Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

 

 György Ligeti (1923-2006)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26317
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2006-11-04, 16:13

György Ligeti est un compositeur hongrois naturalisé autrichien, né à Diciosânmartin (hongrois : Dicsöszentmárton, aujourd’hui Târn?veni en Roumanie) le 28 mai 1923 et mort le 12 juin 2006 à Vienne.

Initialement formé au conservatoire de Cluj/Kolozsvàr en Transylvanie hungarophone, le jeune Ligeti dut interrompre ses études en 1943, à la suite des mesures antisémites prises successivement par le régent Horthy (dont l’armée avait réoccupé la majeure partie de l’ex-territoire austro-hongrois dévolu à la Roumanie par le Traité de Trianon) et le régime des Croix fléchées. La presque totalité de sa famille disparut en déportation (seule sa mère survécut).

Après la Seconde Guerre mondiale, il part étudier la musique et la composition à l’Académie Franz Liszt à Budapest, avant de se réfugier à Vienne, puis à Cologne, où il rencontre Karlheinz Stockhausen, Pierre Boulez, Luciano Berio et Mauricio Kagel, avec qui il travailla.
Il s’installe à Vienne en 1959, où il obtient la nationalité autrichienne en 1967. Par la suite, il enseigne à Darmstadt, ainsi qu’à Hambourg et à Stockholm.

Il décède le 12 juin 2006 à Vienne.

Les œuvres

L’œuvre de Ligeti est des plus diverses, puisqu’elle va de la pièce pour piano seul à l’opéra, en passant par la musique de chambre, l’orchestre, la musique électronique et des formations plus anecdotiques (Poème symphonique pour 100 métronomes), sans oublier l’orgue et le clavecin qui apparaissent assez peu dans la musique contemporaine.

Les œuvres de la période hongroise de Ligeti, notamment le Premier quatuor à cordes, ont une inspiration nettement bartókienne, mais possèdent déjà le côté iconoclaste qui s’affirmera plus tard. Ainsi, les onze pièces de Musica ricercata sont écrites en utilisant seulement deux notes pour la première pièce (la deuxième note n’apparaissant d’ailleurs qu’à la dernière mesure), puis trois, et ainsi de suite jusqu’à la dernière pièce qui est dodécaphonique. Il est à noter que malgré cette pièce, Ligeti restera plus tard à distance du dodécaphonisme ou de la musique sérielle. Six de ces pièces furent arrangées pour quintette à vents. Dans le premier quatuor on trouve aussi cette progression mathématique, puisque les intervalles utilisés augmentent progressivement à chaque mouvement en commençant par le demi-ton.

Après sa fuite de Hongrie, les deux pièces électroniques Glissandi (1957) et Artikulation (1958) restent isolées dans l’œuvre de Ligeti, puisqu’il ne recourra plus à cette technique plus tard, préférant la plupart du temps procéder à des expérimentations sur instruments acoustique. Ces deux pièces sont d’ailleurs très différentes l’une de l’autre : dans Glissandi, qui utilise les principes de la modélisation des phénomènes psychoacoustiques, Ligeti explore un subtil jeu de glissement entre harmonie et timbre, entre fusion et intégration, alors qu’Artikulation a une approche nettement plus « bruitiste », avec des objets sonores possédant une individualité propre.

En 1961, la pièce pour grand orchestre Atmosphères poursuit la voie inaugurée dans Glissandi en introduisant la technique de « micro-tonalité », où un contrepoint extrêmement serré avec de petits intervalles et un grand nombre de voix n’est plus perçu en tant que tel, dans son détail, mais en tant que masse sonore mouvante. Lontano (1967) pour orchestre et Lux Æterna (1966) pour chœur explorent des voies similaires. Ligeti, par cette esthétique de l’ambivalence harmonie-timbre, influera beaucoup sur la génération des compositeurs de l’école spectrale.

Dans le Poème symphonique pour 100 métronomes de 1962, le cliquetis de ces derniers est organisé pendant près de vingt minutes par un interprète qui règle précisément les tempi et les départs.

Ligeti affina cette technique - où la répétition d’un même son dans plusieurs voix à des vitesses presque identiques crée des déphasages évoluant lentement dans le temps - dans diverses œuvres, notamment dans les scherzos du Deuxième quatuor à cordes (1968) et du Concerto de chambre (1970), ainsi que dans les Trois pièces pour deux pianos (1976). En plus de cette technique purement rythmique, Ramifications (1969) pour double orchestre à cordes brouille les lignes en accordant un des deux orchestres à un diapason légèrement différent de celui de l’autre.

Aventures et Nouvelles aventures constituent une forme de théâtre musical utilisant des techniques vocales inhabituelles (cri, grognement, rire...). Loin des préoccupations des œuvres micropolyphoniques ou polyrythmiques de Ligeti, ces deux pièces renvoient plutôt à une approche qui remonte à Artikulation.

Les œuvres de la dernière période (concertos pour piano, pour violoncelle, pour violon, ainsi que les Études pour piano), suivant en cela une tendance générale de la musique contemporaine, renouent plus ou moins avec la tradition en utilisant diatonisme, voire tonalité, et mélodie, mais l’invention et la facétie du compositeur restent intactes.

1951-1953 : Musica Ricercata, onze pièces pour piano
1953 : Six Bagatelles pour quintette à vents (Arrangement de six pièces de Musica Ricercata)
1951-1954 : 1er Quatuor à cordes, « Métamorphoses nocturnes »
1957 : Glissandi, composition électronique
1958 : Artikulation, composition électronique
1961 : Atmosphères, pour grand orchestre
1962 : Volumina, pour orgue
1962 : Aventures
1963-1965 : Requiem
1966 : Nouvelles Aventures
1966 : Lux Æterna
1967 : Lontano, pour orchestre de cordes et de vents,
1968 : Continuum, pour clavecin
1968 : 2e Quatuor à cordes
1968 : Continuum, pour clavecin
1968-1969 : Ramifications, pour double orchestre à cordes
1969 : Étude n°2 « Coulée », pour orgue
1969 : Concerto de chambre
1971 : Melodien, pour orchestre de chambre
1972 : Clocks and Clouds, pour 12 voix de femmes et orchestre
1976 : Trois pièces pour deux pianos (Monument, Selbstportrait, Bewegung)
1974-1977 : Le Grand Macabre, opéra
1982 : Trio pour violon, cor et piano
1983 : Trois Fantaisies pour chœur a cappella d’après Hölderlin
1985 : Études pour piano, Premier livre
1985-1988 : Concerto pour piano
1988-1994 : Études pour piano, Deuxième livre
1995-2001 : Études pour piano, Troisième livre
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-16, 15:57

Je découvre en ce moment son "Volumina", pour orgue...

Je connaissais la partition papier (à base de clusters joués avec l'avant bras ou d'autres membres), je m'attendais donc à un truc inécoutable mais en fait j'ai été assez surpris, c'est une musique certes atonale mais assez envoûtante et magique, avec beaucoup d'harmoniques, une sorte de chaos coloré en fait...

Je vous chercherais l'oeuvre pour que tout le monde puisse écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26317
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-16, 16:09

C'est peut être le son particulier de l'orgue qui fait la différence? Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-16, 18:45

Oui ça joue beaucoup ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-16, 21:50

J'ai aussi remarqué que la puissance de l'orgue fait que cette musique sonne pas si mal.


Sinon il ya un truc de Ligeti que je trouve pas mal, c'est l'escalier du diable. Lien Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Fo04z3b_VFA
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26317
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-16, 21:58

Oui, c'est pas mal mais sans plus Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-17, 09:40

Enfin une oeuvre de Ligeti écoutable !
Elle pourrait être (par moments) du dernier Liszt.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 51
Date d'inscription : 09/11/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-17, 09:49

Snoopy a écrit:
L’œuvre de Ligeti est des plus diverses, puisqu’elle va de la pièce pour piano seul à l’opéra, en passant par la musique de chambre, l’orchestre, la musique électronique et des formations plus anecdotiques (Poème symphonique pour 100 métronomes), sans oublier l’orgue et le clavecin qui apparaissent assez peu dans la musique contemporaine.

J'ai écouté récemment le poème symphonique pour 100 métronomes via la vidéo disponible sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=QCp7bL-AWvw.

C'est effectivement anecdotique et original.

Ce serait bête de ne pas l'avoir écouté au moins une fois dans sa vie Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26317
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-17, 09:50

Je préfère quand même Liszt Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-17, 19:46

Snoopy a écrit:
Je préfère quand même Liszt Wink

(heureusement)
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26317
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-03-17, 21:17

C'est sûr! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-09-30, 14:23

Et bien voilà quelque chose de très... primesautier et plein d'humour

Gyorgy Ligeti: Six bagatelles 12:16

par The New Israel Woodwind Quintet

Allegro Con spirito 1:17

Rubato lametoso 3:00

Allegro grazioso 2:34

Presto ruvido 0:57

Adagio mesto 2:32

Molto vivace capriccioso 1:56

A défaut de me toucher, il faut au moins que la musique m'amuse et celle-là, elle m'amuse bien. De plus je trouve cet ensemble très homogène au niveau de l'intention et du son.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-09-30, 14:49

Coco a écrit:
Et bien voilà quelque chose de très... primesautier et plein d'humour

Gyorgy Ligeti: Six bagatelles 12:16
The New Israel Woodwind Quintet...
...
A défaut de me toucher, il faut au moins que la musique m'amuse et celle-là, elle m'amuse bien. De plus je trouve cet ensemble très homogène au niveau de l'intention et du son.

Coco
Excellent et, de plus, je ne connaissais pas. Merci pour ce cadeau, Coco !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-09-30, 15:00

Y a pas de quoi. J'essaie de trouver des liens pour un peu tout le monde, mais ça prend du temps, va falloir que je fasse une pause si je veux faire un peu de musique LOL

En même temps cela me permet aussi de découvrir plein de choses.

Et comme ma curiosité est sans limite, me voilà donc tiraillée entre deux chemins Laughing Laughing Laughing

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Hector Berlioz

Hector Berlioz

Nombre de messages : 1670
Age : 39
Date d'inscription : 14/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-09-30, 15:58

Un extrait qui devrait plaire à tout le monde:

Extrait du concerto roumain pour orchestre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-09-30, 16:16

Ce "Concert Romanese" de Ligeti me plaît, et comme par hasard, il est peu apprécié des "ligettistes" car ça ne lui ressemble pas vraiment. Les Bagatelles ne sont pas mal non plus.

Rien à voir, n'est ce pas, avec les Etudes pour piano ou les Ramifications ou même le concerto hambourgeois pour cor, et les deux quatuors à cordes.

J'ai découvert assez récemment son Requiem et son Lux Aeterna, qui se rapprochent quelque peu des oeuvres chorales de Part, c'est à dire que si au début on est désorienté, on s'y fait, et on finit par apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-09-30, 16:20

Hector Berlioz a écrit:
Un extrait qui devrait plaire à tout le monde:

Extrait du concerto roumain pour orchestre

Mouais... préfère les facéties des bagatelles moi.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Hector Berlioz

Hector Berlioz

Nombre de messages : 1670
Age : 39
Date d'inscription : 14/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-09-30, 17:00

Ce que je n'apprécie pas chez Ligeti, ce sont ses Aventures, son poème symphonique pour 100 métronomes et toute son oeuvre "expérimentale" un peu bêbête.

Pour le reste (le Requiem, Lux Aeterna, etc.), je dirais que ça fait de lui le compositeur de la peur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2007-10-01, 01:46

Plus de l'horreur que la peur peut-être. Il a traversé difficilement la guerre et en a gardé une capacité à ne pas douter de la monstruosité de ses contemporains. C'est un artiste lucide, objectf donc pessimiste aussi. Capable de brefs éclairs d'espoir, mais surtout bourré d'humour, ce qui le (l'a) sauve (é). C'est pour ça que j'aime bien sa pièce pour 100 métronomes, drôle et terrifiante en même temps.

Son opéra Le Grand Macabre est de ce point de vue une grande réussite.
Sa musique est surtout très riche en style et en inventivité. Son piano (que j'aime moins) ses pièces pour orchestre souvent très riches et raffinées, ses oeuvres chorales impitoyables, sa musique électronique...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2010-03-31, 17:00

Catalogue complet : sources : http://www.musicologie.org/Biographies/ligeti_gyorgy.html,
et https://web.archive.org/web/20050218123000/http://kincsestar.radio.hu:80/ktz/ligeti/

1942 Induló pour piano
1943 Allegro, et Polifón etüd - Allegro comodo pour piano
1945, Cantate no 1 Et circa horam nonam, pour mezzo-soprano solo, deux chœurs mixtes et accompagnement instrumental, sur un texte de la liturgie latine.
1946 Les Rois Mages à Bethleem, cantate chorale
1946 Choeurs : Déjection - Terre lointaine - Pâques
1946, Magány (Solitude), choral pour chœur mixte a cappella sur un poème de Sándor Weöres. Créé à Stuttgart le 18 mai 1983 par la Schola Cantorum Stuttgart dirigée par Clytus Gottwald.
1947 Trois Mélodies
1948 Capriccio 1, Invention, Capriccio 2 pour pianos
1948 Danse ancienne de salon
1950, aladi joc pour deux violins (1950)
1950, Andante et Allegro pour quatuor à cordes
1950 Ballade et Danse, quatuor à cordes
1950 Doppeltanz aus Kalo pour choeur
1950 Quatre Danses de mariage
1950 Sonatine pour piano
1951, Concert românesc pour orchestre (1951)
1951 Cinq pièces pour piano
1952 Choeurs : Die Jugend - Hortobagy - Zwei Kanons - Ôt Arany-dal
1951-1953, Musica ricercata, pièces pour piano (1951-1953)
1953 Papaïne, choeur
1953 Ricercare pour musique électronique
1953, Six Bagatelles pour Quintette à vents
1953 Sonate pour violoncelle solo
1953-1954, Métamorphoses nocturnes, Premier Quatuor à cordes. Créé à Vienne par le Quatuor Ramor, le 8 mai
1955 Choeurs : Matin - Lieder auf Màtraszentimre
1957, Glissandi, musique électronique
1958, Artikulation pour bande magnétique, réalisé au Studio für Elektronische Musik de la Radio de Cologne (W.D.R.). Créée le 25 mars 1958 à Cologne lors d'un concert de la série Musik der Zeit
1958-1959, Apparitions pour orchestre. Créées le 19 juin 1960 à Cologne par l'Orchestre symphonique du N.D.R. de Hamburg sous la direction d'Ernest Bour.
1961, Atmosphères pour grand orchestre. Créées le 22 octobre 1961 au festival de Donaueschingen par l'Orchestre symphonique du Südwestfunk de Baden-Baden sous la direction de Hans Rosbaud.
1961 Fragment, quatuor à cordes
1961 Trois bagatelles, piano
1961-1962, Volumina pour orgue [révision en 1966]
1962, Aventures, choeur
1962, Poème Symphonique pour 100 métronomes (Dix personnes déclenchent des métronomes réglés à des vitesses différentes ; la pièce se termine lorsque le dernier métronome s'arrête) . Créé le 13 septembre 1963 Hilversum (Pays-Bas) sous la direction du compositeur.
1965 Nouvelles Aventures, choeurs
1963-1965, Requiem pour soprano et mezzo-soprano solo, deux chœurs mixtes et orchestre . Créé le 14 mars 1965 à Stockholm par les Chœurs et l'Orchestre symphonique de la Radio suédoise sous la direction de Michael Gielen. Cette musique a été utilisée par Stanley Kubrick dans son film 2001 Odyssée de l'espace.
1965, Aventures et Nouvelles Aventures,  double action scénique en 14 tableaux pour trois chanteurs (soprano, contralto et baryton) et sept instrumentistes. Créées le 19 octobre 1966 au Württembergisches Staatstheater Stuttgart sous la direction de Friedrich Cerha.
1966, Concerto pour violoncelle. Créé le 19 avril 1967 à Berlin par Siegfried Palm (dédicataire), avec l'Orchestre symphonique de la Radio de Berlin dirigé par Henryk Czyz.
1967, Lux Aeterna pour 16 voix mixtes solistes a cappella. Créé le 2 novembre 1966 à Stuttgart par la Schola Cantorum Stuttgart dirigée par Clytus Gottwald.
1967, Lontano pour grand orchestre. Créé le 22 octobre 1967 au festival de Donauschingen par l'Orchestre symphonique du Südwestfunk de Baden-Baden sous la direction d'Ernest Bour.
1967-1969, Deux Études pour orgue
1968, Continuum pour clavecin
1968, Dix pièces pour Quintette à vents
1968, Quatuor à cordes n° 2. Créé le 14 décembre 1969 à Baden-Baden par le Quatuor LaSalle.
1968-1969, Ramifications pour 12 cordes solistes. Créées le 23 avril 1969 à Berlin, par l'Orchestre symphonique de la Radio de Berlin sous la direction de Michael Gielen ; Version pour douze cordes solistes, créé le 1er octobre 1969 à Sarrebruck, par l'Orchestre de chambre de la Radio de la Sarre sous la direction d'Antonio Janigro.
1969-1970, Concerto de chambre (Kammerkonzert) pour 13 instrumentistes. Créé le 1er octobre 1970 au festival de Berlin par l'ensemble « Die Reihe » dirigé par Friedrich Cerha.
1971, Melodien pour orchestre (1971)
1972, Double Concerto pour flûte, hautbois et orchestre
1973, Clocks and Clouds pour 12 voix féminines
1973-1974, San Francisco Polyphony pour orchestre. Créée le 8 janvier 1975 à San Francisco par l'Orchestre symphonique de San Francisco sous la direction de Seiji Ozawa.
1975 Sechs Miniaturen, quatuor à cordes
1976 Monument - Sebstportrait-Bewegling, piano
1976 Rondeau
1976 3 Morceaux pour 2 pianos
1978, Le Grand Macabre (Der grosse Makaber), opéra en deux actes sur un livret de Michael Meschke et György Ligeti d'après la pièce de Michel de Ghelderode La Ballade du Grand Macabre. Créé en suédois le 12 avril 1978 à l'Opéra royal de Stockholm, sous la direction de Elgar Howarth. Créé en version allemande originale le à l'Opéra de Hambourg le 15 octobre 1978, sous la direction de Elgar Howarth. Créé en français dans une traduction de Michel Vittoz à l'Opéra de Paris le 23 mars 1981 sous la direction de Howarth et dans une mise en scène de Daniel Mesguich. Version révisée en 1996, créée au festival de Salzbourg le 28 juillet 1997 sous la direction d'Esa-Pekka Salonen, dans une mise en scène de Peter Sellars.
1978 Hungarian Rock - Passacaglia ungherese
1978 Choeurs : Szenen und Zwischenspiele
1982 Drei Phantasien
1982 Hommage à Hildong Rosenberg, quatuor à cordes
1982, Trio pour violon, cor et piano
1983 Etudes hongroises, piano
1985, 1989-1990, Études pour piano
1985, Six Études pour le piano (Premier Livre)
1985 Grosse Schildkröten, die Fanfare vom Südchinesischen meer
1985-1988, Piano Concerto (1985-88)
1988, Concerto pour piano et orchestre. Version intégrale en cinq mouvements créée le 29 février 1988 au Konzerthaus de Vienne par Anthony di Bonaventura (piano) et l'Orchestre symphonique de la Radio autrichienne (O.R.F.) sous la direction de Mario di Bonaventura.
1988 Mysteries of the Macabre, pour trompette et piano, et aussi pour soprano coloratur et piano, ou avec orchestre, 1992
1989 Der Sommer, mélodie
1988-1994, Huit Études pour le piano (Deuxième Livre)
1990, Concerto pour violon et orchestre. Version intégrale en cinq mouvements créée le 8 octobre 1992, à Cologne par Saschko Gawriloff (violon) et l'Ensemble Modern sous la direction de Peter Eötvös.
1993 Nonsense Madrigals, choeurs
1994 Sonate pour alto solo
1995, Étude pour le piano (Troisième Livre)
1996 Pièce électronique n° 3
1998-1999, Hamburg Concerto pour Cor solo et orchestre de chambre avec quatre cors naturels obligés
2000, Síppal, dobbal, nádihegedűvel: Weöres Sándor verseire


Dernière édition par joachim le 2017-07-27, 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6448
Age : 65
Date d'inscription : 10/07/2007

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2011-04-01, 21:57

Lux Aeterna Choeur à 16 voix écrit en 1966.

Choeur à capella, en canon - oeuvre micropolyphonique.

Utilisée en 1968 par Stanley KUBRICK dans "2001, Odyssée de l'espace"

J'ai écouté cette version (mais à mon avis, j'aurais bien du mal à séparer une version d'une autre) :

György Ligeti (1923-2006) 00028910

J'accroche assez peu en fait ... euh, même pas du tout ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
jcserlet

jcserlet

Nombre de messages : 3
Age : 72
Date d'inscription : 03/10/2011

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2011-10-03, 07:09

Bel Canto a écrit:
Lux Aeterna Choeur à 16 voix écrit en 1966.

Choeur à capella, en canon - oeuvre micropolyphonique.

Utilisée en 1968 par Stanley KUBRICK dans "2001, Odyssée de l'espace"

J'ai écouté cette version (mais à mon avis, j'aurais bien du mal à séparer une version d'une autre) :

György Ligeti (1923-2006) 00028910

J'accroche assez peu en fait ... euh, même pas du tout ! Embarassed
et moi j'accroche beaucoup sur ligeti en particulier sur cette série dont un Lux Aeterna superbe
http://www.amazon.fr/Complete-Capella-Choral-Works-Ligeti/dp/B0000029OX/ref=sr_1_sc_2?s=music&ie=UTF8&qid=1317618192&sr=1-2-spell
le disque des pièces pour piano m'émerveille comme les compositions de Olivier Messian ( Michel beroff en série économique cez EMI http://www.amazon.fr/Messiaen-Vingt-Regards-lEnfant-Pr%C3%A9ludes/dp/B000B668UE/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1317618477&sr=1-1)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2011-10-03, 19:55


Bienvenue JcSerlet et c'est bien que quelqu'un soit enfin venu dépoussiérer les topics de Messiaen et Ligeti, Hehe ce que j'aurais dû faire depuis longtemps surtout avec Messiaen dont je suis très fan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2012-08-12, 21:43

Ligeti est l'héritier de Bartók et ce dernier de Liszt. Moi, j'aime beaucoup sa musique, très différente à celle de Liszt... personnellement, je ne pense pas que l'on puisse "préférer" l'un à l'autre... Cela dépend si on est habitué à la musique contemporaine ou non. La musique contemporaine, à mon humbre avis, c'est qqchose qui se développe. Préférer Beethoven à Schönberg ou encore à Webern est quant à moi un non-sens... Ce sont trois fruits différents.

J'appelle son premier quator..."le 7e de Bartók..."



Trés similaire, n'est'ce pas?

Martin
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7718
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty2012-08-12, 23:54

myaskovsky2002 a écrit:
Ligeti est l'héritier de Bartók et ce dernier de Liszt. Moi, j'aime beaucoup sa musique, très différente à celle de Liszt... personnellement, je ne pense pas que l'on puisse "préférer" l'un à l'autre... Cela dépend si on est habitué à la musique contemporaine ou non. La musique contemporaine, à mon humbre avis, c'est qqchose qui se développe. Préférer Beethoven à Schönberg ou encore à Webern est quant à moi un non-sens... Ce sont trois fruits différents.

J'appelle son premier quator..."le 7e de Bartók..."



Trés similaire, n'est'ce pas?

Martin


Que la musique de Ligeti soit très différente de celle de Liszt...en voilà un scoup György Ligeti (1923-2006) 231625
Alors, préférer Schönberg ou Webern à Beethoven ou Bach et aussi un non-sens?...c'est moins fréquent mais çà existe ...et pourquoi pas??

parce que tu penses que tout le monde aime tous les fruits? Wink et tous autant les uns que les autres??

Au nom de quel bon sens devrions nous tous aimer la même chose?...de l'uniformité? d'avoir tous les mêmes goûts?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




György Ligeti (1923-2006) Empty
MessageSujet: Re: György Ligeti (1923-2006)   György Ligeti (1923-2006) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
György Ligeti (1923-2006)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: