Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Henryk Mikolaj Górecki (1933-2010)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Henryk Mikolaj Górecki (1933-2010)   Ven 18 Déc 2015, 22:07

Je redécouvre aujourd'hui les oeuvres de Gorecki avec un grand plaisir et beaucoup d'émotions. Je crois que je vais vraiment en écouter beaucoup dans les jours à venir drunken

J'adore particulièrement cette pièce, sublime, très profonde et spirituelle.

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17547
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Henryk Mikolaj Górecki (1933-2010)   Jeu 11 Aoû 2016, 09:14

Une interprétation particulièrement bouleversante de cette symphonie des chants de deuil, en présence de Gorecki lui-même... J'en ai la larme à l'oeil. Je trouve que tout le début purement instrumental est encore plus émouvant que lorsque la soprano intervient !




https://www.youtube.com/watch?v=v_pn_cVqGJQ
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17547
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Henryk Mikolaj Górecki (1933-2010)   Sam 07 Juil 2018, 07:57

J'ai remarqué que la biographie de Snoopy, page 1, est relativement succincte et parle surtout des œuvres. En voici une plus complète

La famille de Górecki était modeste, et les deux parents avaient un grand amour pour la musique. Son père Roman (1904-1991) était un musicien amateur et sa mère Otylia (1909-1935) était pianiste. Otylia est morte quand son fils n'avait que deux ans, et les premières œuvres de Górecki ont été consacrées à la mémoire de sa mère. Henryk s'était intéressé à la musique à un âge précoce, bien qu'il ait été découragé par son père et sa belle-mère dans la mesure où il n'était pas autorisé à jouer sur le vieux piano de sa mère. Cependant, il persista et, en 1943, on lui permit de suivre des cours de violon avec Paweł Hajduga, un musicien amateur local et facteur d'instruments.

C'est à partir de 1951 que Górecki commence à composer ses premières pièces, principalement des chansons et des petites pièces pour piano, lorsqu'il entre dans sa première école de musique, à Rybnik. Peu après, il étudie lui-même les règles du dodécaphonisme et du sérialisme, puis évolue dans le modernisme d'Anton Webern, Iannis Xenákis et Pierre Boulez. Il a terminé son cours de composition musicale avec Bolesław Szabelski à Katowice et, après un diplôme de troisième cycle à Paris, il est devenu professeur à la même école où il avait étudié, Katowice.

Au cours de son étude, Gorecki se rend compte de l'importance de travailler pour développer son propre langage, et ses premiers essais sont venus avec les Quatre Préludes de 1955, évoluant sérieusement au cours des années 1960, considérée comme sa période la plus dissonante. En 1969, Górecki semble avoir atteint sa maturité avec son œuvre Ancienne Musique Polonaise, mais dans les années 1970 il se distingue pour changer son style, avec des œuvres telles que Ad Matrem (1971), sa Symphonie n° 3 (1976) et Beatus Vir (1979). Górecki était soucieux d'établir un lien parfait entre le contenu spirituel et émotionnel du texte, souvent sacré ou d'origine traditionnelle avec sa musique, et c'est là que résidait le succès retentissant de ces compositions.

Dans les années 1980, Górecki élargit sa gamme de possibilités et sa musique trouve des contrastes radicaux dans le temps, la dynamique et la texture harmonique par rapport à l'opposition entre la consonance et la dissonance, le tout influencé par le folklore de la Pologne. Une telle expansion artistique est visible dans sa musique de chambre, de Lerchenmusik (1984) à Kleines Requiem fur eine Polka de 1993.

Dans les années quatre-vingt, Górecki se tourne vers des actes politiques, caractéristiques d'une cause qu'il défendait : après avoir consacré une grande partie de sa musique au pape Jean-Paul II, il démissionne de son poste de professeur à l'École Supérieure de Musique de Katowice comme acte de protestation au gouvernement pour n'avoir pas permis la visite du Pape dans la ville ; car déjà son Miserere avait été composé pour commémorer la violence décrétée contre Solidarność.

Górecki était marié à Jadwiga Rurańska et a eu deux enfants - Anna, pianiste, et Mikołaj, compositeur.


Compositions

Ses compositions après les années 1950 et 1960 ont été caractérisées par le modernisme dissonant inspiré par Karlheinz Stockhausen, Luigi Nono et ses contemporains, Krzysztof Penderecki et Kazimierz Serocki. A mi-chemin des années 1970, Górecki a changé son style vers le son minimaliste "pur", qui a été marqué par sa Symphonie n° 3. Górecki a progressé dans des styles différents tels que la vénération pour Beatus Vir (1979), la méditation de Miserere (1981) et la spiritualité de Good Night (1990).

Jusqu'en 1992, Górecki n'était connu que par quelques connaisseurs, d'abord comme l'un des premiers compositeurs responsables de la renaissance de la musique de Pologne dans l'après-guerre. Cette année-là, le label Elektra-Nonesuch a sorti un enregistrement de sa Symphonie n° 3, qui avait 15 ans d'existence. Il était au sommet des ventes de disques au Royaume-Uni. En deux ans, la symphonie n° 3 s'était vendue à plus de 700 000 exemplaires dans le monde, et ce chiffre représente au moins quatre fois l'espérance de vente d'une symphonie d'un compositeur relativement inconnu au XXe siècle. Cependant le succès de l'enregistrement n'a pas suscité d'intérêt pour d'autres œuvres du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henryk Mikolaj Górecki (1933-2010)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Henryk Mikolaj Górecki (1933-2010)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: