Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La zheng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La zheng   Ven 22 Jan - 18:35


La zheng, également nommé guzheng 古筝, est un instrument traditionnel chinois à corde pincées de la famille des cithares sur table qui comprend également le koto japonais, le dan-tranh vietnamien, le kayagum coréen et le qin de la chine ancienne.

Il comporte 21 cordes placées dur 21 ponts amovibles utilisés pour accorder l'instrument. Alors que la main droite pince les cordes avec un plectre, la main gauche touche les cordes afin de produire non seulement la hauteur voulue, mais aussi une multitude de timbres.

À l'origine, le zheng jouait au sein d'ensembles de musique de cour.

Depuis le XIXème siècle, il est devenu un instrument soliste, son répertoire s'est étendu et sa technique est devenue plus complexe.



Source: http://www.chine-informations.com/guide/chine-guzheng_1541.html#ixzz0dMZLPY6y

_________________________

Morceau n°2 : Gaoshan Liushui (Hautes montagnes et eaux qui coulent) : >Ici<
Enregistré avant 1960 : Cao Zheng

Cette pièce a le même sujet que la précédente (voir Le guqin) mais la musique en est différente. C'est une des pièces favorites du répertoire du zheng mettant en valeur la fluidité du jeu. Elle est jouée, ici, dans la version du Henan, par Cao Zheng à la cithare à 13 cordes. Le grand maître du Nord fait partie de ces musiciens professionnels ayant étudié et travaillé dans tout le pays.


Morceau n°3 : Hangong Qiu Yue (La lune d'automne dans la palais des Han) : >Ici<
Enregistré avant 1960 : Zhao Yuzhai

Cette pièce du Shandong, en huit sections de huit mesures, sauf la cinquième qui en compte quatre de plus, évoque la splendeur et l'élégance du passé. Zhao Yuzhai joue d'une cithare à 21 cordes usant d'une technique de jeu où les deux mains viennent occasionnellement pincer les cordes simultanément, ce qui permet de gagner en polyphonie et en rapidité ce que l'on perd en subtilité dans les hauteurs et les vibratos.
Revenir en haut Aller en bas
 
La zheng
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Les instruments de musique-
Sauter vers: