Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 William Christie et les Arts Florissants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Jeu 9 Juin - 8:26

Merci Anouchka! Wink ...
"groupie", c'était plutôt pour plaisanter... et utiliser un terme qui ne colle pas trop dans ce domaine...même si çà peut arriver...

NB le peux que je connaisse d'Esprit - Antoine Blanchard est une magnifique musique (surtout religieuse "grands motets") qui n'est pas moins enthousiasmante (pour ceux qui aiment ce genre évidemment!) que les Delalande, Campra , etc..) ...et de lui on ne connait guère que son Te Deum !!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Jeu 9 Juin - 11:20

Merci Jean pour ton message ! Je ne connaîs pas ce cher Sire Blanchard, tu me donnes envie d'écouter son Te Deum... (s'il est sur YT, par exemple ?).
Je viens de passer une matinée éprouvante pour essayer d'avoir mes billets... "L'horreur", comme on dit, comme tous les ans....!
Numéro téléphone billetterie tout le temps occupé, Digitick (commande par Internet) complètement nul au niveau service clients et prétendant que la billetterie Internet n'était pas ouverte...., pour enfin me débrouiller avec mon plan B : Tel. au Conseil Départemental etc..., pour enfin atterrir sur une billetterie spéciale..., pour enfin avoir mes billets pour Paul Agnew (Haendel-Corelli), et pour "Monsieur de Pourceaugnac" le 26 août (il ne restait pratiquement plus de places, mais j'ai assez de chance, au centre et presque en haut), sur le petit lac donc.
Je suis épuisée...Hehe

P.S. : L'une de mes amies mélomanes parisiennes, me dit que même son mari, critique musical pour l'Opéra de Paris, a du mal à avoir ses propres places, et encore il est abonné !!
On en revient toujours au même problème : 4/5èmes des places sont pris par les abonnés, les médias et bien sûr les "people" genre famille ou copains des artistes + les "huiles" du coin.... Et le reste, c'est la foire d'empoigne.

Ouf !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Jeu 9 Juin - 20:15

la version de >Jacques Grimbert en plusieurs video :



https://www.youtube.com/watch?v=1-GicptcURo&list=PLF5B703E245A9365B

https://www.youtube.com/watch?v=m4SC4D73ZKg&index=2&list=PLF5B703E245A9365B

https://www.youtube.com/watch?v=2ZwJcSGVduo&list=PLF5B703E245A9365B&index=3

Bel enregistrement , un rien moins exubérant que celui que j'ai (Choeur Jubilate de Versailles):



NB Ce Te Deum fait partie des quasi premières découvertes vers 18 ans avec la version Erato dirigée par Louis Frémeaux...(j'avais déjà bien "mordu" à ces grands motets français de XVI ème , XVII ème s)
Pour l'anecdote, sur mon enregistrement il y a avait une certaine Basia Retchinska comme 2em soprano...Quelle ne fut pas ma surprise de l'avoir eu comme prof de chant au conservatoire populaire Genève quelque 15 ans plus tard!!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Jeu 9 Juin - 22:19

Merci, Jean. Je vais écouter et annoter cela d'autant plus attentivement, que Paul Agnew donne un concert sur "divers motets français", les 25 et 26 août, mais nous n'avons pas le programme exact (et moi, j'ai choisi son concert sur Haendel et Corelli, mais je lui parlerai à l'entracte, promis).

Tu peux être certain qu'il le connaît, ce compositeur ! C'est sa vie, à Paul Agnew ! Déjà, il est crevé par son intégrale des Madrigaux de Monteverdi, la tournée de "Mr de Pourceaugnac" -Molière-Lully-, qui continue en juin..., la relève de William Christie souvent....
Je me demande quand il se repose, mais il a toujours une voix magnifique (ténor aigu, pas du tout contre-ténor -ce fut il y a fort longtemps, je pense-), une maîtrise totale de ses choristes et de l'orchestre : Splendide ! ..

Et re-merci pour tes envois, je pense les écouter ce soir ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Sam 11 Juin - 21:53

Anouchka a écrit:
il ne restait pratiquement plus de places, mais j'ai assez de chance, au centre et presque en haut), sur le petit lac donc.
Je suis épuisée...Hehe
Bien joué Anouchka et comme cela nous aurons le plaisir d'avoir ton appréciation de ces réjouissances futures, ce sera un peu comme si nous y étions
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1041
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Sam 25 Juin - 15:43

C'est une question que je vais poser immédiatement à Paul Agnew étant donné que j'ai d'autres infos à lui communiquer concernant le portrait que j'avais fait avec lui à l'automne 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Sam 25 Juin - 19:46

Quand nous l'envoies-tu, cet interview, chère Calbo ? Je l'attends avec impatience, en ce qui me concerne.

Je pense m'acheter l'intégale des "Madrigaux", mais j'attends un peu, ça coûte cher, et puis je veux TOUT, tant qu'à faire !!
( Hehe ). Peut-être sera-t-il en vente lors du festival... Wink
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1041
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Sam 25 Juin - 20:16

D'après mon rédacteur en chef elle devrait paraitre sous peu .
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Sam 27 Aoû - 19:54

Cette semaine fut extraordinaire... , entre la visite des jardins malgré la canicule, la découverte du projet du "village des artistes" en plein centre de Thiré, les promenades musicales sous les bosquets...
Et mercredi soir : Sonates de Haendel et Corelli en l'église, aux bougies, puis Paul Agnew sur "l'ode pour la mort du prince Henry", et une magnifique soliste soprano, Miriam Allan.
Hier soir vendredi, "Monsieur de Pourceaugnac", pièce de Molière et musique de Lully, dont nous avons eu l'intégralité !!, en plein air sur le miroir d'eau....
Je prépare mes compte-rendus, car je crois que cela en vaut le coup, tellement c'était magnifique (et parfois inattendu ! ). A demain.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 30 Aoû - 2:02

Quel festival magnifique !
Vous savez donc tous que William Christie organise sur une semaine, non seulement des concerts le soir, mais dans la journée, les promenades musicales : des petits concerts d'une vingtaine de minutes, sous les bosquets à l'ombre (.... ), donnés par les élèves de la Juilliard School de New York, ou des musiciens des Arts Florissants.., et même par le maestro qui joue du clavecin en ses jardins ...  
En-dehors de ces ravissantes escapades bucoliques, nous avons assisté à deux extraordinaires concerts, et j'avoue que je ne m'attendais pas à une telle excellence et à ces découvertes !

- En l'église de Thiré, éclairée uniquement sur l'autel par des bougies : Airs et sonates de Haendel et Corelli, dont en ce qui concerne Haendel, le superbe "Salve Regina" HWV 241 et un extrait de "Il Trionfo del Tempo" HWV 46a ("Un leggiadro giovinetto") -le seul texte profane-, et un extrait de "La Resurrezione" HWV 47.

Le programme est basé sur la relation entre Haendel et Corelli au début du XVIIIème siècle. Corelli était le premier violon de Haendel pour "Il Trionfo...", et "La Resurrezione" en 1707 et 1708.

L'ensemble de musique de chambre des élèves de la Juilliard School de William Christie (trois violons, violoncelle et contrebasse) + ceux des Arts Florissants (théorbe, luth et orgue), étaient magnifiques. Direction : Paul Agnew, toujours aussi sobre, magistral, et d'une douceur que l'on sent dans sa direction et ses explications (en français..), très chaleureuses pour le public.

Mais la vraie surprise de la soirée fut la découverte (pour moi), de la soprano Miriam Allan, présente en qualité d'unique chanteuse soliste. La beauté de sa voix est telle que j'en ai été vraiment très impressionnée, totalement dans l'admiration. Son timbre est d'une pureté céleste, elle vocalise comme un oiseau, avec une amplitude, une sûreté de voix, des graves très mélodieux... spectaculaires. Tenant plusieurs mesures d'affilée sur un "Gloria" (ou, plus tard, sur l'un des morceaux de "l'ode pour la mort du prince Henry", musique Thomas Tomkins).      
Cette australienne de 39 ans habite l'Angleterre depuis 2003, et s'est spécialisée dans le répertoire baroque. Elle s'est produite partout dans le monde , avec tous les ensembles baroques connus...Je vous passe toute la liste, mais je cite quand même ses collaborations avec Sir John Gardiner, William Christie, Paul Agnew (pour les madrigaux de Monteverdi), Emmanuelle Haïm, etc... Elle a chanté plusieurs rôles d'opéras baroques, dont Griselda, et à plusieurs reprises le Requiem de Mozart. J'ai été contente comme une gamine de la rencontrer dans l'allée de l'église (son joli bouquet à la main), où elle m'a dédicacé mon CD du volume 1 des "Madrigaux" en question... Sa bio est dispo si vous le voulez, sur Internet, mais en anglais.

La seconde partie de cet éblouissant concert, après l'entracte, "Méditation à l'aube de la nuit", était présentée par Paul Agnew en détails, car il s'agissait de "On the death of Prince Henry" (donc les odes à sa mort), et il fallait bien qu'il nous explique qui était ce prince destiné à régner et adoré du peuple.... Mort à 18 ans (typhoïde), frère aîné de (l'horrible...) Charles 1er, fils de James 1er d'Angleterre (l'histoire de l'Angleterre est dingue, et mêlée à l'Ecosse tout le temps évidemment...). On est en l'année 1612, et les musiques sont de John Ward, Robert Ramsey, Tobias Hume, John Coperario, Thomas Hopkins. C'est très beau, très triste bien sûr.... Quel hommage !

Nous avons eu quelques sopranos et ténors, et une basse, mais il faut reconnaître que Paul Agnew et Miriam Allan précitée ont absolument survolé l'interprétation.

A la fin de cette deuxième partie, aucun applaudissement (on nous le demande), mais recueillement et silence quelques minutes, avant de quitter l'église.

J'avoue que mon mari et moi étions très émus....

Je vous envoie la seconde partie de mon compte-rendu demain :

Concert sur le miroir d'eau, "Monsieur de Pourceaugnac", pièce de Molière donnée intégralement, finalement, à ma surprise) , musique de Lully (qui est "partie prenante" de l'intrigue). William Christie à la direction et au clavecin, sur le ponton flottant..., et.. un peu acteur aussi... !! Wink .

A suivre ...  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mer 31 Aoû - 0:47

Après ce périple Haendel-Corelli, qui permet d'apprécier admirablement l'art du contre-point et déjà le génie de maîtrise orchestral -et scénique-  de Haendel
...
Retour au XVIIème siècle. COMEDIE-BALLET Molière-Lully, Monsieur de Pourceaugnac

Ma grande surprise fut donc d'avoir l'intégralité de la pièce, sur un ponton flottant sur le petit lac ("le miroir d'eau"). Et de découvrir que les musiciens, et le maestro lui-même, étaient partie prenante de l'intrigue, cad jouant "la foule", entre autres.., et un Christie acteur assez présent..., et pas mal interpellé !

Cette pièce date de 1669, nous sommes en plein dans la collaboration Molière-Lully, qui se gâtera définitivement en 1673 pour des raisons que vous connaissez sans doute.
Pièce encore parfois jouée, mais connue des amateurs et considérée comme l'un des chefs d'oeuvre de Molière.
L'intrigue est à la fois simple et complexe, une étourdissante farce burlesque exprimant par un texte génial d'une modernité incroyable, une vision très noire, comme souvent chez Molière, voire cynique..., du monde des médecins, notaires, avocats, "bobos parisiens" versus "les provinciaux méprisés" etc.. Le pauvre Pourceaugnac (totale victime) est soumis à d'invraisemblables aventures qui ont pour but de le rendre fou...., pour qu'il délaisse le projet d'épouser Julie, la jeune promise (complotant comme tout le monde contre lui). En fait, cette pièce dont on rit beaucoup et dont on goûte les rebondissements multiples, le texte, la danse et les chants, est plutôt triste sur le fond...
La musique de Lully n'est pas éblouissante, mais jolie et enlevée, et son allant fait partie prenante de l'intrigue.
Je cite :
"Contrairement à d'autres comédies-ballets, la musique ne joue pas, dans Mr de P., un simple rôle d'ornement, mais fait intrinsèquement partie de la dramaturgie de la pièce. Les moments chantés sont des scènes à part entière et non de simples "intermèdes" dont nous pourrions faire l'économie. Cette imbrication entre la musique et le théâtre a fait, pour William christie et moi, son intérêt singulier. Alors que l'opéra naissant va peu à peu faire primer la musique sur le théâtre, Molière et Lully réussissent dans cette oeuvre cette incroyable gageure : Faire de la musique du théâtre" :
Clément HERVIEU-LEGER, metteur en scène (aussi du fameux "Mithridate" d'actualité récente et rediffusé le 12 septembre sur  ARTE )


En tout cas, c'est d'une virtuosité qui laisse pantois ! Hommage d'abord à l'acteur principal, Gilles Privat (dans le rôle-titre, d'ailleurs connu dans le milieu du théâtre où il a été pensionnaire de la Comédie Française quelque temps, puis obtenu un Molière en 2008).

Hommage ensuite à la mise en scène ! L'intrigue est transposée dans les années 1950, ce qui ne gêne absolument en rien, étant donné l'intemporalité du texte et de la musique -eh oui-. Au contraire, cela prend un relief très piquant et bien actuel... Les décors ne peuvent plus être les mêmes qu'au théâtre (la création date de décembre 2015 à Caen, ex-berceau des Arts Florissants avant qu'ils partent pour la Philarmonie), mais ils sont suffisants, ainsi que les costumes et les accessoires de la scène. A noter que deux cygnes sur le petit lac, des canoës qui servent vraiment et les galopades vers les berges nous ravissent....
Ou le bonheur du "plein air" !

Parlons Lully : L'ensemble instrumental est composé d'environ 9 musiciens, violons, altos, violoncelle, flûtes, percussions (dont un magnifique tambourin), et le maestro à son clavecin habituel.  Lully a composé une ouverture gaie, pleine d'allant, qui donne envie d'entrer dans l'histoire. Il a su habilement introduire des danses dans l'intrigue (genre sardane et rondes), un hilarant ballet entre deux médecins et leur pauvre patient.., et le final devient plus posé : Chants des deux amants enfin réunis (et mariés), célébrant gaiement le plaisir et l'amour primant sur la raison et la tristesse de toutes les intrigues politiques, combinardes, financières -et faussement médicales...-,  etc...  Presque élégiaques, d'ailleurs, ces chants, qui donnent une joie d'écoute assez longue et bien soutenue par l'ensemble. A noter quelques très belles voix, dont celle de haute-contre d'Erwin Aros. Deux ou trois acteurs sont aussi chanteurs, je salue la performance de Cyril Constanzo (précédent lauréat d'une édition du Jardin des Voix), qui joue à la fois un médecin, un avocat un exempt, et est.... baryton-basse .  

Anecdote drôle :
Vers la fin, le "héros", hélas désemparé au possible, revient pour apprendre qu'il va être pendu pour bigamie. L'acteur monte de la berge dans le canoe, et se casse à moitié la figure dans l'eau, pour se relever heureusement, et tomber dans les bras de William Christie (c'était de son côté), lequel était mort de rire -mais a eu son smoking trempé-. Et l'acteur ne s'est pas privé d'improviser "Ah, William, il faut que je te raconte tous mes malheurs, même si ton Festival ne me plait pas car j'y joue.. etc....". Bien vu, entre autres petites impros avec le maestro.

Cela s'appelle une soirée "jubilatoire" !  
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1041
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mer 31 Aoû - 12:53

Citation :
Anecdote drôle :
Vers la fin, le "héros", hélas désemparé au possible, revient pour apprendre qu'il va être pendu pour bigamie. L'acteur monte de la berge dans le canoe, et se casse à moitié la figure dans l'eau, pour se relever heureusement, et tomber dans les bras de William Christie (c'était de son côté), lequel était mort de rire -mais a eu son smoking trempé-. Et l'acteur ne s'est pas privé d'improviser "Ah, William, il faut que je te raconte tous mes malheurs, même si ton Festival ne me plait pas car j'y joue.. etc....". Bien vu, entre autres petites impros avec le maestro.

J'imagine que le public a dû bien rigoler aussi Hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mer 31 Aoû - 21:38

Merci de nous parler de ces moments magiques dans les jardins de William Christie, c'est un peu comme si j' y étais aussi Wink Beau et intéressant compte-rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Dim 4 Sep - 18:47

Merci beaucoup Laudec ! Déménagement bien réussi en musique, je pense ?

A rajouter pour "l'anecdote drôle", que Pourceaugnac (ah, le pauvre, qu'on plaint si fort), est déguisé en femme pour s'enfuir de Paris (sic chez Molière !).
Donc Gilles Privat était en "fringues années 50" (assez moches d'ailleurs !), avec DES TALONS HAUTS ! D'où la chute dans l'eau qui n'était absolument pas prévue. Il va s'en souvenir, de celle-là !! (oui, Calbo, on a drôlement ri, dont tout l'orchestre et les autres acteurs !!). Et il continue la tournée de la pièce avec les Arts Flo pendant encore quelque temps (MAIS SANS CANOE Hehe ).
Mon mari m'a téléchargé la pièce de Molière donnée par la Comédie Française, sans musique, pour que je puisse "resavourer" la magie du texte...

Des "collaborations Lully-Molière" comme cela, j'en redemande !
Et à propos des Arts Flo, sachant que Paul Agnew, Directeur Adjoint des Arts Florissants,  a une indépendance totale, je commence à goûter pleinement l'écoute de l'opus premier des Madrigaux de Monteverdi. Il est important de savoir, préalablement, l'histoire de la migration de la polyphonie vers "les mots, les poèmes" : Ce dont Monteverdi fut le pionnier (magnifiquement expliqué dans le livret).  Agnew a fait un travail de Titan,  remarquable, en s'entourant de voix et de musiciens d'excellence. La traduction est très poétique, "hors pair", aussi bien en français qu'en anglais. A suivre sur le fil "Madrigaux de Monteverdi" que je créerai pour cela (mais avant, je terminerai mes "années...." de Liszt.. Very Happy ). Eh, c'est la rentrée ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Lun 22 Mai - 22:52

Le festival "Dans les jardins de William Christie", à Thiré en Vendée, aura lieu la dernière semaine d'août. La billetterie sera ouverte début juin et nous ne connaissons pas encore le programme.
Les jardins du grand Bill ont été en partie dévastés lors de la tempête du 6 mars (elle a soufflé moyennement sur nos côtes -où j'habite-, mais bien plus en centre Vendée) : Beaucoup de très grands arbres magnifiques ont été abattus par le vent (ou il a fallu les abattre): Immense perte pour les jardins. Sur le site des "Arts Flo", le diaporama est hélas saisissant. William Christie a fait appel aux dons, ils ont été nombreux, et le "minimum" a été fait. Nul doute que des paysages adorables comme le petit pont japonais, sont désormais différents...
Les spectacles continueront sur le miroir d'eau, et en l'église de Thiré. Certainement, anniversaire oblige, nous aurons des madrigaux de Monteverdi, chantés et dirigés par Paul Agnew.
Sur le petit lac, mystère..., je ne serais pas étonnée d'une reprise monteverdienne du "Couronnement de Poppée", en extraits...

Je vous tiens au courant !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Ven 9 Juin - 23:26

J'ai réussi à avoir des places pas trop mal pour un concert sur le "miroir d'eau" , le dimanche 20 août (et mon fils gardera le petit-fils..), sinon, plus rien... Encore la foire d'empoigne pour avoir des billets.. (le festival est du 19 au 26 août).
Le programme : "Promenade dans un jardin anglais", avec plusieurs compositeurs anglais baroques, dont j'avoue que je ne connaîs pas la moitié... (donc découvertes, bien, ça !), sauf évidemment Purcell et Haendel. Peut-être aurons-nous droit à une petite mise en scène bucolique..
Pas d'extraits "d'un opéra spécifique" alors cette année... Mais évidemment les voix lauréates du Jardin des Voix et les musiciens des Arts Flo.
Donc, j'aurais bien aimé quelques madrigaux de Monteverdi avec Paul Agnew en l'Eglise aux chandelles, mais c'est le jour du départ du petit bonhomme à l'aéroport de Nantes, donc pas possible. 

Bon, allez, un concert, c'est déjà bien ! 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Sam 2 Sep - 0:12

Hélas, comme je vous l'ai dit lors de mon retour, je n'ai pas pu assister au concert que j'avais prévu, en raison d'une panne grave de voiture. pale  La possibilité de prendre un car du Conseil Régional existait, mais c'était long et galère, et un peu impossible car notre petit-fils était encore à la maison...
Tant pis, je me consolerai avec des compte-rendus et des extraits... !
Cela me fait penser à Calbo, as-tu pu entendre William Christie à Saintes en juillet, comme prévu  ?
Ce dernier a eu un été très occupé entre plusieurs villes: Glyndebourne, Beaune (concert consacré à Charpentier), Saintes donc (dont expo à l'Abbaye aux Dames , "Barockissimo" -costumes de scène-, expo pilotée par le Centre National du costume de scène de Moulins).
Le fameux "Jardin des Voix", qui permet des découvertes merveilleuses de nouvelles voix émergentes (toutes font ensuite une carrière internationale), va s'installer, après Caen,  ici en Vendée, à Thiré. Deux demeures sur le domaine de Thiré, en dehors du manoir que Christie acheta délabré et rénova de fond en comble, seront le "Quartier des Artistes". Une sorte de Villa Médicis..., dit le journaliste.. Et William Christie a créé sa fondation, à laquelle il lègue tous ses biens, pour continuer l'oeuvre accomplie.. 
Certes, puisque je suis vendéenne et "baroqueuse" -comme on dit-, je m'en réjouis. Mais en-dehors de cela, il est important qu'un homme comme lui porte ainsi la musique baroque à son excellence, multipliant les concerts et déplacements qui désormais le fatiguent ("les gares, les aéroports me pèsent..." -comme on le comprend Wink -"). Il aime la perfection.., en musique comme en jardins. Merveilleux ! 

(P.S. : le concert que j'ai loupé était en plein air et s'appelait "Promenade dans un jardin anglais"... En plus, en pleine canicule, il faisait beau le soir !!  Wink)
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1041
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 14:57

Je suis sortie du concert avec une impression assez mitigée. Musicalement c'est parfait, par contre, le latin francisé me fait sortir de mes gonds. Je n'ai décidément pas de chance avec Charpentier, que ce soit avec le Concert Spirituel ou avec Les Arts Florissants, j'ai été déçue. Bref, je ne retenterai pas l'expérience, quelque soit le programme; à moins que Paul Agnew ne propose des programmes qui en vaillent la peine.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 17:46

calbo a écrit:
Je suis sortie du concert avec une impression assez mitigée. Musicalement c'est parfait, par contre, le latin francisé me fait sortir de mes gonds. Je n'ai décidément pas de chance avec Charpentier, que ce soit avec le Concert Spirituel ou avec Les Arts Florissants, j'ai été déçue. Bref, je ne retenterai pas l'expérience, quelque soit le programme; à moins que Paul Agnew ne propose des programmes qui en vaillent la peine.

je ne pense pas que ce soit "le latin francisé"... Wink ...mais plutôt le latin tel (ou proche ) qu'il se prononçait à l'époque baroque... et çà m'étonnerait que Paul Agnew le propose différemment s'il programme des compositeurs français de cette époque! Wink
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1041
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 18:14

En italianisante digne de ce nom, le latin francisé m'insupporte au plus haut point qu'il s'agisse des Arts Flos ou du Concert Spirituel Embarassed . Je tolère le latin germanisé car relativement proche du latin "italianisant" (les "G" sont prononcés "gue" c'est la principale différence que j'ai noté).

L'un dans l'autre, à l'avenir j'éviterai Les Arts Flos dirigés par leur fondateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 21:33

J'avoue qu'ayant fréquenté lors du chant en amateur, ce genre de problèmes au gré de mes chorales, pour moi cela n'a pas trop d'importance. Dans mon "actuelle" chorale dont la chef vient hélas de démissionner (on attend la suite..), on prononçait le latin très latin, quoi. Dieu sait si on en chantait beaucoup.... Ma prof était très orthodoxe là-dessus (prof de lettres), je suis moi-même latiniste, donc aucun souci. Mon précédent chef de choeur était latiniste aussi, au fond je ne me suis jamais posé la question !!!
Le problème doit se poser effectivement pour des chanteurs anglo-saxons, je suppose... voilà un bon sujet de discussion avec mes copains anglais. Cela m'intrigue par rapport à Charpentier, tiens... 
Je n'ai jamais rencontré le problème en écoutant du latin sur Bach ou Mozart !!! 
Cela dit, par rapport à la beauté de la musique, peut-être (?), peux-tu un jour faire l'impasse...?   Wink .Paul Agnew , ça m'étonnerait qu'il remette de sitôt du latin à sa bannière, il a pas mal à faire dans ses projets "anglais"....  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 22:56

...Moi aussi, cette nouvelle prononciation m'a demandé un certain temps ...d'adaptation Wink ....Mais depuis près de... 40 ans j'ai eu le temps de m'y faire Very Happy , même si j'ai fait du latin et de l'italien au cours de mes études!

Et, chère Calbo, tu te condamnes à ne plus écouter ce répertoire, si ce n'est sur de vieux cd, car cette prononciation est admise, reconnue et pratiquée par l'intégralité des ensembles (qu'ils soient français ou étrangers) qui interprètent cette musique
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 314
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 23:13

Ce n'est pas une "nouvelle" prononciation. C'est ainsi que le latin était prononcé en France jusque dans les années 50 ou 60... Les prononciations italienne ou allemande sont tout aussi conventionnelles et tout autant éloignées de ce qu'on sait de la prononciation des latins cultivés (oui, on a des textes latins expliquant, par exemple, que la lettre K est inutile, puisque le C se prononce exactement comme le K. Idem pour le G qui était toujours dur. C'est en fait un C avec un accent.)
Donc, cette prononciation française historique ne me gêne pas plus que l'usage d'instruments d'époque pour interpréter la musique baroque. Et les compositeurs français de l'époque baroque composaient avec cette prononciation en tête et, parfois, cela se sent. Notamment par le fait que l'accent tonique latin d'origine ne colle souvent pas avec la mise en musique.
Et moi aussi, je parle italien !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 23:45

Et moi je ne parle pas italien, mais j'écoute le latin de la musique baroque et je suis latiniste depuis la 6 ème .. (avec donc l'accent supposé "ad hoc"). Parfois dans mes chorales, justement on n'était pas complètement d'équerre entre nous sur certains mots latins, et puis la chef imposait sa prononciation "orthodoxe" (enfin, d'après les études latinistes).  et nous faisait répéter les textes plusieurs fois sans le chant.
On pourrait aussi parler des "r" roulés ou non, prononciation du mot "virgo" etc... (r "roulé ou pas" etc...).. 
Je n'y vois pas de quoi vraiment fouetter un chat, car cela n'empêche nullement la beauté des textes latins sur la musique baroque, effectivement messieurs ! Wink  Mais je ne parle pas italien et cela est peut-être une autre tasse de thé !

Pour en revenir à ce grand Bill, objet du fil, je crois qu'il peut être ravi de son Festival d'été et de ses journées du patrimoine pour ses beaux jardins. A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1041
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   Mar 26 Sep - 23:50

Jean a écrit:
...Moi aussi, cette nouvelle prononciation m'a demandé un certain temps ...d'adaptation Wink ....Mais depuis près de... 40 ans j'ai eu le temps de m'y faire Very Happy , même si j'ai fait du latin et de l'italien au cours de mes études!

Et, chère Calbo, tu te condamnes à ne plus écouter ce répertoire, si ce n'est sur de vieux cd, car cette prononciation est admise, reconnue et pratiquée par l'intégralité des ensembles (qu'ils soient français ou étrangers) qui interprètent cette musique

Bah, comme la musique sacrée de la période baroque n'est pas vraiment ma priorité (tu me connais suffisamment pour savoir que je préfère l'opéra pour cette période) ça ne me manqueras pas plus que cela Wink .

Est il utile Mr/Mme jperdrix de me prendre pour une bécasse?
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Christie et les Arts Florissants   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Christie et les Arts Florissants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: