Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Lun 5 Juil - 19:32

Jusqu'ici,les compositeurs allemands ne m'ont jamais laissé indifférent,et en disant cela,je ne fais même pas allusion aux monstres sacrés des siècles passés,consacrés dans nos livres d'histoire,ceux auxquels on pense automatiquement. Non,je pense à KURT WEILL,HANNS EISLER,KARL AMADEUS HARTMANN,HANS WERNER HENZE,MICHAEL MANTLER,HEINER GOEBBELS, puis aussi à ceux écrivant plus ou moins régulièrement pour le Septième Art; ROLF WILHELM,JÜRGEN KNIEPER,KARL HEINZ SCHÄFER...C'est à partir de là qu'une nouvelle figure de la musique allemande m'apparut sous les traits musicaux extrêmement raffinés de SIEGFRIED MATTHUS.

Il est dit de cet ancien élève de HANNS EISLER,né en 1934,qu'il est très certainement le meilleur représentant de l'école des compositeurs de l'exRDA,quoiqu'il rejette l'idée d'incarner un courant national qui ne durera qu'une quarantaine d'années. Il serait le compositeur allemand encore vivant le plus joué dans le monde et,paradoxalement,si peu édité sur disques. Auteur de treize opéras,il composa un bon nombre de pièces symphoniques et de concertos. Trois,au moins,sont dédiés aux percussions:

LA FORÊT,concerto pour percussions et orchestre (1984) interprété par KARL MEHLIG, une partition en harmonie avec la nature. Son titre signale une musique consacrée aux arbres, parce que dans l'ancienne RDA,il n'était pas possible de parler publiquement du dépérissement des forêts. Cette musique,de motivation écologique, a bien sûr un côté boisé et est très plaisante à écouter.

CONCERTO pour trompette,percussions et orchestre (1982) par LUDWIG GÜTTLER à la trompette et ANDREAS AIGMÜLLER aux percussions. Les solistes évoluent dans des directions différentes,se croisent,s'entremêlent,rarement à l'unisson dans leur discours respectif.

<<MANHATTAN CONCERTO (1994) est interprété par ACHIM NÖRZ,SIMON BERNSTEIN, STEFFEN KUHN aux percussions et JUSTUS RUBERG aux timbales. L'oeuvre qui décrit l'agitation cosmopolite de la presqu'île pourrait avoir pour sous-titre "Un étranger à New-York",car elle cite,au milieu des bruits d'insectes,le glissando de clarinette qui ouvre RHAPSODY IN BLUE, mais aussi le motif de cordes en pizzicato qui précède le déchainement de l'ostinato de la première partie du SACRE DU PRINTEMPS (et de façon plus déguisée,les rythmes qui en découlent). Ce concerto relève d'un grand raffinement dans les orchestrations et s'équilibre entre une dimension naturalistique et urbaine,offrant aussi des allures afro-américaines avant un final qui mélange les influences de la musique industrielle (peut-être un souvenir de la STEEL SYMPHONY du compositeur espagnol LEONARDO BALADA) et le music-hall tel qu'il fut ré-inventé par KURT WEILL. Le même raffinement orchestral habite la sublime SCENE NOCTURNE DANS LE PARC (1988),
faisant jouer un cor solo et des cordes à l'unisson,sur fond de pizzicati de guitare électrique (concept souvent employé par MATTHUS,notamment dans l'un des plus beaux passages de son opéra JUDITH) et de clochettes. Ce tableau symphonique d'une dizaine de minutes est l'adaptation d'un extrait de son opéra GRAF MIRABEAU,dans lequel le héros éponyme,ébloui, rencontre secrètement Marie-Antoinette,à qui il promet imprudemment de défendre la monarchie. GRAF MIRABEAU qui fut commandé pour le bicentenaire de la Révolution Française,fut créé en 1988 dans les deux Allemagnes,en Russie,en Tchéquie et en France devant des critiques sceptiques. L'atmosphère magique de cette SCENE NOCTURNE,tirée donc de cet opéra,qui s'élargit dans une déclaration dramatique et passionnée avant de se refermer en arche dans un murmure de violons,évoque à la fois l'impressionnisme français et le Nachtstück du Ferne Klang de SCHREKER.>> Fred Audin.

Un CONCERTO POUR VIOLON,composé en 1968 révèle déjà son goût pour le "collage" qui est un des éléments récurrent de son oeuvre symphonique. Dans la pièce pré-citée,il fait référence de manière très humoristique aux concertos de MENDELSSOHN et TCHAÏKOVSKY.

DAS LAND PHANTASIEN est une fantaisie orchestrale pour narrateur et orchestre qui fait penser à de l'excellente musique de film avec une dimension naturalistique très appuyée. On retrouve d'ailleurs dans son MANHATTAN CONCERTO un des meilleurs passages de cette fantaisie,dans une version à peine modifiée. C'est l'oeuvre par laquelle j'ai découvert ce compositeur et eu envie de l'approfondir. J'adore la façon dont DAS LAND PHANTASIEN est orchestré,le travail inspiré sur les sonorités,le caractère mystérieux et aussi fantastique qui en émane. La musique est,à elle seule,une légende sonore et même si je ne connais rien à la langue allemande, la musique suffit à m'emmener dans ce conte merveilleux rempli de sons et de mélodies qui suffisent à mon imaginaire.

On notera un CONCERTO pour violoncelle et orchestre (1975) interprété par JOSEF SCHWAB, sous la direction du compositeur,mais plus encore sa SYMPHONIE N°2 avec laquelle il est couplé,qui renferme un LENTO de toute beauté avec de superbes effets de percussions aux sonorités claires.  Dans ses oeuvres pour voix,il y a: ARIADNE,DITHYRAMBE pour baryton et orchestre,une sorte de cantate ou de suite d'orchestre qui provient de son opéra COSIMA,avec comme soliste ARIS ARGIRIS. Très belle composition
dont le troisième mouvement,"Dance of Dionysos",délaisse la voix de baryton pour un jeu entrainant des percussions,instruments décidément très présents dans l'oeuvre de MATTHUS.

HYPERION-FRAGMENTE (1979) pour basse et orchestre,interprété par THEO ADAM. Comme dans ARIADNE,on remarquera un climat instrumental très raffiné avec une belle mise en avant des bois dans les parties,introductive et conclusive,de la pièce. Il fallait bien cette teneur poétique pour accompagner les beaux textes du grand poète HÖLDERLIN.

HOLOFERNES,portrait pour baryton et orchestre interprété par DIETRICH FISCHER-DIESKAU. Encore une très belle oeuvre dédiée à la voix (et pas à n'importe laquelle) qui emprunte du matériel de son opéra JUDITH,deux de ses plus beaux passages.  



Dernière édition par Icare le Mer 23 Déc - 22:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Mer 7 Juil - 11:43

Intéressant, je ne connais absolument pas ce compositeur.

Tu as écouté ce que tu décris ? Quel genre de musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Mer 7 Juil - 14:45

joachim a écrit:
Intéressant, je ne connais absolument pas ce compositeur.

Tu as écouté ce que tu décris ? Quel genre de musique ?

Oui,je connais toutes les oeuvres mentionnées ci-dessus,à l'exception des deux opéras COSIMA et GRAF MIRABEAU ainsi que son CONCERTO POUR VIOLON. Sa musique est plutôt moderne et accessible à la fois. Il aime les percussions,la basse électrique qu'il emploie ponctuellement mais jamais vulgairement,intervenant là où on ne l'attend pas et sans clinquance. C'est surtout un compositeur qui ne méprise pas la mélodie et ne compose pas en amnésique! Sa musique me semble être,à l'instar de HANS WERNER HENZE,une synthèse réussie entre tradition et modernité comme HANNS EISLER en son temps et HEINER GOEBBELS actuellement.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Jeu 31 Jan - 8:49

Eléments biographiques: (source Wikipédia)

Siegfried Matthus est un allemand compositeur et dramaturge né le 13 avril 1934 à Mallenuppen, en Prusse orientale. Les parents de Siegfried Matthus étaient agriculteurs et tenaient une ferme. Le père jouait de la musique dans les tavernes à travers le pays. À l'âge de neuf ans, Siegfried Matthus apprit à jouer du piano. Le 22 Octobre 1944, lui et sa famille ont fui vers l'Ouest à cause de l'avancée des troupes de l' Armée Rouge. Après une période de transition difficile et grave, les parents étaient de nouveau devenus agriculteurs à Läsikow dans le Comté de Ruppin . Siegfried Matthus reçut alors de son père l'apprentissage du violon et de la trompette. Il devint si bon élève qu'il en joua avec aisance, au point qu'il put en pratiquer toute une nuit non seulement avec le répertoire habituel mais aussi en s'adonnant aux vertus de l'improvisation.

Après l'école primaire, jusqu'à l'obtention du diplôme d'études secondaires à Rheinberg , il prit la tête de la douzième année de la chorale de l'école, pour laquelle il a également composé. De 1952 à 1958 Matthus étudia à l' école allemande de la musique à Berlin-Est et, depuis 1956, la composition avec Rudolf Wagner-Regeny . De 1958 à 1960, il fut l'élève de Hanns Eisler et devint par la suite, en 1964, compositeur indépendant. En 1972, il a pris une "master class" à l' Académie des Arts de la RDA . De 1966 à 1988, il devint un pionnier de la musique classique moderne de la RDA. En 1985, il fut nommé professeur. Parmi ses élèves figurent Bernd Franke , Thomas Hertel , Walter Thomas Heyn et Reinhard Pfundt . En 1969, il fut membre de l'Académie allemande des Arts de Berlin (Est), où à partir de 1972 il y conduit une classe de maître. En 1976, il fut également membre de l'Académie des Arts de Berlin (Ouest) et, en1978, membre de l' Académie bavaroise des Beaux-Arts de Munich. En 1990, il initia la création de l' Opéra de chambre de Rheinberg avec "Opera, Ateliers et spectacles", dont il est le directeur artistique depuis sa création.

Siegfried Matthus est marié depuis 1957 avec la chanteuse Helga Matthus et vit entre Stolzenhagen-Wandlitz et Berlin . Son fils, Frank (* 1964) est un acteur et metteur en scène de cinéma.

Opéras

___1960-1963: Lazarillo de Tormes
___1966/67: Le dernier plan
___1971: Encore une cuillère de poison, chérie? (opéra-comique détective Peter Hacks après la comédie Mariage à risque de Saul O'Hara )
___1972-1974: Omphale (par Peter Hacks)
___1983/84: Le Lay de l'amour et de mort du cornette Christoph Rilke (par Rainer Maria Rilke )
___1982-1984: Judith (après Friedrich Hebbel )
___1987/88: le comte de Mirabeau
___1990/91: Desdémone et ses soeurs (par Christine Brückner )
___1998: Farinelli, ou la puissance du chant
___1998/99: le prince héritier Frédéric (livret de Thomas Hoeft )
___2004: L'Histoire sans fin (par Michael Ende, au nom du ministère de la Culture du Land de Rhénanie-Palatinat, livret d' Anton Perrey )
___2007: Cosima (reconstruction d'un fragment d'opéra de Friedrich Nietzsche )

D'autres compositions:

de nombreuses chansons, pièces de théâtre, des ouvertures de radio et de télévision bandes
1963: Petit Concert de l'Orchestre
1968: Concerto pour violon
1970: Concerto pour piano
1975: Concerto pour violoncelle
1977: Concert de l'Orchestre Responso
1982: Concerto pour trompette, timbales et orchestre (pour la célébration des 100 ans de l' Orchestre philharmonique de Berlin )
1984: La forêt , concert timbales
1985: Divertimento pour orchestre (pour le Festival de Salzbourg)
1985: Bride of the Wind (par le Philharmonique de Munich)
1989: La mer - Concerto pour harpe et orchestre
1994: Concerto Manhattan (pour la Manhattan School à New York)
2002: Concerto for Two pour trompette et trombone
2005: De vide spatio (métaphores musicales basées sur des textes par Otto von Guericke le 1200ème anniversaire de la ville de Magdebourg )
2005: rêves magiques fantastiques - (pour Kiel Philharmonic)
2005: Te Deum
2007: Lamento (commandée par l'Orchestre philharmonique de Munich)
2008: Fire Music for String Orchestra
2009: Concerto pour cinq pour quintette à vent et orchestre (commandée par la Fondation Philharmonique de Berlin, a été créé le 28 mai 2009 à Berlin).
2009: Neuf intermèdes symphoniques à Schiller "Ode à la Joie" (commandée par l'Orchestre Universitaire de Leipzig, UA 9 Novembre 2009, le Gewandhaus de Leipzig)
2010: Grete Minde par Theodor Fontane pour solistes, chœur et orchestre (22 UA mai 2010, Neuruppin)
2011: Concerto pour trombone et orchestre "Quatre sangliers détruisent le paradis» (UA 9 Mars 2012, Saalfeld)

J'ai réécouté, entre autres, son Manhattan Concerto et j'estime qu'il est l'un des plus beaux concertos pour percussions et orchestre du XXème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Jeu 31 Jan - 12:33

Est ce que tu constates un changement de style dans sa musique depuis que la RDA a disparu ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Jeu 31 Jan - 13:00


Non, pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Mer 23 Déc - 22:55


Ce soir, j'ai réécouter avec beaucoup de plaisir Ariadne Dithyrambos for baritone and orchestra (2002), Manhattan Concerto(1994), Holofernes's Aria from the opera "Judith" (1995) et Nocturnal Scene in the Park (1988). Siegfried Matthus fait partie des compositeurs contemporains qui me touchent autant par leurs oeuvres purement instrumentales que par celles qui mettent en scène la voix humaine, puisse-t-il s'agir d'un baryton, un ténor ou encore une soprano. Ici, le baryton est Aris Argiris. Le "Manhattan Concerto" est un concerto pour percussions et orchestre. Il sollicite trois percussionnistes Achim Nörz, Simon Bernstein et Steffen Kuhn et un timbalier: Justus Ruberg. Je le trouve toujours aussi excellent, riche en couleurs et en rebondissements, superbement orchestré tout comme "Nocturnal Scene in the Park" qui a un début quelque peu féérique.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   Ven 1 Jan - 22:08

<<DAS LAND PHANTASIEN est une fantaisie orchestrale pour narrateur et orchestre qui fait penser à de l'excellente musique de film avec une dimension naturalistique très appuyée. On retrouve d'ailleurs dans son MANHATTAN CONCERTO un des meilleurs passages de cette fantaisie,dans une version à peine modifiée. C'est l'oeuvre par laquelle j'ai découvert ce compositeur et eu envie de l'approfondir. J'adore la façon dont DAS LAND PHANTASIEN est orchestré,le travail inspiré sur les sonorités,le caractère mystérieux et aussi fantastique qui en émane. La musique est,à elle seule,une légende sonore et même si je ne connais rien à la langue allemande, la musique suffit à m'emmener dans ce conte merveilleux rempli de sons et de mélodies qui suffisent à mon imaginaire.>>

Réécoute de cette merveilleuse musique si colorée et si poétique que les interludes narrés en allemand ne sont jamais parvenus à me décourager.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934   

Revenir en haut Aller en bas
 
SIEGFRIED MATTHUS, né en 1934
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: