Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Fire TV Stick Lite avec télécommande vocale Alexa
19.99 € 29.99 €
Voir le deal

 

 Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
laudec

laudec

Nombre de messages : 5514
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty2020-11-21, 14:31

Beethoven : Quatuor n°13 en si bémol majeur op. 130

Conservatoire royal de Bruxelles I Beethoven 250

Quatuor Taurus

I Wietse Beels - violon 1
I Liesbeth Baelus - violon 1
I Vincent Hepp - alto
I Martijn Vink - violoncelle
Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 333455

https://youtu.be/qjf5_WUNSdo
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23772
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty2020-11-21, 15:11

joachim a écrit:
Le Massin est très intéressant, mais un peu dépassé...

C'est vrai mais tous les livres sont un peu vieillots déjà. Il n'y a pas grand chose de nouveau depuis longtemps. En même temps ça peut se comprendre, tout ou presque a été dit. Donc à quoi bon une énième bio qui ne ferait que paraphraser ce que les autres ont déjà dit?

C'est pourquoi, l'intérêt, selon moi, c'est outre la bio générale comme celle de Massin, les bios à travers un prisme spécifique (la famille, la vie amoureuse, les oeuvres, etc...) c'est là qu'on apprend foules de détails et anecdotes qui passent inaperçus dans une bio "généraliste". C'est pourquoi il faut souvent cumuler les bios pour avoir une idée plus proche du bonhomme, de ses relations avec les autres, de sa vie, son oeuvre, etc...

Mais il est vrai qu'à un moment on tourne forcément en rond.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty2020-12-01, 21:22


Mon moment d'évasion, aujourd'hui, s'est réalisé avec les deux premiers concertos pour piano de notre cher Beethoven. Je les ai réécoutés dans l'interprétation par lesquelles je les avais découverts, c'est-à-dire Martha Argerich et l'"Ochestra della Svizzera Italiana" pour les deux, le premier sous la direction d'Alexandre Rabinovich-Barakovsky que j'aime beaucoup comme compositeur et le second sous celle de Gabriel Chimura.

voilà le N°1 dans une autre interprétation:

https://www.youtube.com/watch?v=R-9XsS7DA4w
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23772
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty2020-12-01, 21:35

C'est l'un de mes préférés de Beethoven! Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 185465
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty2020-12-01, 23:19

Et ce n'est pas fini avec Beethoven, nom d'un lapin gris!...En fait, ça vient juste de commencer...ou presque...  Very Happy  Ce soir, je me suis laissé transporter de toute mon âme, si légère à ce moment-là et plus romantique que jamais, comme si Joachim était entré dans mon corps, par le violon très aérien de Maxim Vengerov. Il fut mon guide émotionnel tout au long du magnifique Concerto pour violon et des deux Romances qui ont suivi, avec le "London Symphony Orchestra" sous la direction de Mstislav Rostropovich.

Les voici donc ci-dessous les deux Romances, mais cette fois avec Renaud Capuçon:

https://www.youtube.com/watch?v=g-fNVV2i-FQ
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23772
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty2020-12-02, 00:57

Icare a écrit:
comme si Joachim était entré dans mon corps

Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty2020-12-02, 23:22

Ce soir, je n'ai pas quitté le piano, mais j'ai changé d'oeuvres, de pianiste et de compositeur. J'ai réécouté le Concerto pour piano et orchestre n°4 - opus 58 en trois mouvements de Ludwig van Beethoven par François-Frédéric Guy et l'Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Philippe Jordan. C'est un concerto que je reçois souvent comme une grande ballade, notamment dans ces deux premiers mouvements qui me dévoilent de longs passages d'un genre plutôt tranquille et même apaisant. J'ai déjà écouté chez ce compositeur bon nombre d'opus plus intenses, plus poignants, ce n'est donc pas l'intensité en elle-même qui caractérise ce concerto. Mais il est beau et touchant, je ne m'y ennuie pas une seconde. Je l'aime bien ce concerto. Pas d'émotion forte mais un passage que je trouve particulièrement séduisant dans l'"Allegro moderato" à partir de la dixième, voire onzième minute, jusqu'à la fin du mouvement. Sans aucun doute le point culminant du concerto, du moins pour moi. Very Happy l'"Andante con moto" ne me laisse pas indifférent: il me touche subtilement mais pas autant que le superbe mouvement central de son premier concerto pour piano. Il faut dire que là Beethoven toucha à l'exquis. Pour en revenir à l'"Andante con moto" du Quatrième, je crois me rappeler que Joachim y était très sensible. Le "Rondo-Vivace" est le moment le plus animé du concerto et en même temps le mouvement qui m'intéresse le moins.

Sur cet album, il y a en complément une pièce de musique de chambre de Beethoven intitulée Quintette pour piano, hautbois, clarinette, cor et basson - opus 16 par (dans l'ordre):
François-Frédéric Guy
Hélène Devilleneuve
Jérôme Voisin
Antoine Dreyfuss
Jean-François Duquesnoy
Une musique qui, sans être transcendante, est plutôt charmante, se suit sans déplaisir, de plus qu'il y a ici une formation instrumentale qui a pour habitude de me flatter l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14394
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 EmptyAujourd'hui à 00:11

En plein dans ma série d'écoutes croisées entre Beethoven et Brahms, l'heure était venue de réécouter l'intégrale des oeuvres pour violoncelle et piano du grand Beethov:
12 Variations en Sol majeur sur "See, the conqu'ring Hero Comes" de "Judas Maccabaeus" de Haendel, WoO 45
7 Variations en Mi bémol majeur sur "Bei Männern, welche liebe fühlen" de "La Flûte enchantée" de Mozart, WoO 46
12 Variations en Fa majeur sur "Ein Mädchen oder Weibchen" de "La Flûte enchantée de Mozart, opus 66
Sonate n°1 en Ut majeur, opus 5 - N°1
Sonate n°2 en Sol mineur, opus 5 - N°2
Sonate n°3 en La majeur, opus 69
Sonate n°4 en Ut majeur, opus 102 - n°1
Sonate n°5 en Ré majeur, opus 102 - n°2
Par Xavier Phillips, grand talent du violoncelle que j'avais découvert par la Symphonie Espagnole d'Edouard Lalo et Epiphanie d'André Caplet, et François-Frédéric Guy que je retrouve après le quatrième concerto pour piano de Beethoven.

https://www.youtube.com/watch?v=tBSmuzLK6Qo


Ce qui ressort de cette nouvelle écoute c'est une appréciation qui s'améliore d'écoute en écoute, des moments que je détache émotionnellement comme des points culminants, des trésors de romantisme, je pense par exemple au long premier mouvement de la seconde sonate qui commence par un adagio, à l'"Allegro non tanto" de la N°3 d'un genre très stylé, porteur d'une élégante mélodie, au mouvement médium de la N°5, la délicate introduction si prometteuse, propice à la rêverie, de la N°4 qui me laissera pourtant un petit peu sur ma faim même si elle contient des petits instants pianistiques subtils et un adagio assez émouvant, et puis la beauté du mouvement médium du N°5: il me semble avoir ressenti une belle émotion monter en moi à ce moment-là. Les Variations, qu'il s'agisse de celles qui tournent autour d'un thème de Haendel ou de deux thèmes de Mozart, me révèlent une musique de chambre fort agréable et très divertissante et même un peu plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7508
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 EmptyAujourd'hui à 09:16

un cadeau pas cher (11€ les 5 cd chez clic-musique!) la réédition (mais enregistrements relativement récent)chez Brilliants classics de l'intégrale des trios piano-cordes de Beethoven par le "trio Elégiaque"



https://www.youtube.com/watch?v=KFUduatnxiU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: