Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Roman VLAD (1919-2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2010-08-27, 14:24

<<De mémoire,je vis dans la musique depuis toujours.>>

C'est ce que dit de lui-même ROMAN VLAD, citoyen italien depuis 1951, pianiste divulgateur d'ouvrages d'autrui, critique musical ainsi que, pendant des années,président et directeur artistique des institutions musicales italiennes les plus prestigieuses (Mai Musical Florentin, Orchestre Symphonique de la Rai de Turin,Academia Filarmonica Romana,Festival de Ravello,de la Scala,   etc...) Né à Cernauti, Bucovine en 1919, il commença ses études de musique au Conservatoire de sa ville, mais bientôt la méthode d'enseignement de l'harmonie le poussa à quitter le Conservatoire pour poursuivre ses études en privé. A l'âge de dix ans, il jouait déjà la Sonatine ad usum infantis de BUSONI, peu de temps après la Sonate opus 1 de BERG, les "Klavierstücke" opus 19 de SCHÖNBERG et plusieurs autres compositions tout à fait insolites pour un étudiant aussi jeune. Après avoir obtenu le diplôme de piano en 1938, il décida de changer d'enseignant et choisit ALFREDO CASELLA qu'il avait déjà entendu jouer dans sa ville natale en restant ébloui. Il se rendit donc en Italie,entra dans sa classe à l'Académie de Sainte-Cécile à Rome et commença sa vie musicale <italienne>. Son premier succès important en tant que compositeur remonte à l'an 1945, quand MILLOSS fit la chorégraphie de son ballet LA DAME AUX CAMELIAS. C'est un morceau de musique qui met à profit l'expérience de la musique de la seconde école viennoise,bien que ROMAN VLAD ne se soit jamais considéré comme compositeur dodécaphonique. Même s'il fut invité plusieurs fois à Darmstadt,dès sa fondation,il refusa toujours d'y aller.

<<Ils voulaient rompre avec tout, mais moi j'ai toujours cru que l'on ne peut pas couper net avec la tradition, plutôt on peut la
renouveler continûment. Je savais très bien que mon refus compromettait ma carrière de compositeur, aussi parce que je n'ai jamais suivi non plus le parti contraire. Je me définirais "entre deux fauteuils". Finalement,j'ai eu toutefois la satisfaction de voir
BOULEZ changer de position...quand je pense que je l'avais connu avant qu'il ne devienne BOULEZ, quand il allait travailler en vélo...
>>

ROMAN VLAD se considère bien défini par le concept schönbergien de <pan tonalité>, quelque chose d'inclusif plutôt que
d'exclusif, parce qu'il n'existe pas la non-tonalité, mais il y a des rapports atonaux différents. STRAVINSKY,par exemple, grand ami
de VLAD, disait qu'il pouvait être anti-tonal, c'est-à-dire qu'il pouvait réussir à écrire de façon à suspendre la tonalité, d'une certaine
façon, à y aller contre, sans l'abolir. VLAD use de la pleine liberté de composition et ne peut pas être défini compositeur dodécaphonique, mais dans ce cas on pourrait parler de dodécaphonisme "hiverné". En cela il comprend tout à fait la position d'ADORNO contre le dodécaphonisme en tant que schéma, système, en trouvant qu'il acquerrait un bien-fondé opératif à part entière, dès qu'il serait assimilé de sorte à devenir un tout spontané, non plus prohibitif. En tout cas, ROMAN VLAD croit depuis toujours que l'aspect formel de sa musique doit converger avec l'expression; il ne se dit pas croyant mais extrêmement religieux, ayant un très grand besoin de croire. VLAD affirme que lors qu'il compose,des solutions ne deviennent justes que si elles sont aimées de l'auteur et par un possible auditeur idéal, non pas seulement si elles suivent des règles établies. En mentionnant SCHÔNBERG on peut dire qu'un véritable artiste doit chercher la vérité; elle pourrait se définir en inversant une phrase de THOMAS D'AQUIN selon laquelle  <<la vérité est une adéquation de notre esprit à ce qui se trouve hors de nous.>> Selon VLAD,au contraire,la vérité n'est que l'adéquation à la prescription intérieure.

Quelques oeuvres

__Studi Dodecafonici (1943-1957) pour piano.
__Variazioni intorno all'ultima mazurka di CHOPIN (1954) pour piano
__Sognando il Sogno: variazioni su di una variazione (1972) pour piano
__Le ciel est vide (1952-1953) pour choeur et orchestre. (Cantate)


Dernière édition par Icare le 2018-03-05, 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-05-07, 19:31


Je viens d'écouter trois oeuvres pour piano de Roman Vlad:

__Etudes Dodécaphoniques

<<La première des quatre ETUDES DEDOCAPHONIQUES a été écrite en 1942. La deuxième et la quatrième ont été achevées en 1943. La troisième - une variante de la première - a été ajoutée en 1957, lors de leur publication. L'étude I est précédée de l'exposition de la constellation des deux différentes notes sur laquelle repose la composition. La gamme dodécaphonique est présentée par trois accords de quatre notes chacun et se déploie ensuite en une courbe mélodique dont le caractère dramatique, lourd et accentué est en opposition avec la légèreté discursive de l'Allegretto suivant. C'est ma première composition dodécaphonique et, peut-être, la première en Italie à appliquer intégralement la méthode schönbergienne. Son esprit ne vise peu à opérer une séparation d'avec la tradition, au contraire à garder une continuité avec elle. D'où l'étude I se présente sous forme d'un temps de suite avec refrain; la deuxième comme un triparti Largo baroque et la troisième, Andante, s'achève par une claire évocation du VIème Prélude de Chopin.>> Roman Vlad

J'ai aimé la souplesse du style abordé par ces Etudes Dodécaphoniques qui s'écoutent très bien. L'oeuvre pour piano que j'ai sans doute préférée est Variations sur la dernière Mazurka de Chopin dans sa manière d'associer assez habilement une musique tonale et les techniques d'une approche plus contemporaine où les jeux pianistiques ne se limitent plus au clavier mais s'effectuent également dans les entrailles du piano:

<<Projetées dans la sphère de la constellation dodécaphonique, les variations sur la dernière Mazurka de Chopin ont été écrites en 1954 sur commande de la RAI et de l'Union Radiophonique Européenne dans le cadre d'une initiative visant à enrichir le répertoire pianistique contemporain et à familiariser les interprètes et le public avec les techniques modernes de composition instrumentale. A cette intention correspond l'emploi d'harmoniques, clusters, sons produits en excitant les cordes internes du piano des pulpes des doigts quelques parties de la caisse de l'instrument. Le titre "Variations sur la dernière Mazurka de Chopin" s'explique en tenant compte que le thème de la Mazurka Op.68 n°4 de Chopin n'est pas énoncé au début, mais il parait d'une aura presque magique au milieu de l'ouvrage. L'extrême page chopinienne sort graduellement du magma sonore du XXème siècle en marchant à reculons de la dernière à la première note, comme si elle arrivait d'un passé lointain, pour se dissiper finalement dans la froide aura d'espaces sonores constellés de figures dodécaphoniques implicites dans la structure même du texte chopinien. Sur la voie de l'approche de la Mazurka et de plus en plus sur celle qui ramène la trame sonore dans l'ambiance sonore du XXème siècle, l'esprit est traversé par le souvenir d'autres morceaux de Chopin: de la Valse Brillante en si bémol majeur à la Sonate en si bémol mineur, ainsi que par contre, est effleuré aussi le coeur battant du Sacre du Printemps de Stravinsky, pour se dissiper enfin dans le néant.>> Roman Vlad.

J'aime beaucoup cette pièce de piano, sa manière de faire coïncider Tradition et Modernité, Tonalisme et Atonalisme dans un style cohérent et attractif. J'aimerais beaucoup que des pianistes se penchent sur cette oeuvre inventive mais jamais élitiste ni hermétique car elle mérite, selon moi, sa petite place dans le grand répertoire du piano. J'ai bien aimé aussi la troisième oeuvre En rêvant du Rêve, Variation pour piano.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-05-08, 11:05

Dodécaphonisme ? Bof... Roman VLAD (1919-2013) 10321

Vlad, ce n'est pas le nom de Dracula? Roman VLAD (1919-2013) 699201
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-05-08, 16:17


N'empêche que les Etudes Dodécaphoniques qui sont d'un atonalisme non rigide, m'ont davantage interpelé que la D 960 de Schubert. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-05-27, 17:31


J'aime beaucoup l'atmosphère poignante de sa cantate pour choeur et orchestre intitulée LE CIEL EST VIDE. IL y a dans cette oeuvre des effets instrumentaux saisissants et inventifs, mis à part un récit d'ensemble d'une belle intensité qui tient en haleine du début à la fin. Oeuvre rare, méconnue, qui a pourtant du caractère et de la saveur. Roman VLAD (1919-2013) 333455 Roman VLAD (1919-2013) 333455
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-05-30, 08:42


Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-05-30, 10:09

Icare a écrit:
<<De mémoire,je vis dans la musique depuis toujours.>>

<<Ils voulaient rompre avec tout, mais moi j'ai toujours cru que l'on ne peut pas couper net avec la tradition, plutôt on peut la
renouveler continûment. Je savais très bien que mon refus compromettait ma carrière de compositeur, aussi parce que je n'ai jamais suivi non plus le parti contraire. Je me définirais "entre deux fauteuils"...
>>

J'aime beaucoup cette musique où je ressens bien cette liberté de composition qui est la sienne et qu'il revendique au prix d'une certaine "renommée". Roman VLAD (1919-2013) 13150
Pourquoi ce besoin qu'ont les humains en général de se "construire" contre l'autre, pourquoi pas choisir de vivre avec toutes ces différences qui, pour moi, sont la source d'un véritable enrichissement... Wink

Icare a écrit:
ROMAN VLAD croit depuis toujours que l'aspect formel de sa musique doit converger avec l'expression; il ne se dit pas croyant mais extrêmement religieux, ayant un très grand besoin de croire. VLAD affirme que lors qu'il compose,des solutions ne deviennent justes que si elles sont aimées de l'auteur et par un possible auditeur idéal, non pas seulement si elles suivent des règles établies. En mentionnant SCHÔNBERG on peut dire qu'un véritable artiste doit chercher la vérité; elle pourrait se définir en inversant une phrase de THOMAS D'AQUIN selon laquelle <<la vérité est une adéquation de notre esprit à ce qui se trouve hors de nous.>> Selon VLAD,au contraire,la vérité n'est que l'adéquation à la prescription intérieure.

Je suis d'accord aussi avec ce qu'il dit de la musique et de sa recherche de vérité qui est adéquation à la prescription intérieure, encore une très belle découverte ! I love you
Roman VLAD (1919-2013) 395622
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-05-30, 13:49

Je suis bien d'accord avec tout ce que tu as écrit et encore une fois je partage ta vision des choses qui est finalement assez proche de la mienne. Very Happy Roman Vlad fait partie des compositeurs contemporains que j'apprécie. J'apprécie à la fois le musicien et l'intellectuel.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-09-22, 19:22


Je viens d'apprendre la mort de ROMAN VLAD aujourd'hui. Crying or Very sad 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-09-22, 19:51

Si je compte bien, il avait 94 ans... Faut croire que le dodécaphonisme, ça conserve Wink 

Non, je plaisante, la mort d'un artiste, quel qu'il soit, me rend toujours triste.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-09-22, 20:03

Je suis presque sûr qu'il a composé des oeuvres qui pourraient te plaire mais il a malheureusement été très peu édité.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-09-22, 20:53

L'occasion pour moi de le réécouter et de l'aimer encore plus, si le ciel est vide pour lui , il aura donné au cours de sa longue vie beaucoup de moments de bonheur autour de lui, qu'il en soit remercié !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2013-09-22, 20:55


Merci pour ce joli commentaire, Laudec.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2018-03-05, 18:19


<<Dans son essentielle structure musicale, ma cantate LE CIEL EST VIDE se présente sous forme d'une seule immense variation d'un roulant motif de trois notes, dont toutes les variantes possibles se rassemblent en séries dodécaphoniques - j'entends déjà le Roman VLAD (1919-2013) 10321 de joachim Hehe - toujours différentes, en renversant ainsi la loi du dodécaphonisme classique pour lequel toute composition musicale devait être déduite d'une seule série fondamentale.>> nous raconte Roman Vlad. J'adore cette cantate et je crois que mon passage préféré correspond au chaotique "perpetuum mobile" du second mouvement. Les voix et les instruments entonnent à ce moment le chant de la solitude humaine dans un univers où, d'après Jean-Paul Richter: "l'Homme n'est à côté que de soi-même". Le Ciel est vide est interprété par le choeur et l'orchestre de l'Académie Nationale de Santa Cecilia, Rome sous la direction de Giuseppe Sinopoli.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2020-04-05, 10:37

Le thème de mon cycle fut l'occasion pour moi de retrouver Roman Vlad, même si c'est au travers des mêmes oeuvres, dont la fameuse cantate, Le Ciel est vide/The Sky is empty. Les oeuvres de ce compositeur ne courent pas les bacs. On trouve malgré tout quelques oeuvres sur la toile, dont cette cantate. Mais, comme j'aime revenir constamment sur des oeuvres que je connais et apprécie, ce fut un plaisir de pouvoir parcourir à nouveau celles de Roman Vlad.

Pour en savoir plus sur cette cantate:

<<La cantate pour choeur et orchestre LE CIEL EST VIDE, composée entre 1952 et 1953, est formulée en double version de façon à être exécutée soit d'après le texte allemand tiré de "Erstes Blumenstück" de Jean-Paul Richter, soit d'après les vers français tirés d'un fragment du poème "Le Christ aux oliviers" dans lequel Gérard de Nerval imite la prose de Jean Paul. Le "Blumenstück" (morceau floréal) de ce dernier, inclus dans le volume de Siebenkäs, a le sous-titre "Discours du Christ mort du bâtiment du monde que Dieu n'existe pas". Il s'agit d'une terrifiante vision de rêve où le Défunt Christ apparaît aux morts pour leur annoncer que le ciel est "vide", qu'il n'y a pas de Père éternel, qu'ils sont donc absolument orphelins, absolument abandonnés et seuls dans un univers où règne le "chaos fou et insensé", c'est pour cela que l'ordre cosmique doit retomber dans le chaos, dans le néant. Jean Paul permet que "le but de ce poème c'est la justification de son audace". Il vise en effet à montrer aux hommes l'atroce absurdité d'une vision athée du monde pour les rendre conscients de l'immense bénédiction de la foi. Et au bas de page il note: "Si jamais mon coeur était si malheureux et pâle, que s'y détruisaient tous les sentiments qui affirment l'existence de Dieu, alors je sursauterais grâce à cet écrit - et il me guérirait et me rendrait mon sentiment." Gérard de Nerval place le "discours du Christ", imaginé par Jean-Paul, au moment où le Christ se sent abandonné de son Père, pendant la veille tragique sur le Mont des Oliviers. C'est le "moment de Jobbes en Christ", le moment le plus humain de sa vie terrestre, où il partage pour un instant le drame fondamental de la condition existentielle de l'homme caractérisée par l'immanence du doute qui fait défaillir la foi, au besoin de laquelle, cependant, l'homme ne pourra jamais renoncer. La cantate LE CIEL EST VIDE se divise en trois mouvements. Dans le premier la douloureuse et vaine invocation de Dieu alterne à la vision hallucinante des abîmes infinis de l'univers. Dans le deuxième mouvement, le choeur et l'orchestre se mettent sur deux plans différents: pendant que les voix expriment l'extrême désespoir de l'homme, dont le cri envers Dieu n'a pas de réponse, les instruments exécutent un impassible canon perpétuel à douze parties, mises de façon à engendrer, en un incessant mode uniforme, des accords qui intègrent toujours les douze sons. Les frictions de ces sons décomposent le tissu sonore, en le réduisant en poussières sonores différenciées: la plus grande polymorphie structurale se traduit ainsi par l'amorphie absolue, symbole du "chaos, ombre du néant", duquel parle le texte. Le chaotique "perpetuum mobile" du deuxième mouvement est contrecarré par l'immobile fixité d'où paraît naître et où se dissout le deuxième mouvement. Les voix et les instruments entonnent à ce moment le chant de la solitude humaine dans un univers où, d'après Jean Paul, "l'Homme n'est à côté que de lui-même".>> Par Roman Vlad.

https://www.youtube.com/watch?v=IdSql3iUpsw
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2021-08-08, 19:28



https://www.youtube.com/watch?v=11jFnjfwMNk

C'est bourré de dissonances... Bof

édit

Bon, après une recherche, il s'agit ici d'un autre Roman Vlad, né le 11 octobre 1982 à Bucarest, fils du compositeur et chef d'orchestre Ulpiu Vlad (né le 27 janvier 1945 à Zărnești)

Pour le père comme pour le fils, ce sont des compositeurs dissonants eux aussi. Alors, les Vlad, dans l'ensemble, pas terribles... Laughing

un quintette d'Ulpiu Vlad

https://www.youtube.com/watch?v=-xK5m8Pk9uU
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15397
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2021-08-08, 19:41


Ils n'ont aucune parenté avec le Roman Vlad que j'ai révélé ici, si?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty2021-08-08, 20:36

Icare a écrit:

Ils n'ont aucune parenté avec le Roman Vlad que j'ai révélé ici, si?

Je ne crois pas, je n'ai rien trouvé en lien de parenté. Vlad semble assez répandu en Roumanie. Même Dracula était un Vlad Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Roman VLAD (1919-2013) Empty
MessageSujet: Re: Roman VLAD (1919-2013)   Roman VLAD (1919-2013) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Roman VLAD (1919-2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: