Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Christoph Neubauer (1750-1795)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Jeu 8 Juil - 12:16

Franz Christoph Neubauer est un compositeur tchèque né le 21 mars 1750 à Melnîk et mort le 11 octobre 1795 à Bückeburg.

Fils d'agriculteurs, il est né dans une région peu peuplée de la Bohême, et il commence à étudier le violon avec l'instituteur de son village. À un âge précoce, il a montré un talent naturel et a décidé de se rendre à Prague, où il poursuit ses études. Peu de temps après il a voyagé en Allemagne où, en échange de jouer et de composer il reçoit un logement et de la nourriture. En automne 1780, il a visité les monastères augustins de Au am Inn et Gars am Inn et le monastère bénédictin Attel am Inn. En 1781, il a voyagé à Munich et Vienne où l'on croit qu'il fut mené à connaître Haydn, Mozart et ses compatriotes Kozeluh et Wranitzky. Il fait représenter une opérette (Ferdinand und Yariko) à Munich en 1784.

De 1790 à 1794, il est Kapellmeister de la chapelle du prince de Weilburg, et peu de temps après il est apparu à Hanovre où il a travaillé pendant une courte période, avant d'accepter l'invitation de la princesse de Schaumburg-Lippe à se joindre à la cour de Bückeburg où il eut un différend avec JCF Bach, à ce moment- musicien de la cour.  En 1795, il succède à Christoph Friedrich Bach comme Kapellmeister de la Cour de Bückeburg mais il meurt quelques mois plus tard due semble-il à une maladie à cause de son penchant pour l'alcool.


Oeuvres :

Orchestre

Symphonie périodique n° 1, op 1 (1790)
3 Symphonies, op 4 (1792)
3 Symphonies, op 8 (1794)
Symphonie "La Bataille" op 11 en ré majeur (1794)
3 Symphonies, op 12 (1795)
Concerto pour flûte, op 13 (1795)
Concerto pour piano, op 21  (v 1797)
Variations pour flûte et orchestre, op 9 (ed. 1802)
Concerto pour violoncelle (ed 1803)
Concerto pour violon


Musique de chambre

25 Quatuors à cordes : 3 de 1785, 6 de 1792, 3 op 3, 4 op 6, 3 op 7 (1792), 3 op 7 (1793), 6 avec flûte ou violon (1788)


Trios:
1 for 2 fl, va (1792);
3 for fl, vn, va, op.14 (1793)
1 for vn, vc, pf, op.20 (1798);
3 for fl, vn, vc, op.6 (c1800);
3 for 2 vn, vc, op.8 (c1803);
6 for vn, va, b, bn

Duos (sonatas, solos):
1 for vn, pf (1791);
4 for vn, va, op.5 (1792);
3 for vn, vc, op.9 (1794);
3 for 2 vc, op.10 (1794);
6 for vn, va, op.13 (1797)
6 for fl, vc, op.21 (1798);
3 for 2 fl, op.15 (1799);
2 for vn, va (1799);
3 for 2 vn, op.4 (c1798)
3 for 2 fl, op.5 (c1798);
3 for 2 fl, op.7 (1801);
3 for vn, va, op.10 (c1803)
3 for 2 vn, op.11 (1804);
3 for vn, va, op.12 (1804);
6 for 2 vn, op.14 (1804);
1 for vn, va (1807–8);
3 for 2 vn, op.35 (c1819);
1 for vn, b (Amsterdam, n.d.)

Miscellaneous:
Pieces, pf (1784–7);
Variations, vn, pf (1791);
Variations, vn, va, op.14 (1797);
Notturno, 2 fl, va, op.11 (c1803);
Variations, fl, vn, va, op.16 (c1806);

2 serenades, strs, wind,
5 parthias, wind,
2 parthias, wind,
parthia, strs, wind,
March, strs, wind,
Notturno-Divertimento,
Andante lieto, fl, pf,
9 pieces, pf,


Musique vocale

Stabat Mater (1785)
8 Requiem, 40 messes, 11 Litanies, 4 Vêpres, 8 Te Deum
Hymne à la Nature, oratorio pour choeur et orchestre (1788)
Musique funèbre pour la mort de Joseph II (1790)
Cantata über die Lage des teutschen Vaterlandes (1795)
Der Herr ist würdig, cantate
Hymnus solemnis

Fernando und Yariko (Singspiel en 3 actes, K. von Ekhartshausen), ? Munich, 1784, Vienna, 1786

Arias:
Die Fürstengruft, 1v, pf,
Sponse me, 1v, str,

Songs:
13 songs, 1v, pf (Zürich, 1788);
24 songs, 1v, pf (Zürich, 1795)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Mer 27 Avr - 20:21

Encore un compositeur intéressant ! On trouve sur ce CD sa symphonie en ré majeur "La Bataille" opus 11 et son concerto pour violoncelle en si bémol majeur. La Bataille se réfère à la Révolution française (on y entend le "Ça ira" en variations).

6 mouvements : Le Matin - Alarme au camp - Harangue aux guerriers - Les autres armées se rangent en ordre de bataille - Retour au camp - Célébration de la victoire.



On ne trouve ni l'un ni l'autre sur youtube, alors voici sa sonate pour violoncelle et piano n° 1 en ut majeur, et un duo pour 2 violoncelles.



https://www.youtube.com/watch?v=LZWMETjrsy4


https://www.youtube.com/watch?v=Q4iFWKtcihw

et sa petite cantate "Der Herr ist würdig" pour baryton, choeur et orchestre

https://www.youtube.com/watch?v=3RuYlLUAK60
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Jeu 28 Avr - 11:24

Joachim a écrit:
On trouve sur ce CD sa symphonie en ré majeur "La Bataille" opus 11 et son concerto pour violoncelle en si bémol majeur. La Bataille se réfère à la Révolution française (on y entend le "Ça ira" en variations).

Je dois nuancer ce que j'ai écrit hier : l'intitulé de cette symphonie La Bataille est (en français) : Grande sinfonia la Bataille de Martinestie à la gloire de de S.A. Magr. le Prince de Saxe-Cobourg, op 11, 1794. Or, cette bataille de Martinestie a eu lieu le 22 septembre 1789 entre l'armée turque et l'armée autrichienne qui a vu la prise de Belgrade et la victoire de l'Autriche. Alors je ne vois pas ce que vient faire le "ça ira" révolutionnaire    Peut-être parce que le général Werneck, héros de la bataille de Martinestie, a combattu de 1793 à 1796, sous les ordres du prince de Saxe-Cobourg, contre la république française ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Jeu 28 Avr - 11:34

Je vais sûrement dire une grosse bêtise, mais les soldats autrichiens ont peut-être repris à leur compte cet air-là? Le compositeur l'a su et l'a repris dans sa symphonie...?...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Jeu 28 Avr - 11:41

Peut-être, je ne sais pas. Mais alors sur d'autres paroles, car "ça ira, les aristocrates à la lanterne, les aristocrates on les pendra" n'aurait sûrement pas plus au Prince de Saxe-Cobourg Hehe
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Jeu 28 Avr - 15:19

Comme beaucoup de chants révolutionnaires (la Carmagnole, par exemple), le "Ca ira" est constitué de paroles révolutionnaires sur un air très à la mode à l'époque, le "Carillon National" qui, d'après wikipedia, était volontiers joué au clavecin par... Marie-Antoinette ! (article Ah, ça ira) La mélodie semble dater de 1786, les paroles révolutionnaires de 1790.
L'idée était d'utiliser les "tubes" de l'époque pour propager des idées révolutionnaires.
La question-encore débattue-est de savoir s'il en est de même de la Marseillaise (cf. Le concerto de Mozart n° 25 KV. 503, de 1786). La partition de musique du "Chant pour l'Armée du Rhin" (la Marseillaise) n'est pas signée par Rouget de Lisle. Certains évoquent Pleyel, musicien influent de Strasbourg et ami de Mozart, comme compositeur de la musique de l'hymne... Mais rien n'est clair...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Jeu 28 Avr - 20:28

Merci, jdperdrix, tu as certainement raison. En fait, Neubauer a probablement pris ce Carillon National, une contredanse de Bécourt composé quelques années auparavant (vers 1780/85 ?) et non pas le Ça ira !

Quoique on peut se demander comment cette musique bien française a pu arriver en Autriche.
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   Jeu 28 Avr - 21:41

joachim a écrit:
Quoique on peut se demander comment cette musique bien française a pu arriver en Autriche.

Ce n'est pas nécessairement l'explication, mais si le Carillon National était un air favori de Marie-Antoinette, il a très bien pu être en faveur à Vienne. A Paris, ne surnommait-on pas Marie-Antoinette "l'autrichienne" ? Les contacts étaient très nombreux entre la reine et sa mère. Paris et Vienne étaient aussi les deux centres musicaux les plus importants de l'époque et échangeaient musiques et musiciens (cf. les symphonies parisiennes de Haydn,...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Christoph Neubauer (1750-1795)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Christoph Neubauer (1750-1795)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: