Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17433
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Dim 15 Juin - 20:00

@Icare a écrit:


Et alors Joachim, tu les a écoutés ces trios, oui ou non?  

Oui, je les ai par le Trio Parnassus, chez MDG. Pratique car ils tiennent tous les trois sur un CD (78 minutes en tout). Mon classement : 3 1 2.

J'aime beaucoup aussi son concerto pour violoncelle - comme, finalement, presque tout chez Lalo. Il faudrait plutôt que je précise ce que je n'aime pas  Hehe 
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Dim 15 Juin - 23:11

Musique d'une grande originalité. J'apprécie particulièrement la pulsation implacable présente dans ses oeuvres, presque partout. Puis apparaît une mélodie d'une grande beauté, qui se développe, crescendo, engloutissant tout. Un bel exemple, à mon goût, est le scherzo de la symphonie...
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3833
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Lun 16 Juin - 10:50

OUi, je trouve que c'est magnifique aussi ! Je viens d'écouter sa symphonie espagnole avec délectation, le violon ( David Oistrakh) parle ici un langage qui m'émeut et me touche directement le cœur   

Ici le premier mouvement (en 1955) :


https://youtu.be/2NQrJXRTHz4



Dernière édition par laudec le Dim 25 Mar - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12093
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Lun 16 Juin - 19:40

@Icare a écrit:
Je viens de réécouter le Concerto pour violoncelle d'Edouard Lalo, oeuvre que j'ai mieux appréciée aujourd'hui que lors des écoutes précédentes. Je suis, cette fois, parfaitement bien entré dans l'univers romantique et passionné de cette musique. Il y a même une certaine légèreté, fantaisie, dans le second mouvement et j'aime beaucoup les premières minutes du troisième. Si ce concerto n'élude pas la virtuosité, ce qui est quand même le rôle de cette forme musicale, celle-ci s'opère avec beaucoup de souplesse et de style. Beau concerto merveilleusement interprété parXavier Philips et Emmanuel Plasson à la direction.    

Je viens de le réécouter cet après-midi, histoire de m'en imprégner davantage, et ce concerto de Lalo est une oeuvre qui me plait de plus en plus. J'ai cette impression plaisante de mieux le connaître, d'avoir mieux apprécié toutes les beautés qui en font une pièce de choix.    I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12093
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Jeu 27 Nov - 15:14

Laudec a écrit: <<OUi, je trouve que c'est magnifique aussi ! Je viens d'écouter sa symphonie espagnole avec délectation, le violon ( David Oistrakh) parle ici un langage qui m'émeut et me touche directement le cœur   >>


J'avais déjà écouté la Symphonie Espagnole mais jamais dans des conditions optimales comme je l'ai fait aujourd'hui avec le violon de Vengerov. Bien enfoncé dans mon fauteuil, concentration maximale, j'ai fait démarrer la musique. Avanti! Dans un premier temps, j'entends une oeuvre classique de belle tenue, portée par le violon de Maxim Vengerov. Pas transcendé mais heureux de pouvoir me plonger plus sérieusement dans une musique qui jouit d'une si belle réputation. Si le charme n'apparaît pas aussitôt et peut-être même que le premier mouvement ne m'a pas emballé plus que ça, je sens - une intuition probablement? - que le meilleur est à venir. Effectivement, l'oeuvre de Lalo finit par me prendre dans ses filets. Mon mouvement préféré est sans doute l'avant-dernier mais le troisième est très bon aussi. Il me faudra quand même le réécouter pour voir s"il peut faire partie d'une liste préférentielle. Pas ce que je peux appeler un réel coup de foudre pour l'heure, mais un très beau moment quand même surtout dans la seconde partie de la symphonie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12093
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Sam 29 Juil - 17:53

@Icare a écrit:
J'avais déjà écouté la Symphonie Espagnole mais jamais dans des conditions optimales comme je l'ai fait aujourd'hui avec le violon de Vengerov. Bien enfoncé dans mon fauteuil, concentration maximale, j'ai fait démarrer la musique. Avanti! Dans un premier temps, j'entends une oeuvre classique de belle tenue, portée par le violon de Maxim Vengerov. Pas transcendé mais heureux de pouvoir me plonger plus sérieusement dans une musique qui jouit d'une si belle réputation. Si le charme n'apparaît pas aussitôt et peut-être même que le premier mouvement ne m'a pas emballé plus que ça, je sens - une intuition probablement? - que le meilleur est à venir. Effectivement, l'oeuvre de Lalo finit par me prendre dans ses filets. Mon mouvement préféré est sans doute l'avant-dernier mais le troisième est très bon aussi. Il me faudra quand même le réécouter pour voir s"il peut faire partie d'une liste préférentielle. Pas ce que je peux appeler un réel coup de foudre pour l'heure, mais un très beau moment quand même surtout dans la seconde partie de la symphonie. Wink

Je ne saurais dire mieux que ce que j'ai écrit il y a peine moins de trois ans sur cette Symphonie Espagnole d'Edouard Lalo. C'est prioritairement le quatrième mouvement qui me la rend essentielle. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17433
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Sam 24 Mar - 18:54

@joachim a écrit:
Je viens d'écouter le CD CPO, orchestre de Bâle dirigé par Giancarlo Andretta.

Il n'y a que des oeuvres symphoniques peu connues : la symphonie en sol mineur, la rhapsodie norvégienne (version symphoniques), le Scherzo en ré mineur et le Divertissement.  Si ce dernier n'a rien d'extraordinaire, par contre les trois autres oeuvres, et notamment la symphonie devraient être interprétées plus souvent. Je place cette symphonie à égalité avec celles de Chausson ou de Dukas (qui finalement ne sont pas beaucoup plus connues).

Eh oui, il y a déjà presque dix ans que j'avais écouté ce CD. Comme le temps passe vite

Je viens donc de le réécouter, et en fait je n'ai pas changé d'avis sur cet enregistrement : la symphonie en sol mineur est absolument géniale, de même pour le court scherzo en ré mineur, qu'il a bien fait d'orchestrer (il s'agit du scherzo du trio n°3).
La rhapsodie norvégienne, seconde version d'une Fantaisie norvégienne pour violon et orchestre, est basée sur d'authentiques airs norvégiens. Quant au Divertimento, qui provient d'un arrangement d'extraits de l'opéra Fiesque, c'est à mon avis le "point faible" du CD.





https://www.youtube.com/watch?v=6Iewh2DXWpM

Scherzo en ré majeur

https://www.youtube.com/watch?v=5AW590r63rk

Rhapsodie norvégienne

https://www.youtube.com/watch?v=0cUWfuAjX8c
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6892
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   Dim 27 Mai - 18:36

De bien belles mélodies: intégrale par la baryton grec Tassis Christoyannis en 2 cd et à un prix fort interressant à la Fnac: 7 €


https://www.youtube.com/watch?v=2aEVdDdIpVc

Tassis Christoyannis baritone
Jeff Cohen piano

Nous sommes passés, ce me semble,
L'un près de l'autre sans nous voir,
Indifférents et sans savoir
Que nos deux coeurs battaient ensemble...
Nous sommes passés sans nous voir!

A mon coeur, pourtant, comme au vôtre
Un peu d'amour était bien dû,
Ah! ce bonheur est bien perdu
Que chacun de nous vole à l'autre
Un peu d'amour nous &eaucte;tait dû.

L'heure eût séparé notre route:
Après que nous aurions aimé.
Le ciel sur nous se fût fermé!...
Nous aurions bien souffert, sans doute,
Mais, du moins, nous aurions aimé!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: