Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Einar ENGLUND (1916-1999)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mer 6 Oct - 18:01

EINAR ENGLUND est, dans l'histoire de la musique finlandaise, un bel exemple de compositeur de musique purement instrumentale. A l'exception de quelques ouvrages, il n'y a pas de musique vocale dans son oeuvre qui repose sur ses sept symphonies et ses six concertos. Stylistiquement, ENGLUND peut être compté parmi les néo-classiques dont les modèles furent STRAVINSKY et,plus tard, BARTOK ainsi que CHOSTAKOVITCH et PROKOFIEV. ENGLUND lui-même considérait STRAVINSKY comme son plus grand modèle dont il était un fervent admirateur depuis les années 30, lorsqu'il étudiait à l'Académie Sibelius. Il a été publiquement reconnu à la fin des années 1940 quand il a surpris la vie musicale jusqu'alors cantonnée dans l'expression romantique-nationale par la sonorité énergique et claire de ses deux premières symphonies. (il faut dire que je trouve personnellement ces oeuvres-là particulièrement inspirées). C'est par elles qu'il apparut à la pointe du modernisme finlandais.

Cependant,est-ce l'ironie du sort qui valut au compositeur un revirement de situation car sa relation avec le courant dominant de la musique contemporaine n'a pas toujours été sans accrochage. Lorsque le dodécaphonisme, à la fin des années 1950, est devenu l'isme principal et incontournable, EINAR ENGLUND conserva son style qu'il estimait bon et fut victime des critiques acerbes des modernistes les plus fanatiques. ENGLUND en fut d'ailleurs très affecté, au point de ne plus rien composer pendant les années 1960. Il reprit le chemin des salles de concerts qu'en 1972 avec sa troisième symphonie. Les traits fondamentaux du style d'ENGLUND sont restés en gros les mêmes tout au long de sa carrière de compositeur. Ses harmonies se basent sur une modalité bien épicée avec des dissonances piquantes et un traitement rythmique musclé et énergique. Sa personnalité de compositeur est marquée d'une musicalité pure,son approche de la musique se fait à partir de l'instrument et aspire à écrire une texture qui convienne,qu'il s'agisse du piano,son propre instrument,ou de tout autre. L'instrument le plus proche de lui est toutefois l'orchestre symphonique qui sonne à ses mains avec des tons classiquement clairs et brillants. Musicien pratique,EINAR ENGLUND a également oeuvré du côté de la musique de variété en jouant après la guerre avec des orchestres de danse quand,par la force des choses,les possibilités de travailler étaient rares,et il a aussi composé de la musique légère sous le pseudonyme de MARCUS EJE.
De cette période dédiée à la musique légère,on retiendra un habile improvisateur.


 SVEN EINAR ENGLUND est né à Ljugarn,dans l'île suédoise de Gotland,le 17 juin 1916,et mort à Visby (île de Gotland),le 27 juin 1999. Il a étudié la composition à l'Académie Sibelius d'Helsinki avec SELIM PALMGREN et BENGT CARLSON de 1933 à 1941, le piano avec MARTTI PAAVOLA et l'orchestration avec LEO FUNTEK. Mobilisé pendant la seconde guerre mondiale,il est blessé à la
main. Si cette blessure contraria sa carrière de pianiste,elle ne l'empêcha pas de créer son premier CONCERTO POUR PIANO en 1955. La guerre a aussi marqué le musicien dans son style qui donne le titre de "WAR SYMPHONY" à sa première symphonie, empreinte d'une rythmique martiale, tout comme un VAUGHAN WILLIAMS utilise des rythmes saccadés et martiaux dans ses 1ère et
6ème symphonies. Cependant,selon le compositeur lui-même,c'est surtout sa SYMPHONIE n°5 "Fennica" qui subit l'influence de ces années noires.

   En dehors de ses sept symphonies et de ses concertos,il a composé aussi de la musique de chambre,la musique de deux ballets et des musiques de films. Les labels "Ondine" et "Finlandia" ont édité la majeure partie de son oeuvre de concert,permettant ainsi au compositeur d'être connu et écouté dans le monde entier.


Dernière édition par Icare le Ven 21 Mar - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Jeu 7 Oct - 8:41


Ses oeuvres

__PIANO QUINTET N°1 -1941-
__SYMPHONIE N°1 - "WAR" -1946-
__EPINIKIA pour orchestre -1947-
__SYMPHONIE N°2 - "BLACKBIRD" -1948-
__THE GREAT WALL OF CHINA pour orchestre -1949-
__CONCERTO POUR PIANO ET ORCHESTRE N°1 -1955-
__SYMPHONIE N°3 -1969/71-
__CONCERTO POUR PIANO ET ORCHESTRE N°2 -1974-
__SYMPHONIE N°4 pour cordes et percussion - "NOSTALGIC" -1976-
__SYMPHONIE N°5 - "FENNICA" -1977-
__SYMPHONIE N°6 -19??-
__CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE -1981-
__CONCERTO POUR 12 VIOLONCELLES -1981-
__SONATE POUR VIOLONCELLE ET PIANO -1982-
__CONCERTO POUR FLÛTE -1985-
__PIANO QUINTET N°2 -1985/86-
__SUITE FOR CELLO -1986-
__SYMPHONIE N°7 -1988-
__CONCERTO POUR CLARINETTE -1991-
__2 BALLETS ; SINUHE et ODYSSEUS (Ulysses) -dates?

Parmi ses musiques de films

__VALKOINEN PEURA (Le renne blanc) d'ERIK BLOMBERG -1952-
__KUU ON VAARALLINEN (Préludes à l'extase) de T.J. SÄRKKÄ -1962-

"Je peux lire votre destinée dans vos yeux. Vous deviendrez un grand compositeur." SIBELIUS à ENGLUND -1941-
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6428
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Ven 8 Oct - 17:25



J'aime bien , et même plus!...ce n'est sans doute pas à la pointe du modernisme, (sans doute une raison pour laquelle j'aime bien! Wink ) mais c'est loin du romantisme !
J'aime particulièrement le concerto pour piano

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Ven 8 Oct - 20:00

J'estime que le N°2 (concerto pour piano) est encore meilleur. Very Happy

 Certes,il n'était pas à la pointe du modernisme à l'instar de WEINBERG et CHAILLEY,mais le plus important est qu'il était sincère dans son approche,comme le sont des modernistes comme SCHNITTKE, MORRICONE, KAGEL, dans leur approche à eux. Il ne peut y avoir de musique sublime écrite à contre-coeur, il me semble. C'est POULENC qui admirait LE MARTEAU SANS MAÎTRE de PIERRE BOULEZ et se disait paradoxalement dans l'incapacité de composer ce genre de musique, non qu'il n'en avait pas la technique. Ca ne correspondait pas à ce qu'il aimait écrire.


Dernière édition par Icare le Ven 21 Mar - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 80
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mar 6 Nov - 15:12

C'est vraiment étonnant de constater comme on évolue avec l'âge. Il y a 20 ans je n'aurai pas été capable d'écouter 5 minutes de musique de Englund.
D'accord je ne le connaissais pas, mais aujourd'hui grâce aux explications (entre autres) d'Icare, j'ai écouté la 3e symphonie et le concerto pour piano N°1 Formidable... et j'ai beaucoup aimé. Je m'étonne moi-même. J'ai l'impression que plus c'est dissonant, plus ça me plaît....
Non ça c'est pour rire Hehe

Entre // j'ai trouvé le nom de la SYMPHONIE N°3 - "BAROSSA"

Je vais m'y mettre dès que j'aurai le temps.

Merci Icare pour toutes ces découvertes. Mains
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Lun 31 Déc - 22:36


Une symphonie que j'aime beaucoup c'est la N°1 "War" d'EINAR ENGLUND. Elle est merveilleuse, d'une belle inspiration thématique, le troisième mouvement en étant le point culminant. Mériterait une bien meilleure reconnaissance et audience.

En revanche, le concerto pour violon (1981) avec lequel elle est couplée n'est pas exceptionnel. Agréable, virtuose, mais c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Lun 31 Déc - 22:53

En tout cas vous m'avez donné envie de l'écouter!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Lun 31 Déc - 23:05

Attends-toi quand même à un compositeur qui a connu le Stravinsky du Sacre et Bartok - ça s'entend dans sa musique - Il fut considéré à la pointe du modernisme dans les années 40 dans son pays, tranchant avec le romantisme tardif qui y régnait encore, avant d'être perçu à son tour, quelques années plus tard, lors du diktat du "tout sériel", comme un compositeur ringard. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Lun 31 Déc - 23:18

Ca reste écoutable quand même. Je viens d'écouter quelques trucs sur Youtube. C'est quand même son concerto pour piano que je préfère même si c'est un peu spécial
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Ven 21 Mar - 19:32

A l'instar de Henri Tomasi, Einar Englund fait partie de ces compositeurs qui me tiennent à coeur. Actuellement, je suis à la recherche de ses Quintettes pour piano et quatuor à cordes qui existent bel et bien en cd. En attendant, je me suis largement consolé en réécoutant ses Concertos pour piano N°1 & 2 avec Matti Raekallio au piano et le "Tampere Philharmonic Orchestra" sous la direction de Eri Klas. A l'écoute du premier mouvement du N°1, j'ai eu l'agréable impression d'entrer dans un bien plaisant concerto pour piano d'une virtuosité ordinaire mais qui ne s'inscrirait pas forcément au niveau d'un opus exceptionnel. Toutefois, le plaisir est là et je passe un bon moment. C'est alors que commence le second mouvement, et, arrivé à peu près au milieu de celui-ci, le concerto explose, prend une toute autre dimension. a ce moment précis, le piano et l'orchestre s'endiablent pour de bon, galvanisent l'attention, balaient tout sur leur passage dans un martèlement en communion et si communicatif... Ce passage endiablé est court, sans doute trop court, seulement le troisième mouvement maintiendra l'intensité jusqu'au bout, emmenant l'orchestre et le piano au-delà d'une confrontation virtuose, dans un grand élan lyrique presque emphatique mais plein d'émotion.      I love you 

Le Concerto pour piano et orchestre N°2 démarre, selon moi, lui aussi, par un premier mouvement qui place tranquillement les bases d'une oeuvre néo-classique virtuose mais sans réelle surprise. Les véritables idées musicales, de celles qui marquent l'esprit du mélomane expérimenté (pas toujours facile à satisfaire ni à surprendre), interviennent dans le génial second mouvement, une merveilleuse et peu commune ambiance instaurée par le piano et certains éléments de l'orchestre. La magie opère et le troisième mouvement révélera quelques autres surprises de cet acabit, confirmera un concerto pour piano particulièrement inspiré qui sort du lot.     


Dernière édition par Icare le Ven 14 Oct - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: concerto pour flute   Lun 24 Mar - 21:43

De Englund, je n'ai retrouvé dans mes K7 que le concerto pour flute et orchestre (1985).

Vous pouvez l'écouter sur Deezer :
http://www.deezer.com/album/1310537

ou ici :
http://classical-music-online.net/en/production/34960

C'est la première fois que je l'écoute depuis presque 20 ans, donc j'ai dû le découvrir au moment où ça a été composé (merci la médiathèque, pas de YouTube à l'époque...) Contrairement à certaines autres œuvres que je n'ai pas écoutées depuis longtemps, je me souviens bien de celle-ci. Je la trouve très "colorée", très agréable à écouter. C'est moderne, mais tonal.

Ca m'évoque une musique intermédiaire entre celle d'un compositeur tel que Prokofiev, Chostakovitch, Stravinsky d'un côté, et Henri Dutilleux de l'autre (pour l'atmosphère).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mar 25 Mar - 20:04


Je te conseille le second concerto pour piano, la deuxième symphonie et la pièce symphonique EPINIKIA. Son Concerto pour violon n'est pas super à mon goût, en revanche, j'adore aussi sa première symphonie sous-titrée WAR.  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mar 25 Mar - 22:10

Icare a écrit:

Je te conseille le second concerto pour piano, la deuxième symphonie et la pièce symphonique EPINIKIA. Son Concerto pour violon n'est pas super à mon goût, en revanche, j'adore aussi sa première symphonie sous-titrée WAR.  Very Happy 

Merci Icare,

je viens d'écouter le second concerto pour piano et Epinikia :
http://www.deezer.com/album/4629571

Effectivement, c'est le genre de musique du XXe siècle que j'apprécie, dès la première écoute. Le concerto pour piano me rappelle ceux de Prokofiev. Je me sens en terrain connu.
Je pense que Englund mériterait d'être plus connu. Je testerai les symphonies un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: 12 violoncelles   Mar 25 Mar - 22:18

Son concerto pour 12 violoncelles a l'air très intéressant à écouter :
http://www.deezer.com/album/1310539

Je ne suis pas dépaysé par rapport aux quatuors de Chostakovitch. J'aime bien en particulier le 3e mouvement Scherzo.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mer 26 Mar - 19:39


Je l'avais oublié celui-là! Le Concerto pour douze violoncelles est une oeuvre que j'aime également beaucoup. Vraiment très beau.

<<Effectivement, c'est le genre de musique du XXe siècle que j'apprécie, dès la première écoute. >>

Bon, tu n'es pas encore prêt pour t'attaquer à Pierre Boulez, si je te comprends bien... Hehe 
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mer 26 Mar - 21:02

Icare a écrit:

Bon, tu n'es pas encore prêt pour t'attaquer à Pierre Boulez, si je te comprends bien... Hehe 

Disons qu'il fut un temps où j'avais tenté quelques attaques, mais j'ai battu en retraite !  
Probablement que ça peut être passionnant pour quelqu'un qui sait décrypter ce genre de partitions et y reconnaître des motifs et des manipulations mathématiques...   Mais c'est au-delà de mes compétences !
Donc j'aime la musique moderne tant qu'elle reste tonale.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Jeu 27 Mar - 9:35

Pour ma part, j'avoue avoir forgé un goût sûr pour la musique atonale sous toutes ses formes, tout dépendra de l'oeuvre et du compositeur, aimant même certaines compositions de Pierre Boulez. Ceci étant dit, je reste profondément attaché à la musique tonale. Je ne pourrais vivre mon amour de la musique sans lyrisme ni mélodies, ses belles mélodies qui s'incrustent dans mon cerveau et m'obsèdent... C'est sans doute pour cette raison que j'apprécie encore des compositeurs comme Einar Englund. Very Happy Je dis donc: Vive la musique tonale même si il m'arrive assez souvent de m'en échapper et d'y prendre plaisir. La grande vérité c'est que j'ai toujours envie, à un moment ou un autre, de retrouver la simplicité d'une belle mélodie, de me laisser à nouveau séduire par un bel élan lyrique et accrocheur, peu importe s"il s'inscrit sur un terrain déjà très balisé. Peut-être qu'en musique j'ai autant besoin d'être intellectuellement et émotionnellement stimulé par des mondes sonores inconnus ou inhabituels que rassuré par des mondes qui me sont déjà bien plus familiers. Ca doit être ça.
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Jeu 27 Mar - 14:23

Icare a écrit:
Peut-être qu'en musique j'ai autant besoin d'être intellectuellement et émotionnellement stimulé par des mondes sonores inconnus ou inhabituels que rassuré par des mondes qui me sont déjà bien plus familiers. Ca doit être ça.

Je comprends, probablement que la musique tonale est plus facile d'accès car passant plus par l'émotion alors que la musique atonale passe plus par l'intellect. Ou du moins nécessite d'éduquer son oreille, donc demande un gros effort. Il y a peut-être une barrière à passer. Pour explorer d'autres mondes. "Tout un monde lointain..." ?

Déjà dans la musique tonale du XXe siècle on a probablement beaucoup de dissonances qui feraient fuir les contemporains de Mozart... Mais qui ne me posent pas de problème.

Enfin, on simplifie peut-être trop en parlant de tonale et atonale. Atonale n'est pas synonyme de sérielle et recouvre autant de styles différents que tonale. Par exemple, j'apprécie beaucoup Henri Dutilleux. Dans certaines musiques atonales ça passe plus par l'émotion et dans d'autres par l'intellect. D'un autre côté Bach aimait bien s'amuser lui aussi avec des manipulations mathématiques/géométriques.

Finalement, catégoriser et dire j'aime telle ou telle catégorie est toujours un peu piégé, la réalité ne se laissant pas enfermer dans nos petites catégories.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Jeu 27 Mar - 17:49


Entièrement d'accord avec la dernière partie de ton commentaire et c'est d'ailleurs en connaissance de cela que j'avais parlé de "musique atonale sous toutes ses formes".
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16030
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mar 29 Juil - 16:12

Catalogue des oeuvres

Ballets

Sinuhe (1954)
Odysseus (1959) (d'après Homère)


Orchestre

Symphonies
Symphonie n° 1 Symphonie de Guerre (1946)
Symphonie n° 2 Le Merle Noir (1948)
Symphonie n° 3 Barberousse (1971)
Symphonie n° 4 Nostalgique, pour cordes et percussion (1976)
Symphonie n° 5 Sinfonia Fennica (1977)
Symphonie n° 6 Aphorismes pour choeur et orchestre (1984)
Symphonie n° 7 (1988)


Concertante

Concerto pour violoncelle (1954)
Concerto pour piano n° 1 (1955)
Concerto pour piano n° 2 (1974)
Concerto pour 12 violoncelles (1980-1981)
Concerto pour violon (1981)
Concerto pour flûte (1985)
Concerto pour clarinette (1990-1991)


Autres oeuvres orchestrales

Epinikia, poème symphonique (1947)
Suite de la Grande muraille de Chine (1949)
Valse Uralia, pour La Cerisie de Tchékov (1951)
4 Impressions dansées de Sinuhe (1954)
Suite du Renne Blanc (1954)
Suite d'Odyssées (1959)
Sérénade pour cordes (1983)
Juhlasoitto 1917, musique de cérémonie, fanfare (1986)
Odeion, ouverture de fête (1987)
Chaconne "Hommage à Sibélius" (1990)


Musique de chambre

Quintette pour piano et cordes (1941)
Introduzione e capriccio pour violon et piano (1970)
Divertimento Upsaliensis pour quintette à vent, quintette à cordes et piano (1978)
Sonate pour violon et piano (1979)
Concerto pour 12 violoncelles (1980-1981)
De profundis pour 14 instruments à vent (4 cors, 4 trompettes, 4 trombones, 2 tubas) (1980)
Sonate pour violoncelle et piano (1982)
Trio pour piano, violon et violoncelle (1982)
Pavane pour violon et piano (1983)
Quatuor à cordes (1985)
Lahti Fanfare, pour 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, tuba (1986)
Opening Brass pour 15 instruments à vent (4 cors, 4 trompettes, 4 trombones, euphonium, 2 tubas) (1988),
Vivat academia (fanfare) pour orchestre de cuivres (4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, tuba) ou quintette de cuivres (1989)
Quintette à vent pour flûte, hautbois, clarinette, cor et basson (1989)


Musique pour instrument solo

Mitä Kanat Kertovat (Ce que nous disent les poules)
Menninkäinen (Le Gnome)
Humoresque pour piano (1935)
Introduzione e Toccata pour piano (1950)
Preludium pour piano (1955)
Sonatine n° 1 (Sonatine en ré) (1966)
Notturno (Prelude) pour piano (1967)
Passacaille pour orgue (1971)
Marcia funerale pour orgue (1976)
Panorama pour trombone (1976)
Sonate pour piano n° 1 (1978)
Serenata elegiaco pour violon (1979)
Arioso interroto pour violon (1979)
Pavane e Toccata pour piano (1983)
Sonatine n° 2 "Pariisilainen" (Le Parisien) pour piano (1984)
Preludium & Fughetta pour piano (1986)
Suite pour Violoncelle seul "Viimeinen Saari" (La dernière île) (1986)
Intermezzo pour hautbois (1987)


Musique de scène

La Grande Muraille de Chine (1949)


Musique vocale

Chaconne pour choeur, trombone et contrebasse (1969)
Hymnus sepulcralis : ch. mixte (1975)
Med herrarna i hagen (En-Bas de la prairie avec des messieurs) : ch. femmes (1977)
Rukkaset (Proposition refusée) : ch. femmes (1977)
Valvokaa (Veille) : ch. mixte (1980)
Merkkituli (Feux de circulation) : ch. hommes (1983)
Suite Kanteletar, pour choeur de femmes (1984)


La musique de film

Omena putoaa (1952)
Valkoinen peura The White Reindeer (1952)
Kaikkien naisten monni (1952)
…ja Helena soittaa (1952)
Yhden yön hinta (1952)
Kultaa ja kunniaa (1953)
Näkemiin Helena (1954)
Muistojen kisakesä 1952 (1954)
Rakkaus kahleissa (1959)
Ratkaisun päivät (1956)
Jokin ihmisessä (1956)
The Stranger (1957)
Ingen morgondag (1957)
Verta käsissämme (1958)
Asessorin naishuolet (1958)
Äidittömät (1958)
Pojat (1962)
Preludes to Ecstasy (1962)
Ett fat amontillado (1963)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16030
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mar 29 Juil - 17:13

Un CD avec ses deux concertos pour piano, et le poème symphonique Epinikia

Contrairement à Icare, j'ai une petite préférence pour le premier concerto, mais de peu finalement.
Epinikia n'est pas mal du tout non plus.

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16030
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mar 18 Nov - 18:40

On trouve son quintette avec piano et son quatuor à cordes sur ce CD : oeuvres très jolies (surtout le quintette) qu'on ne croirait pas écrites au 20 ème siècle (1941 et 1985) !

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Mar 18 Nov - 19:10

Et tu as aimé? Je suis passé à côté et je regrette un peu. En même temps, c'est un disque que je retrouverai un jour à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10621
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Dim 23 Nov - 19:34

Si je pourrais aisément inclure certaines oeuvres de Einar Englund dans une liste préférentielle, il n'en va pas de même avec son Concerto pour violon et orchestre (1981) qui n'est pas suffisamment exceptionnel à mon oreille. Ca ne veut pas dire que je ne l'apprécie pas. Je l'aime plutôt bien et suis content de lui avoir offert une écoute isolée et non à la suite de sa première symphonie que j'adore et lui vole systématiquement la vedette. Disons que c'est un bon concerto pour violon parmi d'autres. Il ne figurera donc pas dans mon Top 13.
Revenir en haut Aller en bas
claude fernandez



Nombre de messages : 120
Age : 67
Date d'inscription : 17/10/2014

MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   Dim 23 Nov - 22:49

J'avoue rester très dubitatif à propos d'Englund, qu'il s'agisse de ses symphonies (la 2 et la 4 du moins) d'un style à mon goût morne, où les effets instrumentaux bizarres ne créent guère à mon avis de véritable couleur instrumentale. Et son concerto pour piano m'a paru à la limite de la tonalité, ce que je qualifierais du terme de pseudo-tonal. Pourquoi pas, mais ce pseudo-tonal me paraît traduire un affect de dureté, d'insensibilité. J'ai bien peur d'être hermétique à la musique d'Englund. Mais sait-on jamais son concerto pour violon apporterait-il quelque chaleur à son style aride?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Einar ENGLUND (1916-1999)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Einar ENGLUND (1916-1999)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: