Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 John Williams, né en 1932

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Ven 23 Avr - 8:19

Je ne suis pas spécialement fleur-bleue,mais j'ai toujours aimé E.T. J'adore trop lorsque l'enfant
et E.T. s'envolent sur un vélo et qu'ils s'approchent de la lune. John Williams signa là un de ses
plus beaux thèmes de cinéma et moi,la première fois que j'ai vu ce film,n'avais qu'une envie;
être sur ce vélo et voler avec eux. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Ven 23 Avr - 17:53

Icare a écrit:
et moi,la première fois que j'ai vu ce film,n'avais qu'une envie; être sur ce vélo et voler avec eux. Very Happy

Icare, surtout n'essaies pas !
En attendant, E.T. peut sembler mièvre par certains côtés, c'est vrai. Mais c'est avant tout un film destiné aux enfants qui aborde des sujets graves comme accepter les différences et
l'étrangeté et l'étranger même, sur l'altérité (le choix de l'apparence de E.T. n'est pas innocente car à première vue on ne peut pas dire qu'il soit très attirant !) et sur le deuil, la scène de
la fin est à ce titre très éloquente puisque l'enfant sait qu'il ne reverra plus jamais son ami qu'il gardera dans son coeur et sa mémoire, il refuse d'ailleurs son invitation à le suivre quand celui-ci rentre "à la maison",
ce qui peut nous amener à penser que les enfants ne sont pas si déraisonnables que ça. Et il traite bien aussi du monde des adultes et de celui des enfants et de leurs préoccupations
comme le divorce des parents etc...
Finalement ce film est, d'une certaine manière très très dur je trouve mais peut-êre que Steven Spielberg n'avait pas trop le choix que le traiter d'une façon plus adoucie. En tout cas, tous ces thèmes
sont merveilleusement retranscrits musicalement (l'étrangeté, la peur, l'amour, l'aventure...).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Ven 23 Avr - 18:10

Non,non,je ne suis pas encore atteint par le syndrome de Stendhal! Ceci-dit cette scène est
tellement magnifique que je me fiche de la soit-disant mièvrerie du propos. SPIELBERG parle
avec ce film à l'enfant qui perdure en chacun de nous. C'est un sujet grave aux allures de conte
que la musique de JOHN WILLIAMS prolonge bien après le générique-fin. C'est un film dont je
ne me lasserai jamais comme JONATHAN LIVINGSTON,LE GOELAND de HALL BARTLETT,très
beau conte autant poétique que philosophique et porté par les superbes musiques chantées et
instrumentales de NEIL DIAMOND. Un régal.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Sam 24 Avr - 13:16

nikki a écrit:

ce qui peut nous amener à penser que les enfants ne sont pas si déraisonnables que ça.

C'est normal, c'est eux les E.T Hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Sam 24 Avr - 14:39

Snoopy a écrit:
C'est normal, c'est eux les E.T Hehe

Tu sais, pour refaire dans l'étrange, j'ai toujours eu la sensation (mais ça c'est très personnel) que les enfants n'arrivent pas comme ça par hasard, mais que d'une
certaine manière, ils "choisissent" le moment pour venir. Ce qui rejoint un peu ton idée de réincarnation. Un peu comme si l'on est à l'état d'ange et que l'on décide
ou pas de prendre corps. Mais ça c'est mon délire, car enfin, certains se "plantent" et atterrissent au mauvais endroit, les pauvres !
Donc, oui, on pourrait dire effectivement que d'une certaine manière, ce sont eux, les E.T. et que nous sommes tous d'anciens E.T. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Sam 29 Mai - 11:02

Le top du kitch!

La chorégraphie vaut le coup de se taper les 4 minutes de la vidéo! Laughing

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Sam 29 Mai - 11:26

Ptdr
Quel grand moment !
En même temps je repense à ce que l'on disait hier sur "la masse". Tu vois on l'endort avec des trucs pareils et en plus,
ils applaudissent à la fin ! Bonté divine Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 4 Jan - 19:49

Un CD de musique "sérieuse", avec 2 concertos pour violon, le premier étant en plein post romantisme, le second (Tree Song) étant nettement plus "moderne". C'est bien la première fois que j'écoute le la musique de John Williams autre que celle de film, et il en vaut la peine ! Avec un petit bémol, quand même pour Tree Song...

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mer 5 Jan - 17:34

Personnellement, je ne suis pas un très grand amateur de la musique contemporaine de WILLIAMS même si je lui reconnais certaines qualités d'écriture et si j'estime qu'elles ne sont pas dépourvues d'un certain charme. Que ce soit ses concertos pour basson,violoncelle et tuba, je les trouve un peu ordinaires et pas très audacieux. J'attendais mieux. Je n'y entends pas de grandes idées musicales. Seul son Concerto pour flûte a retenu mon attention et c'est sans doute ce que j'ai entendu de mieux jusqu'à aujourd'hui.


Dernière édition par Icare le Mer 30 Juil - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Jeu 18 Oct - 18:46

Le CD de violon (ci dessus) m'avait assez plu, par contre celui pour violoncelle m'a déçu. Je n'ai pas aimé en particulier le concerto pour violoncelle, trop "moderne" pour moi et les trois pièces pour violoncelle seul (mais il est vrai que de toute féçon j'apprécie peu le violon ou le violoncelle seul...même chez Bach Embarassed )

Par contre un bon point pour l'élégie et pour Heartwood, qui est mouvement lent pour violoncelle et orchestre.




Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Dim 21 Juil - 10:30

Alors, après l'ennui qu'a suscité chez moi le Sunset Strip de Michael Daugherty, les Escapades pour saxophone alto et orchestre de John Williams ont un peu mieux captivé mon oreille, une musique certes inoffensive mais fort divertissante qui n'est pas sans rappeler certains aspects de sa musique de film. J'en sors ni bouleversé ni ennuyé, juste diverti et ce n'est déjà pas si mal.Very Happy 

Brandford Marsalis - saxophone alto
North Carolina Symphony - Grant Llewellyn
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Dim 21 Juil - 12:30

nikki a écrit:
Snoopy a écrit:
On a pas la meme conception du "bon" cinéma alors

Quand on écoute le pot-pourri de musiques, on reconnaît : La guerre des étoiles (ok, j'ai pas vu  Embarassed mais d'après ce qu'on entend c'est quand même pas un navet) Titanic, Les dents de la mer
Out of Africa, Dr Jivago, Les sept mercenaires, Le parrain, E.T. , Superman, Cinéma paradiso il y a aussi un Hitchcock tout au début, mais j'arrive pas à dire lequel. Si tu trouves que c'est pas du bon
cinéma, ben franchement t'es difficile. Bien-sûr il y a le cinéma d'auteur pur et dur que j'aime beaucoup aussi, mais le cinéma c'est aussi du divertissement et ces films-ci me semblent être de bons
films de divertissement. Je te trouve un peu sévère là.

Juste quelques rectifications qui ne semblent pas avoir été faites sur ce topic à propos du contenu de ce pot-pourri: tous les thèmes ne sont pas à l'origine des compositions de John Williams:
LE PARRAIN est de NINO ROTA. (seule rectification qui a été faite)
Dr JIVAGO est de MAURICE JARRE
OUT OF AFRICA est de JOHN BARRY
CINEMA PARADISO est d'ENNIO MORRICONE
TITANIC est de JAMES HORNER
LES SEPT MERCENAIRES - ELMER BERNSTEIN
Et il est fort probable que le "Hitchcock" entendu au début soit de BERNARD HERRMANN. Mon PC de remplacement ne me permettant pas de vérifier, je ne peux réécouter pour voir de quel film l'extrait musical provient.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mer 30 Juil - 18:32

joachim a écrit:
Le CD de violon (ci dessus) m'avait assez plu, par contre celui pour violoncelle m'a déçu. Je n'ai pas aimé en particulier le concerto pour violoncelle, trop "moderne" pour moi et les trois pièces pour violoncelle seul (mais il est vrai que de toute féçon j'apprécie peu le violon ou le violoncelle seul...même chez Bach Embarassed )

Par contre un bon point pour l'élégie et pour Heartwood, qui est mouvement lent pour violoncelle et orchestre.

Je suis étonné que tu ais trouvé le Concerto pour violoncelle trop moderne au sens où on l'entend habituellement ici. Les pièces pour violoncelle seul, je peux le concevoir de par leur austérité et, comme toi, le violoncelle seul ne m'apporte rarement beaucoup d'émotion. Je n'ai d'ailleurs pas réécouté celles de John Williams qui ne m'ont jamais ému. Je cale encore avec celles de mon compositeur classique préféré J. S. Bach même si je pense que l'interprétation que j'ai en ma possession y est pour quelque chose: je n'ai peut-être pas encore trouvé le violoncelliste qui me les fasse aimer. En revanche, j'adore la Sonate pour violoncelle seul de Kodaly et les Riflessi plutôt âpres d'Ennio Morricone. Pour en revenir au Concerto pour violoncelle de Williams, je trouve qu'il contient quand même quelques moments de toute beauté, notamment dans le premier et le quatrième mouvements. Ceci-dit, comme pour sa musique de film, il y a ces moments où j'accroche vraiment et d'autres où je décroche très vite et parfois complètement. Je n'apprécie, par exemple, pas du tout les deux mouvements centraux du concerto; ils me glissent dessus comme une larme du ciel sur un parapluie! Laughing 

         L'Elégie et Heartwood sont de belles pièces pour violoncelle et orchestre, très agréables à écouter auxquelles Yo Yo Ma apportent un surplus d'âme. Globalement, voilà des musiques qui ne me procurent aucune exaltation particulière mais quelques solides moments de beauté ci et là, mis à part un plaisir d'écoute relativement constant.    
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 28 Oct - 23:55

Je viens d'écouter la première partie d'une anthologie consacrée à la musique de film de John Williams, Greatest Hits 1969-1999, beaucoup d'entre elles furent d'ailleurs imaginées et conçues pour le cinéma de Steven Spielberg. On y trouve ses "tubes", thèmes principaux de Star Wars, Indiana Jones, Superman, E.T., Jaw, puis des choses superbes comme Empire du Soleil ou encore une suite de neuf minutes de Rencontre du Troisième Type, un des plus beaux films selon mon humble avis sur le thème de l'extra-terrestre, sans doute mon préféré ou presque...Il en va de même pour la partition de John Williams qui est l'une des plus abouties et passionnantes qu'il put composer pour le Septième Art, peut-être le sommet de sa collaboration avec Steven Spielberg. Pour en revenir à l'esprit plus global du premier cd de l'anthologie, s'y trouve surtout une musique très avenante, qui va de l'avant, parfois héroïque et très en phase avec les films pour lesquels elle fut imaginée et conçue; je pense notamment à Superman même s"il s'agit d'un cinéma qui ne m'a jamais vraiment parlé et d'un thème principal qui ne m'a jamais produit le moindre effet. Je pense aux diverses aventures d'Indiana Jones avec son lot d' héroïsme, de fanfares mais aussi d'humour et de romantisme. Le symphoniste est habile et prend en considération tous ces éléments avec plus ou moins d'inspiration et d'efficacité. Pour mon oreille c'est un plaisir mitigé. Il y a les moments qui peuvent m'agacer et d'autres me surprendre ou m'attendrir... De cette première partie, c'est le thème principal de Empire du Soleil et la suite de Rencontre du Troisième Type qui remportent le mieux mon adhésion. Là, je suis aux anges...à moins qu'il s'agisse d'extra-terrestres au visage d'ange!


Dernière édition par Icare le Jeu 30 Oct - 18:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Jeu 30 Oct - 10:06

La seconde partie "John Williams - Greatest Hits 1969-1999" m'a globalement plus séduit encore, dans la mesure où on y trouve une très belle sélection de thèmes, en premier l'excellent Hymn of the fallen extrait de Saving Private Ryan (1998), et en dernier, comme conclusion à l'ensemble, un morceau également avec choeur mais d'un tout autre caractère que je pourrais aussi écouter en boucle sans me lasser: le thème du duel dans Star Wars Episode I, The Phantom Menace (1999). Entre ces deux pièces maîtresses se situent d'autres moments musicaux de très belle facture, le meilleur extrait de Seven Years of Tibet (1997) mettant magnifiquement en scène le violoncelle de Yo Yo Ma, le Thème de La Liste de Schindler (1993) mettant magnifiquement en scène le violon d'Irzhak Perlman ou encore Somewhere in my Memory extrait de Home Alone (1990). Il y a aussi la première partie du thème de Jurassic Park qui révèle, parmi d'autres, les talents de mélodiste du compositeur américain, bien que je n'aime pas beaucoup le développement emphatique et fanfaresque du morceau...Raisons filmiques dirons-nous...Il y a bien évidemment quelques morceaux également fanfaresques que je n'ai pas aimé comme la Marche de 1941 (1979) ou encore Summon the Heroes (1996) dédié au trompettiste Tim Morrison que je retrouverai, cette fois avec plaisir, dans le Prologue de JFK (1991) également présent sur ce disque, puis enfin dans le Thème de Born on the Fourth of July (1989) qui développe un lyrisme et une solennelité qui me sont en revanche assez ennuyeux. J'aime davantage le caractère concertant et exaltant du Thème de Far and Away (1992) qui permet de retrouver le fameux violoniste Irzak perlman dans une expression très différente de La Liste de Schindler. Outre deux thèmes très agréables et intimistes provenant respectivement de Stepmom (1998) et Rosewood (1997), j'ai été un peu surpris par l'extrait proposé de Hook; Flight to Neverland (1991), un symphonique plus attachant que dans mon souvenir, lorsque j'avais vu le film et écouté la B.O. en entier.

Très belle seconde partie.

Plus de détails sur l'Anthologie John Williams Greatest Hits 1969-1999 = ici
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Ven 10 Juil - 20:13

J'ai réécouté avec beaucoup de plaisir la musique du film de Delbert Mann Jane Eyre et, dans un style bien plus mordant et moins romantique, celle de Jaws (Steven Spielberg), toutes deux de John Williams. Ce sont évidemment des partitions que je connaissais déjà mais que je n'avais pas encore rachetées en CD. Ce fut donc l'occasion pour moi de les redécouvrir sur ce nouveau support: un beau moment de plaisir s'est imposé à moi. Ce qui me fut en revanche quasiment inédit est  Harry Potter and the Chamber of Secrets, musique adaptée et dirigée par William Ross. Je dis "quasiment" car je connaissais déjà la musique de John Williams dans son contexte, pour avoir vu le film au cinéma avec mes gosses. Seulement, à l'époque, je n'avais pas tellement apprécié ni le film ni la musique. J'en étais ressorti assommé, abruti. Ce fut pour moi une surenchère visuelle et aussi sonore...mais, ce qu'il faut savoir aussi et surtout, c'est que dans la salle où nous étions, le volume était excessivement fort. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à m'en être plaint par la suite. A la sortie du cinéma, des gens évoquèrent ce volume excessif. J'ai tenu compte de cette réalité lorsque l'autre jour, j'ai acheté cette B.O.. Je voulais vraiment l'écouter sur disque, à un volume que j'avais cette fois choisi. J'ai voulu m'extirper de cette fâcheuse expérience et donner une autre chance à la partition de John Williams. Je suis heureux de l'avoir fait. Le cd avoisine les 70 minutes, ce qui n'est pas rien. Les premières 40/45 minutes m'ont bluffé; un "Williams" en pleine possession de ses moyens, maîtrisant l'orchestre comme personne, offrant une musique très extravertie dans l'ensemble, très fluide aussi, avec du lyrisme, de la couleur, du rythme, des moments plus retenus, de la fantaisie, de la gravité, des idées musicales qui traversent allègrement la matière orchestrale en continuelle mutation. Rien à dire ni à redire. Le grand symphoniste fait merveille. Reste les 25/30 minutes suivantes qui, pour moi, furent un étouffe-chrétien difficile à engloutir. Le maître des tutti orchestraux donnent alors - mais je l'avais un peu prévu - dans le bourratif et le luxuriant auquel il rajoute parfois les choeurs. C'est certes virtuose, du "mickey-mousing" dans toute sa splendeur, mais c'est usant. L'émotion s'est définitivement dissipée dans un mécanisme sonore un brin pachydermique qui m'a asphyxié. Malgré ces dernières 20/25 minutes, je suis quand même content pour les 40/45 minutes qui m'ont émerveillé. Chapeau Maestro! Le thème principal est d'ailleurs un petit bijou avec célesta.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 14 Juil - 0:51

La musique de films de John Williams n’est pas vraiment celle que je recherche en priorité, sans doute en premier lieu parce que les films dont il fait la musique ne sont pas ceux que je vais voir en priorité. Bon, j’ai vu les Indiana Jones, le premier film de la série Star Wars, La Tour infernale, Jurassic Park et sans doute d’autres, comme tout le monde, mais de là à écouter la musique de ces films, il y a un pas que je n’ai jamais franchi. Puis l’autre jour, au hasard d’une recherche sur Youtube, j’ai découvert qu’il avait aussi composé de la musique de concert, et en l’écoutant j’ai vu qu’elle était beaucoup plus subtile que ce qu’il fait (en général) pour le cinéma. Il y a un Concerto pour violon, un Concerto pour harpe, un Concerto pour flûte dont la délicatesse surprend chez quelqu’un qu’on à surtout l’habitude d’entendre déployer la charge de la cavalerie lourde à longueur de pellicule. Je ne suis pas sûr de bien aimer le Concerto pour violoncelle mais il y a une Elegie pour violoncelle et orchestre qui est de toute beauté. Et dommage que je n’aime pas trop le son du cor (le soir au fond des bois) car le Nocturne du Concerto pour cor me plairait sans doute beaucoup plus s’il était écrit pour cor anglais plutôt que pour french horn.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 14 Juil - 8:13

j’ai découvert qu’il avait aussi composé de la musique de concert

Comme la plupart des grands compositeurs de musique de film, ce sont d'abord des compositeurs de formation classique avant d'être des compositeurs de cinéma!

j’ai découvert qu’il avait aussi composé de la musique de concert, et en l’écoutant j’ai vu qu’elle était beaucoup plus subtile que ce qu’il fait (en général) pour le cinéma

Pour dire "beaucoup plus subtile que ce qu’il fait (en général) pour le cinéma", il faut avoir une sérieuse connaissance de sa production dans ce domaine qui est plutôt vaste, ce qui n'est certes pas mon cas. Cependant, j'en connais assez pour ne pas être d'accord. Puis, voilà un propos biaisé par le fait que lorsque l'on regarde un film, que l'on est pris dans l'intrigue, on ne peut pas prendre conscience de toutes les subtilités et richesse de la musique qui défile parmi les effets sonores et les dialogues: Tellement d'informations en même temps, notamment dans le cinéma américain. L'écoute hors contexte le permet beaucoup mieux, même si John Williams n'est pas le compositeur de cinéma que j'écoute le plus et bien que je n'aime pas non plus son approche lorsqu'elle est trop fanfaresque et "mickey-mousing" sur certaines grosses productions. J'ai de lui quelques disques bien choisis qui correspondent évidemment à mes goûts. Prétendre que sa musique de concert est beaucoup plus subtile que sa musique de film me semble très hasardeux et je sais que tous ceux qui connaissent ces deux pans de son activité ne seraient pas d'accord en connaissance de cause. Il peut aussi être subtil dans sa musique de film comme il put l'être sur IMAGES, par exemple, ou sur RENCONTRE D'UN TROISIEME TYPE, l'audace en plus, pour ne citer que ces deux exemples. JAWS est également excellent, en tout cas, plus exaltant et percutant que ses concertos pour tuba, basson, violon et violoncelle qui s'écoutent bien mais ne dégagent selon moi rien d'exceptionnel.  L'Elégie est effectivement belle mais classique, ordinaire, et n'a rien de plus subtil que le meilleur de sa musique de film qui peut être souvent plus inspirée et inventive, d'ailleurs. Le thème principal avec violoncelle qu'il écrivit pour 7 JOURS AU TIBET est bien plus beau et justement plus subtil dans sa construction.  En revanche, le concerto pour flûte est top. Peut-être la seule oeuvre de concert de John Williams qui m'a fait de l'effet, où je peux dire: "c'est mieux que pas mal".  C'est son plus beau concerto à mon sens, parmi ceux que j'ai écoutés. Je n'ai pas entendu de plus intéressant chez lui, sauf dans sa musique de film qui est le domaine où il a le mieux brillé, excellé. En fait, son concerto pour violon m'a même ennuyé, presque autant que celui du compositeur français Eric Tanguy, un comble pour quelqu'un comme moi qui adore le violon!

Si plutôt que "plus subtil" tu avais écrit "plus personnel", j'aurais mieux compris dans la mesure ou une musique écrite pour l'image obéit à des impératifs qui vont au-delà des ambitions du compositeur, comme, par exemple, tenir compte du goût et des exigences du réalisateur et puis des producteurs. Dans une oeuvre écrite pour le concert, on peut alors supposer que la démarche sera plus personnelle, même si le résultat ne surpassera pas forcément en inspiration certaines de ses musiques de films. Mais, plus globalement, ce qui me gêne dans cet échange dans lequel j'ai nettement contribué, c'est que nous tentons d'opposer sa musique de film à sa musique de concert alors que la frontière qui les sépare est finalement très mince. Ca n'a aucun sens. Il y a du bon et du moins bon, du plus subtil et du moins subtil, des deux côtés.



comme tout le monde, mais de là à écouter la musique de ces films, il y a un pas que je n’ai jamais franchi.

C'est ton choix, ce qui ne veut pas dire que ce soit un bon choix, mais je peux comprendre aussi que l'on n'ait pas toujours cette curiosité d'aller au-delà de son impression première. C'est souvent pratique d'y rester. C'est comme moi avec le rock. Mes incursions sont rares et le resteront; certains Deep Purple et Tindersticks, un peu Pink Floyd, Santana... car 98% de ce que j'ai écouté de cette musique, soit m'indiffére, soit m'horripile. Je n'ai jamais vraiment adoré le rock et rarement trouvé quelque chose de réellement extraordinaire là-dedans, ni même de subtil. Mais tu me rétorqueras que le rock n'a pas pour vocation d'être subtil, il est fait pour remuer les tripes et mettre en transe. Laughing Je ne dois pas avoir l'"esprit rock" car j'éprouve très rarement le besoin d'en écouter ni d'en parler, pour la bonne raison que l'on ne parle jamais plus mal de ce que l'on connait le moins. Pour la musique de film, c'est pareil, il ne suffit pas d'aller au cinéma pour la connaître. C'est bien plus fastidieux que ça. Il faut d'abord l'aimer, l'écouter en détail, pas juste quelques bribes sur Youtube, la réécouter et réécouter encore, la ressentir, s'en imprégner, la vivre: c'est la seule façon possible de connaître une musique et de pouvoir en parler avec pertinence et justesse, de pouvoir en puiser justement toutes les subtilités. C'est tout un art!

il y a un pas que je n’ai jamais franchi...

Beaucoup d'autres l'ont franchi. Bon nombre de béophiles attendaient la réédition en TRIPLE CD de sa B.O. pour le film de Spielberg A.I.. Une seule B.O. = Triple cd.  Shocked D'après les commentaires que j'ai pu lire dans des forums spécialisés, ils se sont régalés. Personnellement, je ne suis pas aussi complétiste ni aussi avide de la musique de John Williams, préférant souvent les suites composées à partir du meilleur d'une musique de film ou des albums d'une durée raisonnable, maximum 50 minutes: la plupart du temps, le meilleur y figure.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 14 Juil - 11:24

J'ai écrit "subtile" pour le contraste entre ce que j'ai écouté de ses concertos et ce que j'ai entendu de quelques unes de ses musiques de films. Donc, bien sûr, pendant que je regarde un film, je ne peux pas vraiment prendre conscience des subtilités qu'il y a dans la musique. N'ayant pas une connaissance approfondie ni de sa musique de film ni de sa musique de concert, je ne prétends pas que cette dernière est en totalité "plus subtile", je ne parle que de ce que j'ai entendu de l'une et de l'autre. "Plus personnelle", je suis d'accord aussi. Mais sait-on jamais où va se nicher le personnel dans une musique de film, de scène ou de ballet, et où se cache le "ce que le public attend" dans une musique de concert ? Peu importe.
Ce n'est pas par manque de curiosité que je n'ai pas (pour l'instant - ça pourrait changer) écouté la musique de film de John Williams, c'est plutôt par manque de temps. C'est d'ailleurs pour la même raison que je n'ai pas écouté - et n'écouterai sans doute jamais - les dizaines, les centaines d'autres compositeurs de musique de film ou autre dont existent des enregistrements. Quand je vois le nombre de ceux que j'ai pu écouter une fois et que je ne pourrai sans doute jamais écouter plus de deux fois dans ce qu'il me reste à vivre, je suis déjà effaré. Alors pour ceux que je n'ai pas encore écouté et ceux que je ne connais même pas... ben tant pis. Pareil pour le rock. Je n'ai pas beaucoup plus de connaissances que toi dans ce domaine car j'en suis resté aux années 60-70. Parfois je me dis que je devrais écouter des choses plus récentes, mais devant la quantité, je baisse les bras. Re-tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 14 Juil - 11:57

Sur ce dernier point, je te suis complètement et nous sommes tous dans ce cas de figure, me semble-t-il, peu importe les domaines que nous privilégions, ça c'est l'affaire de chacun: la nécessité de faire des choix avec la part d'abitrarité que cela engendre inévitablement à un moment ou à un autre. Il est impossible de tout connaître ni de tout maîtriser, donc autant se faire une raison. Je sais que je mourrai à moitié ignorant et conscient de ne pas avoir eu ou pris le temps d'écouter des choses dans divers domaines, même le classique, que j'aurais pu aimer. Je ne le vis pas comme une frustration, mais comme quelque chose de normal. Je m'en fiche même. Franchement, mourir avant d'avoir écouté toutes les symphonies et les quatuors à cordes de Haydn ne me contrarie absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 14 Juil - 14:47

Là-dessus, nous différons totalement. L'idée de mourir avant de tout savoir m'est insupportable. Je n'aime pas l'idée de devoir un jour me dire "je ne saurai même pas ce qui va se passer demain dans le monde". Ce n'est pas que les petites affaires du monde m'importent à ce point, mais suppose que je doive mourir la veille du jour où, enfin, le capitalisme sera vaincu. Car il s'agit bien là du pire mal que nous connaissions, n'est-il pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 14 Juil - 16:04

Henri a écrit:
Là-dessus, nous différons totalement. L'idée de mourir avant de tout savoir m'est insupportable. Je n'aime pas l'idée de devoir un jour me dire "je ne saurai même pas ce qui va se passer demain dans le monde". Ce n'est pas que les petites affaires du monde m'importent à ce point, mais suppose que je doive mourir la veille du jour où, enfin, le capitalisme sera vaincu. Car il s'agit bien là du pire mal que nous connaissions, n'est-il pas ?

Là, on est dans le domaine de la politique qui n'a pas sa place sur ce forum et sur laquelle je ne me prononcerai pas. Bon, une petite allusion dans un message comme tu viens de le faire, ça peut passer, à condition que ça n'engendre pas de réactions en chaîne...J'ai trop eu cette expérience sur les forums pour le risquer ici. ... Personnellement, en ce qui concerne mon dernier message, je ne me référais qu'à la musique en général, pas autre chose.

( Aucune réponse politique au commentaire d'Henri ne sera admise.) Merci. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mar 14 Juil - 17:43

OK ! OK !
ça coutait rien d'essayer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mer 15 Juil - 11:53

Henri a écrit:
ça coutait rien d'essayer

Eh ! je rigole. Je n’avais nullement l’intention cachée de lancer en douce un débat politique. Je préfère préciser, des fois que certains prennent au sérieux tout ce que j’écris, même si je suis toujours sincère dans mes élans spontanés au fil du clavier. Je suis dans ce forum uniquement pour parler musique, mais s’il m’arrive de déborder ce n’est jamais dans des intentions sournoises.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   Mer 15 Juil - 11:56

Henri a écrit:
Henri a écrit:
ça coutait rien d'essayer

Eh ! je rigole. Je n’avais nullement l’intention cachée de lancer en douce un débat politique. Je préfère préciser, des fois que certains prennent au sérieux tout ce que j’écris, même si je suis toujours sincère dans mes élans spontanés au fil du clavier. Je suis dans ce forum uniquement pour parler musique, mais s’il m’arrive de déborder ce n’est jamais dans des intentions sournoises.

Pour ma part, je l'avais très bien compris, Henri, mais en tant qu'administrateur et par expérience, je me devais de prévenir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Williams, né en 1932   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Williams, né en 1932
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: