Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Giovanni Battista Martini (1706-1784)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16210
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Giovanni Battista Martini (1706-1784)   Mer 12 Mai - 11:51

Ne pas confondre avec le compositeur franco-allemand Jean Paul Égide Martini (1741-1816), l'auteur de Plaisir d'amour, dont le fil est : http://musiqueclassique.forumpro.fr/les-compositeurs-f2/jean-paul-egide-martini-t3691.htm?highlight=martini

Giovanni Battista Martini nommé aussi Padre Martini (né le 24 avril 1706 à Bologne, où il est mort le 3 août 1784), était un compositeur et théoricien de la musique italien.

Giovanni Battista Martini est né à Bologne, alors partie de l' État pontifical. Son père, Antonio Maria Martini, un violoniste, lui enseigna les éléments de la musique et le violon, et plus tard il apprit le chant et le clavecin avec le Padre Pradieri, et le contrepoint avec Antonio Riccieri et Giacomo Antonio Perti. Ayant reçu son éducation dans les classes des prêtres de la Congrégation de l'Oratoire, il entra ensuite dans le noviciat des Franciscains à leur couvent de Lago, à l'issue duquel il professait ses vœux religieux et reçut l'habit religieux de l'Ordre le 11 septembre 1722.

En 1725, à seulement 19 ans, il a reçu la nomination de maître de chapelle à la basilique de San Francesco à Bologne, où ses compositions ont attiré l'attention. À l'invitation d'amateurs et de professionnels amis, il a ouvert une école de composition à laquelle plusieurs musiciens célèbres ont été formés; en tant que professeur il a toujours déclaré sa préférence pour les traditions de la vieille école romaine de composition. Martini était un collectionneur zélé de la littérature musicale, et possédait une vaste bibliothèque musicale. Burney estimait à 17 000 volumes; après la mort de Martini une partie est passée à la bibliothèque impériale à Vienne, le reste restant à Bologne, maintenant dans le Museo Internazionale della Musica  (ex Civico Museo Bibliografico Musicale).

La plupart des musiciens contemporains parlent de Martini avec admiration et Leopold Mozart  l'a consulté sur les talents de son fils, Wolfgang Amadeus Mozart. Ce dernier a continué à lui écrire en termes très affectueux après une visite à la ville. L' abbé Vogler, cependant, fait des réserves dans son éloge, condamnant ses principes philosophiques trop en sympathie avec ceux de Fux, ce qui avait déjà été exprimé par P. Vallotti. Son Elogio a été publié par Pietro della Valle à Bologne dans la même année.

En 1758 Martini a été invité à enseigner à l'Accademia Filarmonica di Bologna. Il mourut à Bologne en 1784.

Homme très cultivé, il était chanteur, claveciniste, violoniste, théologien, prêtre, mathématicien et philosophe. Doté d'un très bon caractère, il se lia d'amitié avec la pape Clément XIV, Frédéric-Guillaume II de Prusse... mais aussi avec Mozart jeune, qui l'estimera toute sa vie. Il a également fait la connaissance du compositeur bohémien Václav Pichl, maître de chapelle auprès de l'archiduc Ferdinand d'Este, gouverneur autrichien de la Lombardie.

Parmi ses disciples : le violoniste italien Giovanni Battista Cirri, mais aussi Grétry, Myslivecek, Berezovsky, sans oublier J.C. Bach et le jeune Mozart.

Ses relations lui firent parvenir de nombreux documents, à tel point que sa bibliothèque, rappelons-le, comptait 17 000 ouvrages.


Œuvre

Ses compositions  sont essentiellement religieuses : 3 oratorios, des sonates (dans un style contrapuntique proche de JS Bach),  des messes, un Requiem, ainsi que diverses oeuvres religieuses, notamment des répons des ténèbres de la semaine sainte, et ainsi que quelques intermezzi (opéras-bouffes).

Sa contribution la plus notoire à la musique de trouve dans ses écrits :
Esemplare di contrappunto (le traité du contrepoint), Saggio fondamentale pratico di contrapunto sopra il canto fermo (Bologne 1774, 2 tomes) (Bologne 1757-1781, 3 tomes) ;
l'ouvrage historiographique Storia della musica (Bologne 1757-1781, 3 tomes), bien qu'inachevé et manquant d'un plan d'ensemble, fut plus tard une source importante pour de nombreux historiens de la musique.


Oeuvres éditées :

Lithaniae atque antiphonae finales B. Virginis Mariae 4 vocibus cum organo et instrum. ad libitum Bononiae, apud Lelium a Volpe, 1734 in-4° op.1.
Sonate (12) d'intavolatura per l'organo e il cembalo op. 2 presso Le Chene, Amsterdam, 1743 in-folio.
Sonate (6) per l'organo e il cembalo di Gio. Battista Martini minor conventuale Bologna, per Lelio della Volpe, 1747 op.3.
Duetti da camera a diverse voci Bologna, per Lelio della Volpe, 1763.



Intermezzi (opéras)

Azione Teatrale (1726)
La Dirindina (libretto di G. Gili, 1731)
L’impresario delle Canarie (libr. Metastasio, 1744)
Il maestro di musica (1746)
Don Chisciotte (1746);


Oratorios

L’assunzione di Salomone al trono d’Israello (libr. G. Melani, 1734)
S. Pietro (libr. G. Caluzzi, 1738)
S. Pietro (1739, diverso dal precedente)
Il sacrificio d’Adamo (abbozzi)
Deposizione della Croce (perduto)


Musique sacrée

12 messe a 4 voci e strumenti (fra cui un Requiem)
2 messe a 8 voci e strumenti
3 messe a 4 voci a cappella
3 messe a 8 voci a cappella
5 messe brevi a 8 voci e strumenti
7 messe incomplete a 2-3 voci a cappella
3 Kyrie
2 Gloria
12 Credo
40 sezioni di Proprium Missae con strumenti
101 introiti
25 graduali
26 offertori
32 communiones a cappella
54 Responsoria Hebdomadae Sanctae
198 salmi con strumenti (51 a doppio coro)
26 Magnificat
5 Nune dimittis
2 Te Deum
e svariata altra musica tra cui: vespri, notturni, mattutini, inni, sequenze, antifone, litanie, e mottetti;
9 Cantate spirituali a solo con strumenti;
Litaniae anitque Antlphonae, op. I (pubblicato a Bologna, 1734).


Musique instrumentale

Diverse sinfonie per organici vari;
Concertante per oboe , cello e archi;
6 concerti per cembalo e archi;
Concerto per violino e archi, fa maggiore;
Concerto per cello e archi;
Concerto per pianoforte e archi;
Sonate: per cello, per 2 flauti, per violino e 4 trombe;

Pubblicate:
12 Sonate d'intavolatura per l’organo e il cembalo (Amsterdam, 1742); (op 2)
6 Sonate per l'organo e il cembalo (Bologna, 1747); (op 3)
Duetti da camera a diverse voci (Bologna, 1763);
52 canoni a 2-4 voci (Venezia).


écrits

Attestati in difesa del Sig. D. Jacopo Antonio Arrighi, maestro di cappella della Cattedrale di Cremona (1746)
Regola degli organisti per accompagnare il canto fermo (1756)
Storia della Musica (3 vol., 1757-81)
Dissertatio de usu progressionis geometriae in musica (1767)
Compendio della teoria de’ numeri per uso del musico (1769)
Saggio fondamentale pratico di contrappunto sopra il canto fermo (1774-75).


Dernière édition par joachim le Jeu 8 Jan - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16210
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Battista Martini (1706-1784)   Mer 17 Sep - 10:08

Un CD qui lui est entièrement consacré, avec notamment son Te Deum en ré majeur pour l'élection du Pape Benoît XIV (1740), oeuvre grandiose comme c'est en général le cas avec les Te Deum. Martini était un compositeur très recherché en son temps, je me demande pourquoi il est tellement oublié de nos jours ?




Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16210
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Battista Martini (1706-1784)   Jeu 8 Jan - 18:50

Je n'aime pas trop le genre de messe où chant (genre grégorien) et orgue sont en alternance, ce qui est le cas dans ce Requiem. Quant à la missa solemnis, elle est uniquement pour orgue (comme dans les messes de Couperin par exemple).

En somme, après l'écoute des oeuvres du CD ci-dessus, je m'attendais à beaucoup mieux de celui-ci. Comme quoi l'un n'est pas l'autre...

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16210
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Giovanni Battista Martini (1706-1784)   Jeu 7 Jan - 19:47

Après les deux CD ci-dessus (dont le premier m'avait enthousiasmé et le second nettement moins), voici un CD de Sinfonias a quattro alternées avec des sonates pour clavecin et une pour orgue.

Un ensemble de morceaux qui valent la peine d'être écoutés  Wink






https://www.youtube.com/watch?v=ADgsfxi8pIM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giovanni Battista Martini (1706-1784)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanni Battista Martini (1706-1784)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: