Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Hans Werner Henze (1926-2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Lun 19 Sep - 19:49

La Cubana oder ein Leben ,"Vaudeville" en 5 parties pour solistes,récitants, choeur et orchestre de chambre est une oeuvre qui, bizarrement, m'avait paru plus évidente à la première écoute...je dis bizarrement car cette sorte de théâtre musical privilégie beaucoup, voire un peu trop la narration, et sans accompagnement musical, de plus en allemand, ce qui pénalise un auditeur comme moi qui ne comprend pas cette langue. Heureusement, ces moments parlés sont répartis en plusieurs intermezzos et peuvent être éludés par le programmateur. Ce qui me permet de me concentrer sur les parties musicales et chantées qui, pourtant, ne sont pas inintéressantes - certaines me plaisent beaucoup de par un instrumentarium atypique employant des instruments co-notés "variétés" ou "musique populaire" et semblant puiser son inspiration dans une "tradition" très allemande établie et sublimée par des compositeurs comme Hanns Eisler et Kurt Weil. Voilà une partition très allemande et peu universelle finalement dans son récit que je ne conseille qu'à des auditeurs maîtrisant la langue de Wagner ou à de très grands fans de Hans Werner Henze. Comme moi.

En revanche, The english cat, bien que je n'ai réécouté que la première partie, révèle un "Henze" purement musical et carrément génial!!! tout le "Henze" que j'aime! Hâte d'écouter la seconde partie.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Lun 19 Sep - 22:32


La seconde partie désormais écoutée, elle confirme une oeuvre opératique de grande qualité, pleine d'énergie, de passion...une écriture orchestrale inventive et très expressive, des solistes formidables.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin


Nombre de messages : 4188
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Lun 19 Sep - 22:47

joachim a écrit:
Catalogue de l'oeuvre :

Chamber

Wind Quintet (1952)
L'autunno (1977)

Je n'ai que cela de lui. Ce sont deux quintettes à vents.

J'aime bien mais c'est moins léger à écouter que les quintettes de Reicha Wink

Résolument plus moderne...

Pas étonné que Joachim n'accroche pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mar 20 Sep - 9:44

Stadler a écrit:
joachim a écrit:
Catalogue de l'oeuvre :

Chamber

Wind Quintet (1952)
L'autunno (1977)

Je n'ai que cela de lui. Ce sont deux quintettes à vents.

J'aime bien mais c'est moins léger à écouter que les quintettes de Reicha Wink

Résolument plus moderne...

Pas étonné que Joachim n'accroche pas Wink



Pas terrible en effet. Sur le même CD, Hindemith est largement un cran au dessus Wink

Quant à Reicha, à comparer, c'est au sommet Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mar 20 Sep - 16:18

Stadler a écrit:
joachim a écrit:
Catalogue de l'oeuvre :

Chamber

Wind Quintet (1952)
L'autunno (1977)

Je n'ai que cela de lui. Ce sont deux quintettes à vents.

J'aime bien mais c'est moins léger à écouter que les quintettes de Reicha Wink

Résolument plus moderne...

Le quintette à vents est une formation particulière que je n'apprécie pas des masses que ce soit chez les classiques ou les modernes,en général, mais pire encore chez les classiques. Sleep Je préfère qu'aux vents soit rajouté un piano, par exemple, ou un instrument à cordes. Very Happy Ce n'est vraiment pas cet aspect de la musique de Henze qui m'attire. ENGLISH CAT c'est vraiment un opéra moderne formidable, comme son REQUIEM INSTRUMENTAL qui est une oeuvre remarquable. Un régal!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mar 20 Sep - 16:40


J'ai écouté un peu des quintettes à vents Op. 88 et 100 de REJCHA mais j'accroche moyennement. C'est plaisant mais vite bavard et peu captivant pour moi. En repanche, il y a bien une oeuvre pour quintette à vents à laquelle j'accroche mieux, c'est la PARTITA d'IRVING FINE datant de 1948.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin


Nombre de messages : 4188
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mar 20 Sep - 16:48

Je ne connais pas Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 6 Oct - 20:37

Je vais encore contrarier Icare Laughing . Je suis en train d'écouter le ballet Undine, en 2 CD. Je vais faire l'effort de finir le premier CD, mais je n'écouterai pas le second. Quelques passages lyriques pas trop mal, mais au total c'est assez cacophonique... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 6 Oct - 21:19

Il ne t'en faut pas beaucoup, quelle frilosité! Very Happy Cette musique n'est pourtant en rien cacophonique même si, heureusement pour moi, elle ne dégouline pas d'un lyrisme poussiéreux non plus, comme on en trouve chez certains compositeurs que je ne nommerai pas. Hehe C'est une oeuvre moderne teintée de romantisme, poétique et raffinée, en parfait accord avec son siècle. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Opus100



Nombre de messages : 325
Age : 57
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 6 Oct - 21:30

Icare a écrit:
C'est une oeuvre moderne teintée de romantisme, poétique et raffinée, en parfait accord avec son siècle. Wink
Tu as bien fait d'ajouter un smiley, j'ai failli croire que tu étais sérieux Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 6 Oct - 22:47

Opus100 a écrit:
Icare a écrit:
C'est une oeuvre moderne teintée de romantisme, poétique et raffinée, en parfait accord avec son siècle. Wink
Tu as bien fait d'ajouter un smiley, j'ai failli croire que tu étais sérieux Shocked

Mais je suis sérieux, d'autant plus sérieux que je viens d'en réécouter la première partie et que c'est d'une sacrée richesse d'idées, avec son caractère cyclothymique, ses ruptures de tons,ses teintes, ses couleurs, ses ruissellements,ses agrégats sonores, sa gestuelle,ses échantillons de tendresse faussement naïve et ses changements d'humeur. Passionnée et passionnante, cette musique à d'emblée l'allure d'un véritable "score" de cinéma, plein de rêveries, d'intrépidité et de rebondissements, que ce soit par des élans orchestraux plus abrupts ou des oasis de délicatesse, généralement définis par une harpe presque omniprésente . Et là je ne mets aucun smiley comme tu vois. Juste des arguments provenant de mon ressenti...le mien. Après, il est vrai que la question d'accessibilité se pose, une notion (avant d'être une question) qui varie selon les auditeurs et selon leur propre expérience de la musique. Dans mon cas, écoutant et surtout appréciant des oeuvres d'une modernité bien plus radicale et "sans concession" que UNDINE, je ne ressens aucune forme de cacophonie dans le discours musical de l'oeuvre de Henze qui m'est, en réalité, très limpide, très intelligible. Donc, comme je l'ai écrit dans mon précédent commentaire: C'est une oeuvre moderne teintée de romantisme avec quelques pointes d'un lyrisme contenu et non dégoulinant, une oeuvre poétique et raffinée, en parfaite osmose avec son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Opus100



Nombre de messages : 325
Age : 57
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 7 Oct - 0:26

Ce qui me surprend alors c'est d'associer le XXe siècle à du romantisme, de la poésie et du raffinement (je parle bien du siècle, pas de l'oeuvre ni de son compositeur).
Pour moi, cette association se conclurait plutôt par : chassez l'intrus

J'espère que cette oeuvre est bien plus romantique, poétique et raffinée que ne le fut le XXe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 7 Oct - 8:11

Nous nous sommes mal compris ou mieux encore, c'est mon propos qui a deux interprétations possibles. Lorsque j'ai écrit que cette musique est en phase avec son époque, c'était d'un point de vue purement musical, c'est-à-dire que c'est une musique qui ne nie pas Debussy,Stravinsky,Bartok,Schoenberg, ne nie pas les différentes (ré) évolutions du discours musical, mais sans rupture totale avec le passé telle que le voulait Boulez et consort dans leur période la plus intransigeante et dogmatique. Alors, effectivement, c'est la musique qui est raffinée et poétique avec quelques pointes de romantisme, non le XXème siècle en lui-même. Ceci étant, je ne sais pas si un seul siècle que l'homme ait connu, pourrait être qualifié de raffiné,poétique et romantique... Rolling Eyes

Parce que l'homme, dans sa majorité, est-il une créature raffinée,poétique et romantique comme je le suis?...je dis ça en toute modestie, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 7 Oct - 10:21

Citation :
Ceci étant, je ne sais pas si un seul siècle que l'homme ait connu, pourrait être qualifié de raffiné,poétique et romantique...

Ben, le 19ème, non ? Wink


Citation :


Parce que l'homme, dans sa majorité, est-il une créature raffinée,poétique et romantique comme je le suis?...je dis ça en toute modestie, bien sûr...

Mais je n'en doute pas


Je reconnais qu'en parlant de cacophonie j'y suis allé un peu fort, ce n'est quand même pas du Xénakis ni du Stockhausen, et c'est vrai qu'il y a des parties intéressantes. Néanmoins je n'ai pas envie de le réécouter.

Mais que veux tu, pour moi un ballet, c'est Giselle, c'est Casse-Noisette, c'est la Boyadere...les grands ballets romantiques, quoi. Le style du Sacre du Printemps, c'est l'extrème limite pour moi question ballet. Bien sûr le 20ème siècle nous a donné aussi de beaux ballets comme Gayaneh, Romeo et Juliette, Le Pavot rouge, mais ce sont ceux que, je crois, on peut assimiler aux ballets romantiques.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 7 Oct - 11:08

joachim a écrit:
Citation :
Ceci étant, je ne sais pas si un seul siècle que l'homme ait connu, pourrait être qualifié de raffiné,poétique et romantique...

Ben, le 19ème, non ?

En quoi? Et sûrement pas pour tout le monde. Hehe


Dernière édition par Icare le Ven 7 Oct - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 7 Oct - 11:13

J'ai réécouté la seconde partie de UNDINE ce matin et je l'ai trouvée particulièrement captivante, notamment tout un passage endiablé qui fait la part belle au pianiste puis à l'orchestre sur un rythme assez haletant. Et je n'oublierai pas ce final tout en retenue avec ses quelques notes suspendues et conclusives... Very Happy Joachim, tu as bien fait d'en parler car cette nouvelle écoute, plus que les précédentes, m'a révélé davantage de matières à émotion. Et UNDINE est un très beau ballet du XXème siècle justement, à la fois moderne et romantique, mais d'un romantisme délicat et retenu, comme j'aime, et qui ne livre pas toutes ses richesses dans une première écoute. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Opus100



Nombre de messages : 325
Age : 57
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 7 Oct - 13:30

Je pensais également au XIXe siècle musical et artistique qui a connu le romantisme et sa poésie. Quant au raffinement je le verrais plutôt dans le classicisme, fin du XVIIIe, donc.
À y réfléchir, je trouve que l'on pourrait facilement faire un débat collectif autour de ce sujet... ce qui me donne une idée :
Nous pourrions créer un débat-thème hebdomadaire autour d'un sujet. Ces sujets seraient sélectionnés par le "jury" composé des admins, parmi les listes proposées par chaque membre qui le souhaiterait. Un topic pourrait même annoncer les thèmes du mois, faisant commencer le débat chaque lundi (ce qui laisse la fin de semaine à tous ceux qui souhaiteraient donner leurs avis). Je pense que si ces débats à thème sont annoncés dès la page d'accueil, cela pourrait intéresser des visiteurs de passage.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 7 Oct - 15:00

L'idée est intéressante, reste à voir dans la pratique. Pour ce qui est du domaine musical et artistique, le XXème siècle est celui qui m'apporte le plus de satisfaction et d'émotion et c'est la seule chose qui m'importe. Ce qui ne m'empêche pas, car d'esprit ouvert, de garder une oreille tendue et un oeil figé sur les trésors des siècles passés, de temps à autre, ce qui m'apporte parfois beaucoup de bonheur comme le "Die Sieben Letzten Worte...." de Haydn ou un peu de déception, hélas, comme le Triple concerto de Beethoven.


Dernière édition par Icare le Ven 11 Mai - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 8 Oct - 10:45

Bon, Icare, suite à tes louanges, je réécoute Undine.

Je rappelle que c'est cet enregistrement :




Je reconnais que le terme de cacophonie est très mal approprié à ce ballet qui n'est pas si mal que ça, avec de très beaux passages. Il y a des parties brutales qui m'indisposent mais qui finalement ne sont pas pires que dans les ballets de Prokofiev ou Chostakovitch.
L'autre jour, je devais être particulièrement mal disposé. Embarassed

Donc, j'ai changé d'avis, quoique je ne l'écouterais pas en boucle Very Happy

Que penses tu (si tu connais) de son opéra Pollicino, sur un livret (allemand) de Giuseppe di Leva d'après les contes de Collodi, Grimm et Perrault ?








Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 8 Oct - 15:08

Honnêtement, j'avais été vraiment surpris que cette oeuvre te rebute...en tout cas à ce point...C'aurait été son Requiem instrumental, j'aurais compris et n'aurai sans doute pas réagi car je crois, depuis le temps que je fréquente ce forum, saisir ce que tu n'aimes pas dans la musique "moderne". C'est vrai qu'il m'arrive d'être moi aussi mal disposé ou pas dans l'humeur adéquate et de stopper ainsi l'écoute d'une oeuvre qui, habituellement, me plait beaucoup. Par exemple, j'adore le jazz mais j'ai mes périodes et ne pourrais pas en écouter n'importe quand. Remarque, c'est pareil avec le baroque que j'adore pourtant aussi. Disons que j'ai mes périodes de jazzeux et de baroqueux et qu'elles peuvent se déclencher subitement, comme une envie de raisins chez une femme enceinte. Hehe

Je connais beaucoup d'oeuvres de ce compositeur mais pas encore son opéra POLLICINO. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Dim 9 Oct - 11:48

Icare a écrit:
Disons que j'ai mes périodes de jazzeux et de baroqueux et qu'elles peuvent se déclencher subitement, comme une envie de raisins chez une femme enceinte. Hehe


Ptdr Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 28 Jan - 10:40

Das Floss der Medusa, le radeau de la Méduse, est un oratorio composé en 1968 et dédié à Che Guevara, qui avait été assassiné l'année précédente en Bolivie.

Il raconte l'histoire du radeau de la Méduse, cette frégate qui avait coulé en 1816, et dont les survivants sont restés sur un radeau pendant 13 jours.
Je trouve que le début est horrible et rempli de dissonances, avec un récitant qui parle à n'en plus finir, et j'ai bien failli interrompre l'audition. Toutefois, la suite est bien plus intéressante, avec des choeurs d'enfants qui interviennent pour parler de la mort. Je n'ai malheureusement pas le livret (de Ernst Schnabel), c'est peut-être la raison de mon désintérêt du début.

En tout cas, voici une oeuvre qui, en moyenne, m'a bien plu, mais que je passerai pas en boucle Wink


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 28 Jan - 11:30


Comme quoi il faut parfois persévérer. La musique ne peux qu'en être reconnaissante. Hehe

Je ne connais pas cette oeuvre mais je suis sûr qu'elle me plairait. Me reste à trouver cette rareté en cd!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10452
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 11 Mai - 19:24

La Cinquième Symphonie, composée en 1962, fut dédiée à Léonard Bernstein qui la créa à New York. Le premier mouvement est une nouvelle tentative d'utilisation de la forme "sonate", le second, "Adagio", une sorte de lied avec variations et le "Finale" un genre de rondo qui consiste en fait en 32 variations de l'"arioso" du mouvement médian. Cette symphonie fait également référence à un opéra de Henze: dans les trois mouvements, circule la petite chanson "My own, my own" de l'Acte II de "L'Elégie pour de jeunes amants".


La Sixième Symphonie, écrite à Cuba en 1969, est née de l'engagement politique du compositeur et de son action culturelle dans ce pays. C'est Henze qui la créa lui-même au Théâtre Garcia Lorca de La Havane à la tête de l'Orchestre Symphonique National. Il s'agit sans aucun doute de l'une de ses oeuvres symphoniques les plus complexes et les plus riches en plans sonores, du fait qu'elle oppose deux orchestres distincts. Henze a tenté d'y exprimer "l'atmosphère fébrile de ces années révolutionnaires"; un banjo cite le chant de liberté vietnamien <Etoiles dans la nuit> et on entend des accents de "L'Hymne à la liberté" de Mikis Theodorakis. << Je voulais composer une musique contre la bourgeoisie; à la place de la nostalgie et du scepticisme, je voulais l'affirmation, une véritable profession de foi révolutionnaire. J'avais le sentiment que j'y parviendrais. J'ai entretemps dirigé cette oeuvre plusieurs fois et je sais que je n'y suis pas parvenu. Pour moi, la seule chose neuve dans cette symphonie, c'est le fait que les problèmes de langage sont exposés avec lucidité, que les défaites sont reconnues et que l'impossibilité d'écrire aujourd'hui des symphonies n'est pas passée sous silence. Mais l'affirmation est restée lettre morte. L'oeuvre est devenue un procès-verbal des difficultés rencontrées. Rien de plus.>> Le résultat est cependant bien plus que cela: une musique d'une étonnante virtuosité, tantôt éruptive, tantôt paisible, une douche écossaise d'émotions. En outre, Henze a lui-même apporté un démenti à l'impossibilité d'écrire aujourd'hui des symphonies...

Wolfram Schwinger

Je ne possède pas les quatre premières symphonies de Henze, ne les ai d'ailleurs encore jamais entendues. Aujourd'hui, j'ai réécouté la 5 et la 6 et m'apprête à réécouter la 7, 8, 9 et la 10. A la fin de cette série d'écoutes, je m'amuserai à faire un classement préférentiel. Pour l'heure, c'est la sixième qui tient le haut du pavé. J'en aime de riches plans sonores et l'utilisation du banjo.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15843
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 12 Mai - 10:03

Je ne fais pas exprès, Icare, mais comme par hasard cette sixième symphonie est celle des dix qui me plaît le moins Embarassed Remplie particulièrement de dissonances, alors qu'un hommage à Fidel Castro combattant Battista aurait pu être bien plus intéressant, avec par exemple l'Internationale opposée au Star-Spangled Banner, l'hymne américain, c'est à dire le prolétariat contre le capitalisme et la finance !

Voici mon "classement" des symphonies de Henze, qui probablement est très différent du tien.

9 2 7 4 3 8 1 5 10 6
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Werner Henze (1926-2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: