Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le récitatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5750
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Le récitatif   Sam 22 Mai - 18:33

En musique classique, le récitatif (souvent mentionné en italien recitativo) est un genre musical destiné à une voix de soliste soutenue par un accompagnement instrumental.

Le récitatif est né au cours du XVIe siècle, en même temps que la monodie accompagnée et l'opéra dont il est indissociable. La mélodie du récitatif vise à se rapprocher au maximum du débit de la parole et de ses inflexions. Sa fonction est, dans un opéra (mais également, dans d'autres genres, tels que la cantate, l'oratorio, la passion, etc.), de permettre à l'action d'avancer. En effet, lors d'un air (ou aria), le déroulement dramatique s'interrompt et le temps réel du dialogue parlé n'est pas respecté.
Il existe principalement deux formes de recitativo : le recitativo secco et le recitativo accompagnato.

Recitativo secco
Le recitativo secco (ou récitatif sec), est la forme de récitatif dans laquelle l'accompagnement instrumental est réduit au minimum. Ce dernier se compose en effet de la seule basse continue : clavecin et viole de gambe, le plus souvent. En principe aucun autre instrument n'y intervient. Pour prendre un exemple célèbre, dans la Passion selon saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach, l'Évangéliste chante son texte sous forme de récitatif sec.

Recitativo accompagnato
Le recitativo accompagnato (ou accompagné), est la forme de récitatif dans laquelle l'orchestre intervient, soit pour ponctuer le texte du soliste par quelques phrases qui pourraient être assimilées à des « commentaires » musicaux, soit pour renforcer les accords joués par le clavecin, comme une « nappe » sonore.
Dans l'exemple de la Passion selon St-Matthieu cité ci-dessus, les interventions de Jésus sont sous la forme de récitatif accompagné.
Le recitativo accompagnato doit normalement être distingué de l'arioso, ce dernier se trouvant à mi-chemin entre l'aria (mais sans en posséder les contraintes formelles) et l'accompagnato (mais sans en avoir la liberté rythmique). Ces deux termes cependant, sont fréquemment confondus.

source : wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Alain92-15

avatar

Nombre de messages : 62
Age : 83
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Le récitatif   Mar 1 Juin - 19:43

Cette distinction entre le récitatif qui décrit l'action passée ou en cours et l'aria qui exprime les sentiments d'un personnage, a régit l'opéra pendant plus de 200 ans. Il avait ses avantages. Des temps d'explication, de respiration et l'attente de l'air vedette qui suit le récitatif. Mais la séparation était peu naturelle et chacun attendait l'aria à venir. Aussi, la disparition du récitatif s'explique t-elle aisément. Elle sera progressive jusqu'à ce que le récitatif sot chanté tel un arioso comme dans Bellini par exemple où tout est musique. Et pourtant le récitatif parlé , scandé est beau et produit un certain effet, spécialement dans l'opéra allemand je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
 
Le récitatif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: