Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Luc Ferrari (1929-2005)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Luc Ferrari (1929-2005)   Dim 29 Oct - 20:19

Luc Ferrari ( Paris, le 5 février 1929 -  Arezzo, le 22 août 2005) était un compositeur français

Élève d'Arthur Honegger et d'Olivier Messiaen, il fréquente l'école de Darmstadt. Il entre en 1957 au Groupe de recherches musicales de Pierre Schaeffer, dont il devient le directeur entre 1959 et 1960. Il fonde en 1981 le studio La Muse en circuit, consacré à la musique électro-acoustique.

Il est particulièrement connu pour sa musique concrète, mêlant instruments traditionnels et enregistrements sur bandes magnétiques.
Il décède le 22 août 2005 à Arezzo, Italie.

Principales œuvres

Hétérozygote, 1963 ;
Histoire du plaisir et de la désolation pour orchestre, 1979-1981 ;
Trente-six enfilades pour piano et magnétophone, 1986 ;
Et si toute entière maintenant, conte symphonique, 1986-1987;
Chansons pour le corps", pour chant et 5 instruments, 1988-1994;
L'Escalier des aveugles", 1991.
Symphonie Déchirée, 1994-1998
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Ferrari (1929-2005)   Lun 3 Mar - 21:54


Jusqu'à aujourd'hui je ne connaissais ce compositeur que de nom. En connaissance de son parcours musical qui a sans doute de quoi refroidir certaines oreilles de ce forum... Hehe..., je me suis toujours dit qu'il y avait là, pour moi en tout cas, un pas à franchir, le hic étant que j'ignorais par quelle oeuvre commencer. J'ai décidé de le faire - et aussi parce que l'occasion s'est présentée à bon prix - par la Symphonie déchirée. Si je n'ai quasiment lu aucun commentaire autour de cette musique, outre le propre récit du compositeur, je dois avouer que j'aime beaucoup son titre, qu'il m'intrigue au plus haut point...Je me demande bien comment peut sonner cette Symphonie déchirée à mes oreilles...Je trépigne déjà d'impatience!   
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: Luc Ferrari (1929-2005)   Lun 3 Mar - 23:02

Voici le mouvement final "Déchirure" de sa Symphonie Déchirée (1994-1998) :


C'est un mouvement assez varié.

On peut écouter des extraits des autres mouvements et commander le CD ici :
http://www.qobuz.com/album/luc-ferrari-1929-2005-symphonie-dechiree/3760002140629

La symphonie dure quand même 1h02mn. Personnellement je n'arriverai pas à l'écouter chez moi assis dans un fauteuil pendant une heure, ni même en faisant autre chose... Maintenant, peut-être qu'en concert ce genre de musique donne quelque chose d'intéressant : une ambiance avec des ovnis sonores qui traversent les airs, une expérience auditive à vivre...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Ferrari (1929-2005)   Mar 4 Mar - 19:18

Il est clair qu'avec la Symphonie Déchirée de Luc Ferrari je suis un peu parti à l'aventure, quitte à le regretter plus tard. C'est parfois le prix à payer lorsque l'on est comme moi un mélomane aventurier, prêt à parcourir des terres inconnues, voire hostiles, du moins en apparence.   Disons que prendre des risques fait partie de mon amour de la musique. Là, j'avoue ne pas savoir à quoi m'attendre, car si j'adhère au récit du compositeur, à tout ce qui a pu animer son imaginaire, rien ne m'assure que je pourrai moi-même tenir une heure, dans un fauteuil, à l'écouter minutieusement. C'est aussi cette forme de mystère et surtout de suspens qui enfle avant la découverte de l'inconnu qui me fascine, m'accapare. C'est ce que j'appelle humblement la pré-écoute. En fait, en musique, j'ai autant besoin d'être caressé dans le sens du poil que d'être bousculé, chahuté par des formes nouvelles, ces choses qui sauront, avec plus ou moins de réussites, je le concède volontiers, m'arracher de mon petit confort habituel. La mélomania  est autant une routine qu'une aventure personnelle. Elle s'articule selon moi dans cet équilibre et je ne peux la concevoir autrement. Je me pose des questions sur l'oeuvre, en fonction de ce que j'ai pu lire, en observant simplement la présentation du cd. Je m'imagine un monde sonore qui n'aura très certainement rien à voir avec le contenu, mais ce n'est pas ce qui me décevra dans le cas d'une désillusion...Ce qui me décevra, c'est un monde qui me sera hermétique ou immonde, un délire dans lequel je ne saurai entrer. Le point positif, c'est que le cd est accompagné d'un dvd, ce qui en fait de toute façon un document intéressant. Je vous donnerai, dans un avenir relativement proche, mes premières impressions.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Ferrari (1929-2005)   Ven 18 Avr - 0:41

Icare a écrit:
Jusqu'à aujourd'hui je ne connaissais ce compositeur que de nom. En connaissance de son parcours musical qui a sans doute de quoi refroidir certaines oreilles de ce forum... Hehe..., je me suis toujours dit qu'il y avait là, pour moi en tout cas, un pas à franchir, le hic étant que j'ignorais par quelle oeuvre commencer. J'ai décidé de le faire - et aussi parce que l'occasion s'est présentée à bon prix - par la Symphonie déchirée. Si je n'ai quasiment lu aucun commentaire autour de cette musique, outre le propre récit du compositeur, je dois avouer que j'aime beaucoup son titre, qu'il m'intrigue au plus haut point...Je me demande bien comment peut sonner cette Symphonie déchirée à mes oreilles...Je trépigne déjà d'impatience!   

Et bien voilà, maintenant je sais. Je l'ai découverte bien assis dans mon fauteuil, au casque bien sûr afin de ne pas incommoder mon entourage. Elle a d'ailleurs tous les ingrédients pour décomposer ma petite femme. Cette Symphonie déchirée pourrait être aussi, à certains égards, une symphonie désarticulée dans laquelle se confrontent harmonieusement éléments bruitistes et éléments purement musicaux. Elle est un équilibre des contrastes sonores ou peut-être aussi faite d'amalgames sonores où la musique devient bruit et où le bruit devient musique. S'y entremêlent vigoureusement bribes de dialogues parfois répétés, bruits urbains, constructions rythmiques et harmoniques qui conduisent à un caractère musical obsessionnel et accidenté. J'ai adhéré à la terrible poétique de cet objet sonore dans lequel bruits et musique se sont amalgamés avec audace et réussite. Chaotique en apparence et fascinante en profondeur!    
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Ferrari (1929-2005)   Ven 9 Mai - 13:02

Passer de Israël in Egypt de Haëndel à la Symphonie déchirée de Luc Ferrari c'était prendre le risque d'un grand écart entre deux mondes sonores qui aurait pu provoquer une déchirure neuronale!... Hehe ...Bah, je rigole...Je n'avais absolument pas prévu, aujourd'hui, la redécouverte de l'oeuvre de Ferrari, mais comme je n'avais pas encore visionné le dvd, que je n'en avais qu'une connaissance audio, je me suis dit qu'il fallait aussi que l'oeil en profite puisque j'en avais l'occasion. Ce n'est pas toujours le cas. Voir des musiciens, chef d'orchestre, percussionnistes, pianiste, hautboïste, Saxophoniste, Violonistes, Altistes, violoncelliste, trompettiste etc..., interpréter une partition qui me fascine, c'est toujours un plus non négligeable. C'est une autre approche de l'oeuvre, une approche moins abstraite et donc plus concrète à certains égards. Je ne me suis pas laissé uniquement porter par la substance sonore et poétique de cette symphonie dans un noir absolu, en fermant les yeux ou en observant le ciel, non, cette fois, j'ai observé les gestes, ceux du chef d'orchestre bien sûr, ceux du pianiste et d'une violoniste, puis ceux de tous les autres instrumentistes, concentrés sur leur partition, ne jouant parfois et même souvent que deux ou trois notes avant de s'interrompre et de reprendre sur un ton plus grave ou plus aigu, ou plus rapide ou plus lent. En réalité, j'ai surtout été captivé par les gestes des deux percussionnistes. J'ai aimé leurs jeux respectifs, avec ces ustensiles alignés sur une tablette comme ceux d'un chirurgien. Les percussions jouent un rôle central dans cette symphonie. Elles illuminent la poétique étrange et, par moments, saisissante de l'oeuvre. J'ai retrouvé tous les passages qui m'avaient séduit lors de l'écoute audio, disons que j'ai, pour le coup, savouré chacun des gestes musicaux qui ont conduit à la beauté singulière de cette Symphonie déchirée, ni trop intellectuelle, ni trop conceptuelle, mais résolument moderne et entièrement poétique.  
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Ferrari (1929-2005)   Dim 12 Fév - 13:08

Luc Ferrari ou l'idée d'aborder inlassablement un compositeur par la même oeuvre, jusqu'au jour où j'en découvrirai une autre qui, j'espère, me fascinera autant. Joachim, quelques fils plus haut, nous évoque un Paul Hindemith qui, dans les années 49/50, n'est pas tombé dans le piège des avant-gardes qui jaillissaient à ce moment-là - et c'est vrai que je ne m'en plains pas puisque j'aime sa musique - or, avec la Symphonie Déchirée de Luc Ferrari, c'est peut-être moi qui me laisse "piéger" par une approche "musico-bruitiste" qui paraîtrait aux "pro-tonals" bien trop conceptuelle. Ce n'est pas ce que je ressens, tellement fasciné (ou pénétré?) par le fabuleux premier mouvement intitulé "Pénétration harmonique", cette mécanique instrumentale toute en progression et d'une détermination implacable. Le second mouvement - c'est sûrement personnel - a quelque-chose de cinématographique, semble s'accaparer de fragments de dialogues d'un film: quelqu'un dit plusieurs fois qu'ici il fait moins froid..."moins froid"...Je ne dirais pas que cette musique me réchauffe le coeur mais elle me fascine par certains de ses passages et m'est énigmatique par d'autres. Les autres points culminants sont les sixième et huitième mouvements. Cette Symphonie Déchirée m'a de nouveau piégé et j'aime ça! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luc Ferrari (1929-2005)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luc Ferrari (1929-2005)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: