Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Carl de Nys, musicologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Carl de Nys, musicologue   Mer 8 Sep - 13:14

Carl de Nys (né le 26 mars 1917 à Eupen, Belgique ; mort le 4 avril 1996 à Valprivas) fut un religieux et musicologue belgo-français.


Biographie

Après avoir effectué ses études à Verviers et Namur, puis dans les Vosges au grand séminaire de Saint-Dié et à la faculté des lettres de Nancy, il est ordonné prêtre en 1941 et enseigne durant quelques années la littérature et la philologie à Épinal. Passionné par la musique, il est aussitôt encouragé à s’y consacrer par l’évêque Monseigneur Blanchet, promu recteur de l'Institut catholique de Paris et sensible à l’influence spirituelle que pouvait avoir la culture musicale. Dès lors, c’est dans une véritable carrière paralléle de musicologue qu'il se lance au début des années 1950, et ses multiples activités dans ce domaine feront de lui un personnage incontournable de la vie musicale en France durant la seconde moitié du xxe siècle.
Travailleur infatigable, chercheur méthodique, enthousiaste et souvent inspiré, il parcourt les bibliothèques européennes et exhume quantité d’œuvres inédites, remettant en lumière autant de compositeurs tombés dans l’oubli, ainsi que certaines pages moins connues de Bach et de ses fils, de Joseph Haydn et Michael Haydn, et enfin de Mozart. Passionné par la littérature baroque et classique, il s’intéresse cependant à tous les répertoires, jusqu’à la création contemporaine. C’est ainsi à sa demande qu'André Jolivet écrivit en 1956 l’oratorio La Vérité de Jeanne.
Toujours désireux de faire partager ses découvertes au grand public, il fait preuve de remarquables qualités pédagogiques et sait les exploiter dans de multiples domaines. On le retrouve ainsi à l’origine de nombreux concerts et de festivals, dont celui d’Epinal au début des années 1950. Dès cette époque, il est en outre un homme de radio, produisant des émissions à la radio sarroise et à la Radiodiffusion-télévision française ; il fut ainsi l'animateur de Sinfonia Sacra avec Jean Witold ou encore au micro d'Armand Panigel dans la célèbre Tribune des Critiques de disques. Le microsillon, en plein essor, le passionne. Il collabore activement à la collection des Discophiles Français que dirige Henri Screpel, devient vite un proche de la firme Erato, et rejoint André Charlin en 1959, dont il sera le directeur artistique au sein du Centre d’Enregistrement des Champs-Elysées, plusieurs titres recevant le Grand Prix du Disque. Co-fondateur de la collection Musique en Wallonie puis très impliqué dans le label Koch-Schwann, il fonde en 1961 avec Hélène Salomé le Centre Culturel de Valprivas, dédié à la recherche musicologique et possédant aujourd’hui une bibliothèque et une discothèque exceptionnelles. C'est à lui que revient la redécouverte du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, dont l'ouverture orchestrale est utilisée comme indicatif par l'Eurovision, notamment au cours des cérémonies du Concours Eurovision de la chanson.
Journaliste musical à La Croix, Diapason, remarquable conférencier, il est par ailleurs l’auteur de nombreux articles spécialisés et de plusieurs ouvrages sur la musique religieuse, participe au Larousse de la Musique ainsi qu’à l'Encyclopédie de la Musique dans la Bibliothèque de La Pléïade, et lance la fameuse Discothèque Idéale.
Les écrits de Carl de Nys ont durant plusieurs décennies ouvert grand les portes de la culture musicale aux mélomanes. Ils peuvent certainement encore le faire aujourd’hui…



Écrits

Collaborations nombreuses à des revues musicales et encyclopédies
Plus de 800 textes pour enveloppes de disques.
Co-auteur de plusieurs livres
1957 Sinfonia sacra I
1960 « La discothèque idéale » (Presse Universitaire Paris)
1980 La Cantate (coll. Que Sais-je ?) (ISBN 2-13-036482-9)
1982 La musique religieuse de Mozart (coll. Que Sais-je ?) (ISBN 2-13-037261-9)
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 58
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carl de Nys, musicologue   Lun 15 Aoû - 1:36



C'est Carl de Nys qui m'a fait découvrir la musique de chambre d'Onslow, notamment son quintette opus 78 (une merveille, ceci dit au passage).
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Carl de Nys, musicologue   Lun 15 Aoû - 7:53

Je trouve Onslow très inégal dans ses oeuvres
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl de Nys, musicologue   Lun 15 Aoû - 12:16

Snoopy a écrit:
Je trouve Onslow très inégal dans ses oeuvres

Il a composé tellement d'oeuvres de chambre ! Je vois quand même peu de déchets dans ses quintettes à cordes (dont j'ai dû écouter à peu près la moitié des 34), ses Quatuors et Trios. Ses symphonies sont très belles aussi.

Pour en revenir à Carl de Nys, c'est avec lui également que j'ai découvert Onslow dans les années 60, avec justement ce sublime quintette op 78.

Dans les années 70/80 il faisait des émissions musicales sur la RTB3, que j'écoutais assidument. C'est souvent lui aussi qui rédigeait le verso des pochettes des 33 tours.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Carl de Nys, musicologue   Lun 15 Aoû - 16:29

Je ne dis pas qu'il y a des "déchets", c'est pas à ce point, mais une diffirence de niveau entre ses oeuvres, parfois assez flagrante. Ca m'a assez frappé.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

avatar

Nombre de messages : 6571
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Carl de Nys, musicologue   Lun 15 Aoû - 22:23

moi,...il ne m'a pas fait découvrir Onslow....mais qu'est ce qu'il m'a "gonflé" dans quelques unes de ses critiques d'enregistrements de Bach ...décrétant par exemple que Ernst Haeffliger, un grand ténor (plutot Mozartien ) de l'époque, n'avait rien à faire dans la musique de Bach ...et que Karl Richter exagérait dans des tempi beaucoup trop rapides dans l'Oratorio de Noel et les Brandebourgeois par exemple
s'il entend de là où il est, la version de l'oratorio de Noël de Chailly par exemple il doit se boucher les oreilles (temps total de la <Version Richter: 163 minutes..celle de Chailly :132!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 58
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carl de Nys, musicologue   Mar 16 Aoû - 2:04

Personne n'est parfait...
Mais je rejoins Joachim dans son avis sur Onslow Mains
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carl de Nys, musicologue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl de Nys, musicologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: