Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pierre WISSMER (1915-1992)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 24 Juil - 12:28

PIERRE WISSMER est né à Genève le 30 octobre 1915,de mère russe et de père suisse,de nationalité française. Il fit ses études là où il réside. Elève des Maîtres français ROGER-DUCASSE pour la composition,DANIEL-LESUR pour le contre-point et la fugue,et CHARLES MUNCH pour la direction d'orchestre. Il bénéficia d'un lancement précoce: âgé de 21 ans,son premier concerto pour piano était créé presque simultanément à Paris et à Bruxelles. Peu après ERNEST ANSERMET le reprenait à la tête de l'Orchestre de la Suisse romande,avec le compositeur comme soliste. Ces premiers succès ne troublèrent guère le musicien,lequel entreprit  de construire patiemment une oeuvre abondante où tous les genres se trouvent représentés,oeuvre qui ne cesse de gagner en profondeur et dont l'importance apparaît évidente. Il meurt à Valcros (Var) le 4 novembre 1992, peu après son épouse, la pianiste Laure-Anne Etienne, qu'il avait épousée en 1948.

  Comment définir sa musique? Est-elle classique,romantique ou moderne? Aucun de ces trois aspects n'exclut inéluctablement les deux autres. Si la musique de PIERRE WISSMER n'est nullement passéiste,il serait cependant hasardeux de vouloir l'enfermer  dans l'une ou l'autre des "écoles" qui ont illustré le vingtième siècle. On s'accorde généralement à lui reconnaître une grande virtuosité d'écriture tant sur le plan polyphonique qu'orchestral. Mais peut-être conviendrait-il mieux encore de relever la subtile adéquation du langage à une pensée très personnelle,robuste et tendre,où l'ivresse de vivre se heurtent à d'inquiètes interrogations.
                                                                                    Dominique Fanal.1992.


 Oeuvres parues en CD:

__CONCERTO N°3 pour piano/SUITE SYMPHONIQUE du ballet ALERTE,PUITS 21!
cd 1990-- Orchestre symphonique de RTL sous la direction de PIERRE WISSMER (suite) et de
LOUIS DE FROMENT(le concerto).Youri Boukoff,piano.

__SYMPHONIE N°7/CONCERTO N°3 pour violon/STELE pour cordes.
cd 1992-- Philharmonie d'état d'Olsztyn dirigé par DOMINIQUE FANAL. Violon: Arthur Milian.

__CONCERTO N°2 pour violon/CONCERTO pour guitare.
cd 1992-- Philharmonie d'état d'Olsztyn dirigé par D.FANAL. Violon: A. Milian. Guitare: Philippe
Rayer.

__SYMPHONIES N°5 & 6/SINFONIETTA CONCERTANTE pour flûte,harpe et orchestre.
cd 1999-- Orchestre philharmonique des Sudètes dirigé par D. FANAL. Flûte: Lorena Barile.
Harpe: Gabriela Russo.

__CONCERTO N°2 pour piano/CONCERTO N°3 pour violon/CONCERTINO-CROISIERE pour flûte,orchestre à cordes et piano.
cd 2001-- Orchestre Léon-Barzin dirigé par JEAN-JACQUES WERNER. Piano: Isabelle Oehmichen. Violon: Annie Jodry. Flûte: Frédéric Werner.

__LA BALLE AU BOND pour voix et ensemble instrumental/TROISIEME SYMPHONIE pour
orchestre à cordes. ( couplées avec le double concerto pour violon,violoncelle et orchestre à
cordes du compositeurs suisse Norbert Moret)
cd 2006-- Orchestre Léon-Barzin dirigé par J.J. WERNER. Baryton: Frédéric Bialecki.

__LE QUATRIEME MAGE,sur un livret de William Aguet.
cd 2009-- Choeur et Orchestre de la Trinité dirigés par FABRICE GREGORUTTI.
Récitant: Michael Lonsdale. Soprano: Judith Gauthier. Ténor: Michel Fockenoy. Baryton: Jean-
Louis Serre.


Dernière édition par Icare le Sam 9 Juil - 16:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19221
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 24 Juil - 14:51

Icare a écrit:



Je continuerai plus tard,ma fille me chasse... Crying or Very sad

Pierre WISSMER (1915-1992) 10321 Pierre WISSMER (1915-1992) 231625

Wissmer, je le connais au moins de nom, mais je ne crois pas avoir écouté quelque chose de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 24 Juil - 15:33

joachim a écrit:
Icare a écrit:



Je continuerai plus tard,ma fille me chasse... Crying or Very sad

Pierre WISSMER (1915-1992) 10321 Pierre WISSMER (1915-1992) 231625

Wissmer, je le connais au moins de nom, mais je ne crois pas avoir écouté quelque chose de lui...

S'il y a bien une oeuvre par laquelle tu pourrais commencer avec un plus grand pourcentage d'adhésion,c'est son oratorio LE QUATRIEME MAGE,paru récemment (en cd & dvd) et sur lequel je reviendrai plus tard.


Dernière édition par Icare le Sam 9 Juil - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 24 Juil - 16:45

LE QUATRIEME MAGE est une oeuvre souple qui évolue plus dans la grâce et la beauté que dans le tourment. Je la trouve même à cet égard céleste. Oui,je ne pourrais en aucun cas lui accorder un autre adjectif que celui-ci: CELESTE. Je dirais plus encore,qu'à son milieu,le chef-d'oeuvre de WISSMER touche à son point culminant,un moment de pure beauté,de grande ivresse. Quelque chose de très solaire émane alors de l'orchestre qui accompagne les voix. C'est bien sûr narré et chanté dans la langue de Voltaire. De plus,un DVD permet d'aborder cette création magnifique autant par l'oreille que par l'oeil. Il me semble bon de préciser que c'est d'une écriture très française. C'est une oeuvre lumineuse et c'est ce qui m'a séduit d'emblée.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 9 Juil - 17:02

Toujours à propos de cette très belle composition LE QUATRIEME MAGE pour solistes,récitant,choeur et orchestre:

MAGES ET MAGICIENS:

Ces mots portent en eux le mystère. Ils ouvrent les portes du rêve,de l'illusion. Ils libèrent,élèvent et enchantent. Sous ces vocables, apparait l'artifice mais c'est l'art qui s'y cache. L'art qui émerveille et fascine. La métaphore traduit l'éblouissement,elle transporte hors du réel. Pourtant,ni le mage - fut-il l'ardent Lucifer - ni le magicien à la parure d'or,ne brille pour détourner les hommes de leur chemin terrestre. Ils en éclairent,embrassent le parcours.

Comme eux,le musicien lance ses sortilèges,en volutes charmeuses ou flammes éclatantes. Son élixir est chant,incantation,murmure, et s"il gronde parfois, il n'est pas le tonnerre. Magicien,mais ni Dieu ni Malin,ce sorcier-là,ni (c'est Pierre Wissmer qui l'écrit) "frappé par la foudre de l'inspiration",mais seulement sourcier,attentif aux échos de l'âme des humains.

Pierrette Germain.

Voilà ce qu'est la musique de ce très bel oratorio de PIERRE WISSMER. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyMar 19 Juil - 20:45

Icare a écrit:
LE QUATRIEME MAGE est une oeuvre souple qui évolue plus dans la grâce et la beauté que dans le tourment. Je la trouve même à cet égard céleste. Oui,je ne pourrais en aucun cas lui accorder un autre adjectif que celui-ci: CELESTE. Je dirais plus encore,qu'à son milieu,le chef-d'oeuvre de WISSMER touche à son point culminant,un moment de pure beauté,de grande ivresse. Quelque chose de très solaire émane alors de l'orchestre qui accompagne les voix. C'est bien sûr narré et chanté dans la langue de Voltaire. De plus,un DVD permet d'aborder cette création magnifique autant par l'oreille que par l'oeil. Il me semble bon de préciser que c'est d'une écriture très française. C'est une oeuvre lumineuse et c'est ce qui m'a séduit d'emblée.

Revu le dvd aujourd'hui et une émotion restée intacte. Moderne et expressive,cette musique est d'une grande beauté. Michaël Lonsdale est parfait dans la narration,une narration qui n'est pas envahissante,juste ce qu'il faut. La musique conserve heureusement tout son espace expressif,la vocale,la chorale et l'instrumentale. C'est attrayant de voir les coups secs des archets sur les violons, d'observer les cuivres et les bois,les jeux ponctuels et judicieux de la harpe et des percussions,les solistes,les choeurs,le gestuel du chef...En général,je n'ai pas besoin de voir les musiciens jouer pour apprécier une oeuvre classique ou contemporaine,mais j'avoue que c'est un plus . Pierre WISSMER (1915-1992) 333455 Pierre WISSMER (1915-1992) 333455
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 6 Aoû - 21:37

Son Concerto pour guitare et orchestre est une oeuvre très plaisante où l'équilibre entre la guitare, jamais étouffée, et l'orchestre est en tout point remarquable. Fin,racé,sans fioritures, une oeuvre qui va à l'essentiel et au final très attachant. Pas le plus formidable des concertos pour guitare écoutés ces jours-ci...je lui préfère ceux, respectifs, de Rodrigo,Schifrin,Villa-Lobos, Tomasi,Thomas Marco,Eugenio Toussaint...mais très attachant quand même. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 30 Juin - 13:00

Ecoute des trois premières symphonies de Pierre Wissmer, la une et la deux pour la première fois. J'ai été particulièrement séduit par sa première symphonie, notamment par les idées thématiques qu'elle développe, la qualité de ses orchestrations et la dynamique qui l'anime, en fait une oeuvre vivante et fort attachante. En fait, cette symphonie est bourrée de charme. Elle séduit par la grâce de ses sons et de ses motifs, par une poétique très française qui en émane. Je pense même qu'elle pourrait plaire à Joachim. Sa seconde symphonie est également pleine de vie, d'énergie, de forme sans doute plus moderne dans l'ensemble. Le mouvement lent ne laisse aucunement indifférent avec ses fines touches d'accordéon amorçant une mélodie délicate. Un piano grave et martelant surprend dans le dernier mouvement. Cette symphonie est juste un peu freinée dans son élan par un enregistrement ancien puisque datant de 1955, en contraste avec la N°1 qui, elle, bénéficie d'un enregistrement beaucoup plus récent. Me reste à espérer une nouvelle interprétation de cette oeuvre et pourquoi pas une nouvelle édition CD avec son Concerto pour Orchestre qui est parait-il une de ses plus belles compositions et m'est toujours inédite...bien le droit de rêver un peu...Sa troisième symphonie écrite pour orchestre à cordes m'impressionne toujours autant. Je la trouve superbe en tout point, une des plus belles pièces pour cordes que je n'ai jamais entendue. L'orchestre à cordes y est employé dans toutes ses facultés sonores et expressives, ce qui démontre sans la moindre ambiguïté une parfaite maîtrise et aise du compositeur pour cette forme instrumentale.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptySam 30 Juin - 19:10

La quatrième symphonie est une oeuvre imposante. C'est d'ailleurs la première fois que Pierre Wissmer utilise un aussi vaste effectif.
Plutôt ambitieuse et expressive, elle révèle une brillante écriture pour orchestre, autant dans l'instrumentation que dans l'orchestration, expérimentant de nouvelles couleurs ainsi que de nouveaux effets. Peut-on dire alors qu'il subit cette fois l'influence des symphonistes de l'est. la Cinquième est également de cette ampleur, très expressive et riche en timbres et effets, sauf que dans le troisième mouvement "Andante-Allegro burlesque", il touche très probablement un sommet de son art. Il est excellent ce morceau de par ses couleurs et ses effets d'une rare singularité. Je considère de plus en plus Wissmer comme un digne héritier d'Arthur Honegger. Je me demande déjà quelle impression vont me laisser les Huitième et Neuvième que je n'ai encore jamais entendues. Avant, il me faudra redécouvrir les Sixième et Septième. Je passe décidément un beau moment avec les symphonies de Pierre Wissmer. Elles sont d'une modernité très intelligible. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyDim 1 Juil - 10:19

Par rapport aux deux précédentes symphonies, la 4 et la 5, Pierre Wissmer prend visiblement avec cette sixième symphonie une voie plus lyrique. Elle se découpe en cinq mouvements tous titrés; Préface & Sonate, Nocturne, Méditation, Dédicace. Il n'en abandonne pas pour autant le grand orchestre, la polytonalité ni le chromatisme, toujours fidèle à son art d'enchevêtrer les timbres dont la palette semble à chaque fois infinie. Si elle est sa plus longue symphonie elle est peut-être l'une des meilleures du compositeur. La Septième fut conçue à la mémoire d'Arthur Honegger. Constituée de quatre mouvements titrés en Italien; Lamento, Il cavaliere, Notturno et Scherzi, elle bénéficie d'une atmosphère plus mystérieuse que les précédentes et d'une orchestration plus aérée. Selon moi, malgré ces différences de ton, cette Septième symphonie s'inscrit dans le prolongement à la fois moderne et lyrique de la Sixième.

Plus de lyrisme encore caractérise la plus courte de ses symphonies qu'est la Huitième. Il est dit: "Articulée en quatre mouvements, la Huitième Symphonie revient à un effectif de bois par deux, révélant l'importance des cuivres en dialogue avec les cordes et les percussions. Après l'avoir précédemment esquissée, Wissmer pose ici franchement la question de l'essoufflement de l'inspiration chromatique dodécaphonique ou sérielle: <Peut-elle apporter autre chose qu'un simple stimulus à l'imagination?>" Toujours est-il qu'il ressort de cette oeuvre un mode de composition totalement décomplexé vis-à-vis des avant-gardes, débouchant ainsi sur la post-modernité, principalement par la douceur des harmonies finales. Cette Symphonie n°8 qui m'était encore inédite hier, m'a beaucoup séduit, notamment son dernier mouvement délicatement lyrique "Tempo Giusto".

<< La dernière symphonie (n°9) de Pierre Wissmer s'appuie sur le même effectif que la Huitième et se découpe en trois mouvements portant les titres suivants; Preludio e Allegro, Affetuoso con Anima, Finale-Allegro. Elle s'appuie sur une inspiration chromatique et se caractérise par la fragmentation de l'orchestre traité en touches et surtout, par la présence obsessionnelle du silence, offrant un écrin aux résonances des timbres et conférant à la trame musicale un caractère à la fois méditatif, angoissé et haletant: la pénétration du sentiment de finitude dans l'imaginaire et l'être au monde du compositeur?>> Cécile Auzalie.

J'aime beaucoup la construction quasi ludique de cette ultime symphonie. Est-ce celle que je préfère? J'ai beaucoup aimé la première aussi ainsi que la Huitième et je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé la Seconde et la Quatrième. En réalité, je pense très fortement que j'aime toutes les symphonies de Pierre Wissmer, qu'elles ont toutes eu un effet positif sur moi, que ce soient celles que je connaissais déjà, les 3,5, 6 & 7 ou celles que j'ai écoutées pour la première fois, les 1, 2, 4, 8 & 9. Difficile d'établir un classement préférentiel, non seulement parce que les inédites demandent d'autres écoutes, mais aussi parce qu'aucune de ces 9 symphonies n'a suscité chez moi le moindre ennui, mais au contraire un intérêt presque égal.

Je tente malgré tout un classement provisoire qui risque fort de changer au fur et à mesure que je connaitrai mieux ces symphonies: 6, 1, 5, 3, 9, 8, 7, 4 & 2.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyDim 1 Juil - 10:59

Récapitulatif:

___SYMPHONIE N°1 composée en 1938 et interprétée en 2011 par l'Orchestre National d'Ukraine sous la direction de Fabrice Grégorutti.
___SYMPHONIE N°2 composée en 1951 et inerprétée en 1955 par l'Orchestre de la Suisse Romande sous la direction d'Edmond Appia.
___SYMPHONIE N°3 (pour cordes) composée en 1955 et interprétée en 1956 par l'Orchestre Léon-Barzin sous la direction de Jean-Jacques Werner.
___SYMPHONIE N°4 composée en 1962 et interprétée par le "Hungarian Symphony Orchestra" en 1964 sous la direction de Alain Pâris.
___SYMPHONIE N°5 composée en 1969 et interprétée en 1969 par l'Orchestre Philharmonique des Sudètes sous la direction de Dominique Fanal.
___SYMPHONIE N°6 composée entre 1975 & 1977 et interprétée en 1978 par l'Orchestre Philharmonique des Sudètes sous la direction de Dominique Fanal.
___SYMPHONIE N°7 composée entre 1983 & 1984 et interprétée en 2000 par la Philharmonie d'Etat d'Olsztyn sous la direction de Dominique Fanal.
___SYMPHONIE N°8 composée entre 1985 & 1986 et interprétée en 2000 par l'Orchestre Léon-Barzin sous la direction de Jean-Jacques Werner.
___SYMPHONY N°9 composée entre 1988 & 1989 et interprétée en 2000 par l'Orchestre Symphonique du Mans sous la direction de Dominique Fanal.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19221
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyDim 1 Juil - 14:51

Ne crois surtout pas que tes commentaires ne sont pas intéressants, mais je ne peux pas te répondre sur un compositeur que je ne connais pas du tout...

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyDim 1 Juil - 17:12

Oui, je le comprends d'autant plus que moi-même ai bien du mal à réagir sur l'oeuvre d'un compositeur que je ne connais pas et Dieu sait s'il y en a! Avec Pierre Wissmer, tu serais confronté au même problème que tu rencontres avec la plupart des créateurs contemporains qui m'intéressent et sont assez diversifiés dans leur approche musicale, c'est-à-dire que tu peux tomber sur une oeuvre post romantique comme tu peux tomber assez facilement sur des oeuvres bien plus modernes. Je pense que tu apprécierais les première et huitième symphonies mais que tu n'aimerais pas les Quatrième et Cinquième. Je pense que toi et Jean, vous aimeriez son Oratorio "Les trois mages". Quant à moi, je trouve ses oeuvres plus "classiques" plutôt séduisantes et ses oeuvres plus "modernes" assez fascinantes, donc il fait partie des compositeurs français que j'apprécie, comme Lemeland et Chamouard, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyDim 1 Juil - 19:22


La virtuosité et l'impétuosité de son troisième concerto pour piano et orchestre par Youri Boukoff et l'Orchestre symphonique de RTL sous la direction de Louis de Froment, m'est un peu passé au-dessus lors des deux premiers mouvements bien que la dynamique de l'oeuvre me tint malgré tout en éveil. Le troisième mouvement fut la véritable récompense car soudainement la virtuosité du piano face à l'impétuosité de l'orchestre, me captiva jusqu'à la dernière note.

<<Le 3ème concerto pour piano de Pierre Wissmer fut terminé en 1972 et marque sur le 1er (1937) et le 2ème (1948) une évolution qui, au cours de 35 ans, s'est poursuivie sans complaisance ni reniements et dont six symphonies, douze concertos, les oratorios, la musique de chambre, les ouvrages lyriques et chorégraphiques ont constitué les principales étapes. S'interroger sur le caractère tonal ou atonal de ce 3ème concerto ne susciterait aucune réponse satisfaisante. Il s'agit plutôt d'une tonalité en constante évolution qui fugitivement se précise, épousant étroitement le discours musical lequel - bien entendu - ne saurait manquer ni de ponctuations ni de ces moments privilégiés qui, de période en période, en affirment la structure. Celle-ci se dégage des canons habituels, anciens ou modernes, et, si la technique s'efforce de passer inaperçue, c'est toutefois dans une extrême rigueur que le compositeur puise la liberté qu'il s'est conquise.>>

La Suite Symphonique du Ballet "Alerte Puits 21!" propose une oeuvre tout autant expressive et dynamique que le troisième concerto pour piano avec lequel elle est couplée, sauf que l'on croirait davantage une musique de film de qualité, dramatique et sévère, avec de beaux rebondissements musicaux et de belles tournures instrumentales. Dommage que cette partition ne bénéficie pas d'une interprétation et enregistrement plus récents car son emprise séductrice aurait été totale.

<<Orphée, poète et musicien, Orphée qui tente d'arracher aux Enfers la tendre Eurydice mais dont l'amour trop impatient doit rendre bientôt aux puissances des ténèbres leur proie un instant dérobée. Orphée est peut-être de tous les personnages mythiques le plus humain. Héros au fil des siècles de tant d'oeuvres célèbres, il continue donc à inspirer les artistes d'aujourd'hui. ALERTE PUITS 21!, Ballet de Pierre Wissmer sur un argument de Janine Charrat et Milko Sparemblek, fut créé sur la scène du Grand Théâtre de Genève le 10 mai 1964 dans une chorégraphie de Janine Charrat (elle-même principale interprète) et des décors de Georges Wakhévitch. L'Orchestre de la Suisse Romande étant dirigé par le compositeur.>>
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyDim 1 Juil - 19:48

Qu'il s'agisse du second concerto pour violon et orchestre par Artur Milian, la Philharmonie d'Etat d'Olsztyn sous la direction de Dominique Fanal ou du Concerto pour guitare avec Philippe Rayer (guitare), c'est une musique raffinée et hautement délicate qui est venue caresser mes oreilles. Davantage de lyrisme et de limpidité mélodique que dans les oeuvres citées dans mon message précédent. Le mouvement lent du concerto pour violon est profondément romantique et porté par le soliste dans une tonalité luminescente...une musique qui élève l'âme et attendrit le coeur...

<<Procédant du dodécaphonisme, Wissmer nous a donné une belle oeuvre, d'une architecture à la fois riche et stricte. La belle "Aria" du Molto Moderato est exposée avec les sourdines. La cantilène se berce d'elle-même, les thèmes s'amplifient...Puis vient le Rondo final, très lumineux (...): fermeté d'écriture - jamais l'ensemble ne couvre le soliste - tout est dosé avec une précision et une clarté d'invention qui font que l'oeuvre se conçoit et s'assimile fort aisément...>> La presse Lorraine.1959.

Ce que j'ai particulièrement apprécié dans le concerto pour guitare sont des qualités que l'on retrouve aussi dans le deuxième concerto de violon, notamment cette judicieuse utilisation des éléments orchestraux qui, à aucun moment, ne couvrent la voix fragile de la guitare classique. Je dirais qu'il y a un parfait équilibre entre le soliste et l'orchestre, une fluidité dans le rapport et le discours qui rend cette oeuvre très séduisante.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyLun 2 Juil - 19:35

Le troisième concerto pour violon m'a paru dans la parfaite continuité du second sans forcément le surpasser. Je pense même l'aimer un peu moins. Stèle est une charmante pièce pour cordes, bien que mineure dans l'oeuvre de Wissmer. En revanche, on touche une autre dimension avec sa superbe Sinfonietta Concertante pour flûte, harpe et orchestre. D'une grande beauté, on notera un superbe équilibre expressif entre les deux solistes. La Balle au Bond pour voix de baryton (Frédéric Bialecki) et orchestre est une séduisante pièce mélodique, pleine de verve et de charme. Mais, selon moi, la composition de Pierre Wissmer que je place au-dessus des autres, tout au moins  au-dessus de toutes les oeuvres que je lui connais, c'est son Oratorio LE QUATRIEME MAGE. C'est son chef-d'oeuvre.


Dernière édition par Icare le Jeu 26 Déc - 9:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyVen 13 Déc - 10:03


J'ai réécouté, ce matin, la Symphonie n°7 de Pierre Wissmer, composée à la mémoire d'Arthur Honegger, et je dois dire ici que c'est un bien bel hommage rendu au compositeur du "Roi David"! Beaucoup de coloris attachants dans cette musique, de climats chaleureux, de sons caressants, beaucoup d'intensité aussi; une symphonie dans laquelle il me semble déceler un équilibre fabuleux des influences franco-germaniques du compositeur, un héritage qu'il doit sans doute aussi beaucoup à Honegger.  Pierre WISSMER (1915-1992) 333455 Pierre WISSMER (1915-1992) 333455 I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyJeu 26 Déc - 9:34

Icare a écrit:
 LE QUATRIEME MAGE est une oeuvre souple qui évolue plus dans la grâce et la beauté que dans le tourment. Je la trouve même à cet égard céleste. Oui,je ne pourrais en aucun cas lui accorder un autre adjectif que celui-ci: CELESTE. Je dirais plus encore,qu'à son milieu,le chef-d'oeuvre de WISSMER touche à son point culminant,un moment de pure beauté,de grande ivresse. Quelque chose de très solaire émane alors de l'orchestre qui accompagne les voix. C'est bien sûr narré et chanté dans la langue de Voltaire. De plus,un DVD permet d'aborder cette création magnifique autant par l'oreille que par l'oeil. Il me semble bon de préciser que c'est d'une écriture très française. C'est une oeuvre lumineuse et c'est ce qui m'a séduit d'emblée.

A la réécoute, j'ai trouvé cette musique moins souple et plus tourmentée que lors des écoutes précédentes, même si le caractère lumineux et finalement céleste transparaît toujours dans les meilleurs moments vocaux et instrumentaux, notamment lorsque la soprano délaisse les paroles pour la vocalise. J'y ai perçu, cette fois, bien plus de mordant, ai parfaitement saisi la substance dramatique de l'oeuvre. Au bout du compte, Le 4ème Mage de Pierre Wissmer est une musique qui me plait de plus en plus.  Pierre WISSMER (1915-1992) 333455 Pierre WISSMER (1915-1992) 333455 Pierre WISSMER (1915-1992) 333455 
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

JosefK

Nombre de messages : 226
Age : 69
Date d'inscription : 18/02/2018

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyLun 5 Mar - 21:59

Si l'on me demandait quelle est ma symphonie préférée de Wissmer, je serais bien embarrassé.
Cela tombe bien, on ne me le demande pas.

Contrairement à Martinu, par exemple, dont les cinq premières symphonies, composées en quatre ans seulement, présentent une forte parenté (tout en ayant chacune leur personnalité, bien sûr), l'évolution stylistique est nettement marquée dans les symphonies de Wissmer. On passe de l'une à l'autre, sur plus d'un demi-siècle, de 1938 à 1989, progressivement, sans solution de continuité, mais à la fin du voyage, il n'y a plus rien de commun entre la clarté néoclassique de la Première et l'économie quasi wébernienne de la Neuvième.
Entre-temps, il y a bien des merveilles à découvrir même si la qualité d'interprétation et d'enregistrement est assez inégale dans l'unique source disponible, à ma connaissance, à savoir le précieux coffret de quatre disques publié chez Intégral en 2012.

Il y a aussi un chouette documentaire sur Wissmer - je crois l'avoir vu sur YouTube.

Wissmer était né en Suisse, comme Honegger. Combien de Français ont-ils écrit neuf symphonies, au demeurant? Lemeland (14), sinon Tansman (9), né en Pologne. On n'en sort pas.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyLun 5 Mar - 23:10


D'après les quelques connaisseurs de Pierre Wissmer il aurait composé un excellent concerto pour orchestre, seulement je ne suis jamais tombé dessus, ni sur disque ni par un autre média. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

JosefK

Nombre de messages : 226
Age : 69
Date d'inscription : 18/02/2018

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyMar 6 Mar - 0:18

Si l'on en croit le catalogue disponible sur le site de l'Action musicale Pierre Wissmer (http://www.pierrewissmer.com/pierre-wissmer-catalogue-voir-fr.html), le Concerto Valcrosiano (1966), en quatre mouvements, est sous-titré "concerto pour grand orchestre".

33 minutes de Wissmer à découvrir, et même pas de frustration, car l'oeuvre a été enregistrée chez Naxos par l'Orchestre symphonique hongrois dirigé par Alain Pâris (8.573210).

La notice de ce disque (https://www.naxos.com/mainsite/blurbs_reviews.asp?item_code=8.573210&catNum=573210&filetype=About%20this%20Recording&language=French) ne précise malheureusement pas l'origine du titre, mais il semble que cette commande d'Etat fasse référence à Valcros (La Londe-les Maures, Var), où Wissmer passait ses vacances d'été.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19221
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyMar 6 Mar - 10:35

On trouve quelques oeuvres de Pierre Wissmer sur youtube, dont sa troisième symphonie que je suis en train d'écouter. Morceau pour orchestre à cordes, elle fait un peu penser à la symphonie n° 2 pour cordes d'Honegger :



https://www.youtube.com/watch?v=bI3fevOhYAY

Voici encore la Stèle, très émouvante

https://www.youtube.com/watch?v=qdVqcqG2yEY

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19221
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyMar 6 Mar - 11:18

Parmi son catalogue des oeuvres :

Musique pour la scène

Marion ou la Belle au Tricorne, opéra radiophonique (1945, Genève, Radio Suisse Romande, le 16 avril 1947)
Capitaine Bruno, opéra-comique (Genève, 9 novembre 1952)
Léonidas ou la Cruauté mentale, opéra-bouffe (Paris, 12 septembre 1958)

Le Beau Dimanche, ballet (1939, Genève, 20 mars 1944)
Alerte, puits 21 !, ballet (1963, Genève, 1964)
Christina et les chimères, ballet (1967, Télévision française, 7 décembre 1972)


Musique orchestrale

9 Symphonies (1938, 1951, 1955, 1962, 1969, 1977, 1900)
3 Concertos pour piano (1937, 1948, 1971)
3 Concertos pour violon (1942, 1954, 1987)
Mouvement, pour orchestre à cordes (1937, Genève, 25 février 1938)
Divertissement sur un choral pour 11 instruments (1938, Genève, 8 décembre 1939)
Antoine et Cléopâtre, suite symphonique (1943, Genève, 2 octobre 1946)
La Mandrellina, ouverture (Genève, 16 avril 1952)
L'Enfant et la Rose, variations symphoniques (1953)
Clamavi, triptyque symphonique (1957)
Cassation pour orchestre de chambre (1961)
Concerto pour guitare (1957)
Concerto pour clarinette (1960)
Concerto pour trompette (1961)
Concerto pour hautbois (1963)
Concerto Valcrosiano pour grand orchestre (1966)
Concertino-Croisière pour flûte, orchestre à cordes et piano (1966)
Stèle, pour orchestre à cordes (1969)
Triptyque romand (1972)
Dialogue pour basson (ou violoncelle) et orchestre (1974)
Variations sur un Noël imaginaire (1975)
Symphonietta concertante, pour flûte, harpe et orchestre (1982)


Musique de chambre

Suite en trio pour 2 violons et alto (1936)
Suite pour piano (1936)
3 Quatuors à cordes (1937, 1949, 1972)
Sérénade pour hautbois, clarinette et basson (1938)
Pastorale pour orgue (1938)
Toccata en fa pour piano (1939)
Sonatine pour clarinette et piano (1941)
Sonatine pour violon et piano (1946)
Sonate pour piano (1949)
Quatuor de saxophones (1956)
Quadrige pour flûte, violon, violoncelle et piano (1961)
Sonate pour flûte et guitare (1962)
"Prestilagoyana" pour 2 guitares (1959)
Quintette à vent pour flûte, hautbois, clarinette, cor et basson (1964)
Sonatine-croisière pour flûte et harpe (1966)
Trois Etudes pour piano (1967)
Trois Silhouettes pour piano (1968)
Partita pour guitare (1970)
Reflexions pour orgue (1973)
Dialogue pour violoncelle et piano (1974)
Variations sur un Noël imaginaire pour orgue (également pour orchestre, 1975)
Trio adelfiano, pour flûte, violoncelle et piano (1978)
Quattro piccoli quadri veneziani pour violon, alto et violoncelle (1984)
Propos, pour hautbois, clarinette et basson (1986)
Primavera et Automno pour guitare (1989)


Musique vocale

Huit Hymnes pour choeur mixte et orgue (1939)
Trois Sonnets de Pontus de Thiard pour ténor ou soprano et orchestre à cordes (1939)
Naïades pour récitant, solistes, chœur et orchestre (Genève, 21 janvier 1942)
Petite Cantate pour choeur d'enfants et 6 instruments (1944)
Hérétique et relapse, mystère en un acte (1962)
Le Quatrième Mage, oratorio pour récitant, 3 solistes, choeur mixte et choeur d'enfants et orchestre (1965, Paris, 14 octobre 1969)
Cantique en l'ounour dou grand saintlouis, rei de franco et patroun de vaucros de cuers, pour chœur avec piano ou orgue (1971)
Apôtre Paul pour baryton solo, choeur de femmes à 1 voix et orgue (1975)
Chants de Mars: 7 chœurs a cappella pour 3 voix d'enfants sur des poésies de René de Obaldia. (Paris 1951)
Mélodies pour voix et piano
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

JosefK

Nombre de messages : 226
Age : 69
Date d'inscription : 18/02/2018

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyMar 6 Mar - 22:26

Intéressant, merci.
La Troisième Symphonie de Wissmer peut effectivement faire penser à la Deuxième d'Honegger - mais quelle redoutable comparaison!
La moitié des huit Symphonies de Jean Rivier sont également pour cordes seules, et celle de Wissmer les évoque aussi - pas tellement la Deuxième de Rivier, assez néoclassique, mais les autres (Troisième et Quatrième du moins, puisque je ne connais pas la Huitième).
Je vais essayer de revenir sur Rivier, puisque je vois qu'un fil lui a été consacré (et que YouTube permet d'écouter la quasi-totalité de ses Symphonies).

J'oubliais quand même: parmi les Français qui ont écrit beaucoup de symphonies, il n'y a pas que Lemeland (14) mais aussi Milhaud (12). Cela étant, ils restent rares si on les compare aux compositeurs germaniques et, peut-être plus encore, anglo-saxons.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13417
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) EmptyVen 28 Déc - 18:26


Voici un portrait sur Pierre Wissmer:

https://www.youtube.com/watch?v=kPTIKkLzuz8
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pierre WISSMER (1915-1992) Empty
MessageSujet: Re: Pierre WISSMER (1915-1992)   Pierre WISSMER (1915-1992) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre WISSMER (1915-1992)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: