Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Hans Werner Henze (1926-2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mer 1 Nov - 20:58

Hans Werner Henze est un compositeur allemand, né le 1er juillet 1926 à Gütersloh et résidant en Italie depuis 1961.

Hans Werner Henze a écrit 10 symphonies et plusieurs opéras, dont quelques-uns en collaboration avec la poétesse autrichienne Ingeborg Bachmann. Il s'est également engagé à l'extrême-gauche dans les années 60.

Son langage musical se situe dans la lignée du sérialisme lyrique d'Alban Berg et de Karl Amadeus Hartmann.

Opéras majeurs :

Der König Hirsch (Le Roi cerf)
The Bassarids (Les Bassarides)
Boulevard Solitude
Der junge Lord (Le jeune Lord)
Elegy for young Lovers (Elégie pour jeunes amants)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16032
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mer 17 Oct - 20:47

Catalogue de l'oeuvre :

Operas, music-theatre and other dramatic works

Das Wundertheater (1948, première 1949)
Die Gefangenen (1950)
Boulevard Solitude (1951, première 1952)
Ein Landarzt, radio opera (1951; stage version 1964, première 1965; revised 1994)
Der tolle Tag (1951; withdrawn)
Sodom und Gomorrha (1952)
Das Ende einer Welt, radio opera (1953; stage version 1964, première 1965; revised 1993)
König Hirsch (1952-55, première 1956; revised 1962 as Il re cervo oder Die Irrfahrten der Wahrheit (première 1963)
Der sechste Gesang (1955)
Die Zikaden (1955; withdrawn)
Der Prinz von Homburg (1958, première 1960; new orchestration 1991)
Elegy for Young Lovers (Elegie für junge Liebende) (1959-61, première 1961; revised 1987)
Les caprices de Marianne (1962; withdrawn)
Muriel ou Le temps d'un retour (1963; a film score)
Der Frieden (1964)
The Bassarids (Die Bassariden) (1964-65, première 1966)
Der junge Lord (1964, première 1965)
Der junge Törless (1966; a film score)
Moralities (1967, premiere 1968; revised 1970)
Der langwierige Weg in die Wohnung der Natascha Ungeheuer (1971)
La Cubana, oder Ein Leben für die Kunst (1973, première 1974; chamber version La piccola Cubana 1990-91)
We Come to the River (1974-76, première 1976)
Die verlorene Ehre der Katharina Blum (1975; a film score)
Der Taugenichts (1977)
The Woman (1978; withdrawn)
Orpheus (1978; Viennese version 1986)
Pollicino (1979-80, première 1980)
Montezuma (1980; a film score)
The English Cat (1980-83, première 1983; revised 1990)
Nach Lissabon (1982)
Un amour de Swann (1983; a film score)
L'amour à mort (1984)
Das verratene Meer (1986-89, première 1990)
Venus und Adonis (1993-95, première 1997)
L'Upupa und der Triumph der Sohnesliebe (2000-03, première 2003)
Phaedra (premièred at the Berlin State Opera, 6 September 2007)

Symphonies

Symphony no. 1 (1947; revised 1963 and 1991)
Symphony no. 2 (1949)
Symphony no. 3 (1949-50)
Symphony no. 4 (1955)
Vokalsinfonie (1955; this is taken from König Hirsch)
Symphony no. 5 (1962)
Symphony no. 6 (1969; revised 1994)
Symphony no. 7 (1983-4)
Symphony no. 8 (1992-3)
Symphony no. 9 (1995-7)
Symphony no. 10 (1997-2000)

Other works for large forces

Kammerkonzert (1946)
Concertino (1947)
Violin Concerto no.1 (1947)
Suite (1949)
Piano Concerto no.1 (1950)
Sinfonische Variationen (1950; withdrawn)
Sinfonische Zwischenspiele (1951)
Tancredi (1952)
Tanz und Salonmusik (1952; revised 1989)
Ode an den Westwind (1953)
Quattro poemi (1955)
Sinfonische Etüden (1956; revised as Drei sinfonische Etüden in 1964)
Maratona (1956)
Jeux des Tritons (1956-7; revised 1967)
Hochzeitsmusik (1957)
Sonata per archi (1957-8)
Drei Dithyramben (1958)
Trois pas des Triton (1958)
Undine, suite no.1 (1958)
Undine, suite no.2 (1958)
Antifone (1960)
Los caprichos (1963)
Zwischenspiele (1964)
Mänadentanz (1965)
In memoriam: die weisse Rose (1965)
Double Bass Concerto (1966)
Double Concerto (1966)
Fantasia for strings (1966)
Piano Concerto no.2 (1967)
Telemanniana (1967)
Compases para preguntas ensimismadas (1969–70)
Violin Concerto no.2 (1971; revised 1991)
Heliogabalus imperator, allegoria per musica (1971–2; revised 1986)
Tristan (1972–3)
Katharina Blum (1975; a film score)
Ragtimes and Habaneras (1975)
Aria de la folía española (1977)
Il Vitalino raddoppiato (1977)
Apollo trionfante (1979)
Arien des Orpheus (1979)
Barcarola (1979)
Dramatische Szenen aus ‘Orpheus’ I (1979)
Spielmusiken (1979–80)
Deutschlandsberger Mohrentanz no.1 (1984)
Kleine Elegien (1984–5)
Liebeslieder (1984–5)
Deutschlandsberger Mohrentanz no.2(1985)
Fandango (1985; revised 1992)
Cinque piccoli concerti e ritornelli (1987)
Requiem: 9 geistliche Konzerte (1990–93)
La selva incantata, aria and rondo (1991)
Introduktion, Thema und Variationen (1992)
Appassionatamente, fantasia (1993–4)
Erlkönig, fantasia (1996)
Pulcinellas Erzählungen (1996)
Sieben Boleros (1996)
Violin Concerto no.3, Three portraits from T. Mann's Doktor Faustus (1996)
Zigeunerweisen und Sarabanden (1996)
Fraternité, air (1999)
A Tempest, rounds (2000)
Scorribanda Sinfonica (2000–01)
L’heure bleue (2001)


Ballets

Ballet-Variationen (1949, first staged 1958; revised 1992)
Jack Pudding (1949, premiere 1950; withdrawn)
Das Vokaltuch der Kammersängerin Rosa Silber (1950, first staged 1958; revised 1990)
Le Tombeau d'Orphée (1950, withdrawn)
Labyrinth (1951, premiere 1952; revised 1996)
Der Idiot (1952, premiere 1952; revised 1990)
Pas d’action (1952; withdrawn)
Maratona (1956, premiere 1957)
Undine (1956-7, premiere 1958)
L’usignolo dell’imperatore (1959, premiere 1959)
Tancredi (1964, premiere 1966)
Orpheus (1978, premiere 1979)
Le disperazioni del Signor Pulcinella (1992-5, premiere 1997; this ballet is an extended and revised version of Jack Pudding)
Le fils de l'air (1995-6, premiere 1997)

Choral

Fünf Madrigäle (1947)
Chor gefangener Trojer (1948; revised 1964)
Wiegenlied der Mutter Gottes (1948)
Jüdische Chronik (1960)
Novae de infinito laudes (1962)
Cantata della fiaba estrema (1963)
Lieder von einer Insel (1964)
Muzen Siziliens (1966)
Das Floss der ‘Medusa’ (1968; revised 1990)
Mad People's Madrigal (1974–6)
Orpheus Behind the Wire (1981–3)
Hirtenlieder (1993–5)
[edit]Vocal solo
Sechs Lieder (1945; withdrawn)
Whispers from Heavenly Death (1948; revised 1999)
Der Vorwurf (1948; withdrawn)
Apollo et Hyazinthus (1948–9)
Chanson Pflastersteine (1950; withdrawn)
Fünf neapolitanische Lieder (1956)
Nachtstücke und Arien (1957)
Kammermusik 1958 (1958; revised 1963)
Drei Fragmente nach Hölderlin (1958)
Three Arias (1960; revised 1993)
Ariosi (1963)
Being Beauteous (1963)
Ein Landarzt (1964)
Versuch über Schweine (1968)
El Cimarrón (1969–70)
Voices (1973)
Heb doch die Stimme an (1975)
Kindermund (1975)
El rey de Harlem (1979)
Three Auden Songs (1983)
Drei Lieder über den Schnee (1989)
An Sascha (1991)
Zwei Konzertarien (1991)
Lieder und Tänze (1992–3)
Heilige Nacht (1993)
Heimlich zur Nacht (1994)
Nocturnal Serenade (1996)
Sechs Gesänge aus dem Arabischen (1997–8)


Chamber

Kleines Quartett (1945; withdrawn)
Sonata (1946)
Sonatina (1947)
String Quartet no.1 (1947)
Kammersonate (1948; revised 1963)
String Quartet no.2 (1952)
Wind Quintet (1952)
Concerto per il Marigny (1956; withdrawn)
Quattro fantasie (1963)
Divertimenti (1964)
Der junge Törless (1966)
L'usignolo dell'imperatore (1970)
Fragmente aus einer Show (1971)
Prison Song (1971)
Carillon, Récitatif, Masque (1974)
String Quartet no.3 (1975–6)
Amicizia! (1976)
String Quartet no.4 (1976)
String Quartet no.5 (1976)
Konzertstück (1977–85)
L'autunno (1977)
Trauer-Ode für Margaret Geddes (1977)
Sonata (1978–9)
Sonatina (1979)
Le miracle de la rose (Imaginäres Theater II) (1981)
Variation (1981)
Von Krebs zu Krebs (1981)
Canzona (1982)
Sonata (1983)
Sonata (1984)
Selbst- und Zwiegespräche (1984–5)
Ode an eine Äolsharfe (1985–6)
Eine kleine Hausmusik (1986)
Allegra e Boris (1987)
Fünf Nachtstücke (1990)
Paraphrasen über Dostojewsky (1990)
Piano Quintet (1990–91)
Adagio (1992)
Adagio, Serenade (1993)
Drei geistliche Konzerte (1994–6)
Notturno (1995)
Leçons de danse (1996)
Minotauros Blues (1996)
Neue Volkslieder und Hirtengesänge (1996)
Voie lactée ô soeur lumineuse (1996)
Drei Märchenbilder (1997)
Ein kleines Potpourri (2000)

Instrumental

Sonatina (1947; withdrawn)
Serenade (1949)
Variationen (1949)
Drei Tentos (1958)
Piano Sonata (1959)
Six Absences (1961)
Lucy Escott Variations (1963)
Memorias de ‘El Cimarrón’ (1970)
Sonatina (1974)
Royal Winter Music, sonata no.1 (1975–6)
Capriccio (1976; revised 1981)
Sonata (1976–7; revised 1992)
Ländler (1977; withdrawn)
S. Biagio 9 agosto ore 12.07 (1977)
Five Scenes from the Snow Country (1978)
Margareten-Walzer (1978)
Epitaph (1979)
Etude philarmonique (1979)
Royal Winter Music, sonata no.2 (1979)
Toccata senza fuga (1979)
Drei Märchenbilder (1980)
Sechs Stücke für junge Pianisten (1980)
Cherubino (1980–81)
Euridice (1981; revised 1992)
Une petite phrase (1984)
Serenade (1986)
La mano sinistra (1988)
Piece for Peter (1988)
Clavierstück (1989)
Für Manfred (1989)
Das Haus Ibach (1991)
Pulcinella disperato, fantasia (1991–2)
Minette (1992)
An Brenton (1993)
Für Reinhold (1994)
Toccata mistica (1994)
Serenata notturna (1996)
Olly on the Shore (2001)

Arrangements

Die schlafende Prinzessin (1951; withdrawn)
Don Chisciotte (1976)
Jephte (orat, orch of Carissimi) (1976)
Wesendonck-Lieder (1976)
Il ritorno d'Ulisse in patria (1981)
I sentimenti di Carl Philipp Emanuel Bach (1982)
Der Mann, der vom Tode auferstand (1988)
Fürwahr ...?! (1988)
Drei Mozartsche Orgelsonaten (1991)
Il re Teodoro in Venezia (1991–2)
Drei Orchesterstücke (1995)
Richard Wagnersche Klavierlieder (1998–9)
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mer 17 Oct - 23:02

Magnifique boulot, Joachim! Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 20 Oct - 0:31

Sonatine for flute and piano -Moderato - extrait

ICI

***

Violin Concerto Nos. 1 and 3 / 5 Night-Pieces - extraits

ICI

***

Pas trop aimé jusque là, mais après une journée depuis 10h30 avec les casques sur la tête je ne suis plus réceptive LOL

Carillon pour harpe, guitare et mandoline

ICI

Cliquez sur les titres et dans la nouvelle page choisissez le format que vous voulez.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 20 Oct - 1:07

Mais ce sont ses symphonies et ses opéras à mon avis qui sont plus intéressants.

Ses quatuors aussi bien qu'ils soient un peu secs.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16032
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 20 Oct - 12:00

vartan a écrit:
Mais ce sont ses symphonies et ses opéras à mon avis qui sont plus intéressants.

Ses quatuors aussi bien qu'ils soient un peu secs.

J'ai entendu presque toutes ses symphonies (sauf les 6 et 10), c'est pour moi un contemporain "écoutable", même si je n'en fais pas ma tasse de thé.

Côté opéras, je n'ai entendu que Der junge Lord, il y a longtemps, il semble qu'il m'avait laissé une bonne impression, mais il faudrait que je le réécoute...

Une oeuvre bizarre qui m'avait assez plu, c'est "Maratona di danza", un ballet en 1 acte pour orchestre et deux jazz-band. Tu connais ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Dim 21 Oct - 1:24

Non pas du tout ! Il faut dire qu'il flirte avec pleinde styles comme le jazz ou la musique afro-cubaine.

Der Junge Lord m'a bien plu aussi, comme les Bassarides, mais je trouve Boulevard Solitude le plus réussi. En tout cas un créateur intéressant et original, à cheval entre l'atonalité et dodécaphonisme du début XX° et le néotonalisme et les courants populaires transversaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 25 Oct - 16:44

Je ne connais presque uniquement que ses musiques de film et se sont toutes des chefs d'oeuvre :



j'aime particulièrement celle d'"Un amour de Swann", une sorte de lyrisme décadent, de romantisme empoissonné. Un musicien vivant atonal et qui vaut le détour, ça ne m'étonne pas que Joaquim l'apprécie... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Dim 28 Oct - 10:43

J'étais aller voir les Bassarids, ça vaut vraiment plus que le détour!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mer 19 Mar - 19:09



Juste avant l'excellent "L'amour à mort" dont j'ai déjà parlé ici, Hans Werner Henze a écrit plusieurs autres partitions filmiques, absolument toutes inédites en CD.

Pour le film "Un amour de Swann" d'après Proust, Henze tente avec succès de retrouver l'esprit de la fameuse "sonate de Vinteuil" mais avec un langage archi contemporain.

à écouter en intégralité ici :
Un amour de Swann
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Lun 1 Nov - 19:49

HANS WERNER HENZE fait partie de mes compositeurs préférés et je possède en cd la plupart de ses oeuvres. Je viens de réécouter
son REQUIEM instrumental (neuf concerts spirituels pour piano seul,trompette concertante et orchestre de chambre) et je me suis bien sûr régalé. C'est une oeuvre atonale,"moderne" interprétée magistralement par l'Ensemble Modern sous la direction d'INGO METZMACHER que je connais depuis une dizaine d'années et qui continue de me fasciner.

De ses symphonies,ma préférence va vers la N°6. Very Happy L'un des plus grands compositeurs de la seconde moitié du XXème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16032
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Lun 1 Nov - 20:20

Icare a écrit:


De ses symphonies,ma préférence va vers la N°6. Very Happy L'un des plus grands compositeurs de la seconde moitié du XXème siècle.

C'est drôle, j'ai maintenant écouté ses 10 symphonies, et la 6ème, c'est celle que j'aime le moins Embarassed Mes préférées sont les 2 et 9 (celle ci étant la plus longue - 55 minutes - et composée pour choeur mixte, orgue et grand orchestre, en 7 mouvements).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Lun 1 Nov - 20:53

joachim a écrit:
Icare a écrit:


De ses symphonies,ma préférence va vers la N°6. Very Happy L'un des plus grands compositeurs de la seconde moitié du XXème siècle.

C'est drôle, j'ai maintenant écouté ses 10 symphonies, et la 6ème, c'est celle que j'aime le moins Embarassed Mes préférées sont les 2 et 9 (celle ci étant la plus longue - 55 minutes - et composée pour choeur mixte, orgue et grand orchestre, en 7 mouvements).

Décidément! Hehe Je pense que tu n'aimeras pas non plus son REQUIEM instrumental. Je vais finir par croire que j'ai des goûts bizarres. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16032
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Mar 2 Nov - 9:07

Icare a écrit:
Je vais finir par croire que j'ai des goûts bizarres. Suspect

Mais non, mais non
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16032
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 11 Fév - 20:12

Icare, pour ce Requiem instrumental, je suppose que tu parlais de ce CD, que je suis en train d'écouter :





Et je n'aime pas du tout Embarassed A la seule exception des passages lents, qui sont plus lyriques. Pour le reste, pardonne, mais pour moi c'est de la cacophonie...

J'ai écouté des oeuvres de Henze qui, sans vraiment m'enthousiasmer, ne m'avaient pas déplu, mais là, c'est trop moderne pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 11 Fév - 21:19


Je ne suis guère étonné mais cette musique m'est fascinante d'un point à l'autre et ce sont justement les parties les plus "cacophoniques" qui me plaisent le plus. Hehe

Ne m'en veux pas et ne crois surtout pas que c'est dans un esprit de pure contradiction que je réagis. Embarassed Je suis sincère d'autant plus que ma passion pour cette oeuvre fut spontanée et ne fut jamais démentie par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16032
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 11 Fév - 22:57

Icare a écrit:

ce sont justement les parties les plus "cacophoniques" qui me plaisent le plus. Hehe

.

Maso, va Hehe

Citation :
Ne m'en veux pas et ne crois surtout pas que c'est dans un esprit de pure contradiction que je réagis. Embarassed

Oh mais je m'en doute, et moi non plus d'ailleurs, ce n'est pas pour te contrarier. Wink

Et c'est très bien comme ça, tout les goûts sont dans la nature, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 11 Fév - 23:02

joachim a écrit:
Icare a écrit:

ce sont justement les parties les plus "cacophoniques" qui me plaisent le plus. Hehe

.

Maso, va Hehe

Citation :
Ne m'en veux pas et ne crois surtout pas que c'est dans un esprit de pure contradiction que je réagis. Embarassed

Oh mais je m'en doute, et moi non plus d'ailleurs, ce n'est pas pour te contrarier. Wink

Et c'est très bien comme ça, tout les goûts sont dans la nature, pas vrai ?

Et même au-delà! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 6 Mai - 23:19

C'est rare que je pénètre l'univers sonore de HANS WERNER HENZE sans vivre un même émerveillement ,sans être réellement capable de définir une musique qui me fascine de par ses structures,ses élans lyriques ou théâtraux,ses sons profanes et sacrés qui s'entremêlent parfois au point de tisser une peinture satirique,fauve et vivante,parfaitement encrée dans la réalité sociale et politique de son époque:

      Le Chemin fastidieux menant à l'appartement de Natacha Ungeheuer,spectacle pour 17 exécutants,Baryton,brass quintet,free jazz ensemble,orgue hammond,harmonica et l'ensemble de Fires of London.

      Scènes de l'élégie pour de jeunes amants pour voix solistes et orchestre.


Dernière édition par Icare le Mar 2 Déc - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Ven 17 Juin - 11:43


Redécouverte de sa musique de Ballet UNDINE avec ses instants féériques,sa harpe féminine,l'adagio pour cors,tellement beau!
Du début à la fin,je n'ai pu que savouver la maîtrise absolue du traitement orchestral et le maniement virtuose de la polytonalité,sans omettre la dimension poétique qui contribue à en faire l'une de ses oeuvres de la période napolitaine la plus attachante et surtout rafraichissante.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Sam 16 Juil - 23:23

Redécouverte de son second concerto pour piano,ce qui m'amena à entrer dans un grand drame sonore quasi-chaotique par moments, notamment dans le premier mouvement. L'orchestre est très véhément et si le piano résiste et tient tête à la machine infernale, c'est non sans passion. Le second mouvement semble plus élastique,plus étiré, même si la tension qui a déjà maintenu les 25 premières minutes de l'oeuvre à un haut niveau d'intensité, ne lâche rien,se maintiendra jusqu'à la dernière note. J'aime beaucoup ce concerto très expressionniste et ce piano-alpiniste qui grimpe à la rude paroi escarpée de la montagne orchestrale. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 25 Aoû - 9:48



CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE N°1 (1948)

CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE N°2 (1971) pour violoniste soliste,bande sonore,baryton-basse et 33 instrumentistes


CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE N°3 (1997)


Toute la musique que j'aime...ha que ouais!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16032
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 25 Aoû - 15:39

J'ai entendu le premier et le troisième. Le premier m'a assez plu... par contre le troisième, bof Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 25 Aoû - 16:48

Le troisième est très bien aussi même si le premier est de séduction plus immédiate. Il y a des moments fabuleusement accrocheurs dans le premier concerto. Le troisième, je l'ai surtout apprécié après une écoute plus approfondie car c'est une oeuvre plus complexe et même plus indirecte,moins accrocheuse, en tout cas pas le genre de musique qui s'écoute en faisant autre chose. Je dirais que dans une première écoute,le premier a volé la vedette au troisième,mais que les écoutes qui suivirent ont nettement amélioré mon appréciation de celui-ci qui répond davantage à la célèbre doctrine de BRAHMS. Wink Si tu recherches chez les contemporains ce que tu aimes chez les classiques/romantiques, tu seras très souvent déçu. Le deuxième concerto pour violon N°2 est pour moi le meilleur des trois et le plus innovant. Et tu vois, même si j'ai relativement bien aimé ceux de SAINT-GEORGE, je dois bien reconnaître que ceux de HENZE me fascinent doublement et me transportent dans une autre dimension, le troisième compris. Wink donc...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10629
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   Jeu 25 Aoû - 18:05


Le sous-titre du troisième concerto pour violon et orchestre de HENZE fait allusion à son contenu extramusical: "Trois portraits du roman <Dr Faustus> de Thomas Mann. HENZE consacre sa musique à trois personnages qui jouent un rôle important dans la vie du héros du Dr Faustus, le compositeur Adrian Leverkühn: <Esmeralda>, représentée dans le premier mouvement, a croisé la route du compositeur pendant ses études à Leipzig. C'est dans la nuit d'amour qu'il passe avec elle que se scelle le futur destin de Leverkühn: Esmeralda est atteinte de la syphilis, et bien qu'elle mette en garde le compositeur, il insiste pour la posséder, et pose ainsi la première pierre de son pacte avec le diable, qui finira par le plonger dans la folie à la fin de sa vie.

Des tierces et sixtes lascives, des allusions à la "chanson viennoise" et au "tango" (ces allusions sont indiquées sur la partition) dessinent un portrait séduisant mais noir de la jeune femme, qui mène malgré elle son partenaire à la ruine; dans les sonorités nébuleuses des cordes de la section finale, on reconnaît le moment où l'amour et le poison < s'unissent à jamais pour un terrible destin> (Thomas Mann)

"L'enfant Echo", le thème du second mouvement, est un neveu de Leverkühn, Nepomuk Schneidewein, que le compositeur appréciait beaucoup. Mais Echo (nom que l'enfant s'est donné lui-même), le symbole de la pureté innocente, est emporté par une méningite. Leverkühn est très marqué par cette disparition, qui lui apparaît comme le signe de sa mort prochaine. Le thème du mouvement, et au fond du concerto dans son ensemble, est la menace constante à laquelle sont soumises l'innocence et la beauté. Une "chanson enfantine" symbolise le garçon qui succombe à des forces destructrices, et la double "grande plainte" du violon solo représente le désespoir impuissant de Leverkühn face au destin.

Il va de soi que le "héro" du mouvement final ne pouvait être que Rudi Schwerdtfeger, le brillant violoniste et grand ami de Leverkühn auquel le compositeur avait dédié son concerto pour violon. La musique de HENZE dépeint aussi bien le caractère aimable, quelque peu léger, de Rudi S. que celui de la musique que Leverkühn a composée à son intention: pleine de pièges pour le soliste -- le compositeur exige de lui une virtuosité encore plus grande que dans les deux premiers mouvements -- mais aussi pleine de légèreté charmante, de cet aspect de "flirt" auquel rend justement hommage le genre de concerto pour violon. La fin est toutefois aussi dramatique et abrupte que la mort de Rudi Schwerdtfeger qui sera abattu dans un tramway par une ancienne maîtresse.

En 2002, HENZE a soumis sa composition à une révision, et mis davantage en évidence la partie du soliste. Les cadences, nombreuses, sont encore plus longues et difficiles, le violon conduit encore plus qu'avant la ligne mélodique exprimant les émotions, car il est, selon HENZE, l'instrument qui est le plus à même de les mettre en valeur.

Thomas Schulz.

J'adore la dimension dramatique ainsi que la tension de ce concerto merveilleusement tourmenté.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans Werner Henze (1926-2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Werner Henze (1926-2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: