Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5926
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre   Dim 15 Nov - 19:44



Daniel Barenboim, né le 15 novembre 1942 à Buenos Aires, est un pianiste et chef d'orchestre de nationalité argentine et israélienne. En 2002, il reçoit la nationalité espagnole et depuis janvier 2008, il est également porteur d'un passeport palestinien.

Biographie

Enfant prodige, il donne son premier concert en tant que pianiste à Buenos Aires à l'âge de sept ans. Son père est alors et restera longtemps son professeur de piano.

En 1952, il s'installe en Israël avec ses parents, juifs d'origine russe (son nom est la graphie yiddish de l'allemand Birnbaum, « poirier »).

Très tôt, en Argentine d'abord, puis au cours de nombreux voyages, il aura l'occasion de rencontrer Arthur Rubinstein et Adolf Busch, Wilhelm Furtwängler, Edwin Fischer et beaucoup d'autres grands interprètes. Il se perfectionne au piano avec Edwin Fischer et à la direction d'orchestre avec Igor Markevitch puis en 1955 avec Nadia Boulanger, dans la classe de qui, à Paris, il étudie la composition.

Au début des années 1960, il joue avec le vieux maître Otto Klemperer et enregistre avec lui ses premiers disques pour EMI : le 25e concerto de Mozart et l'intégrale des concertos de Beethoven. Puis il devient chef de l'English Chamber Orchestra en 1965 et enregistre, en dirigeant du piano, l'intégrale des concertos de Mozart, une somme que certains critiques considèrent aujourd'hui encore comme la plus belle jamais gravée. À cette période, Barenboïm est un merveilleux mozartien, tant au piano qu'à la baguette, et il mêle à un élan juvénile une profondeur extraordinaire des mouvements lents sans doute en partie acquise à la fréquentation de Klemperer.

C'est la période heureuse, celle de son amour pour la violoncelliste britannique Jacqueline du Pré avec laquelle il se marie en 1967. La période aussi où il pratique assidûment la musique de chambre avec elle et ses amis les violonistes Pinchas Zukerman et Itzhak Perlman et d'autres comme Isaac Stern ou Gervase de Peyer. De nombreux disques sont gravés en particulier de Beethoven. Un DVD garde pour la postérité une interprétation exceptionnelle du quintette « La Truite » de Schubert avec le chef d'origine indienne Zubin Mehta à la contrebasse.

Le bonheur sera de courte durée : Jacqueline est atteinte de sclérose en plaques et doit arrêter sa carrière dès 1972. Elle décèdera en 1987.

source : wikipedia

La carrière de Barenboim semble marquée par une sorte de boulimie inextinguible de concerts, d'enregistrements et de projets. Il est chef de l'Orchestre de Paris de 1975 à 1989 où il crée un Chœur symphonique qu'il confie à Arthur Oldham. Pressenti pour être le responsable artistique du nouvel Opéra Bastille, il entre en conflit avec les autorités de tutelle de l'époque et part finalement aux États-Unis diriger l'Orchestre symphonique de Chicago, poste qu'il occupe jusqu'en 2006, tout en menant une carrière de chef à Berlin, à la tête du Staatsoper.

En mai 2006, il est nommé principal chef invité de la Scala de Milan, poste qu'avaient occupé avant lui notamment Arturo Toscanini et Herbert von Karajan.


Il a également créé en collaboration avec Edward Saïd une fondation visant à promouvoir la paix au Proche-Orient au travers de la musique classique, initiative lui ayant attiré de violentes critiques en Israël. Ceci s'est concrétisé en un atelier musical et un orchestre israélo-arabe : l'Orchestre Divan occidental-oriental.

En 2006, il est lauréat du prestigieux Prix Ernst von Siemens, considéré comme le « Nobel de la musique ».

Son répertoire immense s'étend de Bach, dont il a gravé une des plus puissantes versions des Variations Goldberg, à la musique contemporaine dont il est un ardent défenseur. Ainsi a-t-il créé de nombreuses œuvres de Pierre Boulez ou Henri Dutilleux, par exemple. Il est aussi un grand chef d'opéra, notamment à Bayreuth où il dirigera pendant les vingt dernières années du XXe siècle, mais aussi à Édimbourg et dans de nombreux autres festivals.

Excellent accompagnateur de lieder, il a donné des concerts et enregistré de nombreux disques avec Janet Baker notamment, mais surtout avec Dietrich Fischer-Dieskau, avec qui il a gravé en particulier des lieder de Mozart (chez EMI) et des intégrales de Brahms, de Liszt et d'Hugo Wolf (chez Deutsche Grammophon).

En mars 2007, il est élevé au rang de Commandeur de la Légion d'honneur par Jacques Chirac qui a souligné son engagement pour la paix au Proche-Orient.

En 2007, il est nommé « Messager de la paix » des Nations unies.

Il a été choisi pour diriger le célèbre Concert du nouvel an à Vienne en 2009 puis à nouveau en 2014, organisé chaque année par l'Orchestre philharmonique de Vienne dans sa fameuse salle du Musikverein.

Dans les années 2000, il interprète de nouveau en concert l'intégrale des trente-deux sonates pour piano de Beethoven, choisissant chaque année une grande capitale (Buenos Aires, New York, Vienne, Berlin, Milan, Londres). Entre 2009 et 2011, et alors qu'il est célébré depuis plus de cinquante ans comme interprète des concertos de Mozart et de Beethoven, il joue comme pianiste et lors de grandes tournées, les deux concertos pour piano et orchestre de Chopin et de Liszt.

Il reçoit des mains de Nicolas Sarkozy les insignes de Grand officier de la Légion d'honneur en février 2011. À l'automne de la même année, il devient, et jusqu'en 2016, directeur musical de la Scala de Milan, dont il était déjà premier chef invité.


Dernière édition par Bel Canto le Dim 15 Nov - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5926
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre   Dim 15 Nov - 19:48

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Frantz 77

avatar

Nombre de messages : 130
Age : 68
Date d'inscription : 17/10/2013

MessageSujet: Daniel Barenboim, les 32 sonates de Beethoven.   Dim 23 Mar - 11:50

Les 32 sonates de Beethoven en Live à Berlin par Daniel Barenboim :

phénoménal, dans tous les sens du terme...

http://www.youtube.com/watch?v=ZCJr491_c1Y&list=PL74C7F6D462B043AA


Pour ceux et celles qui ont "peur'' d'aborder la montagne , commencer par les grands pics faciles d'accés :

"La Tempête" , "L'Appasionata" , "à Thérèse" , "la Clair de Lune" ,
"la Pathétique"...

Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre   Lun 12 Sep - 11:57

Je viens de découvrir le blog de Daniel Barenboim ici, passionnant , il nous parle de la musique en ses profondeurs. J'y ai trouvé des moments de déconstruction de la musique ( et je pense à Derrida) où il explique très simplement et avec de multiples exemples comment la musique nous parle (le tout traduit en français). Des petites vignettes de cinq minutes plus ou moins, fort intéressantes. A découvrir :
http://danielbarenboim.com/?id=5

Il nous interpelle également sur l'actualité comme par exemple le Brexit,où il pose la question de l'Esprit européen en disant : la question à se poser n'est-elle pas : Que puis-je faire pour que l'Europe grandisse (en solidarité etc) au lieu de Qu'est ce que l'Europe peut faire pour moi ? : ici

Une très belle découverte humaine et musicale pour moi que j'aime à vous partager.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2678
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre   Dim 14 Mai - 1:17

Je suis un peu furax contre "Orange", car j'avais fait un message sur lui, à l'occasion de ma redécouverte d'un CD rare (en rangeant mes CD aujourd'hui) -Barenboim avait 27 ans-, et d'un concert ce soir -Barenboim 65 ans environ-.. Mozart...
Tout s'est envolé parce qu'Orange a "buggé", et rien n'est sauvegardé. 
Il est trop tard.. La leçon : Enregistrer ce que l'on envoie..., comme d'habitude..

A demain, Maestro ! 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2678
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre   Dim 14 Mai - 22:39

Voilà mon message qu'Orange n'a pas envoyé :

En une journée, j'ai eu l'immense joie d'écouter Daniel Barenboim (né en 1942), de façon très différente :

- Retrouvailles dans mes archives oubliées : un "vieux" CD de EMI, datant de 1969 (DB avait environ 27 ans), à la fois pianiste et maestro !  : Les concertos de Mozart N° 21 , K 467 en ut majeur (1785), et N° 27, K 595 en si bémol (1791, l'année de sa mort). 
Deux concertos très différents (l'exégèse dans le livret d'EMI est magnifique). 
Barenboim est extraordinaire dans son interprétation pianistique. L'English Chamber Orchestra, avec lequel il travailla sous contrat quelques années, plutôt bon mais à mon avis un peu "faiblard" par rapport à un tel pianiste, un tel Mozart (oui, par exemple le Philarmoniker de Berlin -ou Harnoncourt à Vienne-, sont plus précis, plus "forts" pour soutenir ces incroyables concertos, car l'orchestre se doit d'être parfaitement en respons avec le piano). 

- le soir-même de ma journée d'hier, Barenboim en 2006 (environ 64 ans), dirigeant le festival Europakonzert de Prague.., Mozart à l'honneur ! -2006 oblige..- : Symphonie Haffner, concerto pour piano et orchestre (le N° 22 de mémoire..) ET BARENBOIM AU PIANO, le concerto pour cor (très court et superbe), et la symphonie "Linz", dont la composition est extrêmement contrapuntique et complexe, donnant tous ses reliefs à tous les instruments, de façon merveilleusement équilibrée. 
(j'ai déjà parlé de ce concert sur le fil Mozart, je crois).
Barenboim détendu, visiblement heureux et complètement en osmose avec son orchestre. Magistral. "Standing ovation"... méritée !
-et 27 ans d'écart d'enregistrement entre mes deux écoutes..-.

Désormais, Barenboim a quitté la Scala qui fut compliquée pour lui (relations avec le directeur, lequel est parti à Paris, enfin bref..), sur le triomphe de "Lohengrin" de Wagner (admirable ! qui m'a fait découvrir Wagner que je refusais, et Kaufmann...). Il est désormais partagé de façon heureuse entre l'école de musique qu'il a fondée à Berlin, et "son" orchestre qui mêle Israël et la Palestine.. (j'ai vu un reportage fantastique sur cet orchestre, les musiciens communiant au-delà des divergences, dans la musique...). C'est un vrai militant de la paix à travers sa carrière, ses choix musicaux......  Un pianiste génial, un maestro charismatique... !   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daniel Barenboim, pianiste et chef d'orchestre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: