Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Frank Martin (1890-1974)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Frank Martin (1890-1974)   Lun 6 Nov - 9:54

Frank Martin est un compositeur suisse, né le 15 septembre 1890 à Genève et mort le 21 novembre 1974 à Naarden. Il a vécu une partie de sa vie aux Pays-Bas et est toujours resté célèbre en Suisse.

Il est né à Genève, dixième et dernier enfant de Charles Martin, un pasteur. Avant même de débuter l'école, il jouait déjà du piano et maitrisait l'improvisation. A 9 ans, il composait des chants complets, sans avoir reçu aucune instruction musicale. Une pièce de Bach, la Passion selon saint Matthieu qu'il entendit à l'âge de 12 ans lui laissa une impression profonde, et Bach devint son vrai mentor.

Il étudie les mathématiques et la physique à l'Université de Genève pendant deux ans (selon le souhait de ses parents), tout en travaillant à la composition et en étudiant le piano avec Joseph Lauber (1864-1952), un compositeur genevois, qui fut aussi organiste au Locle, professeur à Zurich en 1901, chef d'orchestre au Grand Théâtre de Genève.. De 1918 à 1926, il vécut à Zurich, Rome, et Paris. Les compositions de cette période le montrent à la recherche de son propre langage musicale.
En 1926, il fonde la Société de Musique de Chambre de Genève, qu'il dirige en tant que pianiste et claveciniste pendant 10 ans. Durant cette période, il enseigne aussi la theorie musicale et l'improvisation à l'institut Jaques-Dalcroze et la musique de chambre au conservatoire de Genève.
Il a été le directeur du Technicum Moderne de Musique de 1933 à 1940 et le président de l'Association des musiciens Suisses de 1942 à 1946.
Il part aux Pays-Bas en 1946 pour trouver plus de temps pour ses compositions qu'il ne le peut en Suisse, où il est impliqué dans de trop nombreuses activités. Il vécut 10 ans à Amsterdam, et s'installe finalement à Naarden.

De 1950 à 1957, il enseigne la composition au Staatliche Hochschule für Musik à Cologne, Allemagne. Par la suite, il renonce à l'enseigement et se concentre sur ses compositions, les quittant ocasionnellement pour des concerts de musique de chambre et pour diriger des orchestrations (de ses propres œuvres).

Quatre pièces brèves pour guitare (1933)
Le vin herbé (1938 et 1940-1941)
Petite symphonie concertante (1944-1945)
In terra pax (1944), oratorio
Concerto pour sept instruments à vents, timpani, et cordes (1949)
Golgotha (1945-1948), oratorio
Polyptyque, et deux petits orchestres à cordes (1973)
Requiem (1971-1972)

Il écrit aussi une symphonie complète (1937), deux concertos pour pianos, un concerto pour clavecin, un concertopour violon, un concerto pour violoncelle, et une série de ballades pour plusieurs instruments seuls avec piano ou orchestre.

Il a développé un style inspiré du dodécaphonisme d'Arnold Schönberg, montrant son intérêt en cela à partir de 1932, mais n'abandonnant pas complètement la tonalité.

Il travailla sur sa dernière cantate, Et la vie l'emporta jusque dix jours avant sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5663
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mer 16 Déc - 13:07

Des appréciations sur le compositeur, trouvées sur son site : http://www.frankmartin.org/fra/fra_index.html

« Quand je joue le "Polyptyque" de Frank Martin, je ressens la même responsabilité, la même exaltation qu'en jouant la Chaconne de Bach. » Yehudi Menuhin

« Sa musique est comme un roc dans la marée, capable de garder vivante la foi dans l'avenir de la musique. » Dietrich Fischer-Dieskau
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Jeu 24 Déc - 20:18

J'aime énormément ce compositeur et possède beaucoup de ses oeuvres,notamment LE VIN HERBE,l'un de ses chefs-d'oeuvre. J'aime l'homme aussi dans ce que les photographies reflètent de sa personnalité. J'y ressens une grande âme,une forte spiritualité. J'aurais aimé m'asseoir à une table avec lui et cela malgré que je ne supporte pas l'odeur de la pipe. Hehe Je partage complètement l'avis de D.F.D.


Dernière édition par Icare le Jeu 30 Juil - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 24 Juil - 8:39

A la réécoute de son REQUIEM,je me suis fait la réflexion d'une oeuvre singulière qui n'a pas beaucoup à pâlir,il me semble,des illustres réussites homonymes du passé. Conçue pour quatuor vocal solo,choeur mixte,orchestre et grand orgue,j'aime l'esthétique de cette pièce, les instruments,Flûte,trompette et autres qui se détachent de l'orchestre et s'offrent une relative proximité avec les solistes vocaux...un orgue qui y joue un rôle presque aussi important que l'orchestre,un clavecin qui n'est pas l'instrument le plus mis en exergue mais qui est là,bien présent,tel un second rôle que l'on finit par remarquer,une seconde voix qui apporte finalement une légère dimension baroque au REQUIEM. Le quatuor vocal est composé d'une soprano; Elisabeth Speiser, d'une contralto; Ria Bollen,d'un ténor; Eric Tappy et d'un basse; Peter Lagger, auquel s'ajoute un choeur mixte: Union Chorale et choeur de dames de Lausanne et le Groupe vocal "Ars Laeta",puis André Luy à l'orgue et l'Orchestre de la Suisse Romande sous la direction de FRANK MARTIN lui-même.

L'ovation qu'il reçoit à la fin est dense et poignante. Je n'ai même pas pu arrêter mon lecteur avant le dernier applaudissement. Je suis resté scotché, comme on dit.


Dernière édition par Icare le Jeu 30 Juil - 17:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6398
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 24 Juil - 9:39

J'ai l'occasion de chanter sa messe pour double choeur...très beau souvenir!
tu connais certainement alors son oratorio Golgotha?....si oui est ce que le rôle de la mezzo y est important? (je te demande çà, car une nouvelle version chez HM dirigée par Daniel Reuss comporte dans ses solistes une jeune mezzo que j'aime énormément: Marianne Beate Kielland....
Mais cette version est plus chère que deux autres plus anciennes , plus anciennes mais qui doivent être pas mal non plus (dont une dirirgée par Franck Martin lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 24 Juil - 9:45

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean



Nombre de messages : 6398
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 24 Juil - 10:15

merci Snoopy Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15856
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 24 Juil - 10:23

Je possède ce Requiem, mais il faudrait que je réécoute pour en parler. Il me semble qu'il m'avait paru assez austère.

Sa dernière oeuvre, la cantate "Et la vie l'emporta", inachevée pour l'orchestration est complétée par son élève Bernard Reichel. C'est un combat d'un mourant contre la mort, en trois parties: Imploration, la Mort repoussée (le combat), et Offrande pour la victoire.

C'est très émouvant quand on pense qu'il est mort en la composant...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 24 Juil - 10:37

Jean a écrit:
J'ai l'occasion de chanter sa messe pour double choeur...très beau souvenir! tu connais certainement alors son oratorio Golgotha?....si oui est ce que le rôle de la mezzo y est important? (je te demande çà, car une nouvelle version chez HM dirigée par Daniel Reuss comporte dans ses solistes une jeune mezzo que j'aime énormément: Marianne Beate Kielland....Mais cette version est plus chère que deux autres plus anciennes , plus anciennes mais qui doivent être pas mal non plus (dont une dirirgée par Franck Martin lui-même)

  Le double Cd de GOLGOTHA que je possède date de 1988 et l'oeuvre y est dirigée par HAYKO SIEMENS. A l'époque où je l'ai trouvé au hasard d'une FNAC,je n'avais pas hésité, n'imaginant même pas qu'il pouvait y en avoir d'autres versions. La soprano,ici MARTINA VON BARGEN,y assume honorablement un rôle important mais il faudrait que je remette tout ça dans mes oreilles,car il y a un moment que je ne l'ai pas réécoutée,n'ai pas non plus la possibilité de pouvoir la comparer aux deux autres versions. Si un cd existe déjà de la version avec  MARIANNE BEATE KIELLAND,je ne serais pas étonné de le voir à prix sympa dans un magasin parisien comme La Chaumière.

  Sa MESSE pour double choeur est effectivement très belle et je l'ai interprétée par le Netherlands Chamber Choir. Elle est d'ailleurs couplée avec ses "FIVE ARIEL SONGS" pour choeur mixte et sa délicieuse cantate de chambre ET LA VIE L'EMPORTA (1974) qu'il composa alors que son état de santé se détériorait de jour en jour. C'est dans cette période qu'il mourut et je ne sais pas si le compositeur et ami,BERNARD REICHEL,en bon connaisseur de l'oeuvre de MARTIN,n'est pas intervenu dans la finition de cette pièce. Il me semble l'avoir lu quelque-part mais je ne sais plus où. (à vérifier)


Dernière édition par Icare le Jeu 30 Juil - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 24 Juil - 10:41

joachim a écrit:
Je possède ce Requiem, mais il faudrait que je réécoute pour en parler. Il me semble qu'il m'avait paru assez austère.

Sa dernière oeuvre, la cantate "Et la vie l'emporta", inachevée pour l'orchestration est complétée par son élève Bernard Reichel. C'est un combat d'un mourant contre la mort, en trois parties: Imploration, la Mort repoussée (le combat), et Offrande pour la victoire.

C'est très émouvant quand on pense qu'il est mort en la composant...

Et bien ,Joachim,tu viens de balayer le doute que j'avais et effectivement,tu as raison de mentionner une certaine austérité dans son REQUIEM,mais pour ma part,l'austérité ne me dérange pas toujours en musique et je peux même avancer que dans ce cas précis elle contribue largement à la beauté singulière de cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15856
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 25 Juil - 18:35

Icare a écrit:
joachim a écrit:
Je possède ce Requiem, mais il faudrait que je réécoute pour en parler. Il me semble qu'il m'avait paru assez austère.

Sa dernière oeuvre, la cantate "Et la vie l'emporta", inachevée pour l'orchestration est complétée par son élève Bernard Reichel. C'est un combat d'un mourant contre la mort, en trois parties: Imploration, la Mort repoussée (le combat), et Offrande pour la victoire.

C'est très émouvant quand on pense qu'il est mort en la composant...

Et bien ,Joachim,tu viens de balayer le doute que j'avais et effectivement,tu as raison de mentionner une certaine austérité dans son REQUIEM,mais pour ma part,l'austérité ne me dérange pas toujours en musique et je peux même avancer que dans ce cas précis elle contribue largement à la beauté singulière de cette oeuvre.

Je suis en effet en train de réécouter ce Requiem, et il est vrai qu'il est très austère, plus encore, je trouve que chez les compositeurs de la Renaissance, genre Palestrina. Austère et relativement "moderne", ce qui n'est pas toujours le cas chez Martin. Finalement, je m'aperçois que je n'aime pas trop.... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 25 Juil - 19:14

Et que penses-tu de sa cantate ET LA VIE L'EMPORTA? Dans ses oeuvres chantées,j'estime que LE VIN HERBE est sa plus aboutie,même si je ne suis pas sûr qu'elle m'émeut plus que son REQUIEM. Je peux comprendre que son austérité te rebute.


Dernière édition par Icare le Jeu 30 Juil - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15856
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 25 Juil - 19:25

Sa cantate "et la vie l'emporta", son chant du cygne, par contre j'aime beaucoup (j'en parle un peu plus haut).

Je ne connais pas le Vin herbé, je ne peux donc en parler. Parmi les oeuvres vocales, j'ai encore entendu sa cantate de la Nativité et seulement un extrait de Golgotha. J'ai assez apprécié ces oeuvres. Ainsi que sa courte Ode à la musique et un peu la Messe a cappella (mais ça c'est parce que, dans l'ensemble, j'aime pas trop le chant a cappella, je préfère quand il y a un accompagnement).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 25 Juil - 19:31

En revanche,je ne connais pas son CHANT DU CYGNE ni sa CANTATE DE LA NATIVITE. Ce sont sans doute des oeuvres plus souples que son REQUIEM. Je me demande bien ce que peuvent valoir ses pièces pour guitare qui existent également en cd.?


Dernière édition par Icare le Jeu 30 Juil - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15856
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 25 Juil - 19:46

Non, Icare, il n'y a pas de "chant du cygne", je voulais dire que Et la vie l'emporta est sa dernière oeuvre Wink

IL a bien composé quatre petites pièces qui s'intitulent tout simplement "Guitare", qui existent aussi en version piano. C'est pas extraordinaire, mais pas trop mal non plus. ça se laisse écouter...

En musique instrumentale - j'en ai écouté pas mal -, ce que je préfère, c'est ses deux concertos pour violon (le second s'appelle Polyptique), le Trio sur des mélodies irlandaises et la Sonata di chiesa pour flûte (ou viole d'amour) et orgue.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 25 Juil - 21:38

joachim a écrit:
Non, Icare, il n'y a pas de "chant du cygne", je voulais dire que Et la vie l'emporta est sa dernière oeuvre Wink

IL a bien composé quatre petites pièces qui s'intitulent tout simplement "Guitare", qui existent aussi en version piano. C'est pas extraordinaire, mais pas trop mal non plus. ça se laisse écouter...

En musique instrumentale - j'en ai écouté pas mal -, ce que je préfère, c'est ses deux concertos pour violon (le second s'appelle Polyptique), le Trio sur des mélodies irlandaises et la Sonata di chiesa pour flûte (ou viole d'amour) et orgue.

 Ha,zut,LE CHANT DU CYGNE est un titre qui m'inspirait beaucoup. Embarassed

Sinon,dans le domaine des pièces instrumentales,mes préférences vont vers les oeuvres par lesquelles j'ai découvert ce compositeur,c'est-à-dire LA PETITE SYMPHONIE CONCERTANTE et son CONCERTO POUR SEPT INSTRUMENTS A VENT. Ces deux pièces sont de pures merveilles pour moi. J'aime bien aussi les oeuvres que tu cites,notamment son POLYPTIQUE et son CONCERTO POUR VIOLONCELLE.


Dernière édition par Icare le Jeu 30 Juil - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5663
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mer 28 Juil - 19:16

Étrange destin que celui de cette messe qui resta près de quarante ans dans les cartons du compositeur. Voici ce que Frank Martin lui-même en dit, dans un texte écrit pour un programme en 1970 :
«C'est en 1922 que cette messe a été composée (à part l'Agnus Dei, qui date de '26) et ce fut là un travail absolument libre, gratuit, désintéressé. En effet, je ne connaissais, à cette époque de ma vie, aucun chef de choeur qui eût pu s'y intéresser. Je ne l'ai jamais présentée à l'Association des Musiciens Suisses, pour qu'on l'exécute dans une de ses fêtes annuelles et, en fait, je ne désirais nullement qu'elle fût exécutée, craignant qu'on la juge d'un point de vue tout esthétique. Je la voyais alors comme une affaire entre Dieu et moi. Il en a été de même plus tard pour un oratorio de Noël : l'expression de sentiments religieux me semblait devoir rester secrète et n'avoir rien à faire avec l'opinion publique. Tant et si bien que cette composition est restée 40 ans dans un tiroir, tout en figurant pour la forme dans la liste de mes oeuvres. [...] Tout ce que je viens de dire de cette Messe indique clairement que, même si j'ai employé des moyens assez vastes, il s'agit là d'une musique d'expression toute intérieure. Depuis l'époque mon langage musical a considérablement évolué ; il y a dans cette oeuvre bien des choses que je ne pourrais plus écrire ; il y a des maladresses que je ne ferais plus (j'en ferais d'autres, qui n'en fait pas ?). Mais il y a aussi des éléments musicaux qui me sont très proches. [...] Souhaitons que l'on puisse encore trouver de la conviction, de la jeunesse et quelque beauté dans cette messe qui a près d'un demi-siècle d'âge.»

Paru le 23 novembre 2009 chez BR Klassik

Martin : Messe für Doppelchor - Kodaly : Missa brevis - Poulenc : Litanies à la Vierge Noire
Chor des Bayerischen Rundfunks - Peter Dijkstra, direction



Vu qu'il y a plusieurs interprètes sur l'enregistrement, le détail se trouve ici
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15856
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 29 Mai - 12:02

Je suis en train d'écouter Golgotha, oratorio en 2 parties pour 5 solistes, choeur mixte, grand orchestre symphonique, piano et orgue (version dirigée par Stephen Cleobury avec l'orchestre de la BBC)(1)

Mon impression est que c'est presque une copie de Pelleas et Melisande de Debussy, avec la même monotonie et le manque d'action : on dirait un récitatif continu, appuyé par l'orchestre, mais pendant 91 minutes, c'est trop long ! Heureusement qu'il y a des choeurs entre deux méditations ou récits, mais même ces choeurs sont monotones.

Pourtant c'est une oeuvre tout à fait tonale et sans les extravagances contemporaines, c'est même curieux que Icare aime bien Wink

(1) ce n'est pas un CD mais la transmission du concert du 22 avril 2011 à la Chapelle du King's College de Cambridge avec les participants suivants :

Ailish Tynan - soprano
Susan Bickley - mezzo-soprano
Christopher Gillett - tenor
Roderick Williams - baritone
Mark Stone - bass-baritone
Philharmonia Chorus
Chorus Master - Stefan Bevier
BBC Concert Orchestra conducted by Stephen Cleobury
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 29 Mai - 12:45

Si,j'aime bien même si je préfère largement LE VIN HERBE et son MYSTERE DE LA NATIVITE. C'est vrai qu'à la première écoute, GOLGOTHA m'avait semblé un peu trop dans le même ton. Monotone,c'est assez mon impression bien qu'aujourd'hui cette oeuvre me plait et ne me procure pas vraiment d'ennui. Je l'écoute volontiers en entier et le manque d'action ne me dérange pas. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs...les mystères et les multiples contradictions de notre propre sensibilité sans doute...mais encore une fois,ce n'est rien par rapport aux émotions que me procurent les deux chefs-d'oeuvre précédemment cités. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6398
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 29 Mai - 21:47

je viens de recevoir "Golgotha"...(dans la version suisse de Michel Corboz)...j'ai plutot beaucoup aimé...sans faire le raprrochement avec Pelléas de Debussy...mais comme j'aime aussi beaucoup Pelleas Wink ...(une des rares oeuvre de Debussy que j'aime ++)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 29 Mai - 22:06

Jean a écrit:
je viens de recevoir "Golgotha"...(dans la version suisse de Michel Corboz)...j'ai plutot beaucoup aimé...sans faire le raprrochement avec Pelléas de Debussy...mais comme j'aime aussi beaucoup Pelleas Wink ...(une des rares oeuvre de Debussy que j'aime ++)

Et que penses-tu de son VIN HERBE et de son MYSTERE DE LA NATAVITE?
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6398
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mar 31 Mai - 9:19

Icare a écrit:
Jean a écrit:
je viens de recevoir "Golgotha"...(dans la version suisse de Michel Corboz)...j'ai plutot beaucoup aimé...sans faire le raprrochement avec Pelléas de Debussy...mais comme j'aime aussi beaucoup Pelleas Wink ...(une des rares oeuvre de Debussy que j'aime ++)

Et que penses-tu de son VIN HERBE et de son MYSTERE DE LA NATAVITE?

hélas je ne connais pas....mais tout le bien que j'en lis me donne très envie...
Je connais aussi la messe pour double choeur que j'ai eu l'occasion de chanter: j'aime aussi beaucoup malgrè sa relative austérité dûe pour moi à l'absence d'instrulents
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 16 Sep - 17:26

Je viens de réécouter la première partie de son oratorio Le Mystère de la nativité et j'ai déjà hâte de réécouter la seconde, ce que je vais faire de ce pas! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 16 Sep - 20:46


La réécoute de la seconde partie fut bien sûr du pur bonheur pour moi! Le mystère de la nativité est vraiment une oeuvre forte, puissante dans la foi qu'elle projette mais surtout qu'elle sublime. Ne m'en voulez pas pour le dithyrambe mais dans les compositeurs de la première moitié du XXème siècle, FRANK MARTIN avec ARTHUR HONEGGER sont les mieux représentés dans ma discothèque personnelle, mieux encore que BARTOK et STRAVINSKY, c'est pour dire...je suis très fan... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10467
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 1 Fév - 11:55


Mon aventure dans la musique de Frank Martin dont je suis un fervent admirateur, s'est poursuivie avec plusieurs pièces pour deux pianos ou piano à quatre mains. Ce sont des pièces d'une très grande fluidité stylistique, très séduisantes, jamais ennuyeuses. Il y a des moments de légèreté qui rendent ces musiques particulièrement accessibles et agréables, comme le démontrent Ouverture et Foxtrot pour deux pianos, 2 Pièces faciles également écrites pour deux pianos et Au clair de lune, pour piano à quatre mains où Frank Martin ré-exploite avec fantaisie cette fameuse mélodie ultra-célèbre. Mais, ne nous y trompons pas, l'oeuvre de piano du compositeur suisse n'est pas pourtant dépourvue de subtilité ni de virtuosité. L'ombre de Johann Sebastian Bach semble planer sur cette musique, plus particulièrement sur Pavane Couleur du temps pour piano à quatre mains, délicieuse mélodie ornée d'un développement exquis, puis Etudes pour deux pianos qui offrent pendant presque vingt minutes une musique raffinée et merveilleuse. Bien sûr, l'interprétation pleine de sensibilité et de justesse de Julie Adam & Christine Logan participe à la magie de l'ensemble.

Je m'apprête à réécouter, désormais, l'intégrale de ses oeuvres pour piano seul. Jusqu'ici, je ne peux pas dire qu'elles me touchent autant que ses pièces pour piano à quatre mains et pour deux pianos, mais je ne doute pas un seul instant que cette réécoute va me procurer pas mal de plaisir. Décidément, que ce soit par sa musique vocale, instrumentale, concertante ou pour piano, ce compositeur me touche au coeur au même titre qu'Arthur Honegger.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frank Martin (1890-1974)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: