Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 1 Déc - 20:03

Retransmission en direct sur Arte, le dimanche 7 décembre à 20 h 45, depuis la Scala de Milan, de l'unique opéra de Beethoven, "Fidelio".
Direction musicale, Daniel Barenboim, dont c'est le dernier concert à la Scala, puisqu'il a écourté son contrat de deux ans, afin de se consacrer à sa nouvelle école de musique à Berlin -et pour raisons probables de mésentente avec la direction-.

Fidelio est l’unique opéra de Beethoven. Composé durant près de 10 ans, du premier échec de 1805, jusqu’à la version définitive de 1814, ce drame romantique, capital pour le musicien, connut de nombreux remaniements. Il écrivit ainsi pas moins de quatre ouvertures à cet opéra, sans en être jamais complètement satisfait.
Le livret est inspiré d’un fait divers authentique de l’époque révolutionnaire française, selon lequel une femme, travestie en homme, fut engagée comme geôlier d’une prison, et parvint à libérer son mari incarcéré. Ainsi la dramaturgie de cette œuvre magnifique, qui parle de liberté, de fidélité, d’idéalisme et de justice, recèle une valeur universelle.
Le génie musicale de Beethoven est tout entier présent dans l’intelligence de l’orchestration dont parlait si bien Berlioz, sans une note gratuite, où chaque effet se justifie dans le déroulement du drame, où l’émotion est palpable au travers des voix, admirablement mises en valeur.
- See more at: http://www.opera-online
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 1 Déc - 20:59

Depuis le temps que je suis à l'affût pour voir cet opéra unique de Beethoven, j'espère que je pourrai y accéder ! merci pour cette info Anouchka !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Dim 7 Déc - 23:59

Cela vient de se terminer...
MAGNIFIQUE... ! Je ferai un compte-rendu détaillé demain après-midi.
Un vrai triomphe. Et enfin, ENFIN !! Beethoven omni-présent, dans l'un de ses absolus chefs d'oeuvre, musique parfaite portée sans complexe , à bout de bras par un Barenboim impérial...(et son orchestre au summum de la précision et de l'ampleur !). Les choeurs (trois ou quatre dans l'opéra) des prisonniers, sont extraordinairement précis et bouleversants, et ils sont très complexes, multipliant au sein du choeur les solos....
J'en reparle demain, mais enfin un hommage très direct de la Scala, vibrant ! ,  à bien sûr l'Empereur de la soirée, BEETHOVEN, sur ce mythique, très sombre certes, et splendide opéra.
Je suis ravie !
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6301
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 8 Déc - 9:07

Je souscris complètement à ta brève analyse...! Wink tout était de grande classe! je ne connaissais pas les chanteurs, tous très bons avec pour moi une mention particulière pour Anjia Kampe, superbe Léonore vocalement et dramatiquement...

Mon seul petit petit bémol...:
la mise en scène , je le reconnais, peut facilement dans ce genre d'histoire qui est de toutes les époques (!!), être transposée à d'autres époques; (mais c'est toujours la notre qui est choisie...)..et çà ne m'a pas vraiment géné que ce soit à notre époque.
Mais çà devient d'un systématisme...et souvent si l'histoire se passait vraiment à notre époque, donc composée à notre époque, sans parler de la musique, je pense qu'il y aurait, dans le livret, une logique plus évidente dans le déroulement des événements ??
Dans ce cas (Fidélio) difficile de ne pas trouver une distorsion entre la musique et l'image??
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 8 Déc - 23:02

Oui, un très beau spectacle ! Je connaissais Fidelio par l'écoute CD (avec d'ailleurs une ouverture plus courte et plus connue), mais je ne l'avais encore jamais vu.
Beethoven magnifique dans cette oeuvre sublime, "née dans la douleur"..., et donc notre Barenboïm qui part triomphalement de la Scala,  sous une pluie d'oeillets. Barenboïm interviewé par Annette Gerlach (la journaliste allemande que nous commençons à bien connaître sur Arte !), et qui explique la complexité de cet opéra où nous passons d'un premier acte très inspiré de "la Flûte Enchantée" (certains accents musicaux sont à mon avis limpides), et un second acte "plus wagnérien" (peut-être..). Je ressens en tout cas ce pré-romantisme qui va être une transition avec .. la suite de l'oeuvre de Beethoven.

- La volonté de Beethoven était bien sûr que sa musique soit très présente,
y compris entre les récitatifs,  l'orchestre avec beaucoup de finesse instrumentale "double les voix" (comme on dit) ... sans timidité aucune. En ce qui concerne ces récitatifs,  ils peuvent lasser certains, qui ne comprennent pas l'allemand, mais c'est "la loi de l'opéra", et après tout, nous avons les sous-titres (pas tous d'ailleurs).
La créativité de Beethoven me semble aussi être très "nourrie" de "La Création" d'Haydn, l'un de ses derniers chefs d'oeuvre .

- Les chanteurs sont excellents, Klaus Florian Vogt très émouvant et réalisant une performance en chantant couché jusqu'au bout... (ou presque). Cela le change de Lohengrin, c'est sûr !!
Effectivement, c'est Anja Kampe la plus éblouissante, dans un rôle difficile, qui demande beaucoup d'émotion dans son jeu de comédienne, ainsi qu'une voix qui doit rester "sûre" malgré le contexte de l'intrigue...  
Certes, Beethoven n'a pas écrit des morceaux de bravoure "à la Mozart" pour ses chanteurs (accordant aux choeurs magnifiques , poignants, autant d'importance), mais il a exigé en accord avec son librettiste, une présence scénique bouleversante, crédible, et c'est le cas !
J'avoue que j'ai un petit faible pour Kwangchul Youn (baryton-basse) dans le personnage de Rocco, que l'on voit évoluer de façon "humaniste" jusqu'à la fin, et dont la voix est vraiment "rare". Je l'ai souvent entendu.

- La mise en scène (la britannique Deborah Warner), dont tu parles Jean : J'ai eu très peur les premières minutes... Et puis en très peu de temps, j'étais "dans le contexte". Après tout, c'est l'univers carcéral, sa tristesse, ses décors, ses prisonniers..., et le deuxième acte pourrait se situer, dans ses "bas-fonds", n'importe où et n'importe quand.... Les connotations politiques me sembles évidentes ! J'ai très rapidement pensé à un contexte du GOULAG, des prisons cubaines ou sud-américaines, génération années 60 (environ), si on se base sur les vêtements... Je penche pour le Goulag à cause des bonnets et des bottes... Même si l'intrigue se situe en Espagne (on fait l'impasse).
Vraiment, et c'est rare de ma part pour une mise en scène "contemporaine",  je l'ai vraiment trouvée sombre à souhait, appliquée, inventive, mais "sobre".

P.S. : J'ai lu l'article d'Alain Duault paru aujourd'hui, eh bien... il est plutôt d'accord avec nous, cher Jean...., mais pas avec moi sur la prestation de "Florestan" qui lui paraît un peu trop "lied" (il compare à Jonas Kaufman... -évidemment...-). Et trouve la mise en scène plate , trop sombre etc... , ce qui n'est pas mon avis...  Wink

Une belle soirée... Merci surtout à Ludwig....
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Sam 13 Déc - 18:25

Je viens de l'écouter en replay de Arte :

http://concert.arte.tv/fr/fidelio-beethoven-barenboim-scala-milan

(encore quelques jours, dépêchez vous Wink  )

Je suis en tous points d'accord avec l'analyse d'Anouchka ; évidemment au début, quand on voit Marzeline à sa table de repassage, ça semble bizarre puisque l'action est censée se passer fin du 18ème siècle, mais on oublie vite ce que ça a d'un peu incongru. Je me demande aussi pourquoi on a jugé bon de mettre l'ouverture Leonore II en prélude, c'est en effet celle que Beethoven avait composée pour la première version de Fidelio (qui s'appelait alors Leonore, et en 3 actes). Pizarro me semble manquer un peu de "creux" par rapport à Fisher-Dieskau par exemple., mais les autres sont parfaits. Magnifique choeur des prisonniers. Prélude du 2ème acte particulièrement tragique, avant l'air de Florestan si émouvant.

En tout cas, c'est un magnifique opéra, encore très peu connu, et c'est grand dommage. Mon seul regret, ce sont les parties parlées, personnellement je préfère lorsqu'il y a les recitativo secco comme chez Mozart. Mais puisque Beethoven en avait décidé ainsi...


Dernière édition par joachim le Sam 13 Déc - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6301
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Sam 13 Déc - 19:07

joachim a écrit:
Je viens de l'écouter en replay de Arte :

http://concert.arte.tv/fr/fidelio-beethoven-barenboim-scala-milan

(encore quelques jours, dépêchez vous Wink  )

. Je me demande aussi pourquoi on a jugé bon de mettre l'ouverture Leonore II en prélude, c'est en effet celle que Beethoven avait composée pour la première version de Fidelio (qui s'appelait alors Leonore, et en 3 actes). Pizarro me semble manquer un peu de "creux" par rapport à Fisher-Dieskau par exemple., mais les autres sont parfaits.

Pour le choix de Leonore II, c'est Brenboïm lui-même qui l'a choisi...Il a expliqué pourquoi durant un entretien passé pendant l'entre acte...Mais je ne me souviens plus trop de ses motivations pale si ce n'est que c'est celle-ci qui a son avis convient le mieux, une autre étant trop longue...une autre trop courte... Wink

Je suis surpris (un peu) et...amusé (comme quoi on entend pas tous la même chose!) que tu compares le Pizzaro de cette production a Fischer-Dieskau qui, pour toi (et certainement pour d'autres!) a plus de "creux" (je suppose que tu veux dire : un grave plus soutenu, plus plein...?)

Fischer-Dieskau, qui est chez les baryton-basse, comme la Callas chez les sopranos, (question "aura")
n'est pas mon baryton-basse préféré à cause de sa voix qui justement pour moi manque de "creux" et peut être "d'homogénéité" dans le timbre...Je lui ai toujours préféré, par exemple, le timbre de voix de Hermann Prey
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Sam 13 Déc - 19:59

Joachim a écrit:
Je viens de l'écouter en replay de Arte :

http://concert.arte.tv/fr/fidelio-beethoven-barenboim-scala-milan

Dommage qu'en Belgique nous n'ayons pas accès à ARTE via internet Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Sam 13 Déc - 20:30

laudec a écrit:
Joachim a écrit:
Je viens de l'écouter en replay de Arte :

http://concert.arte.tv/fr/fidelio-beethoven-barenboim-scala-milan


Dommage qu'en Belgique nous n'ayons pas accès à ARTE via internet Crying or Very sad

Pas possible ! Tu veux dire qu'on peut le voir, par exemple, à Tourcoing mais pas à Mouscron, alors que c'est la même agglomération ?

Qu'est-ce que ça donne quand tu cliques sur le lien ?
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Sam 13 Déc - 21:04

J'arrive sur le site, tout à l'air normal, je vois le programme et quelques secondes plus tard s'affiche le petit message suivant: :(  ERREUR, cette vidéo n'est pas disponible dans votre pays !
eh oui, je ne sais quel accord commercial a été passé avec ARTE mais à mon grand regret, notre petit pays est exclu du territoire ARTE  No
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Dim 14 Déc - 21:26

Comme c'est dommage, Laudec.. C'est un peu incompréhensible, sachant qu'Arte couvre une partie de l'Europe... ???
J'espère qu'il y aura une captation qui donnera lieu à un DVD, car vraiment, cela vaudra la peine de l'achat.. surtout que ce splendide opéra est trop rarement joué (on se demande bien pourquoi).
Effectivement, Barenboim a expliqué pendant son interview son choix de l'ouverture Leonore II, il trouvait que cette (longue) ouverture, PERMETTAIT DE COUVRIR MUSICALEMENT TOUT LE DEROULEMENT DE L'INTRIGUE EN UNE SORTE DE RESUME (si j'ai bien compris). Peut-être voulait-il aussi, puisque c'était son spectacle de la Scala "point d'orgue", donner à l'orchestre de la flamboyance , dès le départ... Je préfère l'ouverture composée au finish... pour "Fidelio".., titre final donc.. C'est quand même superbe de penser que l'héroïne est une femme, forte envers et contre tous, nourrie de son amour et de sa fidélité, et d'une détermination totale !!    Bravo à Beethoven de donner une si belle part à la gent féminine, comme Mozart d'ailleurs   , contrairement à d'autres (on les citera une autre fois....), qui ne valorisent les femmes que pour en faire des victimes plus ou moins masochistes, pour créer "des morceaux de bravoure" musicaux spectaculaires aux sopranos....
A propos de vos discussions Messieurs sur les barytons, je ne sais plus quelle version j'ai dans mes placards, mon écoute remontait à longtemps (j'irai voir).
 
Joachim a écrit:
Mon seul regret, ce sont les parties parlées, personnellement je préfère lorsqu'il y a les recitativo secco comme chez Mozart. Mais puisque Beethoven en avait décidé ainsi...
: Je suis un peu de ton avis, c'est parfois un peu longuet (même pour ceux qui comprennent l'allemand). D'un autre côté, cela donne à l'opéra un côté très théâtral et dramatique.... Quand je pense d'ailleurs à cet acte II dans les basses-geôles, "les deux" en combinaisons d'égouttiers, l'eau stagnante, les moisissures (on s'attend presque à voir des rats surgir...), j'en ai encore des frissons... !!  
Et ça se termine bien..... (cher Alain Duault, qui parliez des jolis coquelicots omni-présents pour faire la fête, dans la version que vous aimiez, euh.... , c'est plus réaliste ici, avec les pauvres prisonniers qui enfin respirent, Florestan qui voit sa chaîne se briser, se redresse avec peine, soutenu par deux hommes... et le dictateur qui se suicide en "off".... ).... !!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Dim 28 Déc - 19:28

Icare a écrit:
Icare a écrit:
Mais, ce soir, c'est encore Beethoven qui occupe mon esprit grâce au magnifique troisième mouvement de la Sonate n°29, Op.106, toujours sous les doigts magiques de Eschenbach.  

Réécouté ce soir et toujours aussi subjugué par la beauté indescriptible de ce troisième mouvement. Quelle magie! Au point que l'on touche à l'irrationnel, à l'impalpable, une dimension qui appartient aux plus grands, c'est indéniable. Il me rend finalement les autres mouvements plus secondaires et décoratifs.   

Une appréciation plus globale de cette SONATE "Hammerklavier" pour cette fois même si, émotionnellement, je focalise toujours autant sur le magnifique troisième mouvement!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 29 Déc - 19:38

Icare a écrit:


 Réécoute à cette heure de sa SONATE POUR PIANO N°17 "The Tempest" et quel bonheur! Chaque note de cette sonate sonne à mes oreilles comme un évènement en soi,chaque micro-son! C'est une merveille. Chacun des trois mouvements y développe un thème extraordinaire et bouleversant...rien de bavard,cette fois,que du concis,de l'indispensable,du merveilleux. Et on peut me dire ce que l'on veut,Hélène Grimaud en est une formidable interprète!

Je l'ai réécoutée en cette fin d'après-midi, toujours par la même interprète, et c'est une nouvelle fois la même intensité de plaisir qui m'a parcouru. Cette sonate est réellement merveilleuse, peut-être ma préférée, finalement. A côté de cela, la Fantasia on an ostinato pour piano de John Corigliano me plait de plus en plus, s'impose même comme l'introduction parfaite au chef d'oeuvre de Beethoven.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Dim 4 Jan - 18:31

Cette sonate N° 17 est exceptionnelle, je l'ai entendue juste avant Noël, sous les doigts d'un pianiste russe  (et hélas les "clips musicaux" de Mezzo passent tellement vite qu'ils ne se donnent presque pas la peine de mentionner l'interprète. De visu, je pense que c'était Kissin).

J'ai entendu hier, beau cadeau d'anniv !, le Quatuor Belcea jouer les quatuors pour deux violons, alto et violoncelle :
les N° 9 en do majeur (opus 59/3), et n° 14 en do dièse mineur (opus 131). Fabuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Dim 4 Jan - 18:39

Re : " Fidelio "...

Je suis tombée hier soir tard , par hasard, sur la scène finale de Fidelio.... Absolument terne à tous points de vue, choeurs, couleurs etc... (sauf bien sûr la musique.... ), c'était d'un nul sur le plan mise en scène ! -ah, ce ridicule retrait des chaînes de Florestan comme d'un simple bracelet trop grand... !- (pourtant, eh oui, les costumes étaient "d'époque" !!). Je crois que c'était une direction musicale de Lorin Maazel, mais donc bon, c'était la fin.
Cela m'a rendue d'autant plus heureuse d'avoir découvert visuellement ce chef d'oeuvre dans la version de décembre de la Scala (voir plus haut).


Revenir en haut Aller en bas
Muzimousse



Nombre de messages : 1
Age : 45
Date d'inscription : 05/01/2015

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 5:26

Bonsoir à tous, je suis nouvelle sur le forum Mains Je tenais seulement à dire que pour moi aussi, Beethoven est le compositeur qui me touche le plus. J'ai toujours voulu connaître l'homme qu'était Beethoven avant de connaître sa musique. Selon moi, bien connaître le coeur de Beethoven aide à mieux comprendre ses oeuvres. Bonne fin de soirée à vous tous et au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 16:35

Voilà qui va plaire à Snoopy, grand beethovenien devant l'éternel. Bienvenue Muzimousse!
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 19:13

Tout à fait! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 19:15

Muzimousse a écrit:
Bonsoir à tous, je suis nouvelle sur le forum Mains  

Salut à toi O Muzimousse (dans le bain? Hehe )

Citation :
Beethoven est le compositeur qui me touche le plus.

Quel coquin ce Beethoven!! Laughing

Citation :
J'ai toujours voulu connaître l'homme qu'était Beethoven avant de connaître sa musique. Selon moi, bien connaître le coeur de Beethoven aide à mieux comprendre ses oeuvres.

Tu trouveras, un peu partout dans le forum des informations sur Beethoven (discographie, analyses musicales, films sur lui, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 19:43

[quote="Snoopy"]
Muzimousse a écrit:
Citation :
Beethoven est le compositeur qui me touche le plus.

Quel coquin ce Beethoven!! Laughing

Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 19:59

Eh ben, que ça penser Muzimousse de ce premier contact ? Que nous sommes une bande de rigolos ?

Beethoven a toujours été mon compositeur favori, et ce depuis mon enfance !

Alors, bienvenue parmi nous, Muzimousse
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 20:57

Muzimousse sonne AUSSI comme une divine source musicale qui coule dans la mousse des bois.... bande de coquins !
Bienvenue à toi ! et bravo pour le pseudo
J'avoue que j'écoute souvent Ludwig dans mon bain (de mousse bien sûr), en ce moment les quatuors pour cordes.... On s'endort presque dans l'extase.
Oui, on est sans doute une bande de rigolos, mais cela fait beaucoup de bien au moral par les temps qui courent !  Very Happy

Je suis surprise que Beethoven soit le compositeur favori de Joachim, comme quoi.... Hehe
Pour ma part, comme je le dis, il fait partie de mon triangle d'or (ou des Bermudes;..), avec Bach et Mozart..
Au fait, sur les 17 pages du fil que je n'ai pas lues en entier j'avoue, avez-vous des infos sur les adaptations de cadences faites par Beethoven sur les concertos pour piano de Mozart ? (je trouve des infos un peu contradictoires sur Wiki et d'autres forums).



Dernière édition par Anouchka le Lun 5 Jan - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Lun 5 Jan - 21:02

Muzimousse a écrit:
Selon moi, bien connaître le coeur de Beethoven aide à mieux comprendre ses oeuvres.
:
Je suis complètement d'accord avec toi, et après avoir lu quelques biographies, vu récemment le film "Ludwig van B.", musé un peu sur ce fil-ci, j'ai une écoute un peu différente. Il a énormément souffert, malgré une popularité immense... , et on le ressent dans toutes ses oeuvres, humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Sam 28 Fév - 13:10

je me suis permise de déplacer la discussion sur la mise en scène d'opéra ici : http://musiqueclassique.forumpro.fr/t10633-opera-mise-en-scene#98055
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ven 19 Juin - 9:19

Réécoute aujourd'hui de l'un des CD "Beethoven rarities", celui consacré aux pièces pour mandoline et pianoforte mais aussi aux airs nationaux avec variations opus 105 et les 6 danses allemandes WoO 42 pour violon et piano. Oeuvrettes, soit, mais néanmoins très attachantes.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Aujourd'hui à 8:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: