Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Havergal BRIAN (1876-1972)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Havergal BRIAN (1876-1972)   Ven 23 Juil - 14:17

HAVERGAL BRIAN est l'auteur de 32 symphonies,ce qui en fait le compositeur le plus prolifique dans ce domaine,entre JOSEF HAYDN et LEIF SEGERSTAM. Sa SYMPHONIE N°1 "The Gothic" est sans doute la symphonie la plus longue du répertoire,faisant une durée de 105 minutes.Elle fut composée pour solistes,choeur et grand orchestre mais commence sur une première partie seulement orchestrale,riche en idées et d'une grande beauté,avec des moments de recueillement, de tendresse et de puissance, mais aussi ponctuée de trouvailles sonores . Je suis étonné d'être le premier à l'évoquer ici, d'ailleurs, car bien que sa musique me parait plus moderne que celle d'un VAUGHAN WILLIAMS,elle n'en demeure pas moins accessible,généreuse et profonde. Je pense à vous,Jean et Joachim, grands amateurs de classique devant l'Eternel, il y a dans cette oeuvre imposante et inspirée des moments d'une saveur à vous faire tomber les cheveux de la tête, si ce n'est pas déjà fait. Bon,je sais,il y a ces grands standards du classique qui nous rendent particulièrement exigeants mais là, je vous assure que ce compositeur mérite mieux que l'oubli dans lequel il marine actuellement.
A partir de la seconde partie, commence un colossal TE DEUM pour choeurs, orchestre et orgue, ce qui finalement en fait une sorte d'oeuvre hybride entre la symphonie et l'oratorio,un peu à la manière,paraît-il,de la huitième de MAHLER. Compositeur britannique né le 29 janvier 1876 à Dresden dans le Staffordshire et mort le 28 novembre 1972 à Shoreham-by-sea dans le Sussex,auteur également de musiques de chambre et vocales,je l'ai découvert par une somptueuse SYMPHONIE N°3 qui m'avait vraiment donné envie de découvrir davantage de son oeuvre. Voilà un des compositeurs sur lequel le monde professionnel de la musique devrait se pencher. Je suis sûr qu'il y a ici des trésors à déterrer et encore de très belles émotions à vivre. Very Happy



Dernière édition par Icare le Jeu 28 Mai - 18:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Ven 23 Juil - 16:35

Je connais pas du tout non plus, comme hélas presque tous ceux que tu présentes....

Je vais essayer de télécharger cette première symphonie, mais habituellement je n'aime que modérément les symphonies entièrement chantées, c'est pourquoi la huitième de Mahler est celle que j'apprécie le moins, comme les 13 et 14 de Chostakovitch.
Pour moi, une symphonie n'est pas une sorte d'oratorio, c'est une oeuvre orchestrale, où peuvent se joindre des voix à la fin, comme la 9ème de Beethoven (une révolution !) et certaines de Mahler.

J'ai trouvé le catalogue de son oeuvre ici :

http://www.havergalbrian.org/worksbydate.htm

et le commentaire de cette première symphonie du CD Marco Polo (en anglais malheureusement) :

Havergal Brian's Symphony No. 1 in D minor (The Gothic) was composed between 1919 and 1927, and partly owes its notoriety to being the largest symphony ever composed (described thus by the Guinness Book of Records). Along with choral symphonies such as Beethoven's Ninth Symphony, or Mahler's Symphony of a Thousand, it is one of a few works attempting to use the musically gigantic to address the spiritual concerns of humanity.

The work is in two parts, each consisting of three movements, with the extra orchestral and vocal forces required for the second part, which sets to music the words of the Latin religious hymn, the Te Deum. The three movements in Part One play for about forty minutes uninterrupted, and set the stage for the choir-dominated Part Two, which is over an hour in duration and contains a huge range of styles of music, daringly welded together in an attempt to solve the "finale problem" which Brian had set himself. It is written for an extremely large symphony orchestra, four additional brass orchestras, four vocal soloists, four adult choirs, and children's choir. Latin is an ancient Indo-European language originally spoken in the region around Rome called Latium. ... A hymn is a song specifically written as a song of praise, adoration or prayer, typically addressed to a god. ... Te Deum is an early Christian hymn of praise. ... An orchestra is a musical ensemble used most often in classical music. ...

1. Allegro - attacca:
2. Lento espressivo e solenne - attacca:
3. Vivace - attacca:
4. Te Deum laudamus. Allegro moderato
5. Judex crederis esse venturus. Adagio solenne e religioso
6. Te ergo quaesumus. Moderato e molto sostenuto

The genesis of the work stems from many sources, but several may be mentioned briefly: a conversation Brian had with Henry Wood about writing a suite that would revive the older instruments which had fallen out of use in the modern symphony orchestra, such as the oboe d'amore or basset horn. This idea was repudiated by Brian's close friend Granville Bantock, but returned when Brian turned to writing symphonies after the end of the First World War.

The Gothic element refers to the vision of the Gothic age (from about 1150 to 1500) as representing a huge expansion in humanity's artistic and intellectual development, but particularly manifest in the architecture of the great European cathedrals. The scale of the choral finale, which took many years to write, appears to be an attempt to evoke the enormity and detail of this architecture in sound; Brian had to paste blank pages of score together to be able to write the work on gigantic sheets with 54 staves to the page. Brian also seems to have identified with the character of Faust, particularly in attempting to write such affirmative music in the post-war atmosphere when many composers had turned from pre-war giganticism, and the finale bears an apposite quote from Goethe's Faust Part Two Act V, which translates as "The man who ever strives may earn redemption". Brian dedicated the work to Richard Strauss.

Il y a donc deux symphonies de 105 minutes : celle ci et la 3ème de Mahler Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Ven 23 Juil - 17:02

Il me semblait bien que MAHLER en avait écrit une très longue aussi. En revanche,en voulant réécouter le second cd qui contient la dernière partie de cette symphonie de BRIAN,mon lecteur ne veut plus le reconnaître alors qu'il l'avait toujours reconnu jusqu'ici. Je m'arrache les cheveux à en essayer de comprendre la raison et niet,le bougre refuse de le reconnaître. C'est frustrant ça alors!

Sinon,si les symphonies avec choeurs te gênent,tu pars du principe qu'il s'agit d'un oratorio. Ou alors essaie d'écouter la troisième qui est purement orchestrale. Très belle aussi.


Dernière édition par Icare le Lun 15 Oct - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Ven 23 Juil - 17:18

Et ton ordinateur le reconnaît ? Si oui, tu peux toujours essayer de le regraver sur un CD-R vierge...

Pour l'instant, je viens de me télécharger la courte 16ème symphonie (CD Naxos), et c'est vrai que c'est une musique agréable à écouter.

Donc, merci pour la découverte de ce compositeur. Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Ven 23 Juil - 17:26

joachim a écrit:
Et ton ordinateur le reconnaît ? Si oui, tu peux toujours essayer de le regraver sur un CD-R vierge...

Pour l'instant, je viens de me télécharger la 16ème symphonie (CD Naxos), et c'est vrai que c'est une musique agréable à écouter.

Donc, merci pour la découverte de ce compositeur. Mains

De rien,Joachim,ceci-dit je ne connais pas encore cette seizième. Je crois qu'un concerto pour violon de ce compositeur existe chez Naxos mais je n'en suis pas sûr.



Dernière édition par Icare le Lun 15 Oct - 16:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Sam 24 Juil - 19:42

Je suis en train d'écouter cette symphonie gothique, et elle me plaît beaucoup, je dirais même davantage que la 8ème de Mahler Very Happy (bien que, quand même, les parties Judex et Te ergo me semblent un peu longuettes).

J'ai encore un CD EMI avec les symphonies 7 et 31, plus l'ouverture de comédie, à écouter

Que de découvertes à faire avant de mourir Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Sam 24 Juil - 22:10

C'est bien vrai. Very Happy

Toute la première partie orchestrale me fascine,personnellement,mais sa longueur est peut-être son premier défaut,je ne sais plus,car pour le moment,je suis privé de plus de la moitié de la seconde partie.

En revanche,je ne connais pas la 7 ni l'avant-dernière ni l'ouverture de comédie et j'ai donc hâte de lire tes impressions,ici. En tout cas,c'est un compositeur qui mérite mieux que l'oubli dans lequel il est plongé.


Dernière édition par Icare le Lun 15 Oct - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Dim 25 Juil - 11:47

Voici donc le CD :



L'ouverture de comédie a été écrite pour un mariage, elle a une forme de scherzo symphonique joyeux, avec en guise de trio un thème plutôt pastoral. Ouverture charmante.

Je n'en dirai pas autant de la symphonie 31, très courte (13 minutes), une sorte de fantaisie en un mouvement qui ne m'a pas particulièrement emballé (question symphonies Brian fait un peu penser à Hovhaness - auteur de 67 symphonies - chez lui aussi les dernières sont très courtes).

Par contre la symphonie 7 est d'une toute autre trempe, elle se rapproche plutôt de la partie orchestrale de la symphonie 1. Celle ci à grand renfort de cloches, me plaît beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Dim 25 Juil - 11:59

Merci,c'est un cd que je n'avais encore jamais jusqu'ici tenu entre mes mains lors de mes fouilles quasi-hebdomadaires dans les magasins de Paris. Il doit donc être assez rare.


Dernière édition par Icare le Lun 15 Oct - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Lun 15 Oct - 10:11

Oeuvres

Symphonies

Symphony 1 in D minor »The Gothic« [SATB soli, child chor, 2 dble chors, orch] (?1919-27)
Symphony 2 in E minor (1930-31)
Symphony 3 in C sharp minor (1931-32)
Symphony 4 »Das Siegeslied« [sop, dble chor, orch] (1932-33)
Symphony 5 »Wine of summer« [bar, orch] (1937)
Symphony 6 »Sinfonia tragica« (1948)
Symphony 7 in C major (1948)
Symphony 8 in B flat minor (1949)
Symphony 9 in A minor (1951)
Symphony 10 in C minor (1953-54)
Symphony 11 (1954)
Symphony 12 (1957)
Symphony 13 in C major (1959)
Symphony 14 in F minor (1959-60)
Symphony 15 in A major (1960)
Symphony 16 (1960)
Symphony 17 (1960-61)
Symphony 18 (1961)
Symphony 19 in E minor (1961)
Symphony 20 in C sharp minor (1962)
Symphony 21 in E flat (1963)
Symphony 22 »Symphonia brevis« (1964-65)
Symphony 23 (1965)
Symphony 24 in D major (1965)
Symphony 25 in A minor (1965-66)
Symphony 26 (1966)
Symphony 27 in C major (1966)
Symphony 28 in C minor (1967)
Symphony 29 in E flat (1967)
Symphony 30 in B flat minor (1967)
Symphony 31 (1968)
Symphony 32 in A flat (1968)


Autres musiques orchestre

Abend [from Faust] (1956)
Burlesque variations on an original theme op 3 (1903)
Concerto for orchestra (1964)
Doctor Merryheart [Comedy overture 1] (1911-12)
Elegy [symphonic poem] (1954)
English suite 1 op 12 (?1902-04)
English suite 3 (1919-21)
English suite 4 »Kindergarten« (?1924)
English suite 5 »Rustic scenes« (1953)
Fanfare [from The Cenci, Banqueting scene] (1951)
Fanfare [from The Cenci, scene 7] (1951)
Fantastic variations on an old rhyme (1907)
Festal dance (1908)
Festival fanfare [brass] (1967)
Flourish [from The Cenci] (1951)
For valour [overture] , op 7 (1902, rev 1906)
Gargoyles [from The Tigers] (1921-22)
Green pastures [from The Tigers] (1921-22)
In memoriam [symphonic poem] (1910)
The jolly miller [Comedy overture 3] (1962)
Lacryma [from The Tigers] (1921-22)
Legend »Ave atque vale« (1968)
Night ride of Faust and Mephistopheles [from Faust] (1956)
Prelude [from Faust Act 2] (1956)
Preludio tragico [overture to The Cenci] (1951)
Shadow dance [from The Tigers] (1921-22)
Symphonic variations [from The Tigers] (1921-22)
The tinker's wedding [Comedy overture 2] (1948)
Three pieces from Turandot [from Turandot Act I] (1950-51/1962)
Turandot Suite [from Turandot Acts II,III] (1950-51)
Wild horsemen [from The Tigers] (1921-22)


Concertos

Cello concerto (1964)
Violin concerto [2] (1935)


Choeurs, avec ou sans piano

Introit (unacc) (1924)
27 UNACCOMPANIED PARTSONGS
36 ACCOMPANIED PARTSONGS (one acc fl, hp) (of which 7 are unison songs)


Voix et orchestre

Cathedral scene [from Faust Act 3] [sop, bass, chor, orch] (1956)
Gretchen songs [from Faust] [sop, orch] (1956)
Herrick songs [SA chor, orch] (1912)
Psalm 23 [ten,chor,orch] (1901, reconstructed 1945)
Symphony 1 in D minor »The Gothic« [SATB soli, child chor, 2 dble chors, orch] (?1919-27)
Symphony 4 »Das Siegeslied« [sop, dble chor, orch] (1932-33)
Symphony 5 »Wine of summer« [bar, orch] (1937)


Musique de chambre : Legend [vln, pno] (1919?)

Piano

Double fugue in E flat (1924)
Three illuminations [+spkr] (1916)
Four miniatures (1919-20)
Prelude »John Dowland's fancy« (1934)
Prelude and fugue in C minor (1924)
Prelude and fugue in D minor/major (1924)


Voice and piano 32 SONGS


Operas

Agamemnon (1957)
The Cenci (1951-52)
Faust (1955-56)
The tigers (1917-29)
Turandot, Prinzessin von China (1951)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Lun 15 Oct - 16:16


Joachim, plus haut, j'ai édité un fil où j'évoquais mes aléas informatiques. J'ai donc effacé ce hors-sujet inutile pour y coller à la place l'intégrale de sa troisième symphonie que j'aime beaucoup et que tu ne connais peut-être pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Lun 15 Oct - 16:47

je découvre ce topic Embarassed ...et ce compositeur Embarassed les extraits écoutés de la 1ère et sa 3em que tu as mis en ligne Icare, me plaisent beaucoup!! Wink ...Merci pour la découverte!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Lun 5 Nov - 19:16

Un autre CD avec les symphonies n° 17 (1961) et 32 (1968), ainsi que le poème symphonique In Memoriam (1910), et Festal Dance (1908).



J'aime en particulier le grand poème symphonique, In Memoriam, en 3 "scènes" (sic), basé sur le poème de Tennyson qui commémorait la mort du roi Edouard VII en 1910. C'est une oeuvre tout à fait romantique, alors que les symphonies sont quand même plus "modernes".


Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Dim 2 Juin - 20:21

Un autre CD, avec son concerto pour violon et la symphonie n° 18. Pas mal du tout Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Dim 6 Juil - 12:59

Symphonies n° 11 et 18, et deux ouvertures. Je continue à apprécier ce compositeur contemporain !  Laughing 

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Dim 6 Juil - 14:58

Finalement, c'est un compositeur que tu connais désormais mieux que moi.  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Dim 6 Juil - 16:29

Si Mackerras a interprété ces œuvres c'est qu'elles doivent être réellement dignes d'intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 80
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Lun 7 Juil - 16:00

Je n'avais pourtant jamais entendu son nom ni sa musique.

Havergal Brian - Gothic Symphony (Symphony No. 1) (1/10) :
Premier abord +++
2e ???
3e il y a trop de notes
4e On dirait du Bruckner, phrases qui n'en finissent pas, pas le temps de reprendre son souffle. Un comble pour moi qui n'en ai pas beaucoup.

Il faudra que je l'écoute plusieurs fois pour m'y mettre car me semble vraiment intéressant.
Musique très torturée pour moi
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Jeu 28 Mai - 18:12

joachim a écrit:
Je suis en train d'écouter cette symphonie gothique, et elle me plaît beaucoup, je dirais même davantage que la 8ème de Mahler Very Happy  (bien que, quand même, les parties Judex et Te ergo me semblent un peu longuettes).

Je viens de réécouter la première moitié de cette symphonie N°1 et toute la partie uniquement orchestrale du début est vraiment magnifique. C'est un grand symphoniste selon moi et j'aurais dû aussi l'intégrer dans mon précédent cycle avec la N°3 mais je n'y ai pas pensé. Lorsque les choeurs interviennent, la musique n'en demeure pas moins belle. Mais disons que cette première partie purement instrumentale m'a vraiment donner envie d'approfondir ce compositeur, et plus précisément par ses symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Jeu 28 Mai - 20:09


Les choeurs sont beaucoup plus présents dans la seconde moitié de la symphonie n°1 mais c'est vraiment très beau par moment, il y a un passage très émouvant vers la fin. J'aime vraiment beaucoup cette oeuvre!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   Mer 9 Mar - 17:23

Un autre CD avec les symphonies n° 6 "Tragique", n° 28, 29 et 31.



Je reste toujours réservé pour la symphonie 31, quelque peu "moderne" - mais je la préfère dans cet enregistrement que dans le précédent - , par contre j'aime beaucoup les trois autres, d'un caractère post-romantique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Havergal BRIAN (1876-1972)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Havergal BRIAN (1876-1972)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: