Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  SERGIO CALLIGARIS, né en 1941

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: SERGIO CALLIGARIS, né en 1941   Sam 25 Déc 2010 - 19:20

SERGIO CALLIGARIS est un pianiste,compositeur et professeur de piano né à Rosario en Argentine,le 22 janvier 1941.
Après avoir vécu aux U.S.A où il obtint un doctorat en musique,il s'établit ensuite en Italie.

   Comme pianiste,CALLIGARIS a commencé sa carrière d'interprète à l'âge de treize ans. Il poursuit ses études pianistiques sous la direction de maîtres tels que Jorge Fanelli,Arthur Loesser,Adèle Marcus,Magaloff Nikita et Guido Agosti. La technique de CALLIGARIS se caractérise par l'éclat pur et le touché puissant typique de l'école de Leschetizky.

Le compositeur: CALLIGARIS se tourna vers la composition autour de la fin des années 70,après une vingtaine d'années consacrée à la scène et l'interprétation. Une de ses premières oeuvres PIANO PORTABLE RENZO,Op.7,composée en 1978,est devenue depuis une pièce contemporaine pour piano exécutée à grande échelle. Dans cette oeuvre divisée en dix courts tableaux,toutes les qualités de la musique du compositeur argentin peuvent déjà être distinguées:

a) une opposition vive entre "élégiaque" et "flamboyant et sauvage" des thèmes.
b) une utilisation dramatique et inspirée du rythme.
c) une maîtrise absolue du contrepoint.

                   Suite au succès de cette oeuvre emblématique de son style,sa carrière de compositeur pris une ampleur qui l'amena à écrire plusieurs oeuvres de différents effectifs,notamment LES DANSES SYMPHONIQUES Op.27,celle-ci ayant été commandée par le Théâtre Bellini de Catane. [ c'est une oeuvre magnifique qui me passionne de la première note à la dernière,ce qui s'avère dommage c'est une prise de son plutôt moyenne,ainsi je rêve d'une nouvelle interprétation qui me permette enfin de profiter de cette formidable composition à sa juste valeur.] On lui doit également un POEMA pour ténor ou soprano et piano,Op.49,une SONATE Op.50 pour flûte et piano,une SONATE Op.51 pour violon et piano,une SONATA-FANTASIA pour piano Op.32. Il a écrit aussi une série de pièces pour une variété d'instruments (voix,violoncelle,trompette,orgue,clarinette,flûte,violon et cor) et n'oublions pas un captivant PIANO CONCERTO Op.29 admirablement interprété par SERGIO CALLIGARIS en personne qui respire la vie en chacune de ses notes et mesures! CALLIGARIS fut en mesure de produire de façon constante,sans faire aucune concession sur la qualité; la rigueur,l'ingéniosité,l'intensité,la beauté et une certaine singularité dans sa musique.

[Pour l'heure,c'est un compositeur que je ne connais que par le biais de deux oeuvres; le CONCERTO POUR PIANO et les DANSES SYMPHONIQUES, et je dois reconnaître que l'enthousiasme qu'elles me procurent,m'incite à attendre la suite avec impatience. ]Very Happy


Dernière édition par Icare le Lun 14 Déc 2015 - 22:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: SERGIO CALLIGARIS, né en 1941   Lun 14 Déc 2015 - 22:38

Sergio Calligaris n'est évidemment pas le plus connu des compositeurs argentins. De toutes évidence, les plus connus seraient Astor Piazzolla et Lalo Schifrin, puis peut-être un peu aussi Luis Enriquez Bacalov, les deux derniers surtout pour leur travaux respectifs dans le domaine de la musique de film. Martin Matalon, en revanche, est probablement mieux connu des amateurs de musique contemporaine. Ha! N'oublions pas Alberto Ginastera qui est quand même connu d'un bon nombre de mélomanes. Sergio Calligaris demeure un créateur peu édité et mes connaissances de son oeuvre se limitent toujours à trois opus, le Concerto pour piano et orchestre - opus 29 (1992-1993), la Seconda Suite di Danze Sinfoniche - opus 27 pour grand orchestre (1990) et Sonata - Fantasia - opus 32 pour piano (1994) qui est finalement l'oeuvre que je connais le moins pour l'avoir négligée au profit des deux autres. Il faut dire que les deux premiers mouvements du Concerto pour piano me passionnent...pas seulement les deux premiers mouvements d'ailleurs...je pense aimer cette oeuvre en entier. J'aime l'intensité du piano et des cordes telles qu'ils apparaissent déjà dans le premier mouvement "Moderato e maestoso assai". Le thème mélodique est fort bien trouvé et le développement plutôt exubérant et passionné à la hauteur. Il reviendra avec bonheur vers la dernière étape du concerto. Les parties plus intimistes et délicates ne manquent pas de saveur non plus. Pour moi, il s'agit d'un très beau concerto pour piano qu'il ne me déplairait pas d'écouter en concert. Il se compose de six mouvements et je le connais dans une version par le compositeur lui-même au piano, l'Albanian RadioTV Orchestra sous la direction de Massimo Bernart. Mon plaisir ne s'est pas arrêté là. Il s'est poursuivit avec la Seconde Suite de Danse Symphonique qui se divise, elle, en trois mouvements, interprétée par le même orchestre mais, cette fois, sous la direction de Jetmir Barballushi. Le premier mouvement "Tempo di valzer, Tempo di Siciliana" est le plus long des trois atteignant les 10'44". Une très jolie musique, plaisante, berçante et colorée. Le mouvement médium "Andante maestoso" est particulièrement court puisqu'il n'atteint pas une minute. Le dernier mouvement "Movimento perpetuo", d'une durée de quatre minutes et demi est le point culminant de l'oeuvre, une danse obsessionnelle et presque frénétique superbement orchestrée et structurée que je pourrais écouter en boucle. Belle inspiration!
Revenir en haut Aller en bas
 
SERGIO CALLIGARIS, né en 1941
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: