Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Zaide (Mozart, 1780)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5597
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Zaide (Mozart, 1780)   Mer 16 Juin - 11:02

Zaide, K. 344 (Zaïde en français) est un singspiel inachevé, en langue allemande de Wolfgang Amadeus Mozart, composé en 1780.

Le livret est de Johann Andreas Schachtner, musicien de la cour de Salzbourg, probablement inspiré par le Zaïre de Voltaire.
Cette œuvre a été composée à Salzbourg, initialement pour l'empereur Joseph II qui désirait créer une troupe d'opéra allemand à Vienne. Mozart se lança dans cette composition sans avoir de commande ferme et abandonna sans doute l'œuvre quand il sut que Joseph II ne comptait pas engager d'autres compositeurs et que, de plus, les Viennois préféraient les œuvres plus gaies.

Zaïde fut créé le 27 janvier 1866 dans une adaptation comprenant une ouverture et un final écrits par Johann Anton Andrè.

Argument

Zaïde, esclave chrétienne du sultan Soliman, tombe amoureuse de Gomatz, un autre esclave chrétien, ce qui provoque la jalousie et la colère du sultan. Ils s'enfuient avec l'aide du serviteur Allazim, mais tous trois sont repris, notamment à cause d'Osmin, autre serviteur du sultan. Les évadés sont condamnés à mort. Mais Allazim a sauvé la vie du Sultan quinze ans plus tôt. Le Sultan le reconnaît et le gracie. Allazim intervient alors en faveur de ses compagnons et l'opéra s'arrête là sans qu'on connaisse la décision finale du sultan.

Le mot ZAIDE veut aussi dire en Yiddish, une langue qui n'est pratiquement plus parlée, Grand-Père.

Distribution

Zaïde, soprano
Gomatz, ténor
Allazim, basse
Sultan Soliman, ténor
Osmin, basse
Zaram, capitaine de la Garde rôle parlé
Quatre esclaves, ténors

Numéros musicaux

Acte I
1. « Brüder, lasst uns lustig sein » - Chœur des esclaves
2. Mélodrame
3. « Ruhe sanft, mein holdes Leben » - Zaïde
4. « Rase, Schicksal » - Gomatz
5. Duo « Meine Seele hüpft vor Freuden » - Zaïde-Gomatz
6. « Herr und Freund, wie dank ich dir! » - Gomatz
7. « Nur mutig, mein Herze » - Allazim
8. Trio « O selige Wonne! » - Zaïde-Gomatz-Allazim

Acte II
9. Mélodrame et air « Der stolze Löw' lässt sich zwar zähmen » - Sultan Soliman
10. « Wer hungrig bei der Tafel sitzt » - Osmin
11. « Ich bin so bös als gut » - Sultan Soliman
12. « Trostlos schluchzet Philomele » - Zaïde
13. « Tiger! Wetze nur die Klauen » - Zaïde
14. « Ihr Mächtigen seht ungerührt » - Allazim
15. Quatuor « Freundin! stille deine Tränen » - Gomatz-Soliman-Allazim-Zaïde

Source : wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5597
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Zaide (Mozart, 1780)   Mer 16 Juin - 11:07



Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5597
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Zaide (Mozart, 1780)   Mer 16 Juin - 11:10





Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5597
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Zaide (Mozart, 1780)   Mer 16 Juin - 11:12

Epinglé sur le site de Forum Opera

11.06.2010

La fin de Zaide laissée à l'appréciation du public

L’initiative est racontée par le Washington Post. Ce week-end, ce sont les spectateurs du Wolf Trap Opera, un centre artistique situé en Virginie près de Washington, qui décideront de la fin de Zaide. On sait que Mozart laissa inachevé ce singspiel, composé en 1780 pour l'empereur Joseph II qui désirait créer une troupe d'opéra allemand à Vienne. Le livret de Johann Andreas Schachtner raconte l’histoire de Zaïde, esclave chrétienne du sultan Soliman, qui tombe amoureuse de Gomatz, un autre esclave chrétien. Avec l’aide d’un serviteur, Allazim, ils réussissent à s’enfuir mais sont rattrapés et condamnés à mort. C’est alors que le sultan découvre qu’Allazim lui a sauvé la vie quinze ans plus tôt. Immédiatement gracié, Allazim intervient en faveur de ses compagnons et l'opéra s'arrête là sans qu'on sache quelle va être la décision du sultan. Quand le Wolf Trap Opera a entrepris de représenter Zaide, la question de la fin s’est immédiatement posé. Durant les répétitions, trois possibilités furent envisagées : l’une tragique, les deux autres laissant la vie sauve à au moins un des personnages. Devant l’impossibilité de faire un choix, le metteur en scène, James Marvel, a pris la décision de laisser le public… décider au moyen d'un système de vote durant l'entracte. Un procédé original qui pourrait servir d’exemple pour d’autres grandes œuvres du répertoire : Turandot, Lulu ou encore Tancredi. [CR]
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15567
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Zaide (Mozart, 1780)   Mer 16 Juin - 11:56

Je ne comprends pas très bien, car si l'opéra est inachevé, je suppose que le livret de Schachtner, lui, doit être complet. Alors, il suffirait de s'y référer.

Dans le Guide des opéras de Mozart de Brigitte Massin, chez Fayard, on ne parle pas non plus de la fin. Bizarre quand même. A moins que le livret ne soit perdu, ce qui est fort possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zaide (Mozart, 1780)   Aujourd'hui à 18:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Zaide (Mozart, 1780)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: