra (c. 1960)
Symphony No. 4 in G major (1961); incomplete
The Hardy Tin Soldier No. 1 pour vents


Concertos

Concerto No. 1 in E♭ major for piano and orchestra, Op. 11 (1903)
Concerto No. 2 "Concertstück" in D minor for piano and orchestra, Op. 17 (1905)
Concerto No. 3 "Fantasia" in G minor for piano and orchestra, Op. 23 (1907)
Concerto in C minor for viola and orchestra, Op. 25 (1906–1907)
Concerto in E minor for violin and orchestra, Op. 33 (1913)
Rhapsody in D major for cello and orchestra, Op. 74 (c. 1924)
Concerto No. 4 in A minor for piano and orchestra, Op. 88 (1929)
Concerto for horn, string orchestra and timpani, Op. 150 (1955)


Musique de chambre

Three Duos for violin and viola
Miniature Suite for flute and piano
Miniature Suite for flute, oboe, 2 clarinets and bassoon
Soliloquy and Frolic for unaccompanied flute
Sonata for 2 flutes
Romance in D♭ major for violin or viola and piano (1900, 1904)
Sonata in B minor for violin and piano, Op. 7 (1902)
Fantasia in F major for viola and organ (1903)
Sonata No. 1 in C minor for viola and piano, Op. 18 (1905)
Allegro de Concert in D minor for cello or viola and piano (1906)
Sonata No. 2 in F major for viola and piano, Op. 22 (1906)
Finale of English Suite for string quartet (1908); from Suite on Londonderry Air co-composed with Frank Bridge, Hamilton Harty, J. D. Davis (John David Davis) and Eric Coates
Phantasie Trio for violin, cello (or viola) and piano, Op. 24
Poem in G♭ major for viola, harp and organ, Op. 27 (1912)
Romance in A major for cello and piano (1908)
Suite in D minor for violin and piano, Op. 28 (1909)
Phantasie in E minor for violin and piano, Op. 34 (1911)
Serenade for violin and piano (1917)
Valse harmonique for violin and piano (1917)
String Quartet No. 2 in D minor, Op. 41 (c.1918)
Fantasia ("Fantasie Quartet") in E minor for 4 violas, Op. 41 No. 1 (1907)
String Quartet No. 3 in G major, Op. 46 (1919)
Melody on the G-String in G♭ major for violin or viola and piano, Op. 47 (1917)
Melody for the C-String in F major for viola and piano, Op. 51 No. 2 (1918)
Phantasy in F major for viola and piano, Op. 54 (1918)
Two Duets for 2 violas (1920)
Sonata in A major for cello and piano, Op. 64 (1921)
Two Preludes for horn and piano (1921)
Rhapsody Trio in A minor for violin, cello and piano, Op. 80 (1926)
Quintet in C minor for horn and string quartet, Op. 85 (1927)
Sonata for oboe and piano, Op. 85 (1927)
Albumleaf for violin and piano (published 1927)
Melody for violin and piano (published 1928)
Phantasie-Quintet for bass clarinet and string quartet, Op. 93 (1932)
Sonata in E♭ major for horn and piano, Op. 101 (1937)
Allegretto in G major for violin or cello and piano, Op. 105 (published 1940)
Sonata for clarinet and piano, Op. 109 (1943)
Sonata in E minor for violin and piano, Op. 112 (1945)
Trio in 3 Movements in E minor for violin, cello and piano, Op. 118 (1945)
Sonata for flute and piano, Op. 120 (1946)
Sonatina for treble recorder and piano, Op. 121
Song in F major for violin and piano (1949)
Bolero in A minor for violin and piano (1949)
Ballade for oboe, horn and piano, Op. 133
Rhapsody in G minor for viola and piano, Op. 149 (1955)
Three Pieces for viola d'amore and piano, Op. 153
Poem for viola d'amore and piano (1957)
Piece for Viola in E♭ (1960)
Introduction and Allegro in D minor for viola d'amore and piano (1961)


Harpe

Arabesque


Orgue

Melody in G minor
Fantasia in G minor, Op. 136
Wedding March in F major (1961)


2 Pianos

Ballade
Two Pieces, Op. 106 (1939)
Sonata No. 2 in E minor, Op. 107 (1941)
Waltz in C, Op. 108 (1941)
Theme and Variations, Op. 139 (1951)


Piano 4-hands

Suite in Three Movements, Op. 52 (1918)
Suite No. 2, Op. 71
4 Pieces for Piano Duet, Op. 90
Suite, Op. 111


Piano solo

Spare Moments (Books 1 & 2), Op. 1
Silhouettes, 7 Morceaux Mignons, Op. 2
Four Pieces, Op. 3
Sonata No. 1 in B minor, Op. 6 (published 1902)
Stray Fancies, 4 Little Pieces, Op. 8
First Rhapsody, Op. 8 (1902)
Sonata No. 2 in C♯ minor, Op. 9 (1901)
Concert Study No. 1 in G♭ major, Op. 9 No. 2
Rhapsody in B minor, Op. 10 (1902)
Sonata No. 3 in D minor, Op. 12
Caprice No. 2, Op. 13
Miniature Suite in C major, Op. 14 (1904)
Nocturne (1904)
A Whim, Op. 19 No. 2
Three Pieces, Op. 20 (1905) : Arabesque, Rêverie d'amour, Bells : An Impression
Polonaise in F♯ major, Op. 26 No. 2 (1906)
Humoresque in G major (1908)
Concert Study No. 1 in F major, Op. 32
Short Sonata [Piano Sonata No. 4] in C♯ minor, Op. 35 No. 1
Romance No. 1 in G♭ major, Op. 35 No. 2
Suite No. 3, Op. 38
Evening Calm in B♭ major (1915)
Suite Mignonne, Suite No. 4 for Piano, Op. 39 (1915)
Curiosity Suite, Suite No. 5 for Piano, Op. 42
Three Sketches, Op. 43 (published 1916)
Three Miniatures, Op. 44 (1916)
Romance No. 2, Op. 45
Twelve Studies, Op. 46
Ballade No. 1 (1919)
Three Serious Dances, Op. 51 (1919)
Mood Phases, Op. 52
Those Children!, 5 Impressions, Op. 55
Fragments from Hans Andersen, Suite for Piano, Part One, Op. 58
Fragments from Hans Andersen, Suite for Piano, Part Two, Op. 59
Fragments from Hans Andersen, Suite for Piano, Part Three, Op. 61
Variations and Fugue on an Unoriginal Theme, Op. 62
Sonata No. 5 in F minor, Op. 72 (1923)
The Way to Polden (An Ambling Tune), Op. 76 (1925)
Capriccio, Op. 77
Nocturne in A♭ major, Op. 78 (published 1925)
Three Preludes, Op. 81
Berceuse, Op. 83 (1928)
Rêverie in B major, Op. 86
Ballade No. 2 in A minor, Op. 87 (published 1931)
Three Songs without Words, Op. 94 (published 1935) : Song of the Stream, Solitude, The Warning
Idyll, Op. 97
Falling Petals, Op. 98 No. 1
Turnstiles, Op. 98 No. 3
Twelve Easy Impromptus, Op. 99
Two Pieces, Op. 100 : Ripples, A Short Sketch in F major (1937), Shadows, Prelude in D major
Prelude in G minor
Twenty-Four Preludes in All Major and Minor Keys, Op. 102 (1938, published 1950)
Three Novelettes, Op. 124 (published 1949)
Siciliano (in F major) and Toccatina (in A minor), Op. 128 (1948)
Fantasia in G minor, Op. 132 (1948)
Two Intermezzi, Op. 141 (1951)
Sonatina, Op. 144 (1954)
Four Bagatelles, Op. 147 (1956)
Toccata, Op. 155 (1957)
Partita, Op. 156 (1960)[2]
Sonata No. 6 in B♭ minor, Op. 160 (1961)


Musique vocale

Cordovan Love Song, Op. 68 No. 4; words by George Leveson-Gower
Four Chinese Lyrics, Op. 48
The Hidden Treasure; words by George Leveson-Gower
If You Should Frown; words by George Leveson-Gower
In June; words by George Leveson-Gower
Love's Reckoning; words by George Leveson-Gower
Love and Death; words by George Leveson-Gower
A Moonlight Night; words by Robert Southey
Storm Song; words by George Leveson-Gower
We Two
The Wind's an Old Woman, Op. 75 No. 1; words by Wilfrid Thorley
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16563
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: York Bowen   Lun 8 Déc - 12:08

Je n'avais pas encore fait de commentaires, pourtant j'ai écouté symphonies et concertos pour piano Embarassed  Encore un contemporain qui a composé une musique post romantique, qui évidemment me convient tout à fait Wink

Et c'est confirmé par ce CD de musique de chambre !



Oeuvres du CD :

Sonate pour clarinette et piano en fa mineur, op 109 (1943)
Rhapsody Trio en la mineur, op 80 (1926)
Trio pour piano, violon, violoncelle en ré mineur (v. 1900)
Phantasy Quintet en ré mineur pour clarinette basse et quatuor à cordes, op 93 (1933)
Trio pour piano, violon, violoncelle en mi mineur, op 118 (1946)

L'oeuvre maîtresse est le trio op 118, quelque peu brahmsien, la plus originale la Rhapsodie Quintet en 1 mouvement, qui fait usage de la clarinette basse.


Un autre enregistrement de la sonate pour clarinette et piano, pour s'en faire une idée, qui ne peut que plaire à Stadler.

https://www.youtube.com/watch?v=Qkx9aQ7v9lc&spfreload=10

Tant que j'y suis, voici les deux symphonies

https://www.youtube.com/watch?v=8I2uJjkqqec&spfreload=10

https://www.youtube.com/watch?v=9wx42ej-eO4&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: York Bowen   

Revenir en haut Aller en bas
 
York Bowen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: