Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jacques Bondon (1927-2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15727
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jacques Bondon (1927-2008)   Sam 28 Nov - 19:02

Jacques Bondon, né à Boulbon le 6 décembre 1927 et mort le 2 avril 2008 à Coulommiers est un compositeur français.

Jacques Laurent Jules Désiré Bondon est né dans le petit village provençal de Boulbon (Bouches-du-Rhône), et c'est d'abord vers le dessin et la peinture qu'il se destine avant de se consacrer à la musique. C'est à dix-neuf ans que le jeune Jacques arrive à Paris pour étudier la musique. Il commence l'étude du violon avec André Proffit, apprend l'harmonie et le contrepoint avec Georges Dandelot et Charles Koechlin et la composition avec Darius Milhaud et Jean Rivier au Conservatoire de Paris.
En1962, il fonde l'Orchestre de Chambre de Musique Contemporaine (O.C.M.C.) devenu six ans plus tard l'Ensemble Moderne de Paris (E.M.P.). En 1974, il est nommé membre de la commission nationale de la musique populaire au Ministère des Affaires Culturelles. A partir de 1981, il dirige le Conservatoire municipal de musique du XXe arrondissement de Paris.

Esprit libre et indépendant, Bondon revendique le droit à la liberté d'invention et d'expression, loin de tout système et des évolutions de la musique contemporaine. Ses attirances de jeunesse pour le dessin et la peinture se retrouvent dans son goût pour le coloris orchestral, la lumière. Il fait preuve d'innovations dans le domaine des timbres. Sensibilité, intuition et poésie sont ses maîtres-mots, son style emprunt de fraîcheur et d'émotion renouvelle le langage impressionniste. Son thème de prédilection est le fantastique, tant dans l'acception merveilleux, insolite du terme que dans la science-fiction.



Prix

1er Prix du Concours Nicolas Obouhov (1957)
Grand Prix Musical du conseil général de la Seine (1963) pour l'ensemble de son œuvre
2nd Prix du Concours Prince Rainier III de Monaco
Grand Prix de l'Académie du Disque Français (1972)
Prix de composition musicale Henri Dauberville de l'Institut de France (1979)


Œuvres


Musique instrumentale et orchestrale

Essai pour un paysage lunaire, pour orchestre de chambre (1951)
Sonatine d'été, pour violon et piano (1953)
La Coupole, Tableaux fantastiques d'un monde étrange, pour orchestre (1954)
Le Taillis ensorcelé, pour double orchestre à cordes, cuivres et percussion (1954)
Concerto pour Martenot (1955)
Les Insolites, pour piano (1956)
Kaléïdoscope pour Ondes Martenot, piano et batterie (1957)
Chants de Feu et de Lune, pour piano et Ondes Martenot (1957)
Concert de printemps, pour piano, cordes et percussion (1957)
Suite indienne, pour orchestre (1958)
Quatuor à cordes n°1 (1959)
Giocoso, pour violon solo et cordes (1960)
Musique pour un autre monde, pour orchestre (1962)
Fleurs de feu, pour orchestre (1965)
Concerto de Mars, pour guitare et orchestre (1966)
La Maya, pour 13 percussions (1967)
Contes et merveilles, pour orchestre de chambre (1967)
Ivanhoe, pour orchestre (1968)
Concerto de Molines, pour violon et orchestre (1968)
Sonate pour un ballet (1969)
3 Nocturnes pour guitare (1970)
Le Soleil multicolore, pour flûte, harpe et alto (1970)
Mouvement chorégraphique pour flûte et piano (1971)
Musique pour un jazz différent, quatuor de percussions (1971)
Swing n°1 pour flûte et harpe (1973)
Symphonie latine (1973)
Swing n°2, pour guitare (1973)
Chant et danse, pour trombone et petit orchestre (1976)
Lumières et formes animées, pour orchestre (1977)
Concerto solaire, pour 7 cuivres et grand orchestre (1977)
Concerto d'Octobre pour clarinette et cordes (1978)
Swing n°3 pour trompette et piano (1979)
Symphonie concertante, pour piano et vents (1979)
Sonates à six, pour 2 flûtes, 2 clarinettes, 2 saxophones alto (1979)
Le Tombeau de Schubert, pour piano et quatuor à cordes (1979)
Movimenti, quatuor de clarinettes ou de saxophones (1980)
Concerto con fuoco, pour guitare et cordes (1981)
Lever du jour pour trompette et orgue (1982)
Concerto pour un ballet, pour flûte et orchestre (1982)
3 Images concertantes, pour basson et orchestre (1982)
Les folklores imaginaires pour quintette à vent (1e suite) (1985)
Les folklores imaginaires pour guitare, flûte et violon (2e suite) (1986)
Primavera, pour sextuor de cuivres (1995)
Concerto Cantabile, pour violoncelle et orchestre (1996)
Concerto vivo, pour harpe et orchestre à cordes (1e version) (1997)
Concerto vivo, pour harpe et orchestre (2e version) (1998)


Musique vocale et théâtrale

Chant d'amour et de peine, pour voix et piano ou petit orchestre (1952)
Le Pain de serpent, pour voix et 14 instruments (1959)
La Résurrection, oratorio (1975)
Les Monts de l'étoile, pour soprano,quatuor à cordes et piano (ou soprano et orchestre) (1978)
3 Complaintes, pour soprano et guitare (1982)
Le Chemin de croix, oratorio pour chœur, 3 solistes et orchestre (1985)


Opéras

La Nuit foudroyée (1963)
Les Arbres (1964)
Mélusine au rocher (1968)
Ana et l'albatros (1970)
I-330 (1975) opéra de science fiction (sur un livret de Jean Goury d’après un roman Yevgueni Zamiatine) (création, Nantes, 1975)


Musiques de films et autres commandes

La Verte Moisson de François Villiers (1959)
Musique de la Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de Grenoble (1968)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Mar 16 Fév - 9:18

Il est quand même incroyable qu'un compositeur,plutôt bon d'ailleurs,qui ait autant composé, soit resté dans l'ombre... un de ces créateurs prolifiques mais discrets,maintenu dans la discrétion comme AUBERT LEMELAND,par exemple,parce qu'inclassable,inétiquetable, totalement indépendant,loin de la clique médiatisée des dits "modernistes"...BONDON est de ceux que je surnomme les poètes intemporels qui s'approprient le meilleur de leur siècle sans se laisser asservir par les modes séductrices de la dite "modernité" qui,lorsque trop pures, vieillissent très mal.


Dernière édition par Icare le Ven 15 Jan - 8:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6353
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Mar 16 Fév - 9:58

Son nom me semble presque...familier dans l'actualité musicale...d'y il a au moins 30ans!...J'ai du entendre un pêu de sa musqiue à cette époque à France Musique...mais n'en ai pas le moindre souvenir
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Mar 16 Fév - 11:06

Tout dépend aussi de l'oeuvre sur laquelle on tombe car même chez les créateurs les plus imminents,il y a des pièces qui nous laissent un souvenir impérissable et d'autres non. J'ai découvert BONDON par "Musiques pour un regard",un sextuor qui m'a toujours plu et dont la pourtant superbe "Nuit transfigurée" d'ARNOLD SCHÖENBERG  avec laquelle il est couplé, ne lui a jamais fait de l'ombre. Il y a aussi sa "Symphonie concertante" pour piano et dixtuor à vent. Sur le cd,elle est en sandwich entre la "Sérénade" en ré mineur op.44 pour 13 vents,2 violoncelles et contrebasse d'ANTON DVORAK et la "Sérénade" en mi Bémol majeur op.7 pour vents,violoncelle et contrebasse de RICHARD STRAUSS. Quand j'étais enfant et que ma mère me préparait un sandwich,je jetais le pain aux poules et mangeais le jambon. Pour ce cd,c'est exactement ça,je ne garde que la tranche de Bondon qui est vraiment ce que j'aime le plus sur ce disque.  Hehe De ses concertos,je ne connais que les deux pour clarinette,interprétés par Jean-Marc Fessard; "Concerto d'octobre" avec orchestre à cordes et "Concerto des Offrandes" pour orchestre au grand complet. Ce dernier est vraiment magnifique,je trouve,et vais d'ailleurs bientôt le réécouter dans mon cycle dédié à cette discipline.


Dernière édition par Icare le Ven 15 Jan - 8:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15727
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Jeu 18 Fév - 11:09

Dans les années 1960, on entendait de temps en temps une de ses oeuvres sur France Culture ou France Musique. C'est ainsi que j'avais été subjugué par ses oeuvres "de science fiction" (une littérature qui me passionnait à l'époque). Je me souviens d'un poème symphonique intitulé "La Coupole, tableaux fantastiques d'un monde étrange" qui m'avais beaucoup plu, ou bien d'un autre, "Le Taillis ensorcelé". Bien entendu on ne les trouve pas en CD
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Jeu 18 Fév - 11:27

J'aimerais beaucoup découvrir les oeuvres dont tu me parles ainsi que son concerto pour Ondes Martenot,par exemple. Jean ROY avait,en 1962,publié un livre sur vingt compositeurs français et le dernier chapitre était consacré à JACQUES BONDON dont en voici le propos conclusif: << Voilà une musique qui ne compte pas ses richesses. Son cours naturel nous impose un ordre qui trouve sa raison d'être dans l'inspiration jaillissante de ce musicien qui a tellement de choses à nous dire...Voilà où conduisent les chemins de la liberté! On ne saurait trop remercier Jacques Bondon d'avoir eu le courage de suivre une route ensoleillée...>> Ne connaissant,pour l'heure,que quatre oeuvres du compositeur,ma préférence pour le CONCERTO DES OFFRANDES pour clarinette et orchestre au grand complet, est sans doute provisoire. Cependant,c'est déjà de la chouette musique couplée avec son CONCERTO D'OCTOBRE et un autre concerto de clarinette qui,lui,fut composé par un autre compositeur français que j'aime beaucoup et qui,peut-être,doit te plaire aussi,il s'agit de HENRI TOMASI.


Dernière édition par Icare le Dim 1 Mai - 22:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15727
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Jeu 18 Fév - 11:37

Le Concerto d'octobre, je crois l'avoir écouté, mais par contre je me souviens plus de l'impresion que j'avais eue. Celui d'offrandes, je ne connais pas du tout, ni le concerto pour clarinette. Celui d'Henri Tomasi, par contre, je connais, et il ne m'a pas déplu. Tomasi, c'est encore un des contemporains dont j'écoute la musique avec un certain plaisir. Son nom est bien plus connu que celui de Jacques Bondon. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Jeu 18 Fév - 11:41

Je crois qu'il a été un chef-d'orchestre réputé et son très beau REQUIEM a obtenu,me semble-t-il,un certain succès public à l'époque de sa création,non? Ayant vu qu'il y a dans ce forum
un fil en son nom,je ferai un sujet sur lui.


Dernière édition par Icare le Mer 21 Mai - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erwan



Nombre de messages : 1
Age : 39
Date d'inscription : 21/05/2014

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Mer 21 Mai - 14:38

bonjour,
je travaille en ce moment sur un film de moyen métrage fantastique français tourné dans les années 60. Monsieur Bondon en a composé la bande originale.
j'ignore tout de ce monsieur et je suis donc en train de chercher tout ce que je peux trouver sur lui. sauriez vous où je pourrais trouver le contact de quelqu'un qui connaitrait bien son travail ?
Merci d'avance et bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Mer 21 Mai - 19:46

Bonsoir! Je ne connais personne en particulier qui aurait une connaissance assidue de son oeuvre. Personnellement, je ne connais de ce compositeur que les oeuvres que j'ai mentionnées sur ce topic. J'ai bien sûr quelques renseignements le concernant sur les quelques cd que je possède de lui mais je n'ai jamais vérifié s"ils paraphrasaient les biographies que l'on peut trouver sur la toile ou s"ils apportaient, au contraire, un complément d'information. Il faudrait que je les relise.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Ven 15 Jan - 9:45

Bon sang! J'avais très envie de réécouter les deux concertos pour clarinette de Jacques Bondon par Jean-Marc Fessard - de toute façon, je ne les connais que dans cette interprétation, c'est-à-dire avec l'Orchestre Philharmonique de Poznan sous la direction de José Maria Florêncio Jùnior - et ce fut une excellente idée. J'avais besoin d'une musique du vingtième siècle qui soit plus lyrique et ait plus de chair que les oeuvres pourtant intéressantes d'Antoine Tisné dont le style est quelque peu rude dans ses encornures. Bien que je ne sois absolument pas réfractaire à l'austérité ou à une certaine rudesse dans le style, bien au contraire, pouvant y être même très réceptif lorsque l'humeur s'y prête, j'avais besoin de cette musique plus en chair, plus généreuse en lyrisme et en mélodie. Je fus déjà très bien servi avec le Concerto d'Octobre pour clarinette et orchestre à cordes que je n'ai jamais apprécié autant qu'aujourd'hui, concerto en trois mouvements d'une durée globale qui avoisine les 23 minutes. Chacun des trois mouvements a son intérêt propre au point que je ne saurais même pas marquer une préférence pour l'un ou l'autre. N'ayons pas peur des mots, avec le Concerto des Offrandes pour clarinette et orchestre c'est le pied total car cette oeuvre, ce chef d'oeuvre pour clarinette, devrais-je préciser, est magnifique de bout en bout. Quelle inspiration! Il s'agit-là de mon grand coup de coeur du moment. Je m'y attendais. Ca fait bien longtemps que je connais ce grand concerto qui mériterait d'être plus souvent joué. Je suis convaincu de son succès! L'oeuvre se divise en trois mouvements: "offrande pour hier", "Offrande pour aujourd'hui" et "Offrande pour demain", pour une durée de 23 minutes environ. Chacun de ces trois mouvements est une moment de bonheur à lui-seul. A chaque nouvelle écoute, c'est un nouveau coup de coeur, ce qui signifie que la passion que je voue à cette oeuvre de Jacques Bondon ne s'émousse pas avec le temps. Je tiens à préciser aussi que ces deux concertos pour clarinette, d'écriture tonale et non avares en lyrisme, ne m'ont jamais paru comme une musique banale et archi entendue, au contraire, ils ont leur personnalité propre et ne manquent pas de caractère ni de singularité.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15727
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Ven 15 Jan - 12:27

En recherchant sur youtube s'il y avait du nouveau, j'ai trouvé ce Soleil multicolore pour flûte, alto et harpe (1970), et c'est pas mal du tout.




https://www.youtube.com/watch?v=hoCY6SXabx0

et même un Swing pour flûte et harpe (1973) :

https://www.youtube.com/watch?v=s0lO-GOSigU

Mais j'aimerais réécouter la Coupole, qui m'avait tellement plu quand j'étais ado...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Sam 16 Jan - 19:27


Oui, effectivement, ce "Soleil Multicolore" pour flûte, alto et harpe n'est pas mal du tout. Merci Joachim pour cette découverte. Et j'espère pouvoir, un jour, découvrir cette oeuvre "La coupole" qui t'avait tant plu.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10258
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Dim 1 Mai - 22:51

Icare a écrit:
Bon sang! J'avais très envie de réécouter les deux concertos pour clarinette de Jacques Bondon par Jean-Marc Fessard - de toute façon, je ne les connais que dans cette interprétation, c'est-à-dire avec l'Orchestre Philharmonique de Poznan sous la direction de José Maria Florêncio Jùnior - et ce fut une excellente idée. J'avais besoin d'une musique du vingtième siècle qui soit plus lyrique et ait plus de chair que les oeuvres pourtant intéressantes d'Antoine Tisné dont le style est quelque peu rude dans ses encornures. Bien que je ne sois absolument pas réfractaire à l'austérité ou à une certaine rudesse dans le style, bien au contraire, pouvant y être même très réceptif lorsque l'humeur s'y prête, j'avais besoin de cette musique plus en chair, plus généreuse en lyrisme et en mélodie. Je fus déjà très bien servi avec le Concerto d'Octobre pour clarinette et orchestre à cordes que je n'ai jamais apprécié autant qu'aujourd'hui, concerto en trois mouvements d'une durée globale qui avoisine les 23 minutes. Chacun des trois mouvements a son intérêt propre au point que je ne saurais même pas marquer une préférence pour l'un ou l'autre. N'ayons pas peur des mots, avec le Concerto des Offrandes pour clarinette et orchestre c'est le pied total car cette oeuvre, ce chef d'oeuvre pour clarinette, devrais-je préciser, est magnifique de bout en bout. Quelle inspiration! Il s'agit-là de mon grand coup de coeur du moment. Je m'y attendais. Ca fait bien longtemps que je connais ce grand concerto qui mériterait d'être plus souvent joué. Je suis convaincu de son succès! L'oeuvre se divise en trois mouvements: "offrande pour hier", "Offrande pour aujourd'hui" et "Offrande pour demain", pour une durée de 23 minutes environ. Chacun de ces trois mouvements est une moment de bonheur à lui-seul. A chaque nouvelle écoute, c'est un nouveau coup de coeur, ce qui signifie que la passion que je voue à cette oeuvre de Jacques Bondon ne s'émousse pas avec le temps. Je tiens à préciser aussi que ces deux concertos pour clarinette, d'écriture tonale et non avares en lyrisme, ne m'ont jamais paru comme une musique banale et archi entendue, au contraire, ils ont leur personnalité propre et ne manquent pas de caractère ni de singularité.

Que pourrais-je écrire de plus que ce que j'ai déjà écrit ci-dessus à propos de ces deux concertos pour clarinette? Bon sang, Stadler, où es-tu? Toi qui aimes tant la clarinette, as-tu eu cette chance de les écouter. Tu aimeras, j'en parie mes deux oreilles!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Bondon (1927-2008)   Aujourd'hui à 14:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Bondon (1927-2008)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: