Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Johann Sebastian Bach - Bruno Cocset

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Johann Sebastian Bach - Bruno Cocset   Dim 25 Avr - 20:07


Le violoncelliste Bruno Cocset a sorti cet album en mars 2009 (Sonates BWV 1027-1029, Chorals & Trios). Il utilise des instruments hybrides comme ici l'alto "Bettera".
L'alto "Bettera" est un modèle qui apparaît sur une toile du peintre Bartoloméo Bettera. C'est un "alto" à cinq cordes issu du début du XVIIe siècle et qui a été spécialement "ressuscité" par le luthier Charles Riché.

Citation :
À peine une année après nous avoir éblouis avec son enregistrement des Sonates de Francesco Geminiani, Bruno Cocset récidive avec un bonheur égal. À la faveur d'un programme dûment sélectionné, il nous permet de goûter encore aux somptueuses sonorités de ses fameux instruments anciens hybrides : un ténor de violon (instrument proche du violoncelle piccolo), une grande basse de violon en sol, et, pour la toute première fois, l'alto « Bettera », un exemplaire unique réalisé selon le modèle qui illustre fièrement la toile de Bartolomeo Bettera, et dont le détail figure en couverture de ce disque. Mi-violes mi-violons, tous ces ancêtres du violoncelle divulguent certains des plus beaux reflets de la luxuriance du style baroque, de la virtuosité de ses lignes, jusqu'au chromatisme de ses contrastes. Comme il en a désormais pris l'habitude, Bruno Cocset opte pour un discours transparent. Soignant tout particulièrement les liaisons entre les syllabes et les mots, son intonation, très charnelle, se veut plus chantante que narrative. Le dialogue qu'il instaure avec ses partenaires est plein de bon sens et compréhensible pour tous. À l'orgue ou au clavecin, Bertrand Cuiller - toujours parfait - le suit dans ses moindres prises de positions, non pas par soumission, mais bien par conviction. Aussi, comment ne pourrait-on pas associer Alessandra Galleron au succès de ce disque, tant elle assume son rôle d'ingénieur du son avec brio. Bien intégrés à l'acoustique de l'église de Pampigny, les musiciens s'expriment en trois dimensions, dans des proportions convaincantes, et avec beaucoup de distinction. Un Bach d'une richesse inouïe qui vaut à Bruno Cocset son bâton de maréchal.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16555
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Johann Sebastian Bach - Bruno Cocset   Dim 25 Avr - 20:26

On ne nous dit pas si on en joue sur l'épaule, comme un alto "normal", ou alors comme un violoncelle, appuyé sur le sol au bout d'une pointe ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Johann Sebastian Bach - Bruno Cocset   Dim 25 Avr - 21:36

C'est une bonne question. Je viens de relire le livret du cd et cela n'est stipulé nulle part. Néanmoins, sur les photos qui y figurent, on peut apercevoir Bruno Cocset qui tient l'instrument à la manière du violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Johann Sebastian Bach - Bruno Cocset   Ven 3 Mai - 21:10

Pour l'instant, j'écoute un CD de Bruno COCSET : "Les basses réunies" qui réunit les grandes basses d'archet issues de la Renaissance (Violone, Bassetto, puis Basso di Violino) qui vont, en réduisant leur taille, offrir progressivement à leur voix grave la possibilité de prendre plus la parole, de quitter leur seule fonction de fondement et d'accompagnement dans l'écriture musicale pour devenir des acteurs plutôt actifs de la narration. De même, les instruments plus petits jouant des parties de ténor, voire d'alto, vont avoir accès à un registre plus grave sans être pénalisés par leur longueur de corde vibrante plus courte, et le violoncelle, résultat en partie du progrès réalisé dans la fabrication des cordes graves. L'adjonction d'un filetage en métal (cuivre, argent) sur la corde en boyau (mouton , bœuf) permet, en rajoutant du poids et de la densité dans sa structure, d'en diminuer la longueur et le diamètre.

"Déjà, durant l'âge d'or de la chanson ornée (1550-1630), les diminutions, passages ornés virtuoses, étaient jouées sur des Viola Bastarda, petites "basses-ténors" qui avaient une étendue considérable et dont la facture est issue autant de la famille des violes que celle des violons. Certaines, plus grandes, étaient jouées dans un répertoire similaire jusqu'au sol grave sous le do du violoncelle actuel."

"Le désir de rivaliser avec les dessus quels qu'ils soient (violons, cornets, flûtes, voix) n'aurait-il donc jamais cessé jusqu'à aujourd'hui ? se demande Bruno Cocset. Cette quête d'émancipation est à mes yeux une composante identitaire incontournable de tous ces instruments dont notre violoncelle est l'illustre descendant... De plus, cette ambivalence entre le narratif, mélodique ou virtuose, joué simultanément avec la basse, plus articulée et résonnante, en fera au XVIIIè siècle le plus polyphonique des instruments monodiques du quatuor."

Les musiques sont de Domenico Gabrielli, Giuseppe Jacchini, Giovanni Battista Vitali et Giovanni Battista Degli Antoni
(Ed. "agOgiQue)

J'aime ces voix profondes et graves que j'entends pour la première fois réunies.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Johann Sebastian Bach - Bruno Cocset   

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Sebastian Bach - Bruno Cocset
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Films, CD & livres-
Sauter vers: