Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -79%
DCL : Drone Championship League – Jeu PS4
Voir le deal
6.99 €

 

 Salvador Bacarisse (1898-1963)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Salvador Bacarisse (1898-1963) Empty
MessageSujet: Salvador Bacarisse (1898-1963)   Salvador Bacarisse (1898-1963) EmptySam 6 Nov 2010 - 11:11

Salvador Bacarisse Chinoria est un compositeur espagnol né à Madrid le 12 septembre 1898 et mort à Paris le 5 août 1963.

Il fait ses études au Conservatoire Royal de Musique de Madrid, avec Conrado del Campo (composition) et Manuel Fernandez Alberdi (piano) et reçoit à trois reprises le Prix National de Musique (1923, 1930, 1934) Bacarisse fut membre du Grupo de los Ocho, équivalent espagnol du Groupe des Six français.

Militant du Parti Communiste espagnol, il participe  aux activités musicales de l'armée républicaine et, après la victoire de Franco en 1939, il s'installe à Paris où il reste jusqu'à sa mort, travaillant comme producteur de programmes en espagnol de la Radio Télévision Française.


Oeuvres :

Bacarisse composa dans un style néo-romantique pour le piano, musique de chambre, opéra (Charlot, 1933, El tesoro de Boabdil, 1958) et oeuvres orchestrales, dont :


Orchestre

Tres Marchas burlescas, op 5b (1928)
Mùsica Sinfonica (1931)
Serenata (1931)
Impromptu sobre el nombre Arbos, op 17 (1934)
Sinfonietta pour 18 instruments et harpe (1936)
Sinfonietta romantica, op 36 (1941)


Concertos

Concertino pour piano et orchestre (1929)
Concerto pour piano et orchestre n° 1 en ut majeur, op 16 (1933)
Tres movimientos concertantes pour trio à cordes et orchestre, op 18 (1934)
Concerto grosso pour piano et orchestre en sol majeur, op 18 (1934)
Concerto pour violoncelle et orchestre (1935)
La Balada Romantica pour piano et orchestre (1936)
Fantaisie pour violon et orchestre (1937)
Fantaisie andalouse pour harpe et orchestre (1948)
Concertino pour guitare et orchestre en la mineur op 72 (1953)
Concerto pour piano n° 2 (1957)
Concerto pour piano n° 3 (1958)
Fantasia concertante pour 2 pianos et orchestre, op 121 (1960)
Concerto pour clavecin et orchestre, op 124 (1962)


Musique de chambre

Tres piezas para quinteto, 2 violons, alto, violoncelle, piano, op 3 (1923)
Marcia funebre, danzas de las brujas pour violon et piano, op 12 (1929)
Quatuor à cordes n° 1, op 10 (1930)
Sonate en trio pour 2 violons et piano, op 29 (1932)
Quatuor à cordes n° 2, op 14(1932)
Quatuor à cordes n° 3, op 24 (1936)
Prteludio, fugueta y rondo pour violon et piano, op 53
Suite pour guitare, op 57 (1950)
Adagio pour violon et piano, op 59
Partita en ut majeur, pour harpe, op 80 (1953)
Introduction, variations et coda pour violon et piano, op 102
Triptyque pour violon, violoncelle et harpe, op 105 (1957)
Petite Suite pour guitare, op 120 (1960)
Fantasia en do pour flûte et harpe, op 125 (1961)
Toccata pour violoncelle et piano, WoO 27 (1962)


Piano

Los Heraldos, 3 pièces, op 2a (1921) aussi orchestré
Berceuse, op 23
Siete variaciones sobre un tema de las canciones del Marqués de Santillana, op. 22 (1935)
24 Preludios, op 34 (1941)
Danza de la muerte de la ópera Toreros op. 37b (1942)
Lento de la ópera Le sang d’Antigone, à 4 mains, op. 99b (1955)
Carnaval parisien, op 111 (1958)
Tema con variaciones en la mineur, op 66 (1960)
Variaciones sobre cinco notas, op 128 (1962)


Opéras et ballet

Corrida de Feria, ballet (1930)
Charlot, opéra en 3 actes, op 15 (1933)
La Tía Fingida (la Fausse tante, ou l'amour à Salamanque), ballet, op 50 (1948)
El Estudiante de Salamanca, opéra en 1 acte, op 38 (1956)
La Grotte des Merveilles, ballet, op 101 (1955-56)
Fuenteovejuna (Font-aux-Cabres), opéra en 3 actes, op 103 (1962)
Carmencita, ballet, op 104 (1957)
El Tesoro de Boabdil, opéra op 107 (1958)
Les Cent bouches, opéra en 1 acte, op 119 (1959-60)


Autres musiques vocales


Heraldos, estampes symphoniques avec choeurs, op 3b (1921)
La Nave de Ulises, avec choeur de femmes, op 1 (1923)
Dos Poemas : ofrenda a Debussy, pour mezzo et orchestre, op 4b (1927)
La tragedia de Doña Ajada, suite symphonique avec choeur et récitant (1929)
Las Nanas de Rafael Alberti pour voix et piano, op 20 (1935)
Cantate : Por la paz y felicidad de las naciones, op 58 (1950)
Tres cantares anonimos del siglo XVI, op 35 (1953)
Cantarcillos


Catalogue complet :
http://www.march.es/Recursos_Web/Culturales/teatro/FJM/Catalogos/1031418.pdf


Dernière édition par joachim le Mar 23 Juil 2019 - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Salvador Bacarisse (1898-1963) Empty
MessageSujet: Re: Salvador Bacarisse (1898-1963)   Salvador Bacarisse (1898-1963) EmptyDim 9 Mar 2014 - 14:23

Pas mal ce concertino pour guitare !


Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Salvador Bacarisse (1898-1963) Empty
MessageSujet: Re: Salvador Bacarisse (1898-1963)   Salvador Bacarisse (1898-1963) EmptyDim 9 Mar 2014 - 16:05

oui, c'était bien agréable ;-)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Salvador Bacarisse (1898-1963) Empty
MessageSujet: Re: Salvador Bacarisse (1898-1963)   Salvador Bacarisse (1898-1963) EmptyDim 4 Juil 2021 - 7:51

Nouvelle biographie, plus complète


Salvador Bacarisse Chinoria est né le 12 Septembre de 1898 dans le quartier Centro de Madrid , fils du marchand français Sauveur Bacarisse Irigoin et de la saragonaise Paulina Chinoria y Calvo. Sa situation économique lui permet des études supérieures. Après le lycée, il s'inscrit à la demande de son père à l'Université Complutense de Madrid pour étudier le droit, la philosophie et les lettres. Parallèlement, il étudie le piano avec Manuel Fernández Alberdi au Conservatorio Superior de Madrid et l'harmonie et la composition avec Conrado del Campo. En 1916, Bacarisse est diplômé de l'Université et diplômé du Conservatoire.
Bacarisse était membre du Groupe des Huit (fondé sur le modèle du groupe français Les Six pour lutter contre le conservatisme musical). En 1923, il remporte le 1er Concours National de Musique avec son poème symphonique La nave de Ulises pour chœur de femmes. Il a aidé à promouvoir la musique contemporaine en tant que directeur artistique de Unión Radio (1926 - 1936). Il a également fait partie du Conseil des théâtres musicaux et lyriques (1931) et à partir de cette même année, il a été critique musical dans la presse madrilène.

Pendant la guerre civile espagnole, il a déménagé à la suite du gouvernement républicain à Valence et à Barcelone, et dans cette dernière ville, il a été délégué du gouvernement aux affaires musicales, organisant des concerts et des saisons d'opéra. Il était affilié au Parti communiste d'Espagne, faisant partie de l' Alliance des intellectuels antifascistes avec d'autres membres de la culture républicaine de gauche, engagé avec elle d'une manière intellectuelle, avec des écrits, des manifestes et des magazines, beaucoup d'entre eux revêtant un caractère de propagande ; et aussi d'une manière physique, en combattant au front.

En 1939 , il s'exile à Paris, rejetant la dictature franquiste, et depuis 1945 jusqu'à sa mort, il travaille pour la Radiodiffusion-Télévision Française en tant que producteur de programmes en espagnol pour l'Amérique latine. En 1956, il rejoint la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques et un an plus tard la Société pour l'Administration du Droit de Reproduction Mécanique des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs.

Bacarisse fut un compositeur prolifique pour ensembles de chambre, opéra (dont Charlot [1933] et El Tesoro de Boabdil, pour lequel il remporta un prix de la radio française en 1958), et œuvres orchestrales, dont deux concertos pour piano et un pour violon. Ses œuvres comprennent encore le ballet Corrida de Feria (1930), Heraldos, estampes symphoniques (1933), La Tragedia de Doña Ajada (suite symphoniques avec chœurs et récitant), une Ballade et une Sinfonietta pour piano et orchestre ; Fantaisie pour violon et orchestre et un Concerto pour violoncelle, ainsi que de la musique pour piano seul et un certain nombre de mélodies basées sur des textes de Juan Ramón Jiménez, Rafael Alberti et Luis Cernuda, entre autres.

Son œuvre la plus connue est le Concertino pour guitare et orchestre en la mineur, opus 72, composé en 1957, dans un style néo- romantique proche de celui du Concerto de Aranjuez de Joaquín Rodrigo (1940). Sa Fantaisie andalouse est une courte pièce de plus en plus acceptée dans le répertoire pour harpe et orchestre.

Il était un cousin de l'écrivain espagnol Mauricio Bacarisse Casulá.




https://www.youtube.com/watch?v=fmlJiNOOFsU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Salvador Bacarisse (1898-1963) Empty
MessageSujet: Re: Salvador Bacarisse (1898-1963)   Salvador Bacarisse (1898-1963) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Salvador Bacarisse (1898-1963)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: